Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

mercredi 21 juin 2017 à 17h34min

Le conseil de sécurité des Nations Unies doit se prononcer, ce mercredi 21 juin 2017, sur le projet de mise en place de la force anti-djihadiste ouest africaine le G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina Faso). Apres un premier texte qui a fait l’objet de la menace du veto de Washington, le présent document devrait recueillir l’unanimité du Conseil de sécurité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

Le 6 février dernier, lors du sommet de Bamako, les Chefs d’Etats de l’Afrique de l’ouest avaient décidé de la création d’une force ayant pour mandat de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l’immigration irrégulière. Cette force prévoit le déploiement de 5 000 à 10 000 hommes.

Porté par la France, le premier texte prévoyait une autorisation du conseil de sécurité des Nations unies à « utiliser tous les moyens nécessaires » pour « combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes ». Cette autorisation était la base légale de la force. Les Etats Unies menaçaient d’opposer leur droit de veto, jugeant ce projet imprécis et qu’une simple déclaration en lieu et place d’une résolution suffisait et également il pourrait "crée un dangereux précédent" en autorisant l’usage de la force pour une large palette d’activités.

En réalité

Cette force coutera environ 400 millions d’euro et L’Union Européenne (UE) s’était déjà engagée à apporter 50 millions. Le reste devait être apporté par les membres du G5, et les partenaires internationaux. En réalité Washington ne veut pas mettre la main dans la poche pour cette opération et imposent à l’ONU de faire des économies à hauteur d’un milliard de dollars sur les opérations de maintien de la paix.

Pour le projet de résolution présenté ce mercredi 21 à 14h GMT, le secrétaire général de l’ONU devra rendre compte des « défis rencontrés et de possibles mesures à prendre en considération ». Aussi, ce nouveau projet ne prévoit pas au conseil de faire des recommandations ou de recourir à des mesures militaires ou non militaires « pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales ».

L’autorisation du conseil de sécurité semble acquise pour ce nouveau texte, car le porte-parole des Etats-Unis à l’ONU a montré la satisfaction de son pays d’être parvenu à un accord avec les français. François Delattre, ambassadeur français aux Nations unies a, quant à lui, salué ce texte comme un symbole d’union et de fermeté du conseil de sécurité face au terrorisme dans le Sahel.
Bamako, l’épicentre de la force

Les chefs d’Etat du G5 souhaitent la mise en place de la force le plutôt possible afin de lancer les premières opérations avant la fin de l’année 2017. Selon Jeune Afrique, le général malien Didier Dacko a été nommé le 7 juin commandant en chef de la force conjointe du G5 Sahel. Le futur quartier général sera installé à Bamako.

Youmali Koanari
Lefaso.net
Source : Jeune Afrique

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin à 19:20, par warzat
    En réponse à : Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

    Il est difficile de croire à ce machin pour plusieurs raisons :
    - il faut de la sincérité dans cette force, et des moyens lui permettant de frapper et de poursuivre les terroristes partout dans la zone considérée.
    -Y a t-il de la sincérité quand certaines armées ont intégré dans leur rang des rebelles ? Certainement que les informations sur les positions et autres mouvements de la force vont fuitées. Mettant la vie de nos frères Burkinabè en danger.
    - Y a t-il de la sincérité quand les revendications des terroristes sont publiées dans une agence d’ un des états notamment la Mauritanie ? De plus les attaques sont rares dans ce pays. Que cache ce pays dans les palmeraies de son désert ?
    Y a t-il de la sincérité quand un pays comme l’Algérie semble être ignoré alors qu’elle ne contrôle pas le sud de son pays frontalier au Sahel ? Véritable no mans-land où tous les trafics se font et où les boss du terrorisme se marient et ont leurs femmes et enfants.
    - Les moyens pour couvrir et débusquer les terroristes, quelles moyens faudra t-il pour un pays où les attaques se passent partout dans le pays ? Où les terroristes sont déjà bien disséminés dans tout le pays ? Où le président semble plus préoccupé par sa réélection, par des modifications de constitution.... Ceux qui disposent de ces moyens les mettraient -t-ils à disposition de la force et dans quelles conditions ?
    - Les Américains ont accepté ce dispositif du bout des lèvres. Pourquoi ? Habituellement ils n’acceptent pas les demis mesures.
    Alors, il faut craindre pour nos frères de l’armée Burkinabè et prier pour que Dieu leur confère, la ruse indispensable dans une telle situation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 22:11, par Sidzabda
    En réponse à : Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

    Si la honte tuait certains Africains allaient mourir. Pourquoi faut-il que ce soit la France qui porte une résolution sur la création d’une force par 5 États africains ? Il n’y a aucun État africain au conseil de sécurité ? On sait tous que Jeune Afrique est le journal de la Françafrique mais de là à ce que leur intoxication soit relayée, c’est problématique.

    Même dans milles ans, tant que les Africains ne seront pas désaliénés, ils ne se développeront jamais. Nos Chefs d’État et notre élite sont capable d’aller vendre l’Afrique en pleine nuit à Paris.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:37, par Hussein
    En réponse à : Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

    Nous voyons bien qu’en réalité un chef d’état en Afrique Noire est moins qu’un préfet en France. Pourquoi donc nos drôles d’indépendances s’il nous faut obligatoirement passer par la France pour atteindre quoique ce soit dans ce monde ? Quand un oiseau refuse délibérément de quitter le nid et d’apprendre à voler de ses propres ailes, alors tous ses talents s’atrophient et il reste éternellement dans sa propre merde dans son nid tout en recevant celle des autres sur sa tête . N’est-ce pas cela Franceafrique ? Drôle de pays indépendants d’Afrique.

    Modérateur laisse passer stp, merci !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:06, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

    Vivement que cette force soit rapidement mis en place et vite opérationnelle.
    Un pays comme le Burkina ne peut qu’en tirer profit car le pays a besoin de paix et stabilité politique pour mieux s’occuper des questions de développement. Bon vent au G5 sahel !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:17, par OUEDRAOGO FREDERIC MODESTE SOMWAOGA
    En réponse à : Force G5 sahel : Washington et Paris s’accordent au conseil de sécurité des Nations Unies

    je propose que la France nous envoie des préfets pour gérer nos ÉTATS car nous sommes rester toujours ses colonies

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés