Attribution de places au marché de Toécin : Des commerçants s’estiment lésés

LEFASO.NET | Par Jude Kiénou (stagiaire) • mercredi 21 juin 2017 à 16h57min

Ernest Zemba, coordonnateur de la Coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection (CDAIP) a animé une conférence de presse, ce mardi 20 juin 2017, à Ouagadougou. Ce denier, a estimé que les commerçants de Toécin yaar sont lésés dans l’affaire de la relocalisation du marché.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attribution de places au marché de Toécin : Des commerçants s’estiment lésés

Les commerçants du marché de Toécin yaar devraient être relocalisés. Mais, d’après le coordinateur de la Coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection (CDAIP), il y a eu des cas de malversations et de violations des droits des commerçants au niveau de Toécin yaar. Ainsi, Elle a saisi, le 20 mai 2016, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MDBHP) et le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC).

Toujours d’après Ernest Zemba, le REN-LAC a entrepris des actions, ce qui a poussé le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation à commanditer une mission d’inspection sur les travaux de la commission d’attribution de places à Toécin yaar. Toutes les parties prenantes ont été entendues, aussi bien la commission d’attribution, que les commerçants.

De plus, Ernest Zemba confie que sa structure a reversé à la mission d’inspection tous les cas litigieux à savoir « Les commerçants recensés non attributaires, les doubles et triples attributions ainsi que celle des personnes exerçant les activités sous forme de location et n’ayant pas été prises en compte pas la commission » a-t-il précisé. Sa structure a recensé plus de 300 commerçants lésés dans cette affaire de relocalisation.

Depuis près de six mois, les différentes parties sont toujours dans l’attente des résultats de la mission d’inspection et chaque camp en principe, devait suspendre toutes ses activités. Les uns, devaient suspendre leurs manifestations, et les autres stopper toute activité de construction ou de vente de places.

« Notre structure fait l’objet de menaces et d’intimidations à travers ses militants »
A son grand désarroi, la Coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire de la ville de Ouagadougou dit avoir constaté le 3 juin 2017, des travaux de constructions sur le site du marché. Le concerné, El hadj Moussa Komsimbo a même été interpellé par la CDAIP et des commerçants mais, ce dernier a refusé d’entendre raison. L’inspection et la mairie de l’arrondissement 3 ont été saisies. Ernest Zemba a déploré le fait que Moussa Komsimbo poursuivi ait achevé les constructions de ses maisons malgré qu’un policier soit venu constater cela.

Egalement, un autre commerçant a débuté des travaux de constructions, le 13 juin 2017, en prétextant qu’il est propriétaire d’une parcelle sur l’ancien site, ajoute le coordonnateur de la CDAIP. Le problème a été soumis à la mairie et au ministère de l’administration territoriale. Selon la CDAIP, le maire de l’arrondissement 3 a déclaré n’être au courant et de n’être mêlé ni de près ni de loin à cette affaire d’attribution, rien ne lui aurait été dit lors de la passation de service à ce sujet.

« Notre structure fait l’objet de menaces et d’intimidations à travers ses militants » a laissé entendre Ernest Zemba. En effet, un membre de la commission d’attribution, Drissa Sokondila a proféré des menaces d’atteinte à la vie d’un de leur militant. L’affaire a été portée auprès du commissariat et de la brigade ville de la gendarmerie de Sig-nonghin.

La Coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire de la ville de Ouagadougou, souhaite un dénouement heureux à cette situation mais si rien n’est fait, elle menace de convoquer une assemblée générale et d’adopter une conduite à tenir.

Jude Kiénou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés