Enseignement secondaire : C’est parti pour le Bac 2017 !

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • mardi 20 juin 2017 à 22h30min

Le gouverneur de la région du Centre, Joachim Somda, a procédé ce mardi 20 juin 2017, au lancement des épreuves du baccalauréat dans sa région. C’est le lycée municipal Rimvougré à Ouagadougou qui a servi de cadre à ce lancement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement secondaire : C’est parti pour le Bac 2017 !

Il est presque 7h30 lorsque Joachim Somda, gouverneur de la région du Centre procède à l’ouverture de l’enveloppe contenant l’épreuve de français pour le Bac série D, puis celle contenant l’épreuve de comptabilité pour le Bac série G2. Mais avant de procéder à l’ouverture des enveloppes et marquer ainsi le début des épreuves, Joachim Somda a visité les salles de composition et a appelé les candidats au calme, à la sérénité et à l’application dans leur composition. Il n’a pas manqué de leur exprimer tous ses vœux de succès.

« Je formule un vœu de succès et de réussite à l’ensemble des candidats. Que la région du Centre sorte à l’heure des bilans, la région où il y aura le plus grand nombre de candidats ayant réussi. Je souhaite pour cette session du Bac 2017, que tout se passe bien, qu’il n’y ait pas de fraude et que tous les agents commis à l’organisation de cette session du Bac accomplissent leur mission dans de bonnes conditions. »

Au Lycée municipal Rimvougré, ce sont 269 candidats tous du même jury qui sont à la conquête du baccalauréat séries D et G2. Parmi ces candidats, Abdoul Aziz Zanré, candidat au Bac D. Après neuf mois de dur labeur, il se dit prêt à affronter les épreuves du Bac, même si le stress se fait sentir.

Pour ce qui est des conditions de sécurité, le chef du centre, Christian Bayala se veut rassurant. « Toutes les dispositions sont prises. Il y a neuf salles qui ont été mobilisées pour 269 candidats, cinq pour la série D et quatre pour la série G2. Dans les salles, ils sont assis un par table. Ce sont des mesures pour minimiser la fraude. »

A en croire Christian Bayala, en ce premier jour d’examen, tout se passe sans accroc majeur dans son centre. Le seul fait à signaler est le cas d’un candidat qui s’est présenté sans sa fiche de table qu’il n’a pu retirer dans son école, parce que n’ayant pas soldé ses frais de scolarité.

Pour l’année 2017, ce sont 75 959 candidats qui prennent part à l’examen du baccalauréat, premier diplôme universitaire.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés