Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

lundi 19 juin 2017 à 23h21min

Les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) appuient les forces de l’ordre dans la réglementation de la circulation. Ainsi, ce vendredi 16 juin 2017, nous avons suivi quelques VADS dans l’exercice de leur fonction.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

Dès 6h30mn, nous nous sommes rendus au rond point de la jeunesse sis à Tampouy. Un homme, à l’aide d’un sifflet, nous somme de nous arrêter : il s’agit là d’un VADS.

Ils sont en effet, environ 1000 volontaires qui viennent en aide à la police afin de réglementer la circulation dans les différentes artères de la ville de Ouagadougou.

Les VADS sont reconnaissables par leurs complets violets avec une casquette et munis d’un sifflet qu’ils utilisent tout au long de la journée pour réglementer la circulation.

Avec un salaire mensuel de 50000 FCFA, Boukary Nébié l’un des volontaires nous explique les raisons qui les poussent à exercer ce métier : « Au Burkina Faso, il y a un manque d’emplois, la plupart sont là pour avoir un emploi, d’autres c’est pour faciliter la police et l’armée à faire leur tâche (sic), règlementer la circulation », nous a-t-il confié. L’un d’eux, étudiant à l’université de Ouagadougou et préférant garder l’anonymat, nous dit exercer ce métier en attendant de trouver mieux.

« Ils concourent à rendre fluide la circulation »

L’officier de police Pulchérie Doumba née Gourané, nous a informé que depuis l’implication des VADS dans la réglementation de la circulation en 2013, cela n’a pas pour autant diminué les cas d’accidents.

Selon le directeur régional de la police centrale de Ouagadougou, Marcel Paré, l’augmentation du nombre des accidents est liée à la démographie galopante de la ville et à l’incivisme de certains citoyens. A son avis, la vraie question qu’on doit se poser c’est où on en serait aujourd’hui sans les VADS ? « Ils concourent à rendre fluide la circulation », nous a-t-il affirmé.

De plus, les VADS entretiennent de bons rapports avec les forces de l’ordre. « Il y a l’entente entre nous et à la police, c’est eux qui nous organisent », nous a dit Boukary Nébié.

Respectons les VADS

Les volontaires nous ont affirmé que les relations entre les usagers et eux sont bonnes. Certains d’entre eux comprennent le rôle prépondérant que les VADS jouent dans la réglementation de la circulation. Cependant, au cours de notre entretien, nous avons remarqué que des personnes ont brulé le feu sous les yeux de ces volontaires.

L’un d’eux voulant toujours garder l’anonymat nous a affirmé : « Tous les jours il y a des gens qui ne nous respectent pas ». A mon départ, il était midi, mais malgré ce soleil de plomb les VADS tout en se relayant continuent de règlementer la circulation. Au poste à 6h30, ce n’est qu’à 22h que ces derniers regagneront leurs domiciles.

Jude Kiénou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 juin à 07:43, par Momo
    En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

    Salut et respect à ces braves jeunes gens qui rendent un grand service à la communauté.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 08:31, par Yalgabamba fils
    En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

    bon courage à ces vaillants VADS, qui œuvrent nuit et jour pour le bonheur de la population de la ville de Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 08:51, par noonga sida
    En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

    Oui les VADS sont certes très utiles dans un pays comme le nôtre. Cependant, il faut reconnaître que nous avons sérieusement un problème de routes au Burkina Faso tant les voies sont exigues. Il faut une vision prospective de la part de nos autorités car la démographie galopante n’est pas statique, elle est dynamique et le développement doit aller de paire avec l’évolution de la démographie. Il faut avoir le courage d’élargir les routes, sinon même si on multiplie le nombre de VADS par deux ou trois, dans 10-20 ans, la problématique de circulation routière va s’accentuer et les accidents avec.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 09:05, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

    - Parfaitement d’accord avec le rôle que jouent les VADS. Mais qu’on se comprenne ! Lorsque les feux s’arrêtent de fonctionner, il y a de nombreux enfant qui viennent aux carrefours pour soi-disant réglementer la circulation. Ils utilisent des branchages pour faire arrêter ou faire démarrer les usagers. Ils passent de véhicule en véhicule à l’arrêt pour demander de l’argent. Soyons sincères et reconnaissons que ceci n’est pas une pratique honorable, et en plus elle donne l’impression surtout aux étrangers de passage, que notre pays est plein de mendiants. Reconnaissons que c’est très peu honorable pour notre pays !

    En plus réglementer la circulation n’est pas le travail de ces enfants dont certains sont des garibous. Ils ne sont ni policiers, ni VADS. Il ne faut donc pas les tromper en les félicitant dans cette pratique car j’ai souvent vu des usagers les encourager par des félicitations. On ne le souhaite pas, mais si un véhicule écrase un de ces enfants et que sa famille réclame réparation devant le juge, que faut-il faire ? Je pense qu’un État doit être responsable, et au lieu de se dire : ‘’Personne ne les envoyé là-bas pour faire ça !’’. Une telle appréciation n’est pas responsable. Il faut plutôt faire un communiqué à la RTB et dans les radios FM pour appeler les parents à dissuader leurs enfants dans cette pratique car je suis sûr qu’avec les vacances scolaires, de nombreux enfants vont se retrouver dans les grandes circulations pour cette pratique, espérant au risque de leurs vies, gagner un peu d’argent. Attention donc !

    Quand un feu ne marche pas, on passe à la situation de croisement de 2 routes avec priorité à droite, à moins qu’on soit un chauffard avec un faux permis de conduite, cette situation doit être connue de tous les bons chauffeurs.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin à 15:04, par Etpourtant
      En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

      D’accord avec vous ce comportement d’enfants prendra de l’ampleur si on n’y prend garde. De jeunes mendiants ont commencé à abandonner leur sébiles pour réguler la circulation. Danger et danger. Notre problème c’est le manque de courtoisie. Céder la priorité ne coûte rien. Respecter la priorité à droite est la règle mère. On ne demande pas de respecter le VADS, c’est sa mission qu’il faut respecter à savoir faciliter notre déplacement en ville, protéger notre vie et celle des autres. VADS gardez la tête froide et faites votre boulot ! A tricher avec les règles de la circulation on finira par la rencontrer .... la faucheuse.

      Répondre à ce message

      • Le 20 juin à 15:50, par Paligba
        En réponse à : Circulation routière à Ouaga : Le rôle déterminant des VADS

        Peut - on parler seulement de manque de courtoisie ?
        Ce qui m’irrite le plus, c’est quand a une intersection ou les feux sont fonctionnels je vois 4 VADS et autant de policiers pour contribuer a la règlementation de la circulation a un moment ou on a le plus besoin des FDS a certains endroits du pays pour la sécurisation du territoire. Je suis d’accord qu’il y ait des VADS la ou il n’y a pas de feux tricolores ou la ou les feux tricolores sont défaillants et ca s’arrête la. Pas la ou les feux tricolores sont fonctionnels et pas les VADS et les policiers a la fois. Parfois je me demande si cela ne contribue pas a animaliser les usagers de la route.

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés