Les archives ont aussi leur journée

DECLARATION • samedi 17 juin 2017 à 00h06min

Ceci est une déclaration de l’archiviste Albert Ouédraogo sur la commémoration de la journée dédiée aux archives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les archives ont aussi leur journée

Célébrée cette année sous le thème « Archives, citoyenneté et interculturalisme », la journée dédiée aux archives est une occasion pour le public et les décideurs de visiter les services d’archives et de constater le riche patrimoine qui y est conservé.

Par exemple dans les pays où les archives et les professionnels des archives peinent à se trouver une place au soleil, c’est une opportunité pour changer l’idée que se fait le grand public des Archives. Profitons de cette journée pour faire comprendre à nos autorités et aux citoyens l’importance des archives dans nos départements ministériels et services. Si fait que la célébration de cette journée pourrait être ponctuée d’activités destinées à faire prendre conscience de l’importance des archives, tout en mettant à l’honneur le travail des services qui contribuent à les protéger et l’inlassable travail fait par les professionnels pour conserver ce patrimoine pour les générations futures malgré les nombreuses difficultés technique, politique, sociale et financière qui entravent sa sauvegarde.

En effet, rappelons-le ; c’est à Vienne, en 2004 que les participants au Congrès International des Archives, ont adopté une résolution demandant aux Nations Unies de créer une journée internationale des archives.

La date du 9 juin a été retenue et la première journée internationale des archives fut célébrée en 2007. Le choix de cette date ne doit rien au hasard, car c’est un 9 juin, que le Conseil International des Archives (ICA) a été créé (1948). Dix ans après la première édition, que peut-on retenir de ces célébrations en Afrique francophone ? Rien, serait-on tenté de dire, car la situation des archives et des archivistes n’a guère évolué dans cette partie du monde.

Souvent confondues avec d’autres services documentaires comme les bibliothèques et les centres de documentation, les Archives continuent à être perçues dans ces pays comme des documents peu importants, à usage interne, difficiles d’accès et n’offrant d’intérêts qu’à des groupes mondains.

En cette journée commémorative, à l’intention de toute la communauté archivistique en général et celle du Burkina Faso en particulier, pour paraphraser Jacques BREL, je formule les vœux suivants :
-  D’être nous, fiers de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable ;
-  Des rêves archivistiques à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ;
-  De respecter les différences de métier, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir ;
-  De résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux clichés dont nous sommes victimes ;
-  De ne jamais renoncer à la perfection et au courage, car la vie est une magnifique aventure, et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.

Bonne fête à tous et à toutes

Albert w. OUEDRAOGO, Archiviste

MAIL:ouedwindy@yahoo.fr

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés