Lutte contre la corruption au Burkina : 51.4% des citoyens n’y croient pas, selon une étude du CGD

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • jeudi 15 juin 2017 à 00h27min

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), avec l’accompagnement de l’ONG Diakonia, a organisé du 15 au 25 mai 2017 sur l’ensemble du territoire national, une enquête sur les perceptions des populations dans la mise en œuvre des politiques publiques. Ce travail de suivi citoyen des politiques publiques s’inscrit dans la plateforme « Présimètre » (http://www.presimetre.bf/). Les résultats de ce sondage ont été rendus publics le vendredi, 9 juin 2017 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la corruption au Burkina : 51.4% des citoyens n’y croient pas, selon une étude du CGD

Le sondage a porté sur un échantillon d’environ 1 600 citoyens, âgés de 18 ans et plus. Il s’est déployé à travers deux grands axes. Il s’agit, d’une part de l’avis des citoyens sur la manière dont sont gérées certaines questions nationales et, d’autre part de leur sentiment sur la suite au regard des actions déjà posées depuis l’investiture du président Roch Kaboré et des engagements pris dans le projet de société.

Ainsi, on note entre autres que, selon les secteurs de la vie concernés, les regards des citoyens divergent. Aussi, les perceptions sur certaines questions varient selon que l’enquêté vit en milieu urbain ou en zone rurale. Ainsi, sur le premier axe, on remarque que les citoyens ont un regard mitigé, et à des degrés divers, sur la gestion actuelle des délestages avec74.2% des enquêtés qui avouent n’être pas satisfaits contre 9.3% de satisfaits tandis que 16.5% sont sans avis.

En matière de lutte contre la corruption, 51.4% des citoyens ne trouvent pas leur compte dans la façon dont est gérée cette question tandis que 40.8% sont satisfaits et 7.8% sont sans avis.

Par contre, plus de la moitié des citoyens trouvent satisfaction dans la gestion des Koglwéogo (57.6%), de la menace terroriste (54.1%) et de la situation sécuritaire générale du pays (58.5%).

Sur le deuxième volet, à savoir si les engagements du président Roch Kaboré pourraient être tenus, au regard des actes posés depuis son investiture, la majeure partie (c’est-à-dire plus de 50%) a confiance quant à l’atteinte des objectifs dans les domaines des services de santé de qualité et de l’éducation. Aussi ont-ils confiance que la promesse de « promouvoir la femme comme acteur dynamique de développement » pourra être tenue.

Sur l’ensemble, et s’appuyant sur les actions menées jusque-là, 51.6% des citoyens ont confiance sur la trajectoire adoptée pour 2020. En clair, ceux-ci pensent que les objectifs fixés par les dirigeants vont être atteints au terme du mandat (en 2020). Les résultats de ce sondage seront disponibles sur la plateforme « Présimètre » (http://www.presimetre.bf/).

Ci-joint, le document synthèse du sondage.

O.O.
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 juin à 08:37, par Le Zongale
    En réponse à : Lutte contre la corruption au Burkina : 51.4% des citoyens n’y croient pas, selon une étude du CGD

    J’espère que tous ceux qui ne voient le Burkina qu’en noir, pourront lire et commenter les résultats de ce sondage !?!!???

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 09:05, par BURKINA NOUVO
    En réponse à : Lutte contre la corruption au Burkina : 51.4% des citoyens n’y croient pas, selon une étude du CGD

    Merci pour ces résultats qui doivent à mon avis attirer l’attention des politiciens. Tous ceux qui crient à la mal gouvernance du régime MPP, doivent s’attendre à une victoire "au quart de tour" des RSS malgré tout ce que nous attendions dire.
    C’est un Peuple qui apprécie très mal et qui se décourage vite.
    Le CGD a bien fait de nous produire ces résultats qui reflètent la réalité sur le terrain.
    Toutes mes félicitations à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 12:50, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Lutte contre la corruption au Burkina : 51.4% des citoyens n’y croient pas, selon une étude du CGD

    Bravo pour les efforst deployés. Une enquête, ça demande beaucoup de moyens. Bravo. Cependant, je voudrais demander à remettre en cause vos resultats sur les Koglweogos. Quel est le type d’echantillonage que vous avez fait ? Avez-vous tenu compte des illettrés et paysans qui sont les plus grands consommateurs des activités Koglweogo ? JE parie que si vous faisiez une enquête après des clients Koglweogo, le taux de satisfaction friserait les 80-90%. Je me souviens d’une même enquête sur les Koglweogo publiés sur lefaso.net. J’ai constaté que c’etait une enquête en ligne et j’ai signalé que les resultats etaient biaisés, l’echantillon n’etant nullement representatif. Merci.C’est dejà fort louable, l’effort !. Je ermine par ceci :
    "Dieu est mon oncle, et toute la Terre appartient à mon oncle."

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés