Opération Relais Cité de Dapelogo : Les Burkinabè veulent croire en la chance

PUBLI-REPORTAGE • lundi 12 juin 2017 à 23h57min

Débutée le 05 juin dernier, les souscriptions pour l’opération Relais Cité de Dapelogo se poursuivent dans les différents sites de dépôts. Au stade Joseph Issoufou Conombo, au stade du 04 Août et à la Maison des Jeunes de Dapelogo, tout se passe bien. Dossiers en main, hommes et femmes des secteurs public, privé et informel espèrent que la chance leur sourira lors du tirage d’attribution des 2000 parcelles viabilisées, le 20 juin 2017 à la maison de la Culture Jean Pierre Guingané.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Opération Relais Cité de Dapelogo : Les Burkinabè veulent croire en la chance

« Un petit chez soi vaut mieux qu’un grand chez quelqu’un ». Cette expression chère aux promoteurs immobiliers (n’en déplaise aux bailleurs) a été comprise des Burkinabè qui aspirent chacun à avoir une parcelle pour y construire un habitat décent pour leur famille. Car comme le dit si bien le groupe ivoirien Magic System, « Brique là, ça ne pourrit pas ». Dans le but donc d’appuyer l’auto construction, le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat (MUH) a lancé le 5 juin 2017, dans le cadre du projet 40 000 logements, l’opération Relais Cité de Dapelogo ; commune située sur la RN 22, à la sortie Nord de Ouagadougou (route de Kongoussi).

Souscription physique et en ligne

Comment souscrire à l’opération ? Quelles sont les caractéristiques des parcelles ? M. Tarnagda Aboubacar n’en savait rien jusqu’à ce qu’un ami lui en souffle un mot. Séduit par cette perche lancée par le gouvernement à travers le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, il n’a pas hésité à la saisir, convaincu que les opérations de lotissement par les mairies ne reprendraient pas de sitôt. Ce lundi 12 juin 2017, nous l’avons rencontré tout décontracté au Stade du 04 Août, l’un des trois sites de dépôts. Ici, six guichets ont été aménagés pour recevoir les dossiers des souscripteurs de 7h30 à 12h30. Des éléments de la sécurité veillent au bon déroulement de l’opération. La souscription en ligne, elle, se fait sur le site www.dguvt-rcd.net.

Pour plus de transparence

Pour souscrire, il faut débourser 112 000 F CFA. Ces frais donnent lieu à un ticket de Tombola. Selon, M. Kiendrébéogo Léon, Chef de projet à la direction Générale de l’urbanisme, de la Viabilisation et de la Topographie (DGUVT), l’attribution des parcelles se fera par tirage au sort parmi les 30 000 tickets disponibles. Le tirage sera assuré par la Loterie nationale du Burkina bien évidemment sous la supervision d’un huissier de justice. Quel que soit le mode d’attribution, M. Tarnagda Aboubacar espère que le processus sera transparent et que les 2000 véritables attributaires entreront en possession de leurs parcelles. L’assurance a été donnée par M. Kiendrébéogo que tout se passera dans les règles.

Une caution dissuasive

Il faut rappeler que lors du dépôt physique des dossiers, le souscripteur devra se munir de la copie simple de sa pièce d’identité, d’un timbre communal de Dapelogo disponible à 2000 F CFA au niveau des guichets et d’une somme de 100 000 FCFA, représentant la caution. Si ce montant est relativement élevé, « c’est pour dissuader les plaisantins », a laissé entendre M. Kiendrébéogo.

Soulignons que la souscription en ligne est jusqu’ici assez timide. Là, le mode est assez différent mais le principe reste le même. Le souscripteur doit disposer dans son compte Mobicash de la somme de 112 000 FCFA qui représente la caution, le ticket de tombola et le timbre communal. La souscription se fait en tapant : *555*2*1*51870606*112000#.

En cas de succès après le tirage au sort, la caution de 100 000 FCFA est déductible du coût des frais de viabilisation. Et en cas d’échec, la caution sera renvoyée dans le compte Mobicash utilisé pour la souscription en ligne, au plus tard trois mois après le tirage au sort, prévu le 20 juin 2017 à la maison de la Culture Jean Pierre Guingané.

Rappelons qu’une centaine d’agents a été mobilisée pour les souscriptions. Le site de Dapelogo ouvre des perspectives d’accès facile au futur aéroport de Donsin car une bretelle y sera aménagée.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés