Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

Communiqué de presse • mardi 13 juin 2017 à 00h01min

Le lundi 12 juin 2017, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO, accompagné de collaborateurs, s’est rendu à Manga dont le Palais de Justice a été en partie saccagé jeudi 8 mai dernier par des manifestants pendant que le personnel judiciaire y était.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

La délégation ministérielle s’est entretenue avec le personnel magistrat et greffier du Tribunal de grande instance, le personnel de la Garde de sécurité pénitentiaire de la Maison d’arrêt et de correction, les autorités régionales et municipales ainsi que le Chef coutumier de Manga.

Le Garde des Sceaux a vivement condamné ces actes de violence que rien ne peut justifier. La seule voie de contestation d’une décision de justice dans un Etat de droit est la voie légale pour laquelle un recours est toujours possible. Il a apporté son soutien moral au personnel judiciaire encore sous le choc et les a invité à ne pas céder à la volonté de certaines personnes de voir la Justice partir de Manga.

Le Ministre a réaffirmé la détermination de son ministère à évaluer rapidement les dégâts commis afin d’envisager les réparations dans les meilleurs délais. Il a par conséquent invité le personnel à reprendre le travail dès que possible. Il a outre annoncé le renforcement des mesures sécuritaires en collaboration avec les autres ministères en charge de ces questions.

Le Garde des Sceaux a enfin remercié les autorités administratives et coutumières pour leur contribution à l’apaisement de la situation.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle/ Ministère de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 23:17, par Saksida
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Je pense que le sieur ZOUNGRANA doit accepter de comparaître devant le tribunal pour que la vérité puisse jaillir et la consolidation de l’État de droit dans notre pays.......

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 10:36, par Paligba
      En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

      Je ne suis pas sur que tu as bien compris le problème. Séni n’a jamais refusé de comparaitre et personne n’a refusé qu’il comparaisse. Mais pourquoi le mettre en prison avant le procès ? Quel risque constitue- t- il pour la société. Ya t-il un risque qu’il disparaisse avant le procès ? La détention n’est donc plus l’exception ?puisque c’est ce qu’on nous a servi pour libérer les caciques du régime déçu.

      Ce que la population a compris, puis qu’elle en a l’habitude, c’est qu’on cherchait juste a le mettre en prison pour prouver qu’on est le plus fort. Une semaine après on organise un procès et on t’acquitte après t’avoir humilié. Ca ne peut plus passer. Si tu fais je te fais enfermer la, c’est fini !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Enfin, selon un manifestant que j’ai écouté sur Omega Fm ce matin et qui faisait parti de la délégation qui a rencontré le procureur avant que la situation ne dégénère, c’est le procureur qui a proposé les casses en ces termes : "Si vous voulez, brulez le palais de justice, casser la maison d’arrêt pour le libérer. J’ai pris la décision de l’envoyer en prison et je ne reviendrai pas la dessus. Il doit attendre son procès prévu dans une semaine".

      Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 04:38, par le russe
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    La justice est invitée à ne pas céder ! Oui, mais cherchez les causes de l’incivisme et détruisez les , sinon ces genres d’attaque se perpétueront. Dans un pays où même les enfants du primaire pensent que sans violence on ne peut rien avoir ou ne peut se faire entendre, on est donc mal parti. La lutte contre l’incivisme en général et celui juvénile en particulier doit se faire à en classe et non à travers des conférences organisées à des coûts de millions.
    Osez reformer tous les systèmes éducatifs burkinabè en y enseignant l’instruction civique, vous verrez que les choses vont changer à très long terme.

    Un dernier mot aux travailleurs de la justice : travaillez à avoir la confiance des citoyens et durcissez le régime des sanctions, car la justice burkinabè n’inspire plus confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 05:32, par Gangobloh
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Pendant qu’on réclame pour tous on s’attaque à l’institution judiciaire. Difficilement compréhensible même si certains juges et autres ne méritent plus leurs robes. Quand un juge est mu par l’argent il devient une marchandise, un objet dont le prix se discute et le plus l’emporte, cela est grave et le monde en prend pour son compte. Les mentalités doivent changer de part et d’autre pour que la confiance renaisse. Les juges objets ( corrompus) doivent être écartés des instances de décisions et mis aux garage. Que les auteurs des troubles soient jugés et punis et qu’ils paient les frais de réparation des dégâts matériels. La mollesse du régime fait le pays se transforme peu à peu en jungle .

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 08:48, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Mr. le Ministre ! Oui pour cette directive donnée si vous êtes convaincu que de "personnes" de cette localité sont hostiles à la présence dans leur Capitale de la Justice. Ce dont j’en doute fort. Cependant, je me calmerai en me convainquant que disposez de données que je n’ai pas. Néanmoins, si l’on s’en tient aux témoignages et avis donnés par des internautes et auditeurs sur les antennes des Radio d’une part et d’autre part sur les Réseaux sociaux, il y aura lieu Mr. le Ministre, de reconnaître une exagération, voire, un abus d’autorité de la part des officiels. En effet, pour une intercation avec un citoyen qui ne s’est limitée qu’à des injures échangées, mieux, intercation qui a eu lieu en ville à un guichet de PMUB sans tenir compte des faits de ce GSP qui ont amené à cette discussion fâcheuse, plusieurs questions mériteraient d’être posées : i)-Si ce n’est pas dans un week-end que la chose s’est passée, on se demandera que faisait ce GSP aux heures de travail à ce lieu ; ii)-Si plainte a été par ce dernier portée au-devant du Procureur, la question à se poser sera de savoir si son adversaire a été attendu et si une confrontation entre les parties en bagarre a été faite pour situer les responsabilités avant la mise en détention de l’adversaire de ce GSP ? C’est forcément cet acte d’injustice faite par "Solidarité de Corps" qui frise un "Abus d’autorité" qui semble avoir accédé la population qui a voulu en découdre avec lui et celui qu’il a maladroitement soutenu. C’est dire que le Corps de la Justice, notamment tous les acteurs qui y évoluent, très imbus d’eux-mêmes, manquent de discernement et d’humilité dans l’exercice de leurs professions. Un peu comme le cas des Médecins et autres Auxiliaires de la Santé qui ne ménagent point les patients. Le mal, au-delà de son "inacceptabilité" parce que lié à un "Incivisme" que nous devrions combattre tient du/des mauvais comportements de certains fonctionnaires parce que, s’estimant, de par leurs positions, être au-dessus des populations. Voilà Mr. le Ministre la chose à laquelle, vous et vos collègues qui aviez le devoir de gérer le peuple, devriez vous opposer et combattre.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 12:19, par barkibiga
      En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

      Mr Zoungrana si c’est l’heure et le jour qui vous pose problème ce que vous faites fausse route ,lui il peut être de repos au moment que toi tu travail. et lui il travail quant toi tu est de repos n’est pas.Ou bien tu veux me dire que toi bon travailleur quand tu tombe dans ton bureau même pas une minute de trêve si c’est pas la descente, tu sors même plus faire une course,répond moi en âme et conscience . Dans ton fort intérieur répond. Et je t’informe que quand tu pose plainte s’est qu’on t’ a écouté maintenant si on convoque le mise en cause et qu’il refuse de venir, et pourtant c’est bien écrit sur chaque convocation que si tu refuses de répondre, l’autorité sera obligée de te faire comparaitre à travers la force publique.ce qui n’a même pas été le cas ici puisque l’enquête a été confiée à la police qui l’a écouté avant de le déférer, c’est à dire qu’il a eu le temps de s’expliquer. Et devant le procureur il s’explique encore pour qu’on voit si la plainte et ses explications s’ il y a discordance avant de le relâcher ou de le décerner mandant de dépôt .

      Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 08:50, par Advitam aetrenam
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Est-ce nous sommes dans un État de droit ? Si un peuple a pu brûler son Assemblée Nationale pour l’empêcher de voter une loi, il y a d’étonnant qu’il ne fasse pas la même chose pour son tribunal... C’est le même Pleuple il ne faut pas être choqué..
    A qui le tour prochainement ?
    - un agent de Sonabel ! On aura plus de courant ?
    - un agent de l ONEA ! On aura plus d’eau ?
    - un agent de SONABHY ! Pas d’essence ?
    - un transporteur ! Pas de marchandises ?
    Etc..,, la grève n’est pas la solution.. tout le monde est indispensable pour qu’une Société fonctionne.., il faut savoir garder raison.
    Si nous ne prenions pas garde ça va être comme la réévaluation des salaires des magistrats et la boîte de Pandore sera ouverte....

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 09:08, par SOUGRI-SOBA
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Que justice soit rendu. monsieur Seni doit accepter comparaitre devant la justice. pourquoi refuser d’y aller ? peut être qu’il sait qu’il n’a pas raison. Que les jeunes acceptent le jugement pour que la lumière soit faite. je regrette fort ces genres de comportement ds ma ville.et de surcroit des enseignants au devant des choses. c’est déplorable. monsieur les enseignants donnez de bons exemples, vs qui êtes des éducateurs. qu’est ce que vous allez enseigner aux enfants maintenant ? d’être chaque fois fois dans la rue alors ? que justice soit rendus et que nos braves juges reprennent le travail dans la cité de l’épervier

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 10:30, par Paligba
      En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

      Je ne suis pas sur que tu as bien compris le problème. Séni n’a jamais refusé de comparaitre et personne n’a refusé qu’il comparaisse. Mais pourquoi le mettre en prison avant le procès ? Quel risque constitue- t- il pour la société. Ya t-il un risque qu’il disparaisse avant le procès ? La détention n’est donc plus l’exception ?puisque c’est ce qu’on nous a servi pour libérer les caciques du régime déçu.

      Ce que la population a compris, puis qu’elle en a l’habitude, c’est qu’on cherchait juste a le mettre en prison pour prouver qu’on est le plus fort. Une semaine après on organise un procès et on t’acquitte après t’avoir humilié. Ca ne peut plus passer. Si tu fais je te fais enfermer la, c’est fini !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 12:54, par Le réaliste
      En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

      Mon ami SOUGRI-SOABA, c’est malheureusement ces nombreux enseignants irresponsables qui, à la place du civisme, enseigne depuis longtemps l’incivisme dans leurs classes et font également la pratique sur le terrain ; c’est un des exemples concrets la situation de Manga. Comme dans toutes les professions, il existe encore des enseignants dignes et intègres, mais malheureusement très peu tout comme le milieu des magistrats et bien d’autres corps. Ainsi, la fin de notre calvère n’est pas de si tot car surtout le milieu éducatif qui doit etre le pilier du retour du civisme ets encore plus que incivique et le cas de Manga n’est qu’une illustration.
      Salut à tous.

      Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:07, par CPI
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Quelqu’un disait que quel que soit la qualité de nos institutions dites républicaines et Démocratiques, c’est leur utilisation par les hommes dits intègres qui pose problème. Il faut revoir surtout le droit plagier de la colonisation et méconnus de nos payants pour l’adapter et le réécrire selon la réalité de notre société, si non il y aura deux justices celle des riches et des forts du moment élaborée pour protéger leur intérêt et celle des faibles et des pauvres qui s’exprimeront toujours autrement que par des insurrections et autre formes de refus de subir..

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:21, par professeur
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Si nous devons être honnêtes dans notre analyse sur cette affaire il faut reconnaître que le juge est allé loin en faisant enfermer le monsieur.Deux personnes qui s’insultent dans un kiosque PMU, un s’empeche d’aller se plaindre et ça suffit pour enfermer le second.Quelle est l’urgence d’enfermer ce monsieur ? Y avait des risques qu’il s’enfuit ? Le tribunal de Manga n’a pas autres affaires sérieuses à régler que de parler d’individus qui s’insultent et d’ailleurs même c’ est le GSP qui était le premier à insulter.Ce sont des questions que la gendarmerie ou la police pouvait régler.Notre attitude ne doit pas être la cause de lincivisme.Si pour de simples injures la justice doit s’y mêler ,il ya de se poser beaucoup de question.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:24, par Nansamda
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Maintenant ont rétorquer au personnel de la justice de Manga, pourquoi vous allez immédiatement en grève ? Vous êtes mieux placé pour utiliser les voies légales pour que justice vous soit rendu.
    J’extrapole sur le phénomène Koglweoogo. Vous avez été attaqué et vous avez refusé de travailler. Mais nous les pauvres paysans comment nous allons faire. Vous voyez que ce n’est pas du tout raisonnable ce que vous demandez aux populations des villages isolés et abandonnés sur le plan de la sécurité.
    Le malheur n’arrive pas qu’aux autres.
    Donc comprenez que chacun de nous veux vivre et bien vivre en sécurité.
    Il y’a ce qui a provoqué l’incivisme dans Burkina Faso. L’ADMINISTRATION EST LA SEULE RESPONSABLE DE TOUS CES EXPRESSIONS EXCESSIVES D’HUMEUR.
    Chers juges, chers autorités de l’administration publique, chers politiciens ayez un comportement exemplaire. En un mois tout va fonctionner normalement !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:30, par paysannoir
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Pour des histoires d’injure, la justice est rapide. Combien de citoyens s’insultent tous les jours et continuent leur route sans convoquer quelqu’un ? Combien de fois vous entendez "magnirga" à Ouagadougou ? Ce n’est pas parce que c’est un GSP qu’il faut enfermer automatiquement celui qui l’a insulté. La justice peut éduquer aussi les justiciables. Pourquoi vous les juges vous n’avez pas mis le sieur Zoungrana en garde et le laisser partir. Pourquoi le GSP n’a pas pardonné pour si peu ? Etre Brukinabè, c’est d’abord pardonner, savoir qu’on peut être fort mais humble. Si le GSP avait pardonné est ce pour autant qu’il est faible. Et le ministre qui invite à ne pas céder. Quand tu as été séquestré par Diendéré tu as fait quoi aux soldats. Y a des dossiers plus importants à la justice qui dorment. Vous n’avez rien à faire, c’est aller dire de na pas céder au lieu de réconcilier les populations avec les juges, vous invitez une partie à ne pas céder. Si les populations ne cèdent pas aussi, on va où ? Des responsables qui sont agités, ne peuvent pas prendre de bonnes décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:39, par Nansamda
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Un proverbe gourmantché dit ceci : "la plaie d’autrui a une apparence rougeâtre, mais elle ne fait pas mal.".
    Voilà que vous avez donné le mauvais exemple comme les agents de santé de l’hôpital Yalgado. Vous n’avez pas utilisé la voie légale pour prendre toute la population de la Région du Centre Sud en otage. Vous n’avez pas appliquez les recommandations prodiguées aux usagers des services de justice. Par exemple, vous conseillez les voleurs qui sont punis par les Koglweoogo de porter plainte en justice. Au lieu de prendre votre mal en patience et déposer une plainte contre X pour que la police recherche les éventuels auteurs, vous avez violé la loi. Ce n’est pas normale.
    Donc, comprenez les populations du monde rurale qui subit les assassinats et le dépouillement de leurs biens depuis des dizaines d’années sans secours. Comprenez que le phénomène Koglweoogo est une question de survie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:43, par solobeton
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    c’est le GSP la qui a provoquer tout ça. il dois répondre devant la justice.
    le civil est arrivé avant le GSP dans le kiosque PMUB. le civil quitte le rang pour trouver quelqu’un qui va écrire pour lui et le GSP l’insulte pourquoi. dite moi pourquoi. en vertu de quoi il insulte le monsieur

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:50, par SIDNABA
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Dans cette affaire de bagarre de rue, il faut dire ici tout haut que les deux parties ont leur part de responsabilités. La justice à travers son GSP et son procureur. En effet, comme l’a souligné un internaute plus haut, que faisait un GSP dans un kiosque PUMB à des heures de travail ? Etait-il en mission pour jouer au PUM pour ses patrons Juges ou procureur ? A éclairer. Ensuite un GSP est un agent de justice qui doit avoir un comportement exemplaire en tout lieu et tout temps pour forcer le respect, la paix et la justice un peu comme un bon agent de police bien formé. A l’analyse des faits relatés, il n’est exclu que ce GSP soit en faute professionnelle qui mérite une sanction. Enfin, le Procureur : Pourquoi il convoque l’agent civil pour l’incarcérer ou garder à vue alors qu’il y a la police et la gendarmerie au service de la justice ? En résumé, il y a ici une insuffisance professionnelle de sa part ayant conduit à ses troubles publics et pour moi son agissement constitue une faute professionnelle grave qui doit être sanctionnée par la hiérarchie car la justice doit du respect aux justiciables qui triment chèrement pour leur assurer de meilleures conditions de vie et de travail avec de tels résultats insuffisants. En conclusion il serait indiqué de confier ce litige à la gendarmerie pour éclairer cette affaire en vue d’une décision juste et équitable.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 12:14, par titi
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    pour une affaire d’altercation dans un kiosque pmu, on aurait du faire l’économie de tout ce qui s’est passé. les deux individus auraient dû éviter de porter cette affaire devant un procureur mais plutôt trouvé un terrain d’entente. pour une affaire banal, tout une ville a prit un coup

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 14:03, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Voyez chers Compatriotes du Judiciaire, la delegation a rendu visite aux Chefs Coutumiers et autres. Pourquoi ? A cause de la dimension sociologique de la cohesion sociale. Ce dont je me plains, c’est surtout la forme de cette interpellation mais aussi eventuellement le fonds.
    1. La forme de l’interpellation :
    - a) Nous sommes dans un pays d’individus meurtris pendant 27 ans de mal-gouvernance. Resultat : rupture de confiance.
    -  b) il s’agit d’une altercation entre un Depositaire de la Loi, representant de l’Administration et un citoyen lambda à priori non-averti des meandres entre la licéité et la legalité, chose que maitrise le GSP. Dejà, il y a defiance cumulée de 27 ans. De plus, un representant de la Justice ou du Judiciaire. Voyez le schema cognitif qui en decoule avec toutes ses consequences quand on se souvient encore des bavures contre Justin Zongo à Koudougou et bien d’autres. M. le procureur aurait du en tenir compte : ce n’est pas tout d’etre legal encore faut-il être societal !
    2) Fonds de l’interpellation :
    Cette situation oppose un Depositaire de la Loi (GSP) et un citoyen ordinaire. Je parlai tantot de meandres entre la licéité et la legalité. Qu’est-ce à dire ? En general, quand vous avez affaire un avocat, Magistrat, un Policier et autres, ces derniers connaissent bien la Loi et savent comment laisser ou inciter leur adversaire à s’nefoncer davantage d’un point de vue juridique. Alors notre depositaire profite de votre ignorance des BA-BA et de l’asymetrie de l’information ( lui il est du domaine et connait plus que vous ) pour prendre l’avantage sur le pauvre citoyen adversaire.
    - Cela aurait pu m’arriver. Un jour, etant à 45-50km/h sur une grande route, je vois quelqu’un en voiture qui me talonne à moins de 4-7 m de distance de securité ( je ne vois même pas son immatri avant). En la matière, la distance de securité est conseillé à 5 x5 (prendre l’unite dans 50) = 25 m sauf erreur. Imaginez la provovation pour tous ceux qui s’y savent en la matière. C’etait de la provoation car la bonne dame m’a talonné sur près de 500m (on peut comprendre que cela arrive sur une courte distance mais pas sur 500m). Je fus pris de colère et au prochain feu j’arretai et l’attendis arrivé pour lui demander s’il est sait ce que c’est que la distance de securite. J’aurais pu agir pire que ça et s’il se trouvait que c’etait un avocat, un magistrat, il t’ecoute deconner et après il te fait coffrer de manière "RSPesque" : lui il sait comment te noyer.
    - Je presume que M. Zoungrana a pu être victime d’une telle situation au Kiosque PMUB (dans un Kiosque, selon certains internautes ). Et comme il a affaire à un GSP, ce dernier sait comment profiter de sa faute pour le faire coffrer. Autrement même si le GSP a raison, il se peut qu’il fait preuve d’abus de position dominante. Et cela dans une sociéte en quête de guerison vis-à-vis de la corruption et de la mal-gouvernance.
    3) Ministère des Drtoits Humains, vous savez je ne prêche pas le desordre. Connaissez vous l’avocat Armand Ouedraogo  ? Je l’ai admiré pour son elan pedagogique vis-à-vis des justiciables profanes de la Loi. Je pensai que je me trompai quand definitivment, il a encore publié une terminologie pour les profanes lors des procès recents du Coup d’Etat. C’est ce à quoi les Magistrats (Procureurs, Juges, etc ...) sont appelés : l’approche pedagogique. Ce n’est pas tout d’etre legal, encore faut-il être societal.
    4) Remarquez que chaque fois que la Nation est en difficulté,ce ne sont pas les Magistrats qu’on reunit pour denouer. Dans la cour du Mogho, lors du Coup d’Etat, y avait-il des magistrats  ? Je ne sais pas. Même s’il y en avait, c’est au titre de leur personnalité morale et non administrative. Comme quoi, notre approche du droit doit prendre en compte ces aspects. Et en matière de pedagogie, il faut être patient et perseverant. Et un temps viendra où le malade guerira et pourra reprendre ses 100m-plat. Notre peuple, Chers Magistrats, a besoin de reeducation oui de réeducation. Il faut en tenir compte.
    5) Il faut mener une enquete de moralité sur le GSP  : est-il exemplaire dans la province ou-est-il un citoyen aux moeurs faciles ? Tout cela peut envenimer de telles situations. Un depositaire de la Loi (Magistrats, Avocats, etc ...) se doivent d’etre hautement respectable ! Vive le corps des Magistrats, celui des hommes vraiment intègres. Moi je suis Jacques Vergès !
    5) Mes felicitations aux VADS pour leur beau gilet de visibilité sur la route. Les policiers aussi ne doivent-ils pas en faire autant : se distinguer du "hoi-poloi" en matière de visibilité routière. Bravo !
    "Force doit rester à la loi, mieux force doit rester à la responsabilité societale de l’Etat"

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 15:45, par Bamory
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    selon un manifestant que j’ai écouté sur Omega Fm ce matin mardi 13 juin, et qui faisait partie de la délégation qui a rencontré le procureur avant que la situation ne dégénère, c’est le procureur qui a proposé les casses en ces termes : "Si vous voulez, brulez le palais de justice, casser la maison d’arrêt pour le libérer. J’ai pris la décision de l’envoyer en prison et je ne reviendrai pas la dessus. Il doit attendre son procès prévu dans une semaine".

    IL FAUT ENQUETER ET AU BESOIN METTRE CE PROCUREUR EN PRISON ET QU IL SOIT TENU RESPONSABLE DES CASSES ET DEGRADATIONS ET QU IL PAYE LA NOTE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:50, par par boudyiga
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    faites un tour à manga et renseignez vous bien ce procureur est habitué à enfermer des gens de la façon. même le gérant du même kiosque de PMU a fait un tour à la maison d’arrêt de manga pour une plainte d’un de ses amis et a été libéré sans procès. ensuite demandé au gérant de la station TOTAL de manga lui aussi a subi la colère du procureur c’est son travail d’enfermer les gens pour de rien.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:58, par Dignité
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Tant que nos autorités ne vont pas quitter la sphère de l’hypocrisie pour tenir un discours de vérité, le pays ne fera que s’enfoncer ! Comment des injures entre deux individus peuvent valoir le dépôt de l’autre directement en prison ! Disons-le tout net, il y a manifestement abus de pouvoir ! Et il faut une enquête sérieuse, indépendante pour situer toutes les responsabilités. Par ailleurs, il faut repenser le mécanisme d’administration de la justice en cas de conflit potentiel (quand un citoyen est opposé à un juge ou à un auxiliaire de justice) ! Il faut trouver un mécanisme qui minimise au maximum le risque de partialité car au Burkina, on sait que beaucoup réagissent par corporatisme !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 17:09, par zongo Lamoussa Claudine
    En réponse à : Violences au palais de justice de Manga : Le ministre de la justice invite le personnel judiciaire à ne pas céder

    Des explications de la population, le GSP n’avait pas raison. C’est une force inutile qu’on fait au sieur Seini.
    La justice est un luxe pour les démocraties bananières.
    Une justice qui protège le fort et opprime le faible doit être banni dans un État de droit.
    Notre justice n’est pas suffisamment mûr pour réclamer son indépendance. Comprenez par indépendance les sommes colossales que les jugent encaissent chaque mois sans rendre un minimum de service à la population. A la prochaine insurrection, les juges risquent de subir le même sort que les hommes politiques.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés