Assemblée nationale : Convention avec Water Aid pour l’accès à l’eau et à l’assainissement

lundi 12 juin 2017 à 23h56min

Le vendredi 26 mai 2017 à 10 h s’est tenue au sein de l’Assemblée nationale, la cérémonie de signature d’une convention entre le Réseau des Parlementaires Burkinabè Pour l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (REPHA-BF) et l’ONG WaterAid.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : Convention avec Water Aid pour l’accès à l’eau et à l’assainissement

Cette cérémonie s’est tenue en présence des membres du bureau du REPHA avec en tête le coordonnateur, l’Honorable Halidou SANFO et de la délégation de WaterAid conduite par le représentant pays, le Dr Halidou KOANDA. Cette convention survient à la suite de l’atelier marketing entre le REPHA et ses partenaires qui a débouché sur un plan d’actions 2016-2020 axé sur cinq points stratégiques dont principalement le contrôle des actions du gouvernement dans le cadre de l’accès équitable aux services d’eau et assainissement.

La constitution révisée par le Conseil national de la Transition (CNT) a inscrit le droit d’accès à l’eau potable, mais force est de reconnaitre selon le représentant pays de Water Aid, qu’entre l’adoption de la loi et la mise en œuvre, il y a un pas important à franchir. Les parlementaires étant les contrôleurs de l’action gouvernementale, il était important de les aider à travers le REPHA à la mise en œuvre de leurs plans d’actions.

A travers cette convention, les parlementaires devraient faire en sorte que les problèmes des populations soient relayés auprès de qui de droit, veiller à ce que le budget mobilisé par l’Etat soit utilisé dans de très bonnes conditions basées sur le principe d’équité, œuvrer à la mise en place d’un réseau des parlementaires pour l’eau et l’assainissement au niveau de la CEDAO ; enfin ils devraient faire en sorte que l’eau soit un facteur de paix et d’intégration qui puisse soutenir l’économie.

Ce sont environ 30 millions de fcfa qui seront débloqués par Water Aid chaque année. Cette signature de convention marque le début de l’accompagnement officiel en termes de moyens. Ce fonds devrait servir à : des visites terrain de parlementaires, la réalisation d’un film documentaire sur le plaidoyer parlementaire, la formation des parlementaires membres du REPHA sur l’analyse et le suivi budgétaire, aider les parlementaires à assister aux forums nationaux et internationaux, faire un plaidoyer pour la mise en place d’un réseau parlementaire sous régional, enfin recruter un assistant spécialisé en suivi.

C’est aux environs de 11h que la cérémonie a pris fin avec la signature à proprement dite et la photo de famille.

Ernestine W. OUEDRAOGO (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés