Publicitaires Associés : 10 ans de travail d’assainissement du secteur de la publicité

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • lundi 12 juin 2017 à 23h53min

Publicitaires Associés, cette association professionnelle des agences de communication du Burkina Faso a 10 ans. Au cours d’une soirée gala organisée le 10 juin 2017 dans la salle des fêtes de Ouaga 2000, les membres ont célébré la décennie d’existence. Après les tâtonnements à ses débuts, l’association a par la suite relevé de nombreux défis, et se donne désormais de nouveaux challenges pour l’avenir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Publicitaires Associés : 10 ans de  travail d’assainissement du secteur de la publicité

C’est dans un contexte difficile que Publicitaires Associés a vu le jour, après plusieurs tentatives de regroupement des acteurs de la publicité. Les mauvais rapports entre les médias d’Etat et les agences privées ; la concurrence déloyale entre les médias d’Etat, leurs agents commerciaux et les agences privées ; la non représentation des agences de publicité au Conseil supérieur de la communication (CSC) ; la concurrence déloyale des agences étrangères « qui n’avaient aucune charge fiscale au niveau national et qui souvent bénéficiaient du soutien officiel de certaines autorités à travers des recommandations spéciales », étaient autant d’entraves rappelées par Jean Baptiste Somé, membre de l’association.

Et Abdoulaziz Bamogo président de Publicitaires Associés d’ajouter que le secteur de la communication, précisément de la publicité est très poreux. Avec les technologies de l’information et de la communication, la levée des barrières douanières, la publicité au plan national était assaillie par les sociétés étrangères qui venaient grignoter de bonnes parts de marché. A côté de cela, il y avait des bisbilles entre les différents acteurs locaux de la publicité.

Il a donc fallu pour leur survie que les agences nationales de publicité se mettent ensemble pour défendre leurs intérêts, contribuer à l’auto discipline entre acteurs. En 2006, Publicitaires Associés était porté sur les fonds baptismaux, non sans tractations entre les différents acteurs, avant d’être reconnu officiellement une année après. Malgré les difficultés au lendemain de la naissance de l’association, de nombreux acquis ont été engagés.

C’est donc sous le signe de « la cohésion, du renforcement des liens » que cette première décennie d’existence de Publicitaires Associés est placée, car selon le président, « les premières années ont été difficiles (…) Il fallait se serrer les coudes pour avancer ensemble pour que le marché de la communication, profite aux acteurs de la communication du Burkina ».

Aujourd’hui, l’association compte plus d’une cinquantaine de membres, et plus de vingt qui tapent à la porte et dont les dossiers sont en étude.

« Ce que nous pouvons noter comme acquis, c’est surtout les textes que nous avons pu adopter. Au sein de Publicitaires Associés il y a la charte qualité, le code d’éthique, le code de déontologie qui obligent les publicitaires à faire un travail dans le respect de notre déontologie, ceci dans l’intérêt des annonceurs », a expliqué Abdoulaziz Bamogo.
L’une des victoires de l’association, c’est sans conteste l’adoption du nouveau code de publicité qui est adapté à la réalité du marché de la communication et son décret d’application qui est la signification que le gouvernement s’engage à nous accompagner, s’est réjoui le président.

Au fil des années, et grâce aux actions des différents bureaux qui se sont succédé, « la concurrence déloyale et les pseudos agences de publicité sont contenues. Par exemple, les prestataires étrangers devraient s’établir au Burkina, ou collaborer avec les agences du pays, si le marché burkinabè les intéressait », a noté Emile Bazyomo également membre de l’association.

Le principal défi pour le futur, selon le président sortant Abdoulaziz Bamogo, sera la mise en œuvre des différents textes adoptés.

Le patron de cet anniversaire, le ministre de la communication et des relations avec le parlement a félicité les membres de Publicitaires Associés. Selon Rémis Fulgance Dandjinou, « Ils ont connu énormément de difficultés, mais aujourd’hui représentent un partenaire essentiel dans un secteur extrêmement porteur ».

Le ministre a précisé que le secteur de la publicité rapporte chaque année, au bas mot, 30 milliards de F CFA. « Souvent ces 30 milliards vont hors du Burkina, ne créent pas des richesses », ou sont captés par des agences ou des personnes qui ne sont pas véritablement professionnelles. Il s’est donc réjoui de l’adoption de la loi 080 de 2015 portant règlement de la publicité et de son décret d’application qui contribuent progressivement à assainir le secteur de la publicité pour plus de création de richesses, et d’emplois.

Au cours de cette soirée, un hommage a été rendu aux anciens présidents de Publicitaires Associés. Désiré Komboïgo, Baky Koné et Hycinthe Zouré ont reçu des cartes d’honneur de membre.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés