Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mardi 13 juin 2017 à 00h00min

Comme annoncé, les syndicats des magistrats, des greffiers et des gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) ont entamé ce lundi 12 juin 2017 une grève de 72h pour condamner les agressions contre les agents du palais de Justice de Manga, jeudi dernier par une foule qui réclamait la libération d’un individu placé sous mandat de dépôt trois jours auparavant. Nous avons fait un tour au palais de Justice de Ouagadougou pour constater l’effectivité de la grève. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les citoyens qui y arrivaient pour établir leurs casiers judiciaires étaient plutôt surpris.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

Il est 8h 30 lorsque nous stationnons notre motocyclette sur le parking du palais de Justice. « Si c’est pour un casier judiciaire, ce n’est pas la peine car ils sont en grève », prévient un des gérants du parking en nous tendant un ticket. « C’est pour cela que nous sommes ici », lui avons-nous répondu. A côté et le long du mur du palais, de petits vendeurs de timbres vont et viennent. Ils ont également en leur possession des exemplaires de demandes de casier judiciaire et de certificats de nationalité « préfabriquées » qu’ils vendent à ceux qui en veulent… Mais aujourd’hui, les clients ne se bousculent pas vraiment pour s’arracher les demandes. La grève est passée par là.

Dans la cour du Palais, à proximité de la maison de l’Avocat, quelques éléments de la garde de sécurité pénitentiaire discutent. Le Secrétaire général de leur syndicat est absent. Le secrétaire général du Syndicat autonome des magistrats du Burkina (SAMAB) était quant à lui à une soutenance. Pour ce qui est du responsable du syndicat des greffiers, le téléphone sonne mais, personne au bout du fil.

Ses papiers en main, Bamogo Olivier, étudiant en 2e année d’Allemand à l’Université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo, est venu établir un casier judiciaire pour le concours de la police nationale. Résidant à Bendogo, quartier situé à la sortie Est de la capitale, il a fait le trajet en bicyclette. Le front dégoulinant de sueur, il se dit déçu car « ce n’est pas le moment pour organiser une grève surtout à l’approche de certains concours ». « Je suis prévoyant. Je veux constituer mon dossier assez tôt parce que pendant la période de dépôts du concours, il faut faire des pieds et des mains pour avoir le casier judiciaire », explique-t-il. Même s’il trouve la grève légitime, il pense que les intéressés auraient pu décréter une grève de 24h plutôt que 72h.

Venu de Bobo-Dioulasso avec le car de 23h, Thiombiano Romaric étudiant en Master de Gestion, est dans la même galère que le jeune Olivier. Il a également besoin d’établir un casier judiciaire. Mais contrairement au premier, il ne blâme pas les grévistes estimant que l’incivisme du peuple burkinabè s’est accru après Octobre 2014, année de la chute du régime Compaoré. « Les choses ne se règlent pas par la violence », a-t-il martelé avant de condamner les casses au palais de Justice de Manga et la récente agression d’agents de santé à Bobo-Dioulasso puis à Ouagadougou. Pour finir, il a invité le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, à prendre des mesures fortes pour mater tous les fauteurs de troubles.

En rappel, dans une déclaration conjointe parvenue à notre rédaction, les différents syndicats des magistrats, greffiers et GSP préviennent que le mouvement est « reconductible en l’absence de prise de mesures urgentes, efficaces et sans équivoques par les autorités pour créer les conditions de la reprise au palais de Justice de Manga. En attendant, ils « exigent » la tenue d’une rencontre avec le ministre de la justice, le ministre de la sécurité et le ministre de l’administration territoriale.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 15:51, par Biola
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Je crois qu’il aurait été plus juste que le mouvement de grève se limite au palais de justice de Manga. Circonscrire la grève au palais de Manga permettrait aux usagers de ce palais de réfléchir sur leur acte et éviter aux usagers des autres juridictions de payer aussi les frais. (exemple du mouvement du personnel de santé de l’hôpital Yalgado suite à l’agression de certains des leurs la semaine passé)On gagnerait tous à sortir de ces mouvements de grèves généralisés à répétitions.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 16:44, par Mafoi
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    "En attendant, ils « exigent » la tenue d’une rencontre avec le ministre de la justice,le ministre de la sécurité et le ministre de l’administration territoriale."
    Ces maîtres chanteurs veulent quoi encore ?Toujours dans le chantage permanent surtout qu’ils ne sont pas exempts de tout reproche.Les magistrats burkinabè sont pour la plupart des voyous qui sont pires que les voyous qu’ils jugent.Comment voulez-vous que la population qui connait bien et du bout des doigts les agissements honteux,mafieux de ces énergumènes veulent qu’on les respecte ?Qu’ils commencent d’abord à se respecter au lieu de se prendre pour des demi dieux

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:08, par Pardon
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    J’intepelle les journalistes d’investigation de passer juste une semaine au TGI pour constater le mépris et l’abus d’autorité de certains juges face aux justiciables qui viennent juste pour quête de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 18:21, par Adama
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    La constitution des dossiers de concours est une décision administrative et non judiciaire. PAr conséquent, l’administration peut décider de recevoir les dossiers sans casier judiciaire. en dehors des sous que ça fait entrer (une partie dans les caisse de l’état à traver le timbre et l’autre la caisse ou la poche des employés de la justice), ce papier n’apporte rien dans la qualité des concours car tout le monde peut l’établir. Il n’y a pas un fichier informatisé pour décéler ceux qui ont des casiers judiciaires sales et les agents ne prennent pas le temps d’aller vérifier dans les dossiers manuellement. Dans les concours où il faut une enquête de la police ou de la gendarmerie, cela es plus fiable. Mais à mon sens le casier judiciaire n’apporte rien

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 19:22, par lecoq
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    C’est propre,je propose qu’on renvoie les dossiers de casier judiciaire des ressortissants de Manga à la juridiction de Orodara et permettre aux autres de constituer leur dossier de casier.Mr Biola, l’affaire est d’envergure nationale et il faut se soutenir. C’est déplorable mais ce n’est pas la faute à la chaine judiciaire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 22:56, par warzat
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Les syndicats peuvent continuer à faire des pressions sur le gouvernement par des grèves et sittings pour des revendications diverses. Ces mouvements affectent surtout toute la population. Cette approche globale sans distinction est une grossière erreur. Si les populations affectées par les grèves pour un oui ou un non réalisent que le gouvernement est prisonnier des syndicats, elles changeront de stratégie en cas d’injustice ou d’une quelconque incompréhension ou broutille qui pouvait être réglée aisément et à l’amiable . Il n’est donc pas exclu que la victime retrouve son bourreau hors de son service. Une agression qui sera alors rangée dans le cadre des faits divers.Ou peut être que le gouvernement peut protéger chaque fonctionnaire à son domicile et partout où il ira. Donc attention, la meilleure sécurité, c’est le peuple, se sont tes voisins en premier et tous ceux, personnes physiques responsables qui l’ont perdu de vue l’ont payé très chère.Un évènement majeur se produit chez toi et aucun voisin ne se pointe, ne vient à ton secours parce que tu es réputé être un ’’salop’’ au service ou avoir joué à l’homme fort.au service. Des opportunistes te suivront pour leurs intérêts, mais dès que tu vas à la retraite, c’est le vide autour de toi et de ta famille. Tu deviens un véritable gueux en l’espace d’une année de retraite. Tu payes au moment où tu es faible et de la plus terrible des manières. Et quand toi ou des enfants se rendent dans une administration pour régler un problème ou avoir un document, les fonctionnaires, ceux que tu as formé avant de partir se comportent comme ce que tu faisais, sinon pire. Tu meurs avant l’âge.
    Taper dans le tas sans distinction n’est pas la solution qui se trouve dans le comportement au quotidien qui doit correspondre à des actes justifiés posés dans le pardon, la crainte de Dieu et en toute fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 05:00, par Gangobloh
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    La punition collective n’est pas interdite par le droit international ? Fermez le palais de justice et préndre soins de punir tous les ressortissants de manga pour les actes , en vérifiant les les lieu de naisssnce sur les actes de naissance si cela est possible.le désordre commence à prendre sirien n’est fait . Je ne suis pour la punition collective même si cela porte. Les fauteurs de troubles gagnent car c’est leur bute rechercher, semer le chaos dans là pays .

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 08:30, par wenlasida
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    l’acte posé par la population est condamnable. Cependant, je ne peux m’empêcher de penser "et si LOPEZ venait à avoir raison" ? Je crois que la justice doit aussi se remettre en cause sinon pas de doute la dame aura raison au regard des cas d’agression contre les palais de justice

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 08:53, par BADINI
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Mr Warzat je valide. Mais j’ai peur que vous ne soyez mal compris. D’aucuns diront que vous incitez à la violence ; mais personnellement j’apprécie cette analyse qui cadre parfaitement avec des cas que j’ai vus : nul n’est puissant pour toujours. Tot ou tard vous perdrez vos forces ou vos privilèges que des gens ont possédés avant votre naissance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 09:03, par Zangoté
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Trop c’est trop ! Pour trois cas de protestations en 2 ans, vous punissez 17 millions de Burkinabè. Faites attention à ne pas trop tirer sur la corde. Vous êtes une institution avant tout et il vous revient d’œuvrer à ce que les citoyens croient en vous. Imaginez un instant l’Assemblée Nationale qui entame une grève au motif qu’un député a été menacé par quelques groupuscules ! Ou alors l’exécutif qui déserte parce que l’opposition l’accuse de mal gérer le pouvoir ! En tout je ne suis pas content de vous. C’est à la limite enfantin de chercher à montrer aux citoyens qui vous avez le pouvoir. Avec malheureusement un tel état d’esprit, les portes de l’enfer ne sont plus loin de s’ouvrir. Voyez vous même que ce n’est pas en privant le citoyen de son droit élémentaire - l’accès à la justice- que vous redorerez le blason.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 10:55, par Paligba
      En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

      Et c’est justement ce esprit enfantin qui a entrainé ce qui s’est passé a Manga. Il faut que les gens arrêtent de penser que ceux qui ne sont pas aller a l’école ne sont pas intelligents.

      Répondre à ce message

      • Le 13 juin à 14:21, par Le professeur
        En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

        Je partage entièrement l’avis de monsieur Paligba. Je pense qu’il faudra faire des états généraux de notre administration afin d’identifier toutes les tares, les insuffisances et les dysfonctionnements qui sont aujourd’hui le lot d’une administration qui refuse visiblement l’évolution. L’administration coloniale avait cette rigueur, mais elle était encline à plus de justice et de serviabilité vis-à-vis de l’usager. En tant que commis de l’administration, il faut toujours savoir descendre de son piédestal pour se mettre au même diapason que l’usager qui est venu solliciter du service public. Le rapport avec l’usager devrait être celui de service et non celui de hiérarchie. Je pense que l’Etat ferait mieux d’inclure des modules de développement dans les curricula des écoles professionnelles, car à y voir voir de plus près, notre administration actuelle fait tout sauf stimuler le développement. Elle est improductive et c’est aussi elle, à travers la foule d’agents oisifs, qui réclame à n’en pas finir de meilleures conditions de vie et de travail. L’élite éclairée devrait à travers son altruisme et sa serviabilité, travailler à sortir nos populations laborieuses de la misère et non l’enfoncer par cette forme de corruption silencieuse qui ne dit pas son nom. Celui qui connait abuse toujours de l’ignorant, a-t-on coutume de dire. Mais il faut de la mesure en toutes choses.
        Le Professeur.

        Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 09:22, par lemaître
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    il est injuste que la justice fasse supporter les conséquences à ceux qui ne sont pas coupables d’agression. si la justice c’est de punir les uns pour la faute des autres, je dirai que la justice est injuste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:18, par Thinkxtra
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Faudrait-il à l’avenir songer à un service minimum pour tous les secteurs d’activités afin de minimiser les désagréments de ces grèves devenues sauvages. Je n’approuve pas ce qui s’est passé à Manga, mais la réponse peut être analysée sous différents angles comme celui aussi de léser beaucoup d’innocents compte tenue du moment (période de concours et recherche d’emplois pour certains qui peinent à joindre les deux bouts).

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:18, par Thinkxtra
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Faudrait-il à l’avenir songer à un service minimum pour tous les secteurs d’activités afin de minimiser les désagréments de ces grèves devenues sauvages. Je n’approuve pas ce qui s’est passé à Manga, mais la réponse peut être analysée sous différents angles comme celui aussi de léser beaucoup d’innocents compte tenue du moment (période de concours et recherche d’emplois pour certains qui peinent à joindre les deux bouts).

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 10:35, par le patriarche
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Bonjour mes confrères. Juste dire que ces travailleurs de la soit disant justice nous font honte maintenant avec leur comportement d’enfants pourris. Ce sont eux qui disent tantôt être les dieux vivant sur la terre, tantôt qu’ils sont au même titre que les autres forces de l’ordre, tantôt qu’ils sont supérieurs aux autres fonctionnaires de l’Etat. Dans tout ca, on vous accepte malgré vos tromperie, vos arrogances, vos barbaries et vos mesquineries. Maintenant que des citoyens ont manifesté leur mécontentement devant votre service, vous pleurnichez, vous grognez, vous faites chanter les autorités du pays. Qu’est-ce qu’il y’a ? Il n’Ya que vous qui êtes des travailleurs dans ce pays ? Faites un peu preuve de réalisme et de sagesse. Vous_ vous discréditez d’avantage avec ce comportement et je suis certain qu’à un moment donné le peuple viendra vous demander des comptes. Certains corps ont subi pire mais ils continuent de servir sans murmures car ils sont conscient que l’Etat se débrouille pour faire au mieux. Rappelons-nous qu’il y a eu plus de (6) six gendarmes tués ; plus de (7) sept policiers tués, (15) militaires tués et un instituteur dans l’exercice de leurs missions. Tout cela par manque de matériels d’une part et d’autre part par l’inaction des autorités. Est-ce que vous avez une fois vu ces corps grever ne serait-ce que pendant une minute ? Pensez-vous que l’Etat leur a tout procurer (donner) ? Ou bien pensez-vous qu’ils ne sont des gens dignes de vivre ? Ne sont -ils pas des humains ? S’il vous plait, que voulez-vous après les gros salaires, les pots-de-vin ? Le chantage donc ?
    Dans tous les cas on ne vous en veut pas mais plutôt à l’Etat qui suit vos grimaces.
    Si vous passez votre temps à priver le peuple et les autres fonctionnaires du service, un jours vous subirez le revers de votre comportement.
    Quoi qu’on disent, la démocratie commence à bien se concrétiser ici au BF : les autorités tentent malgré tout de faire du BF un Etat de droit. Mais, n’en abusez pas messieurs de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 11:57, par titi
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    je ne suis pas d’accord avec ceux qui pensent qu’ils punissent la population. pour les dossiers de concours et autres, on peut permettre aux gens de déposer sans casier et de les compléter après. il faut que ces gens sachent que la population est seule détentrice de la force et elle ne va jamais accepté qu’on lui fasse la force. pour une altercation avec quelqu’un qui garde des détenus et on t’enferme. Nous sommes dans quel pays ? si ces gens ne changent pas leur façon de faire ce n’est pas bon pour ce pays. Le peuple na pas eu peur de ceux qui portent des treillis n’en parlons pas ceux qui sont en robes bleues plutôt noires. la grève des agents de santé nous préoccupe plus que ça parce qu’à ce niveau on ne peut pas attendre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 17:13, par linelo
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Quand les agents de santé grêvent, on entend tous les mots sur les réseaux sociaux et les médias !!! Mais lorsqu’un autre corps rentre dans la danse, on les caresse même dans le sens du poils !!! Nous sommes tous citoyens burkinabé et avons les mêmes droits et devoirs !!! Camarades juristes, au boulot !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 17:32, par chapité
    En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

    Tout en m’insurgeant contre les actes de violence de la population à l’endroit des biens publics je m’élève avec la plus grande énergie contre cette façon de faire des magistrats, huissiers, gardes de sécurité pénitentiaire et autres auxilliaires de justice.
    A la moindre altercation avec l’un de ces citoyens , qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter, c’est une citation directe à comparaître avec en prime mandat d’amener et par solidarité de corps vous êtes aussitôt embastillé et monsieur va se chatouiller en disant "il ne connait pas". Il est temps que ces demi-dieu se mettent au niveau de monsieur tout le monde et soient respectueux des gens. Ils ne sont pas plus que les autres dans ce pays malgré leurs énormes avantages que ne justifient nullement leurs cinq ans d’études universitaires. Des dossiers traînent depuis plus d’un an sans jugement, des gens sont en prison sans jugement pendant plus de deux ans, des magistrats sont épinglés dans des corruptions... et il n’y a rien, alors, il ne faut pas s’étonner de la justice populaire qui se transforme en vindicte.
    Enfin, brave gens, dites moi ce que fait un GPS dans un kiosque PMU-B à une heure de service pour "tenter sa chance" et se plaindre du fait qu’on ne le respecte pas ?
    Tous égaux devant la loi.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juin à 00:56, par Sidssaya
      En réponse à : Grèves des syndicats de la Justice : Pas de casier judiciaire, pas de concours…

      Bonjour Quelle situation a provoque ce vandalisme ? L’analyse doit se faire laba. Le comportement des agents publics doit aussi être analyse. De mon point de vue un petit problème a été transforme en Sunnami. les deux protagonistes et le juge qui a pris la décision doivent être sévèrement sanctionner. Monsieur les juges ayez pitié des Burkinabé. En quoi le comportement de quelqu’un de Manga peut impacter sur l’avenir d’un jeune de Dori ? Ils n’ont qu’a grever pendant 1000 ans, la population du Burkina va s’en sortir. in Sa ahala.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés