Coopération suisse au Burkina : La valorisation des compétences, l’une des priorités

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • jeudi 8 juin 2017 à 17h15min

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du Programme de valorisation des compétences, l’Organisation non gouvernementale Eau Vive, en collaboration avec le Réseau du Faso espace formation, formation espace (REFAS’EFFE), a organisé un atelier national d’échanges et d’immersion sur la démarche bilan valorisation des compétences (DBVAC) et ses adaptations, le jeudi 8 juin à Ouagadougou. L’objectif : Echanger et partager les expériences et par là, interpeller les différents partenaires autour de la démarche.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Coopération suisse au Burkina : La valorisation des  compétences, l’une des priorités

La mise en œuvre de la phase 2 du programme de valorisation des compétences (2013-2018) tire vers sa fin. Les praticiens de ce projet se sont réunis ce jeudi 8 juin 2017 à Ouagadougou en vue d’échanger et de partager leurs expériences. En rappel, ce programme dont la structure faîtière est le REFAS’EFFE vise, selon le directeur pays de l’ONG Eau Vive Zakari Bouraima, à enclencher des processus de changements sociaux, porteurs d’un développement durable à fort potentiel et impacts.

JPEG - 61.6 ko
Le directeur pays de l’ONG Eau Vive, Zakari Bouraima

En d’autres termes, il permet à tous publics c’est-à-dire producteurs agricoles, artisans, éleveurs… d’acquérir l’engagement et des aptitudes nécessaires à la bonne conduite de ses activités.
« Je reste convaincu qu’avec votre contribution à tous, cet atelier balisera le chemin vers une validation officielle de la DBVAC dans les curricula nationaux de formations adaptées au processus de développement économique et social du Burkina. Car, valoriser les savoirs, les compétences et les talents des individus demeure assurément une des clés du développement économique et social », a-t-il noté pour clore ses propos.

Plus d’un milliard pour la phase 2 du projet

JPEG - 34.3 ko
Jean Bernard DUBOIS, directeur du bureau de la Coopération suisse au Burkina

Jean Bernard DUBOIS, directeur du bureau de la Coopération suisse au Burkina, a quant à lui, laissé entendre qu’ils soutiennent ce programme, il y a de cela, une dizaine d’années.
« Nous avons financé la phase en cours à hauteur d’un milliard deux cent millions de francs CFA », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que plusieurs domaines sectoriels sont touchés par ces programmes parmi lesquels : le leadership féminin, le genre, la gouvernance, la démocratie, la citoyenneté, l’élevage, l’entreprenariat et notamment l’éducation.

JPEG - 51.5 ko
La représentante du SG du ministère en charge de l’éducation, Mariam Ouédraogo

Parlant d’éducation, la représentante du Secrétaire général du ministère en charge de l’éducation, Mariam Ouédraogo a tenu à relever que notre pays est l’un des pays où les taux de scolarisation et d’alphabétisation sont encore les plus faibles.

« Cette situation de l’éducation demeure toujours une grande préoccupation. Le caractère persistant de l’analphabétisme est estimé à plus de 70% dans notre pays malgré les efforts consentis ces dernières années », a déploré Mariam Ouédraogo.
A cet effet, cette dernière n’a pas manqué de saluer la Coopération suisse au Burkina ainsi que l’ONG Eau Vive (qui assure le mandat de la phase 2 de PVAC) pour la mise en œuvre d’un tel programme, qui contribue à accroître le taux d’alphabétisation au Burkina.

Les résultats attendus à l’issue de cet atelier sont : des fiches techniques, les présentations des innovations et adaptations ; la mise en cohérence et l’élaboration d’un plan d’actions pour la validation et un rapport général de l’atelier.
Les participants sont issus des ministères en charge de l’alphabétisation, de la jeunesse et de la femme ; des membres de la structure faîtière et les différents promoteurs.

Rita Bancé /Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés