Journée mondiale sans tabac : Avoir une génération saine et productive

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo (stagiaire) • jeudi 8 juin 2017 à 00h07min

Le ministère de la santé en collaboration avec les structures et associations de lutte contre le tabac ont célébré ce mercredi 31 mai 2017 à Ouagadougou au sein de l’Unité de sevrage tabagique de l’Afrique, la journée mondiale sans tabac. Comme chaque 31 mai. A l’occasion de ladite célébration, il y a eu de la sensibilisation sur les effets néfastes du tabac, et le lancement de la caravane d’exhibition en faveur des messages sanitaires graphiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée mondiale sans tabac : Avoir une génération saine et productive

C’est sous le thème « Le tabac, une menace pour le développement » que la journée mondiale sans tabac 2017 a été célébrée. Un thème qui interpelle tout le monde sur les inconvénients du tabac dans le processus du développement. De ce fait, les objectifs poursuivis par la journée mondiale sans tabac sont entre autres, soutenir les Etats membres et la société civile à combattre l’ingérence de l’industrie du tabac dans les processus politiques, les encourager à inclure la lutte anti-tabac dans les actions nationales dans le cadre du programme du développement durable à l’horizon 2030, démontrer comment les individus peuvent contribuer à parvenir à un monde sans tabac, soit en s’engageant à ne jamais utiliser de tabac, soit en cessant de l’utiliser.

Au cours de cette célébration 2017 de la journée mondiale sans tabac, des images de différentes conséquences négatives du tabac sur la santé humaine ont été présentées. Des images d’organes affectés comme le cou, la tête, la reproduction, les poumons, etc. ont été présentées par Dr Georges Ouédraogo, coordonnateur de l’unité de sevrage tabagique. Pour celui-ci, cette journée doit être célébrée parce que les conséquences du tabac vont au-delà de l’individu qui consomme et joue négativement sur le développement du pays. Le tabac peut créer la déforestation, l’appauvrissement des sols, des feux de brousse et aussi est très dangereux pour les personnes malades. Sans compter le cout que l’Etat doit supporter, dit-il. Cette journée sert également à donner les dernières informations concernant la lutte antitabac, affirme Dr Ouédraogo.

Christelle Néa, directrice de la promotion de la santé, médecin de santé publique et point focal de la lutte antitabac au ministère de la santé, a quant à elle indiqué que « cette lutte antitabac atteindra son but lorsque tout le monde aura compris que le tabac est une menace pour le développement et aura ensemble décidé d’abandonner la consommation du tabac, je pense qu’on va réussir ».

Pour le coordonnateur de l’Association ‘’Afrique contre le tabac’’ (ACONTA), Salif Nikiema, il faut que l’Etat soit ferme sur l’application de la loi antitabac afin de permettre à la population de contribuer au développement du Burkina Faso.

Parlant du lancement de la caravane d’exhibition en faveur des messages sanitaires graphiques sur les conséquences négatives du tabagisme, elle servira et contribuera à la sensibilisation de la population, surtout les jeunes. La caravane sillonnera tous les secteurs de la ville de Ouagadougou avec des images et messages de la lutte antitabac.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés