Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mardi 6 juin 2017 à 23h47min

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a effectué ce mardi 6 juin 2017, une visite à l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Objectif : Toucher du doigt les conditions de travail et de vie du personnel. Mais grande fut sa surprise de constater que les agents travaillent dans des conditions exécrables.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

Arrivé à 7 heures, le Premier ministre, après les salutations d’usage, a aussitôt entamé sa visite. Accompagné du Ministre de la Santé, Nicolas Médah, du directeur général de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, Robert Sangaré et des chefs de départements et de services, le patron de l’Exécutif burkinabè a parcouru différents services distribuant des « bonjours » par ci, des « comment allez-vous aujourd’hui ? » par là.

Première découverte

Urgences médicales. Le premier service qui a reçu la visite du Premier ministre. Les bureaux exigus du personnel soignant, les salles d’hospitalisation surchargées et pestiférant par endroit, ont été passés en revue par le chef du gouvernement.
Après cette première unité, la délégation se dirige vers les urgences pédiatriques. Un homme en blouse rencontre les journalistes qui courent devant le premier ministre. « Attendez juste une minute », leur lance-t-il. « Y a-t-il un souci ? », lui demandent les scribouillards et autres preneurs de vue. « Non, il y a eu un décès et on est en train d’enlever le corps », leur répond-t-il.

L’information est transmise aux membres de la délégation qui ne trouvent pas d’inconvénient à attendre. Après deux minutes, la visite reprend. Le constat est pratiquement le même : vétusté des locaux, manque de matériels, salles exiguës. Un temps d’échanges avec le personnel.
Paul Kaba Thiéba se dirige vers le Service de Néphrologie et d’hémodialyse. Près d’une vingtaine de patients se font dialyser et d’autres attendent leur tour. Echanges avec les malades et le personnel soignant.

Une surprise désagréable

Le cap est mis sur les Urgences traumatologiques. Pour mémoire, des agents de cette unité ont été agressés par des parents d’un patient qui n’a pas survécu à ses blessures. Le personnel de l’hôpital est en grève. Aux Urgences médicales, le Premier ministre découvre des malades couchés à même le sol dans les couloirs. Les conditions d’hospitalisation sont des pires à Yalgado Ouédraogo. Mais que fera le Premier ministre pour changer la situation ?

Une rencontre avec le personnel

Une rencontre improvisée avec le personnel a lieu. « Ce que je vois est effrayant », a-t- il indiqué. Avant d’ajouter qu’il faut agir car « cela ne peut pas continuer comme ça ». A propos de l’agression des agents de santé, le Premier ministre a donné des « instructions fermes » pour que tout soit mis en œuvre pour que justice soit faite. Par ailleurs, il a annoncé un renforcement des mesures de sécurité au profit des agents. « J’ai demandé au Ministre et au Directeur général de prendre les mesures nécessaires pour la sécurité des personnes et des biens », a-t-il ajouté.

Un discours qui a été fort apprécié par le personnel. Sur le champ, les responsables du SYNTSHA ont décidé de lever le mot d’ordre de grève et de reprendre le travail ce jour-même. Selon les dires du Premier ministre, Yalgado Ouédraogo présentera un autre visage dans les mois à venir.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 juin à 03:17, par WASSA
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Etre un agent de sante au Burkina Faso est un calvaire monsieur le premier ministre. vous n’avez rien vu encore.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 03:50, par Karfolo
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Excellence , MR Le PM vous souvenez vous qu’il y’a presque un an lors de l’inondation de l’hôpital YALGADO vous y étiez avec des promesses fortes. Nous voilà toujours à la case départ. YALGADO est pris en otage par des affairistes véreux. Le problème de cet hôpital est plus profond que ce que vous ne croyez . Cest hôpital qui a 50 ans aujourd’hui ne répond plus aux normes d’un hôpital conventionnel. Pourquoi ne pas envisager le déplacement de cet hôpital, vu sa proximité avec les deux barrages. Faites un tour derrière l’hôpital et vous serez édifiés par le canal qui contient Les eaux souillées et qui servent aux maraîchers . En réalité l’hôpital YALGADO et ses environs sont devenus un vrai scandale public.
    Il faut que nos dirigeants apprennent à être visionnaires. La résolution du probleme de cet hôpital ne viendra pas d’un coup de pic lors d’une visite matinale.
    Faites un appel national à idées pour le cas de cet hôpital et vous aurez une solution durable.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 06:37, par Un médecin
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA s’est déplacé au CHU Yalgado pour constater la situation de crise qui y prévalait suite à la protestation du personnel de santé contre les agressions récurrentes. Il dit avoir constaté une situation déplorable. Voilà les erreurs habituelles que des gouvernants font. Face à des problèmes et préoccupations qui nécessitent des solutions urgentes, on s’enlise dans des circonvolutions pour annoncer des mesures sur le long terme. La reconstruction de Yalgado sur un autre site est un projet à long terme. Il faut trouver ici et maintenant, les moyens financiers et matériels nécessaires pour un bon équipement de Yalgado.Le gouvernement devrait reconnaitre qu’il s’est laissé induire en erreur par l’ex ministre de la santé qui a confisqué la part d’équipement de Yalgado pour l’hôpital de Bogodogo.Ce n’est pas tard de remettre à César ce qui est à César. C’est le gouvernement qui a retiré les travaux d’équipements aux hôpitaux pour les confier à la SOGEMAB qui est aussi confrontée à des problèmes de trésorerie qui ne lui permettent pas de réparer le scanner à hauteur de 190.millions FCFA. Par conséquent, c’est le gouvernement qui n’investit pas les moyens nécessaires pour le fonctionnement des hôpitaux par des subventions fortes. La balle est donc dans le camp du gouvernement. Nous médecins, nous avons le devoir de relever cette vérité pour que des solutions soient vite trouvées pour nous permettre de travailler dans de bonnes conditions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:16, par Faso Kanu
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    "Mais grande fut sa surprise de constater que les agents travaillent dans des conditions exécrables" ; « Ce que je vois est effrayant » !! Est-ce qu’il est arrivé à la maternité de l’hopital même ? Là où on accueille la vie, on a l’impression que c’est un mouroir ! Pardon, faut pas nous insulter hein !! Nous on est dedans tous les jours. Quand vous allez cesser d’aller vous faire soigner vos furoncles en France et aux USA, nous aussi on pourra espérer de bons soins.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:24, par Joseph
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Le DG de Yalgado n’a jamais dit qu’il soutenait les grévistes du SYNTSHA contrairement aux allégations d’un internaute.Le DG s’est mobilisé pour s’adresser aux agents lors de leur mouvement de protestation pour leur demander de ne pas arrêter les soins bien qu’il aient subi un préjudice, afin de préserver la vie des malades. Il leur a signifié que la direction générale du CHU Yalgado a porté plainte contre les agresseurs du personnel médical pour que justice soit rendue pour ces actes inadmissibles. Suite au refus d’agents de santé de remettre le corps du défunt à la famille des agresseurs, c’est le directeur général de l’hôpital qui s’est interposé pour un compromis afin que la famille enlève le corps. Le d.g avait voulu depuis les années 2012 que l’hôpital soit sécurisé par des forces de l’ordre (police, gendarmerie) pour éviter les cas de vols et les agressions. Mais, des agents de santé s’étaient opposés à cette initiative en prétextant qu’ils ne sauraient travailler sous surveillance policière. Or, la police ou la gendarmerie étant un corps d’auxiliaires de police judiciaire, il peut par sa présence, faire les constats nécessaires et faciliter l’action judiciaire contre les auteurs de délits à l’hôpital. Il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de reconnaitre que le DG a fourni beaucoup d’efforts pour des formations sur l’accueil humanisant au profit des garçons et filles de salle. Les formations se sont étendues sur beaucoup d’agents de santé de même que pour des médecins qui ont été formés sur la responsabilité pénale des médecins en cas d’erreur médicale dramatique. L’internaute est de mauvaise foi ou il a des problèmes personnels et subjectifs qui ne tiennent pas la route contre le DG dont le dynamisme et le sens du management sont reconnus par une grande partie de l’opinion publique nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:29, par diabre daren
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Bonjour !
    Félicitation au premier ministre pour avoir fait le déplacement à l’hôpital et avoir donné des instructions fermes pour la résolution rapide des problèmes managériales.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 08:25, par ira yacouba
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    bonjour mesdames et messieurs les agents de santé peuvent avoir raison s’ils arrivent à communiquer avec les patients, il y’a manque de communication au sein.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:02, par Devoir de mémoire
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Nous burkinabé avons toujours la mémoire courte .YALGADO est déjà reconstruit. Le nouvel hôpital de district de Bogodogo n’est rien d’autre que la reconstruction fut -elle partielle du CHUYO .Que les gens se rappellent bien que c’est aux lendemains de l’inondation du 1er septembre 2009 que le gouvernement Tertius a été décidé de reconstruire YALGADO sur le site actuel de l’hôpital Bogodogo.Mais après le début des travaux ,la première mouture qui prévoyait un hôpital de 450 lits environ à été ramené à un hôpital de 347 lits pour des contraintes financières .Du coup cet hôpital ne pouvait pas recevoir l’hôpital YALGADO qui a environ 700 lits et près de 40 services cliniques et médico techniques .D’où l’idée de création d’un pôle 2 de YALGADO dans ce site ,tandis que des travaux de réhabilitation permettront de mettre aux normes les infrastructures et les équipements du site . Ce travail à été conduit successivement par les ministres ADAMA TRAORE, LENE SEBGO, DIGEMDE AmedePierre avec la participation active de tous les acteurs du CHUYO .Grace à l’action des ministres cités ,surtout SEBGO des moyens financiers importants ont été obtenus de l’’Etat tant pour acquérir les équipements au profit maintenant des deux pôles ,que pour réhabiliter entièrement l’actuel site à travers le projet ,reconstruction et rééquipement de YALGADO ,de manière à éviter les frustrations entre les agents des deux pôles .Tout se déroulait donc bien quand le gouvernement de Paul KABA TIEBA est venu tout remettre en cause ,renvoyant ainsi et sans ménagement YALGADO à ses problèmes de toujours par l’annulation de l’option initiale .Alors ,Mr le Premier Ministre ,soyez conséquent ,vous êtes à certains égards responsable des difficultés surtout matérielles du CHUYO. Vous avez causé un grand tort à YALGADO par détournement du fruit du travail des autres ,alors réparez le tort un point ,un trait comme dirait le PAN.L’éventuelle reconstruction complète de YALGADO ne peut pas s’achever avant 10 ,alors qu’il y des problèmes concrets et pressants à résoudre ici et maintenant vous ont été exposés .

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:02, par Anta
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Il feint d’être surpris par la situation de Yalgdo. Il est au courant depuis longtemps. Il sait très bien qu’il ne se soignera jamais là-bas, ses enfants non plus. Je lui demande de ne plus monter la population contre les agents de santé. Il sait qui est responsable de cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:13, par Comparaison n’est pas raison
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    En 2010 ,lorsque le Premier ministre Luc Adolphe TIAO a visité YALGADO .a la fin il a déclaré immédiatement une allocation spéciale à YALGADO pour qu’il acquiert des équipements pour améliorer son plateau .Promesse à été tenue ,mais c’est le ministère de la santé qui a mal géré cette enveloppe non seulement en répartissant la somme entre tous les hôpitaux,mais plus grave en achetant les équipements à la place des hôpitaux qui sont pourtant des EPE .Du coup on s’est retrouvé avec des mauvais équipements non correspondants à ceux que chaque hôpital à demandé. Ce fut un vrai scandale ,un détournement pur et simple .Au regard des moyens financiers très insuffisants mis à la disposition du CHU YO ,du détournement de don matériel ,on s’entendait à des annonces concrètes du genre de celle de LAT pour permettre au CHU YO de résoudre ses problèmes pendants et urgents .Que nenni .On reparle de reconstruction .Visite donc inutile, si on devrait s’arrêter à ça seulement

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:50, par Wendlaboumb
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Ouahouou. Ainsi donc le Premier Ministre a été surpris par ce qu’il a découvert en ces lieux. Si c’est vrai que c’est le 06 juin 2017 qu’il prend enfin conscience de la situation de l’hôpital Yaldgo, le BF est en péril. Et chacun de nous est responsable. A commencer par son entourage familial, son ministre, son cabinet et tous ceux qui sont en contact avec le PM ou l’entourent dans la gouvernance de ce pays. Aucun n’a réussi à faire passer le message à ce burkinabé militant hors du pays et PM depuis 18 mois. Mon esprit simple ne peut l’imaginer mais je sais depuis peu que le BF n’a pas fini de me surprendre. Cette méconnaissance de l’évidence la plus brillante de notre société par le PM Diaspo après 18 mois de résidence à Ouaga discrédite ses différents discours devant l’Assemblée Nationale. Mais il n’y est pour rien car chaque peuple mérite ses leaders.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 12:41, par NGONGA
      En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

      1000% d’accord avec vous Wendlaboumb. Il se fout de nous ce premier ministre ou quoi ? ou bien il n’est pas au Burkina ? ou bien il n’est pas le chef du gouvernement ? n’est-ce pas lui qui s’est adressé récemment à l’Assemblée Nationale sur l’Etat de la nation et qui est sensé connaître les chantiers prioritaires de ce pays ? Est-ce qu’il peut jurer qu’il n’a jamais mis les pieds à l’HYO pour voir un malade (a supposé même avant d’avoir été PM). Franchement ce gouvernement me fait vomir. Ils sont champions dans la comédie et le dilatoire. Mais ça va tous les rattraper un jour. Wait and see !!

      Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 10:24, par Silence ou complicité ?
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Le temps est venu de passer aux actions M. le PM : Il faut saisir une partie de votre salaire ainsi que celui des membres de votre gouvernement, SG et Directeur de cabinet, député et DG de société, pour la construction d’un hôpital digne de ce nom. Cette mesure à elle seule suffit pour déclencher un sursaut patriotique qui suscitera la contribution des fonctionnaires, opérateurs économiques, secteur informel, diaspora, en un mot toutes les autres couches de la société. Tant mieux si nos partenaires décident de nous accompagner. De cette manière, toutes les régions pourront être dotées de bonnes structures sanitaires.Nos gouvernants manquent de vision, sinon on peut se passer d’un PNDES qui est à mon avis très loin d’être la panacée. Malgré nos maigres ressources il faut d’abord compter sur soi-même ; le Rwanda en est un très bel exemple en la matière. Le BURKINA post insurrectionnel a besoin d’Hommes d’Etat et non d’Hommes politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:51, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Après 50 ans d’indépendance nous sommes incapables de nous prendre en charge sanitairement.Il faut toujours tendre la main à l’extérieur pour demander de l’aide financière ou du matériel médical de seconde main pour faire fonctionner notre premier hôpital et l’équiper.Ou est notre indépendance alors ?Ou est notre souveraineté alors ?Comment un hôpital comme YALGADO ne peut pas se prendre en charge par les recettes générées par les différents actes donnés aux patients ?Pourquoi ne pas chercher à changer le DG de l’hôpital YALGADO qui ne fait rien pour améliorer les conditions et de travail du personnel soignants.Un DG qui ne sait pas prendre une décision ;il reste indifférent à tout ce qui se passe à l’hôpital.
    Aussi le mauvais état des bâtiments n’interpelle ni le DG ni le gouvernement.C’est vraiment déplorable un tel établissement laisser à lui,sans assistance.Et tout cela aussi j’impute au gouvernement qui est passif aux problème de santé de sa population car chaque fois qu’il a un membre du gouvernement qui est malade,aussitôt on l’évacue.Si bien que pas mal de gens ne connaissent pas les réalités de nos hôpitaux.L’État doit interdire l’évacuation des malades à l’extérieur afin d’invertir au mieux dans nos hôpitaux.
    Pourquoi ne pas chercher à désengorger Yalgado par la construction d’un Hôpital ultra moderne pour la ville de OUAGA vers SAABA ou Tampouy.
    Madame la ministre qui faisait partie de la délégation devait passer à la maternité de cet hôpital pour voir les vraies réalités ou l’intimité de la femme est battue en brèche.Des femmes couchées dans couloirs à même le sol avec leur nouveau né.Ou des femmes qui accouchent dans les couloirs et allées.C’est triste de voir des femmes souffrir dans ces conditions de travail.L’hôpital YALGADO est dépassé ;il FAUT RAPIDEMENT LA CONSTRUCTION D’UN AUTRE HÔPITAL ;

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:54, par ma contribution
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Le personnel soignant a raison. Certains DG ne font pas leur travail. Ils sont plutôt préoccupés par les marchés publics en particuliers par les demandes de cotation. Conséquence, dans certaines régions ils sont devenus leur propre agent de liaison allant d’une gare à l’autre pour récupérer des dossiers de fournisseurs oubliant que leur rôle plus important que ces aberrations

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 12:38, par Omer
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Dans nos pays, les décideurs décident pour des services à la population qu’ils n’utilisent jamais. Voila le vrai problème. Ils n’utilisent jamais les hôpitaux du pays ni meme les cliniques, ils n’utilisent jamais les universités du pays pour leur enfants. Alors ils s’en fiche complètement et souvent ne savent meme pas ce qu’il s’y passe. S’ils étaient obligés d’utiliser les hôpitaux pour eux et leur familles et les universités pour leur enfants, tout allait changer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:11, par Keneth
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Les agents de santé, ayez aussi le souci de la population. Vous le dites si bien qu’aucun membre du gouvernement ne se soigne dans nos hôpitaux ; donc sachez que quand vous faites vos grèves en refusant de soigner les malades, c’est d’abord à nous, population, non membres du gouvernement que vous faites du tord. En plus, pour votre sécurité au travail, la présence de la police ou de la gendarmerie va peut être réduire la possibilité de faire vos deals, et vous allez trouver moyen de vous plaindre de leur présence. Donc faites pardon !! votre mission est noble, délicate, certes, ayant plus de conscience que cela.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:17, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    1) Si justice doit être dite, Premier Ministre, il faut que le Syndicat rende compte de sa grève sauvage d’abord. Courage au personnel medical de tout le Burkina. Soyons davantage compatissant, si quelqu’un t’insulte ou t’agresse parce qu’il vient de perdre un être cher, donne lui ta joue droite en plus. Tu auras compati noblement à sa douleur et Dieu, ton Dieu te le revaudra toute ta vie sur terre et dans l’au-delà. A quoi bon rendre la pareille à une personne dejà endolorie ? La mesure avec laquelle tu sers ton prochain, cette même mesure te sera servi. Que Dieu benisse le personnel medical du Burkina Faso. Medecins, soyez benis. Infirmiers, Sages Femmes, ... soyez benis. Tout le paramedical, soyez beni.Quand à toi Syndicat, evites prochainement cet abus d’autorité vis-à-vis de personnes eplorées. Il Faut que les gens sachent que servir Dieu et son prochain, c’est aussi et d’abord dans son travail et pas à la mosquée ou à au temple ou ailleurs.Je termine par ceci :
    Dieu est le plus grand amateur de plaisir, la preuve, le Salaud vit au Paradis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:20, par Témoin
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Incroyable mais vrai ! Des médecins au service de neurologie ont fait une vilaine mise en scène pour émouvoir le Premier ministre Paul Kaba THIEBA lors de sa visite au CHU Yalgado.Ils ont sorti des magasins, quelques vieux matelas déchirés qu’ils ont mis sur des lits d’hospitalisation. Ils ont également demandé à des malades de se coucher par terre pour montrer que l’hôpital est surpeuplé et que les médecins sont débordés et travaillent dans des conditions infernales. Certes, souvent Yalgado est débordé parce que les gens délaissent les CSPS, les CMA pour se diriger directement au CHU pour des accouchements et maladies qui peuvent se traiter dans ces centres de santé. Or, Yalgado est un hôpital de référence où l’on doit référer ou transférer les cas graves de maladies que les CSPS, CMA ne peuvent prendre en charge. Certains agents de santé de ces structures par paresse, surtout les week-ends, transfèrent systématiquement des malades au CHU alors qu’ils peuvent bien les soigner à leur niveau. Tout cela crée une affluence exagérée à Yalgado.Au CHU aussi, certains médecins affairistes passent le temps à dire à des malades que s’ils veulent des soins rapidement qu’ils peuvent se rendre dans telle ou telle clinique privée pour les voir. Cela est un comportement malsain de détournement de malades de Yalgado vers des cliniques qui coûtent cher. Chers médecins, on veut bien vous soutenir mais parfois vous avez des comportements désolants. Néanmoins, c’est la faute du gouvernement qui a démissionné de sa responsabilité pour un équipement adéquat des hôpitaux publics.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:32, par Pierre
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Internaute oeil du peuple.Vos interventions ont toujours été hostiles au DG de Yalgado.Vous n’êtes pas crédible.C’est l’un des rares DG recrutés par appels à candidatures dont le mandat de 3 ans renouvelable une fois a été renouvelé en raison des résultats très positifs qu’il a obtenus dans la transformation de Yalgado. Ses efforts ont été limités par la faute du gouvernement qui a amputé Yalgado de plus d’un milliard et demi F CFA de son budget depuis la transition jusqu’à nos jours.Cela rend difficile le fonctionnement de l’hôpital.Félicitation au DG pour avoir donné le meilleur de lui-même dans les progrès réalisé à Yalgado.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 14:02, par Le paltoquet du peuple
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Internaute 13 dit Œil du peuple ,élevez un peu le débat .On parle de problèmes structurels .Dès lors que le premier ministre parle reconstruction ,de rénovation ,cela veut dire qu’il sait que les problèmes de YALGADO relève principalement du structurel et que les autres problèmes sont la conséquence du problème structurel .Vous pensez réellement que si le problème était un problème de DG les travailleurs et le Syntsha tel que les choses se sont déroulées n’auraient pas été criées devant le premier ministre par ces temps qui courent ? Soyons sérieux .Les problèmes de YALGADO sont tellement sérieux qu’il faut de la hauteur dans l’analyse .Hélas vous n’en êtes pas capable par votre petitesse d’esprit .

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 14:18, par Sidéré
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Les autorités feraient bien de "s’imprégner" aussi et surtout de la prise en charge des patients et du traitement qui leur est réservé par le "personnel médical". À ne maugréer jour et nuit que sur les conditions de travail, on occulte des éléments capitaux, à savoir le niveau de professionnalisme et de moralité du personnel soignant et les droits élémentaires des patients !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 16:13, par Le reveil
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    J’invite les agents de santé à penser aussi aux malades, qui sont les parents, amis et connaissances d’autres agents de santé. Améliorer vos conditions de travail, c’est vrai et juste, mais de grâce améliorez aussi vos prestations, surtout celles qui ne sont pas forcement liées à un matériel, à un local ou un équipement quelconque...je veux parler d’abord de l’accueil, la disponibilité. Je demande aux syndicats des agents de santé, de sensibiliser souvent ses membres dans ce sens ; sinon avec le temps, vous risquez d’avoir la population - vos patients abandonnés - contre vous lors de vos grèves sauvages.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 16:43, par HOPITAL
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    La situation de Yalgadho me préoccupe beaucoup. Chers collègues en blouse , traiter moi de tous les mots et de tous les qualificatifs possible, je m’en fiche. Chers collègues de Yalgadho, souvenez vous du vendredi 12 Avril quand votre collègue (car il s’agit d’un infirmier chef de poste) a emmené sa femme pour travail d’accouchement à la maternité à 13h. Il a bénéficié d’un premier examen à 18h d’où un bilan a été lancé. Le résultat est arrivé à 19h avec une glycémie à 3. Qu’est ce que vous avez fait ? Vous laissez la femme sombrée dans un coma pour indiquer une césarienne à 2h en urgence. Est ce que vous avez écouté le mari qui vous suppliait de faire quelque chose pour qu’il ne perde pas sa femme ? Poursuivons : de 2h, vous sortez avec un mort né pour tenter une réanimation impossible. Le pire, le père se consolant de perdre son nouveau né par négligence cherche les nouvelles de sa femme qui sort du bloc à 5h et placée dans un couloir avec une poche de sang de groupe B+ comme sa femme mais avec un nom bien différent de celui de sa femme. Du coup, constatant l’état de choc et sentant la mort venir vous alerte à plusieurs reprises. Malheureusement vous étiez occupé de vos rapports de garde. Et, et, et, finalement la femme aussi comme son enfant succomba aux environs de 6h. Le massage cardiaque, l’adrénaline que vous avez fait sur le cadavre pour stimuler une prise en charge était inutile. Je déplore vos agressions mais remarquer vous même que vous tuez à Yalgadho comme, si non plus que les germes infectieux. Je pensais que y avait une compassion entre nous du même corps mais je me trompe, si vous avez été capable avec votre collègue, les autres c’est le pire. Vous avez prêté serment, vous avez juré comme moi mais Dieu est témoin. Rédigé par celui que vous avez fait veuf sans enfant pour le reste de sa vie.

    Pris sur le mur de Boureima Le Maîtriseur Gansonre

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 08:11, par Franchement
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Franchement, le directeur général de l’hôpital Yalgado Robert Sangaré est à féliciter et encourager. Malgré l’adversité et les intrigues que des gens mal intentionnés nouent contre lui, il reste serein pour accomplir sa mission de rénovation de l’hôpital. Depuis 2013, il a réalisé de bons résultats : extension et rénovation des urgences médicales et traumatologiques, équipement de pointe du service d’imagerie médicale (scanner de 64 barrettes, radiologie performante).A présent, il a œuvré pour doter le service de la réanimation en oxygène, substance indispensable pour sauver des vies. De même, le nouveau laboratoire ultra moderne aidera beaucoup pour des examens médicaux précis. C’est cela être un responsable qui s’assume en produisant des résultats palpables qu’aucune personne de bonne foi ne peut nier. Sur le plan des ressources humaines, la direction générale de Yalgado a organisé une série de formation continue à l’attention du personnel comme par exemple la thématique d’un accueil humanisant pour les garçons et filles de salle pour les patients. Ensuite la responsabilité pénale du corps médical en cas de fautes professionnelles a fait l’objet d’un atelier pour des médecins. En 2014, 703 agents ont été formés sur 25 thématiques. En 2015,448 agents ont été formés sur 6 thématiques. En plus de cela, il y a eu des formations individuelles à Ville Evrard et Clermont Ferrand en France par un stage de 2 semaines. La formation permet d’améliorer la qualité des prestations professionnelles. La direction générale du CHU Yalgado a bien perçu cette nécessité et cela est à l’honneur de cet hôpital de référence qui regorge de professeurs agrégés de médecine talentueux et d’agents de santé qui donnent le meilleur d’eux-mêmes malgré les restrictions budgétaires opérées depuis 2014 sur le budget de l’hôpital, toute chose qui pénalise les investissements en équipements et infrastructures médicaux. Le gouvernement devrait accorder davantage de moyens à cet hôpital où converge une foule de malades en raison du coût relativement bas des soins médicaux et de la compétence du corps médical. Puisque la direction générale de Yalgado a effectué des sessions de formation pour ses agents dans l’optique d’un accueil humanisant et des soins de qualité aux malades, il importe aussi que les malades et leurs accompagnants indélicats, discourtois envers le personnel de santé répondent de leurs actes au plan judiciaire si cela est nécessaire. Il faut que la réglementation hospitalière soit respectée par les malades et leurs accompagnants.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 10:30, par Balguintogsba
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Mes chers compatriotes,
    Ne vous laissez pas distraire par ce pouvoir "populiste" qui passe tout son temps à ne faire que de gros discours sans rien entreprendre concrètement pour l’intérêt supérieur de son peuple.
    De plus, toute la stratégie de ce gouvernement est de diviser les burkinabés et de les opposés les uns contre les autres.
    Toutes les sorties, décisions, politiques du gouvernement sont maladroites et écœurant si bien qu’elles ont fini par susciter de la "colère" dans les cœurs de mes compatriotes.

    Oui, mes chers compatriotes n’ont plus le sens de la solidarité et sont très en colère les uns contre les autres.

    Chers compatriotes, arrêter de vous rejeter la responsabilité de la situation morose et inquiétante que connaît notre chère patrie en ces moments.

    Le seul responsable tout désigné c’est le gouvernement actuel qui fait rien pour répondre aux aspirations et attentes de vous, mes compatriotes.

    Chers compatriotes,
    vous avez besoin de santé, d’éducation, de nourriture, de sécurité et surtout de justice sociale.
    Vous avez besoin d’un pays sans injustice, ou la loi s’applique à tout le monde sans exception, ou la corruption et les détournement sont sévèrement punis.

    Vous avez besoin d’un pays qui aspire au développement et cela passe par la culture de l’excellence et non le plébiscite de la magouille (présentement beaucoup de mes compatriotes cherchent à voler, détourner et se servir parce que rien ne lui arrivera).

    Chers compatriotes, ce gouvernement incompétent ne fait rien en ce sens et c’est pourquoi votre colère et confusion sont grandes.

    Mes chers compatriotes, je vous appelle à l’union sacrée pour faire savoir au gouvernement d’arrêter de diviser et d’endormir les burkinabés qui n’ont besoin que de justice sociale et d’équité pour pouvoir reprendre le travail et une vie joyeuse.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 14:38, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Je suis désolé de constater que certains internautes(19 et 20)cherchent vaille que vaille à conforter et à encourager la médiocrité de certains de nos responsables dans l’exercice de leur fonction.C’est dommage qu’on a encore ces genres de personnes sous nos cieux qui empêchent le progrès.Il faut se dire que la médiocrité n’est plus acceptée dans notre monde actuel.Un responsable doit avoir la vision,le sens de l’anticipation,et savoir prendre des décisions courageuses pour faire avancer les choses quand il le faut.Il ne faut pas attendre le premier ministre pour résoudre les problèmes internes dans une structure comme l’hôpital YALGADO ou le problème de la sécurité des biens et des personnes est récurrent.Et cela ,on n’a pas besoin de l’arrivée du premier ministre pour prendre une telle décision pour sécuriser le personnel soignant contre des agressions.En 2016,le PM était obligé d’intervenir à l’hôpital YALGADO quand il était sous l’eau pour demander aux riverains de déguerpir des lieux afin de permettre l’écoulement des eaux de pluies .Pendant ce temps, le DG était là stoïque,sans prise de décision.Et chaque année les inondations étaient devenues récurrentes à l’hôpital.Mais depuis qu’on a déguerpi les les installations anarchiques à la devanture de l’hôpital avez-vous entendu parler encore d’inondation ?Je crois qu’on dois critiquer quand ça ne va pas.Et je crois que le DG peut faire le minimum avec son titre de DG plutôt que de se référer à la hiérarchie.Je ne critique pas pour des bons d’essence ou pour des marchés.Je critique parce que ça me fait mal quand je vois l’état dans lequel YALGADO se trouve.Je sais que nos deux amis internautes connaissent très peu ou pas du tout l’intérieur de cet hôpital.Le DG SANGARE était DG du CNOU lorsqu’il a été nommé à YALGADO en remplacement d’une dame qui avait fait des malversations.De grâce,ayons des critiques objectives pour faire avancer les choses dans ce pays.Il ne sert à rien de caresser les choses dans le sens du poils quand ça ne nous grandit pas.L’hôpital YALGADO est EPE qui a une autonomie de gestion.Qui peut nous dire ce que les actes de soins facturés rapportent par jour à cet hôpital avec cette affluence des malades ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin à 14:19, par Ancien de YALGADO indigné
    En réponse à : Hopital Yalgado Ouédraogo : Paul Kaba Thiéba s’imprègne des conditions de travail du personnel

    Vraiment ,internaute 26 dit œil du peuple ,êtes vous sûr de la santé de votre œil et de votre cerveau ? Visiblement, quelque chose ne tourne pas rond chez vous .Mr SANGARE n’a jamais remplacé une dame mais le Colonel Lansande Bangagne en fin 2011. Si vous voulez parlé de Madame NARE ,c’est celle ci qui a été remplacée par Le Colonel Bangagne en 2008 et nulle part, il a été dit que c’est parce que cette dame a commis des malversations .Attention donc à la diffamation gratuite d’honorables personnes qui ont beaucoup apporté au CHUYO .Vous êtes libre de déverser votre haine contre monsieur SANGARE pour des raisons qui vous sont propres ,mais pas de porter atteinte à l’honneur des gens .Sachez que même derrière un clavier ,on peut remonter à vous et vous poursuivre pour le délit de diffamation .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés