Agriculture : Le ministère de l’énergie officialise son partenariat avec Belwet plantation

LEFASO.NET | Jude Kiénou (Stagiaire) • mardi 6 juin 2017 à 23h00min

Une délégation du Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et une autre du ministère de l’énergie, ont visité la pépinière de jatropha de l’association Belwet plantation, le jeudi 1er juin 2017, à Bantogdo, localité située dans la province du Kourwéogo à 75 km de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Agriculture : Le ministère de l’énergie officialise son partenariat avec Belwet plantation

Depuis 2008, le Larlé Naaba Tigré s’adonne à la culture du Jatropha. Ainsi, il possède de nombreuses pépinières à travers le pays notamment à Kossodo, Dapelgo et Bantogdo.

C’est cette dernière plantation de 21 hectares de jatropha, qui a été visitée par les deux délégations. Les délégations étaient conduites, côté ministère de l’énergie par Jean de Dieu Yaméogo, coordonnateur du projet jatropha et côté PNUD par Armande Sawadogo, chargée de programme énergie et environnement.

250 000 plants de jatropha achetés

Le but de cette visite était la commande de 250 000 plants du projet jatropha à l’association Belwet plantation. Cette commande a pu être possible grâce à l’appui financier du PNUD. Elle servira : « A regarnir des terrains où il y a des producteurs qui sont intéressés par la culture du Jatropha. Il y a beaucoup de zones au Burkina qui sont intéressées par la plantation du jatropha », a avoué Armande Sawadogo.

Egalement, le Larlé Naaba Tigré a promis offrir 1 750 000 plants au projet jatropha, ce qui fait un total de 2 000 000 de plants. « Cette année, comme le ministère m’a commandé 250 000 plants, je me suis autorisé à aller au delà pour non seulement satisfaire la demande, mais aussi pour encourager les paysans » a-t-il laissé entendre.

Les 2 000 000 de plants de jatropha seront reversés aux producteurs des provinces suivantes : La Comoé, le Mouhoun, le Nayala, la Sissili, le Sanmatenga, le Soum et la Kompienga.

Le coordonnateur du projet a dit être satisfait de ce partenariat avec le Larlé Naaba. Il ajoute : « C’est une plante qui peut nourrir les Burkinabè, et nous sortir de la pauvreté. Il faut que les Burkinabè sortent de la pauvreté ».
Le projet est sous l’égide du ministère de l’énergie et vise à promouvoir le jatropha à travers le Burkina Faso. La phase 1 du projet, initialement débuté en 2015, est prévue pour s’achever en 2019.

Les bienfaits du jatropha

Le jatropha est une plante bénéfique. Tout d’abord, avec les graines de jatropha, on obtient de l’huile bio. Ensuite les déchets sont utilisés pour faire de l’engrais. L’engrais organique est meilleur que l’engrais chimique. « L’avantage des engrais organiques c’est que ça préserve l’humidité et ça restaure les sols alors que l’engrais chimique lui, il tue le sol. » affirme le Larlé Naaba. Enfin, la pépinière de jatropha de Bantogdo est une grande pourvoyeuse d’emplois. 126 femmes et 45 hommes en effet, y sont employés.

« Il y a des femmes qui ont pu construire des maisons de 10 tôles à partir de leurs travaux dans les champs. Il y a des femmes qui ont pu acheter des vélos. Il y a des femmes qui payent la scolarité de leurs enfants à partir de ça. Il y a des étudiants qui travaillent dans mon champ et qui sont rémunérés », a-t-il rappelé.

Jude Kiénou (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés