Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

Déclaration • mardi 6 juin 2017 à 23h25min

Le projet de code électoral en gestation "constitue un net recul de notre démocratie" selon l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) qui dénonce, entre autres, le retour de l’Administration dans l’organisation des élections, avec des risques de manque d’indépendance et d’équité.

Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a pris connaissance d’un projet de loi portant Code électoral. Notre parti, après une lecture rigoureuse du nouveau code proposé par le gouvernement, estime que ce projet de loi constitue un net recul de notre démocratie :
- La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est dissoute dans ce projet de loi. Au regard du contexte historique de la naissance de la CENI et du rôle que cette institution a joué dans l’organisation des élections dans notre pays, nous nous opposons vigoureusement à sa dissolution.
- Le projet de loi consacre le retour de l’Administration dans l’organisation des élections. Les scrutins ne seront plus équitables par manque d’indépendance, surtout qu’à l’heure actuelle, notre administration connaît un niveau de politisation jamais égalé.
- Le Code électoral doit s’adosser à la nouvelle constitution. Alors que cette nouvelle constitution est en cours d’élaboration.
- Le vote des Burkinabè de l’étranger, consacré dans le code électoral en vigueur et qui devait être forcément une réalité en 2020, est menacé par le projet de loi.
- Le projet de loi prévoit la possibilité de voter avec des documents non-sécurisés tels que les actes et jugements supplétifs d’actes de naissance. C’est la consécration de la fraude électorale.

Pour toutes ces raisons et sans être exhaustive, l’UPC rejette le projet de loi portant Code électoral tel que présenté. Elle invite les patriotes sincères à s’organiser d’ores et déjà pour dire « NON » à cette remise en cause des acquis fondamentaux de notre démocratie.

Ouagadougou, le 05 juin 2017

Pour le Bureau politique national

Le Secrétaire national chargé des questions électorales,
Nathanaël OUEDRAOGO

Vos commentaires

  • Le 6 juin 2017 à 16:55, par KARL En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Vive l’UPC, si ce parti n’existait au Faso, on est mort, Rock, Salif, Simon commencent à nous montrer leur vrai visage. C’est grave.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 17:17, par BURKINA NOUVO En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Bravo ! C’est ce que le Peuple attend de l’UPC et son Président qui sera bientôt le PRÉSIDENT DU FASO. Bon vent à l’UPC et à ZEPH.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 17:28, par explication demandée en français facile En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Qui veut mettre du sable dans le couscous de la présidence ! Walaï, je ne vois comment cela n’est pas chercher la bouche du Président, avec ce code. Si les gens manifestent, certains diront que ceux ci n’aiment pas le Président, et pourtant ce ne sont pas eux qui écrivent les articles ou textes réglementaires. Le collège des sages a fait un travail et voilà des gens qui oublient pourquoi certaines mesurent ont été prises pour avoir des élections qui ne souffrent d’aucune contestation. Pour aller vers la réconciliation, je dirai au MPP de ressortir tous ces rapports.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 18:19, par citoyen responsable En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Bonjour les chers amis de l’UPC, c’est vraiment très bien de critiquer, mais il faut aussi faire des propositions de solutions pour que nous les lecteurs puissent savoir si vous êtes de bonne foi pour la construction de notre chère patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 18:20, par le visionnaire En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    c’est maintenant vous attendez ça de l’UPC ? on dit de voter les hommes vous votez les vampires.attacher vos ceintures de sécurité. le voyage va prendre fin en 2020 peu être

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 18:28, par Mafoi En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Je suis pour la suppression de ce machin ceni et bien d’autres qui ne servent à rien.Il faudra que nous les Africains,apprenons à nous faire confiance.On a une administration pléthorique surtout au ministère de l’administration territoriale où des fonctionnaires sont là à se ronger les ongles et pendant ce temps on crée des machins qui sont indépendants que sur le papier seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 18:47, par Kelemassa En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    S,il ne s,agit que des 4 points relevés, l,UPC ne doit pas rejeter le projet de constitution mais plus tôt faire des propositions de solutions. Si chaque parti devait le rejeter pour un point donné, il n,y a donc pas de raison de relire la loi fondamentale. Les politiciens sont tous faux, tellement faux qu,on n,à aucune niveau de faire de la politique. Alors continuons avec l,ancienne constitution et avec l,article 37 non révisé .........

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin 2017 à 19:23, par "LE VIEUX" En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

      MON TYPE ; ON PARLE ICI DE PROJET DE CODE ELECTORAL ET NON DE PROJET DE CONSTITUTION. N’OUBLIE PAS QUE C’EST ZEPH ET SON FOCAL PUIS L’UPC QUI ONT ETE LES PERCURSEURS DE LA LUTTE HEROÏQUE DU PEUPLE QUI A ABOUTI AU RETRAIT DE LA MIDIFICATION DE L’ARTICLE 37 DE LA CONSTITUTION.
      LES AUTRES N’ONT FAIT QUE MONTER CLANDESTINEMENT UN PLAN B AVEC DES DROGUÉS POUR VOLER LA VICTOIRE DU PEUPLE.
      ACTUELLEMENT, ILS TENTENT DE REEXPERIMENTER LES MTHODES ODP/MT POUR CONSERVER LE POUVOIR MAIS ON LES ATTEND DE PIED FERME.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 18:59, par Verité En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Toutes mes félicitations à l’UPC pour cette clairvoyance

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 19:03, par Juste de passage En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    C’est ridicule ce message de UPC. Il faut avoir l’esprit constructif. Si c’est mauvais, il faut amender au lieu de passer son temps a rejeter. il faut vraiment un changement de mentalite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 21:26, par BONJOUR En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Citoyen responsable, il faut savoir lire entre les lignes. L’UPC prefère la CENI actuelle

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 21:30, par ouedraoog biiga En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    L’UPC fidèle à sa ligne de conduite : la "critiquocratie" ! Critiquer sans rien proposer ! Le gouvernement invite tous les Burkinabè, dont bien sûr l’opposition à apporter leurs contributions par des propositions et au besoin des critiques constructives, et vous, vous persévérez dans la calomnie et le rejet total de toute les initiatives du gouvernement.
    Conscients que vous ne pouvez accéder au pouvoir par des élections libres et indépendantes, vous espérez y parvenir par la rue. Erreur de bandit chef !

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin 2017 à 10:13, par Caastro En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

      bonjour, mon cher tu veux quoi ? ya rien à proposer ! A moins d’etre affamé sinon un cafard dans la soupe, on s’en débarrasse ! On peut pas être comptable de ces sortes de recul.
      Si on propose c’est pour dire apres que l’UPC même a contribué à la naissance de ce texte. NON ON EST PAS DEDANS.
      On rejette tout et on avance seulement
      Hasta la victoria, siempre !

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 21:35, par Panth En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Faire le procès d’un code qu’on pas lu ! Je l’ai parcouru, mais je ne vois nulle part mentionné que les actes de nais. pourraient servir de carte d’électeur. Que quelqu’un me cite l’article le stipulant si je me trompe. Par ailleurs, le projet parle "d’Autorité Administrative Indépendante". Et c’est bien le satut de la CENI.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 21:37, par Sanou En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Merci pour l’éclaircissement très chère parti patriote.On dit toujours "il faut être fier d’avoir hérité de tout ce que le passé avait de meilleur et de plus noble.il ne faut pas souiller son patrimoine en multipliant les erreurs passées. Alors chères dirigeants prenez garde de ne pas se lancer car le fatalisme a des limites

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 21:47, par Dedegueba SANON En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Nous y revoilà. Ceux qui ont les rennes du pouvoir ne rêvent que de s’y éterniser. Et ils "pondent " des lois ou codes taillés sur mesure.
    Nous sommes des " maudits" de notre classe politique. Je ne vois personne dans ce magma politique qui aime vraiment son peuple.
    Faire de la politique,se résume à se battre pour son clan, sa region, son ethnie sa religion, ses copains.... Pauvre de nous.
    J’ai envie de dire, gens de l’UPC, vous avez raison...tant que vous n’êtes pas au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2017 à 23:47, par armel En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Mr Ouedraogo,vous avez oublié de dire que ce code permettra d éviter que des partis aillent chercher des délinquants a la maco pour en faire leurs candidats comme
    vous de l upc vous l avez fait en allant chercher le maire upc de l arrond 07,alors qu il était condamné a 12 mois fermes pour avoir organisé les fraudes aux concours de la fonction publique.vous de l upc vous acceptez des délinquants sur vos listes et vous donnez ainsi la preuve de ce que fera l upc une fois au pouvoir.heureusement que ça n arrivera jamais.car pour accéder au pouvoir il faut des principes et de la vision.ce qui n est pas votre cas.revoyez les résultats des élections du 28 mai dernier vous vous rendrez compte que vous avez déjà perdu même le cfop en 2020 au profit du cdp.Kossyam étant dans les mains du grand MPP jusqu’ en 2025.Mais comme mr Armand n est plus avec vous ,aucun cadre de l upc n est capable d une vision claire pour définir une stratégie a même de contrer les forces du progrès.Dans tous les cas,Le Faso avance avec les RSS.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin 2017 à 20:02, par "LE VIEUX" En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

      MON TYPE (ARMEL), TU IGNORES TOUT DE CE FASO. TU T’IGNORES TOI-MÊME. PEUX-TU COMPARER LE MAIRE DE L’ARRONDISSEMENT 7 AUX ASSASSINS DE THOMAS SANKARA, DE DABO BOUKARY ET DES TORTIONNAIRES DE SARAN SEREMÉ, DE VALERE SOME..? RESTE LÀ OÙ TU ES ET TON REVEIL SERA DOULOUREUX. RENSEIGNES-TOI POUR SAVOIR DANS QUELLE ENGRENNAGE TU EST ENTRAIN DE D’EMBOURBER.
      LE MPP SAIT QU’EN 2020, LA COHABITATION EST INEVITABLE AVEC L’OPPOSITION (CFOP ACTUEL). C’EST POURQUOI LES RSS SE DEMELLENT POUR PREPARER UN HOLD UP ELECTORAL ET ON LES VOIT VENIR. N’GAW !!!

      Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 04:54, par Karfolo En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Lorsqu’on va au système biométrique Dans un processus électoral on ne retourne plus aux actes de naissance car cela serait un crime politique. Cest La confiscation du pouvoir qui a fait partir Blaise Compaoré. Si un tel projet anachronique venait à voir Le jour , il ne serait pas impossible que Les mêmes causes produisent les mêmes effets .
    Si un tel projet est envisagé il ne serait pas étonnant que Les gens votent Non au référendum pour la nouvelle constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 05:22, par MOREBALLA En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    L’heure est grave si et seulement si ce nouveau code électoral est une réalité ; à notre humble avis ce nouveau code sera pire que la révision de l’article voulu par la dynastie COMPAORE. Quand on voit venir un future échec électoral, la mesure la plus urgente à saisir est : comment combler les poches de lacunes de récriminations. La plus courte échelle mène à la perte ici et maintenant. Nous l’avions dit à l’époque que : le jour que le pouvoir de Blaise COMPAORE programmera la révision de l’article 37, il précipitera la chute du régime. Aujourd’hui, nous dirons, si toutes fois ce code venant à être adopter, le pouvoir en place plongera à jamais dans une instabilité sociopolitique que le Burkina n’a jamais connu. Le rendez de l’histoire manqué sera aussi de l’actif de Rock. Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 07:51, par Kô-tigui En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Bonjour

    Pour ma propre gouverne, qui a rédigé ce projet de code électoral ?
    Et de plus, on demande aux citoyens de faire des propositions et de les faire parvenir, et les gens tombent dans des critiques faciles !
    Franchement, à un niveau où on veut diriger le pays, il faut éviter le populisme !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 08:08, par wende En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    vraiment au Burkina, on confond tout. le gouvernement a proposé quelque chose et il vous invite à faire vos observations et amendements pour parfaire le doc. faites vos amendements en enlevant ce qui n’est bon et voir comment le gouvernement va réagir. s’il veut passer en force la vous criez au rassemblement. vous avez rejeté tout et si le gouvernement dit qu’il prend en compte vos 4 points, qu’allez vous faire ? je pense que y a maldonne à quelque part. critiquer c’est bien mais proposer est encore mieux pour qu’on avance enfin.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 08:19, par camarade En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    L’UPC veut dire tous les burkinabé sont tous corrompus. A la ceni, ce sont nos frères et sœurs qui y travaillent. Aucun politicien n’est honnête comme vous le pensé. La preuve, au sein même du parti nous avons constaté des démissions de taille.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 08:22, par Le Zongale En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Je ne sais vraiment pas hein ! Mais je crois savoir qu’il s’agit bien d’un "projet de loi" ? Si également j’ai bonne mémoire, le Service d’information du gouvernement invitait rien que la semaine dernière l’ensemble des acteurs à faire des propositions pour son amélioration ?
    Si ce qui est dit plus haut est vrai, l’UPC avait-il vraiment besoin de faire de telles déclarations alors que ses propositions n’ont pas été rejetées par le pouvoir ? Peut-être que je me trompe, mais j’aurais souhaité que les propositions soient faites par l’ensemble des acteurs d’abord et s’il y a refus d’intégrer ces propositions, on ferait de telles déclarations. Sinon, comme tel, j’ai l’impression qu’on se trouve dans une pure volonté de diabolisation du pouvoir aux yeux de l’opinion ; ce qui en mon sens, n’honore personne, même les auteurs des actes de diabolisation..

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 08:46, par wende En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    vraiment au Burkina, on confond tout. le gouvernement a proposé quelque chose et il vous invite à faire vos observations et amendements pour parfaire le doc. faites vos amendements en enlevant ce qui n’est bon et voir comment le gouvernement va réagir. s’il veut passer en force la vous criez au rassemblement. vous avez rejeté tout et si le gouvernement dit qu’il prend en compte vos 4 points, qu’allez vous faire ? je pense que y a maldonne à quelque part. critiquer c’est bien mais proposer est encore mieux pour qu’on avance enfin.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 09:02, par Un CITOYEN En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Que l’UPC nous dise ce qui est bon dans le projet de code électoral, ce qui n’est pas bon et ce qu’il propose.
    Après tout, ce n’est qu’un projet et un projet est fait pour être amendé et non pour être rejeté, a moins qu’on ne soit pas sincère. Et en plus vous étés pressé et allez trop vite en besogne en invitant « les patriotes sincères à s’organiser d’ores et déjà pour dire « NON » à cette remise en cause des acquis fondamentaux de notre démocratie ». C’est très facile ça. Ces gens que vous appelez « patriotes sincères » vont s’organiser sur quelle base ? Sur la base des des 4 points que vous avez relevés ? Vous pensez que le peuple est dupe ?
    Allez y doucement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 09:21, par Papou En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Bravo à l’UPC pour cette sortie.
    On ne sait plus ce que ce régime veut :
    - Loi sur les libertés religieuses : il a fallu que la communauté musulmane rejette le projet de loi pour qu’il recule ;
    - Loi sur les grèves : l’UAS a du faire une communiqué pour les ramollir et que le PAN parle de "consensus" avant cette loi ;
    On arrive finalement avec un projet de code électoral taillé pour rester encore au pourvoir.
    Si cette loi est adoptée il nous faudra encore une insurrection, un soulèvent dans ce pays pour voir une alternance.
    Et on trouvera une jeune sans repère pour venter ce projet sur les reseaux sociaux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 09:36, par wende En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    vraiment au Burkina, on confond tout. le gouvernement a proposé quelque chose et il vous invite à faire vos observations et amendements pour parfaire le doc. faites vos amendements en enlevant ce qui n’est bon et voir comment le gouvernement va réagir. s’il veut passer en force la vous criez au rassemblement. vous avez rejeté tout et si le gouvernement dit qu’il prend en compte vos 4 points, qu’allez vous faire ? je pense que y a maldonne à quelque part. critiquer c’est bien mais proposer est encore mieux pour qu’on avance enfin.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 10:04, par Adoume En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Le gouvernement a fait une proposition et demande l’apport de tous les Burkinabe. Apporter simplement vos critiques et amendements et attendez de voir la suite avant de réagir comme si la loi est adoptée. Quelles sont vos propositions ? On vous jugera en 2020 en fonction de la pertinence de vos propositions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 10:41, par BILL En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    De plus en plus Zeph me déçoit.Avec ce comportement tu veux devenir Président du Faso.Depuis quand un gouvernement à transmis un projet de texte législatif aux partis politiques pour amendement avant discussion.On veut vous consulter et c’est palabre.Pourquoi ne pas faire ses amendements et attendre que le gouvernement réagisse ? De la question de l’autorité administrative indépendante, il n’a jamais été question de supprimer la CENI.Regarder le projet de constitution, on parle n y parle d’autorité administrative indépendante ; à supposer que c’est le MATD qui devrait organiser les élections, est-ce que le MATD est une autorité administrative indépendante ; non ; on peut changer le non de la CENI et garder le format, y a quoi dans nom, l’homme même change son nom c’est institution.Zeph faut grandir un jour.Les projets de textes sont faits pour être amendés et non rejetés ; à cette allure on n’avancera jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 10:42, par Damis En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Bon, c’est toujours comme cela avec l’UPC. On dirait qu’on l’a "waké". Il ne fait que mourir de jour en jour. C’est quoi ça ? Par des critiques comme cela sans apporter sa proposition, qu’est-ce que vous voulez ? Ou bien il attend la moindre occasion de présence d’une faille seulement chez le gouvernement pour surgir ? Le gouvernement demande de faire des amendements ; point barre ! Vraiment ça fait mal quand on pense qu’un parti comme l’UPU et partant, le CEFOP aurait pu, avec des conduites exemplaires empêcher les dérives éventuels du gouvernement et contribuer à sauver le Burkina à jamais de son malaise politicien, et que qu’on se rend compte qu’il se meurt de sa propre turpitude, c’est vraiment dommage !
    En tout cas il faut quitter dans ça car les honnêtes citoyen risquent un jour de vous bannir.
    A bon entendeur !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 10:57, par BORODOUGOU En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    on doit même poursuivre l’initiateur de ce texte en justice car voulant provoquer des troubles sociaux.Comment penser à ces types de reformes qu’on connait déjà l"issue ?Oser nous renvoyer à la case départ sans vergogne.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 13:49, par YAMEOGO RAKIETA En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Dans sa volonté de nuire le pouvoir en place Zéph ne réfléchi plus à ce qu’il dit alors que ça le dessert complètement. Diminue ta rancœur et grandi un peu. Parce que l’UPC ne veut pas de quelque chose on est obligé de tout rejeter. l’UPC seul c’est tout le Burkina. Si c’est ça pourquoi tu n’as pas eu les élections ? Tu l’éloignes de jour en jour de ton éventuelle accession à la magistrature suprême. C’est peut être cela qui te rend plus aigre ; mais tu es quand même toujours nu burkinabé ( il y en a qui change facilement de nationalité) qui veut un avenir pour la jeunesse. Alors ressaisi toi

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 14:12, par ouedraogo En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    nous y voilà de retour sur le chemin de la fraude ,en réalité c’est la manière la plus habile pour s’éterniser au pouvoir.je joins ma voix au chef de file de l’opposition pour dire que nous devons barrer la route à ces personnes qui ne pensent qu’à leurs intérêts.trop c’est trop.tout homme qui se dit intellectuel ne cautionne pas cela pour son pays.seuls les inconscients et les assoiffés de pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2017 à 15:29, par bebanwfu En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

    Je salue cette lecture mais je refuse la confusion entre le projet de révision du Code électoral le projet de loi portant Code électoral. Sans avoir vu le document et son titre, je dois dire qu’il y a une erreur car on parle de projet de loi lorsqu’un de loi est adopté par le conseil de ministre. Mais à lire l’article, je pense qu’il est question ici d’un avant projet qui consiste à son élaboration ou à sa rédaction. A ce stade, on fait des contribution à travers des critiques, des observations ou des amendements de fond et de forme. Si l’UPC relève des dispositions qu’elle juge de recul démocratique, qu’elle disent à l’opinion en quoi ils le sont sans se verser dans le populisme et faire des proposition de maintien des anciennes montures.
    Pour le cas express de la CENI, je pense que cette structure a son histoire. Ce qui a valu sa création serait expliqué par le fait que l’administration très politisée à l’époque avait le contrôle des élections et ce qui mettait en doute la transparence et l’équité des élections. Ce qui était justifié car, certains responsables administratifs qui devaient garantir la neutralité de l’administration n’ont pas pu le faire du fait de leur accointance ou appartenance au parti au pouvoir de l’époque. aujourd’hui, je pense que le problème de la transparence des élections n’est plus autant décrié et il y a l’éveil de conscience et les alertes de part et d’autres. le vrai problème actuel des élections c’est son coût. Combien de milliard l’Etat et ses partenaires injectent dans l’organisation des élections ? Nous devons réfléchir à trouver une structure simplifiée qui peut donner les mêmes résultats avec peu de moyens. La question est de savoir si l’Administration a aujourd’hui les compétences et les ressources nécessaires pour reprendre l’organisation des élections à moindre coût. vu sous cet angle, je pense que l’on pourrait revoir la composition actuelle de la CENI et ses attributions afin d’économiser nos ressources et éviter les dettes pour un développement rapide de notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin 2017 à 16:54, par Duniyaam En réponse à : Projet de code électoral : Un net recul démocratique, selon l’UPC

      Bien dit mon cher. C’est ridicule de la part de l’opposition. Je ne milite pas pour le parti au pouvoir, mais je trouve que l’UPC est va en guerre. Il ne s’agit là qu’un draft des travaux préparatoires qu’on soumet aux partis politiques pour recueillir leurs observations. Au lieu de sortir faire campagne, l’UPC n’a qu’à transmettre ses observations au MATD. Surtout qu’ils sont étroitement associés à l’élaboration de ce texte. Arrêtez nous casser les tympans !!! Transmettez vos propositions d’amendements ON VA QUITTER ICI !!!

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés