CEP 2017 : 388 662 candidats à la conquête de leur ticket d’entrée en 6e

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • mardi 6 juin 2017 à 23h27min

Les épreuves de la session 2017 du Certificat d’études primaires (CEP) et de l’entrée en 6ème ont débuté ce 6 juin, sur toute l’étude du territoire national. Le top départ des épreuves a été donné par le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, à l’école Nagbangré de Koubri (région du centre). 388 662 candidats au plan national, dont 61 925 dans la région du Centre, prennent part à cet examen.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CEP 2017 : 388 662 candidats à la conquête de leur ticket  d’entrée en 6e

Mardi 6 juin, le jour tant attendu par les élèves en classe de CM2 est enfin arrivé. Pour la plupart d’entre eux, c’est leur premier examen depuis leur inscription à l’école primaire et l’unique clé qui va leur ouvrir les portes des lycées et collèges. Mais avant, il faudrait réussir à cet examen. Et le ministre de l’éducation nationale, accompagné de ses collaborateurs, est allé prodiguer des conseils aux futurs lycéens.

De salle en salle, invitant les candidats à se départir de la peur, Jean Martin Coulibaly a convié les élèves à s’appliquer dans la composition des différentes épreuves. Pour lui, il était important de vérifier dans une école que : « tout était fin prêt et que sur toute l’étendue du territoire burkinabè, cet examen démarrait dans de bonnes conditions ». Puis le ministre en charge de l’éducation nationale d’ajouter qu’il était nécessaire de s’assurer que les 388 662 candidats sont bien en classe ce matin, depuis 6h 30 , pour avoir leurs feuilles de composition, la remplir adéquatement et être prêt à démarrer les épreuves à 7h30 .

C’est ainsi qu’après vérification de la première enveloppe, Jean martin Coulibaly, après avoir procédé à son ouverture et à lecture du sujet de rédaction à traiter en une heure : « Ton école a organisé une journée de plantation d’arbres. Raconte », a donné le top départ des épreuves, tout en souhaitant une excellente chance aux candidats.
Des difficultés, la directrice régionale de l’éducation préscolaire, du primaire et non-formel de la région du centre, Germaine Kaboré, dit ne pas avoir noté d’incident majeur. « Jusqu’à cet instant, aucune difficulté n’a été signalée. Tous les examinateurs sont présents » a-t-elle indiqué.

Notons que la session 2017 du CEPE enregistre 1818 centres d’examen, 8180 salles d’examen, 388 662 candidats, soit un taux d’accroissement de l’effectif de 2016 à 2017 de 11, 48%. L’accroissement de l’effectif est marqué cette année par l’augmentation du nombre de candidates, soit un pourcentage de 52,72% pour les filles contre 47,28% pour les garçons. Un indicateur très intéressant selon le ministre de l’éducation. « Cela veut dire que les politiques de scolarisation des filles qui sont mises en œuvre depuis plus d’une dizaine d’année ont porté leurs fruits et que les filles accèdent à l’école, en ce qui concerne le primaire, de la même façon que les garçons » a noté Jean Martin Coulibaly.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 juin à 09:32, par Velègda
    En réponse à : CEP 2017 : 388 662 candidats à la conquête de leur ticket d’entrée en 6e

    Bonne chance à nos chers enfants qui ont braver les embûches de toutes sortes pour arriver à cette étape cruciale du cheminement vers le savoir, voie indiscutable du développement.
    Il manque juste la proportion des 388 662 candidats par rapport à la population en âge de passer l’examen de CEP afin de permettre au lecteur d’apprécier les progrès. A mon avis ce chiffre est très insuffisant et cache donc des réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 15:56, par le gnès
    En réponse à : CEP 2017 : 388 662 candidats à la conquête de leur ticket d’entrée en 6e

    Ok, allez y intimider les correcteurs à ouvrir les vannes et on aura encore fabriqué des enfants déscolarisés puisqu’il n’y pas de places au secondaire. Le gouvernement a démissionné et le privé est devenu très mercantiliste devant la misère des parents. Conséquence près de la moitié se retrouve dans la rue en train de vendre lotus ou des unités de recharge dans les maquis. Les vrais coupables c’est vous.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 22:05, par ben
      En réponse à : CEP 2017 : 388 662 candidats à la conquête de leur ticket d’entrée en 6e

      c’est pas tous les enfants qui vont se retrouver dans les rues.puisque certains ont les moyens pour poursuivre les études jusqu’à l’université.et puis vous auriez voulu que ces enfants ne gagnent pas le minimum d’alphabétisation sous prétexte que l’État ne fait pas bien son travail.Franchement je ne suis pas totalement d’accord avec vous.Néanmoins je vous donne un chapeau sur un point.je pense que l’État est un peu laxiste vis à vis des établissement privés.Chacun crée son établissement et fixe le prix de la scolarité comme il veut et ensuite ce mème prix fixé dès le départ ne fait que augmenter d’année en année sans que l’État n’établisse une règle stricte face à cela.c’est dommage.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés