Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • mardi 6 juin 2017 à 02h30min

Pour protester contre l’agression de trois agents de santé par les accompagnants d’un malade décédé dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 juin , le personnel médical du CHU-YO a observé un arrêt de travail de 24 heures, ce lundi 5 juin 2017. Ce mot d’ordre de grève a été lancé par la sous –section du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) du CHU-YO.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

« Nous sommes écœurés (…) dépassés par la situation, c’est pourquoi, le SYNTSHA a décrété un arrêt de travail de 24 heures » a noté Modeste K. Méda, SG adjoint de la sous-section SYNTSHA du CHU-YO, soulignant que le mouvement sera reconduit au cas où les agresseurs ne seraient pas identifiés.

Selon les explications de Modeste Méda, le jeune Ibrahim Compaoré est arrivé à l’hôpital Yalgado aux environs de 2 heures du matin, dans la nuit du dimanche au lundi 5 juin, suite à un accident de la circulation. « Il souffrait d’un traumatisme crânien ouvert et il est arrivé agité. Les médecins ont pu arrêter l’hémorragie et il restait d’autres dispositions comme l’examen de scanner, mais malheureusement, le scanner était en panne depuis 3 semaines » a-t-il confié. Puis de poursuivre :’’ Suite à cela, ils ont essayé de réanimer le malade qui avait des difficultés pour respirer et là, Il n’y avait qu’une salle d’oxygénation dans laquelle, il y avait déjà deux malades et un autre à terre. Quelque temps après, le malade est décédé et c’est suite au décès que les agents de santé ont été agressés » a-t-il déploré.

JPEG - 95.5 ko
Modeste K.Méda, SG adjoint de la sous-section du Syntsha

Du côté de la famille, la priorité reste l’enlèvement du corps. Hamidou Ouédraogo, le porte-parole de la famille témoigne : « C’est après un délestage, que notre malade a été transféré du CMA du secteur 30 à l’hôpital Yalgado, où nous sommes arrivés aux environs de 22 heures. Ayant oublié la fiche de transfert, nous avons fait parvenir la fiche par un des nôtres. Après enregistrement, la prise en charge du malade trainait et un des frères du patient à commencé à se plaindre, mais je l’ai raisonné » a-t-il indiqué. Et d’ajouter, profondément attristé : « J’ai quitté les lieux aux environs de 1 heure du matin, laissant un groupe d’amis du blessé et jusqu’à cette heure, notre malade n’avait pas encore reçu de soins. Il y avait un agent de santé à son chevet et le malade était maintenu par près de 6 personnes puisqu’il était agité et le sang giclait. C’est ce matin que j’ai appris que des agents de santé ont été agressés ». A l’en croire : ‘’Cette agression a été commise par les amis du défunt. N’étant pas présents, nous ne pouvons pas identifier les auteurs mais comme notre priorité est d’inhumer notre fils, le père de l’enfant se portera garant pour l’enlèvement du corps et la suite de la procédure ».

JPEG - 127.4 ko
Hamidou Ouédraogo, porte-parole de la famille

Pour le SYNTSHA, il n’est plus possible d’admettre ces types d’ « agressions sauvages » d’agents de santé dans l’exercice de leurs fonctions. Et si le syndicat dit avoir dénoncé plusieurs fois ces types d’actes, les agents de santé se disent déterminés à se faire entendre cette fois. Tout en conviant les autorités à assumer leurs responsabilités, le SG adjoint du SYNTSHA soutient : « Nous ne menons pas ce mouvement de gaieté de cœur. Nous sommes conscients que lorsqu’on part en mouvement, il y a des effets collatéraux. (..) Ce qui s’est passé hier est abominable ».

Si cette grève semble justifiée, sa poursuite ne serait pas sans conséquences en pertes en vies humaines, dans un hôpital où le SYNTSHA a lui-même dépeint, lors de sa conférence de presse du vendredi dernier, « une situation chaotique » dans la quasi-totalité des services.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 02:06, par banabana
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Sincèrement j’ai été témoin de plusieurs cas de négligences ayant entraîné soit des décès soit d’autres problèmes. J’ai vu un bébé tomber d’une table d’accouchement à l’hôpital de l’amitié de Koudougou et se fracturer le bras en 2009. Depuis qu’on peut payer pour devenir agents de santé, les choses vont de mal en pie. Ceux qui doivent veiller sur les qualité des soins (docteurs, professeurs) n’ont de temps que pour leur clinique. Le ministre de la santé et des membres du gouvernement ont des accointances avec ces derniers. Donc il ne peuvent exercer aucune pression sur eux. Voilà le tableau clinique de la santé. Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 03:43, par Sidéré
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Comme tout récemment à l’hôpital Souro Sanon de Bobo, les accompagnants d’un patient décédé auraient agressé des membres du "personnel médical". La sanction : un arrêt de travail. En d’autres termes, du fait de cet incident, des dizaines ou peut-être des centaines de malades sont abandonnés à leur sort, puisqu’on ne connaît généralement dans ce milieu que les grèves sauvages, sans service minimum ...

    Je crois qu’en ce qui concerne les meneurs de ce "syndicat" et ceux qui suivent leurs mots d’ordre, on peut dire sans grand risque de se tromper qu’on a certainement affaire aux travailleurs les plus fainéants et, pire encore, les plus criminels de l’histoire de ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 15:57, par Humilité
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Je ne suis pas un agent de santé. Mais voici mon analyse :
      Quand je pense à la situation des agents de santé de mon pays et particulièrement les médecins, ça me refroidie.
      Ils sont dans un domaine hyper sensible qui touche à la vie humaine. Ils n’ont pas droit à l’erreur. Ils n’ont pas le droit de grêver "sans service minimum". Dites moi, dans quelle domaine on grêve avec un service minimum ? Comment des travailleurs vont aller en grêver et en même temps décider d’assurer un service minimum ?
      Le service minimum incombe à l’Etat. C’est l’Etat qui envoie les médecins millitaires et requisitionne des agents de santé à leur domicile pour qu’ils assurent un service minimum. C’est pas aux grêvistes de choisir d’assurer un service minimum !
      La raison pour laquelle le personnel de santé demeure dans la misère, c’est tout simplement parcequ’ils ne peuvent pas lutter comme les autres corps. Les autres corps qui enchainent des semaines de grêves et font perdre à l’Etat des milliards, on ne peut pas en parler car ce n’est que de l’argent qu’on perd... Rien à comparer à une Vie humaine ! Et nous savons tous que seule la lutte paie.
      Dites mo, quel est le bon moment pour un agent de santé pour aller en grêve ? Il n’ya en pas. Et il y’en aura point !
      En conclusion, ils doivent demeurer dans leur situation de misère... Il ya pas de "bon moment" pour eux pour aller en grêve. Et leur situation demeurera inchangée.

      Répondre à ce message

      • Le 6 juin à 17:43, par Pigbougoum Naba
        En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

        Le personnel de la sante demeure dans la misere ? Vous oubliez les pots- de vin que vous prenez chaque jourpour faire le travail pur lequel vous etes payez. Je defends les gens de la sante mais en quoi vous etes differents des policiers , gendarmes et autes douaniers anarquers qui sont sur les routes ?Honnetement, ils sont combien d’ infirmiers qui descendent le soir ou de garde avec moins de 10000 frs d’ argent extorques aux malades ? Vous croyez qu’ on n’ est pas au courant quoi ? Pour les medecins,. c’est plus pire. Ils se presentent a leurs lieus de travail a 9h et repartes dans leur clinique a 10h. Mais ce n’est pas une raison pour vous frappes. Ca je suis ps d’ accord. Mais faut pas oubliez que le corps de la sante est l’ un des plus pourris aujourd’ hui. Bertand Meda, si vous vous ne prenez pas des sous ou bien si vous n’allez pas utiliser le temps de travail dans les cliniques, c’est pas le cas de la plupart de vos collegues. Le corps de la sante est devenu un lieu de commerce. Vous etes bien au courant de ca et c’est pourquoi le public ne vous respecte plus. Un agent de sante qui rentre dans le deal devient un dealer qui va pas etre respecter par nous encore.

        Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 05:12, par Sondo
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Pour avoir subit à Yalgado en 2004 un mauvais traitement après un accident de la route, je confirme " Yalgado est un mouroir " . Pour être rapidement pris en charge , il faut avoir les "feuilles " comprenez l argent . cette expression m est été sorti par un infirmier " Tu as les feuilles ?? " oui a été ma réponse car j avais 300 milles sur moi. Encore faut-il connaître comment Ça marche dans cet mouroir pour avoir des soins !!! Oui on peut mourrir dans cette merde même avec des sous en poche si on ne joue pas à leur jeu de corruption . oui c est grave
    Quand je serai toujours conscient en cas de maladie, Ça ne sera plus dans cet mouroir que j y retournerai .

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 05:25, par Nama
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Voilà encore une occasion pour certains de fustiger le corps infirmier à travers un déluge d’ accusations. Les infirmiers ne sont que de simples alevins dans la pyramide sanitaire qui méritent d’être encouragés.
    En attendant un communiqué authentique du symeb, ne blâmez plus d’infirmier qui d’ailleurs, ne pèse rien dans le moignon de la chaîne sanitaire.
    Tenez : Aprés 18 mois de labeur à l’école d’attachés, un infirmier (B1) se voit retrouve reclassé en A2 pendant que ses pairs de l’enaref cycle b (B1), secrétaires administratifs (B1),... se voient catégorisés en A1 comme enaref cycle A, respectivement administrateurs civils,...après la même durée de formation ! Quelle injustice ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 15:30, par Boukary
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Monsieur / Madame NAMA,

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Le métier d’infirmier ou de médecin ne doit pas être choisi au hasard s’il vous plait ; c’est un corps de métier a choisir par vocation et non pour l’argent. Qui oblige un infirmier a choisir ce métier au lieu de l’ENAREF ? Si les autorité ne font rien et très rapidement, nous laisserons tous nos vies dans ces irresponsabilités professionnelles des uns et des autres sinon comment peut-on décider de sacrifier des centaines de vie humaine parce que trois hommes ont été agressés ? J’étais présent avec mon oncle dans un état critique à Yalgado et je témoigne que l’hôpital était plein des jeunes étudiants en médecine qui devraient avoir entre 20 et 22 ans animés toujours de ce virus de grève universitaire et qui certainement n’ont pas encore compris que la vie d’un homme n’as pas de prix et ne peut être mise en danger à chaque qu’ils le souhaitent. l’agression de ces garants de notre santé est a condamnée et mérite que les coupables soient punis. Qui punir en retour pour les vies à Yalgado perdue pendant ces heures de grève pour faute de prise en charge ?

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 06:01, par mobutu
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    tout en condamnant cet acte barbare, nous comprenons la réaction de ces jeunes face à certains comportements de certains agents indélicats de la santé. il faut que le syndicats travaille à extirper de ces rangs, les agents qui posent des actes d’extorsion d’argent et de comportement irrespectueux envers les malades.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:13, par Yélin
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Paix à l’âme du défunt !
    Se passe t-il un seul jour sans qu’un malade ne rende l’âme par suite de négligences du corps médical ?
    Quand c’est un du coprs médical qui est agressé, tout de suite, grèves et autres, et lorsque eux ils "tuent" nos frères, que faisons nous ?
    Dieu est grand !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:30, par Militant indigné du SYNTSHA
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    La plupart des problèmes et conflits dans l’administration publique sont dus à la manipulation politicienne et à la mauvaise foi. Par souci d’honnêteté intellectuelle et de conscience professionnelle, je voudrais faire certaines révélations pour prendre l’opinion publique à témoin sur certaines compromissions du secrétaire général du SYNTSHA section du CHU Yalgado, monsieur Konfé.Ce monsieur est en train de ternir l’image du syndicat par sa compromission avec l’ex ministre de la santé,Smaila Ouédraogo.Tous les problèmes matériels d’équipements médicaux de Yalgado relèvent de la faute de ce ministre qui à confisqué les équipements acquis à hauteur de 5 milliards de FCFA pour une répartition entre le CHU Yalgado et l’hôpital de Bogodogo. Le ministre avait promis au SYNTSHA que les problèmes d’équipements de Yalgado seront résolus à travers ces acquisitions pour les deux hôpitaux. Cela est resté une promesse non tenue jusqu’à ce que le ministre Smailà ait été viré de la santé à cause de ses agissements en dépit du bon sens. Le SYNTSHA est membre du Conseil d’administration de Yalgado,son représentant a bien participé aux discussions ayant fait l’objet d’un rapport écrit sur cette situation. Par conséquent, monsieur Konfé est mal placé pour évoquer la situation d’équipement du CHU qu’il qualifie de chaotique car, il a une part de responsabilité pour n’avoir pas rappelé au ministre Smaila, le non respect des engagements convenus pour fournir à Yalgado les équipements auxquels il a droit. Par son comportement affairiste, Konfé a noyé la grève du SYNTSHA courant fin 2016 par ses accointances avec Smaila qui visait la division du syndicat pour mieux régner. L’administration est une continuité et non la chasse gardée d’un individu et d’un clan. Les financements acquis pour l’équipement de Yalgado et Bogodogo ont été obtenus par les efforts méritoires de l’ex ministre Léné Sebgo en 2014.Un seul ministre, Smaila Ouédraogo ne doit pas imposer sa volonté pour décider de façon unilatérale de transférer tous les équipements à Bogodogo au détriment de Yalgado.Il est évident que dans ces conditions, le CHU Yalgado soit confronté à une vétusté de certains équipements et les corollaires de pannes. Si le gouvernement ne veut pas corriger le tort ainsi causé au CHU Yalgado par Smaila Ouédraogo et son complice Konfé du SYNTSHA, par une rétrocession des équipements qui lui reviennent, alors que des financements adéquats compensatoires soient accordés pour l’acquisition des équipements nécessaires. Le ministre Nicolas MEDAH qui s’emploie à corriger toutes les gaffes commises par Smaila au département de la santé, devrait pourvoir remédier à cette situation préoccupante au CHU Yalgado. Après avoir trouvé un règlement amiable de la CAMEG, le ministre devrait pouvoir trouver les solutions nécessaires pour le renforcement du plateau technique de Yalgado dans l’intérêt supérieur des malades qui ne doivent pas continuer de souffrir de la folie d’un certain Smaila qui travaillait contre Yalgado et par conséquent, contre tous les malades qui fondent un espoir de santé en cet hôpital de référence qui regorge de professeurs agrégés de médecine respectables.

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 11:53, par a tocsda siida
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      merci bcp de nous avoir donné des éclaircissement sur la situation à yagado, sinon que souvent les accompagnants des malades ont raison

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 12:28, par BILL
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Dis donc, dans tout ton verbiage là, tu n’as apporté aucune solution.Tout le temps là à voir le noir partout.L’ex ministre Smaila est parti mais tu continue de nous chauffer les oreilles, n’est-ce pas mieux que tu rejoigne le ministère de la jeunesse.Quand même, quelle haine.Hmmmmmmmmmmmmmmmm

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 13:55, par idi
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Mon type, un peu de retenue dans vos affirmations. votre intention de voire le noir partout dans les actions de l’ex ministre de la santé laisse voir que vous avez un parti pris. par ailleurs, autant que accusez KONFE de conivence avec Dr Smaila, autant il apparait clairement à travers votre discours que vous êtes un affidé de l’actuel ministre de la santé. Qui croire ? vous êtes du coup peu crédible.
      Quand on analyse une situation, SVP, ayant la tête froide. Pas sûr que vous feriez mieux si vous étiez à la place du Dr Smaila !
      Revenant à l’incident malheureux, je pense que les gens doivent éviter de se rendre justice eux-mêmes.
      L’âme de l’Homme est toujours entre les mains de Dieu, et non entre les mains d’un autre être humain. les religions nous enseignent que la fin de la vie marque le retrait de son âme par le Tout Puissant.
      Je prone d’avoir une approche philosophique à la chose. Qu’il soit pris en charge à temps ne pourrait pas empêcher le retrait de âme car il me semble que son "jour est arrivé". Ses sois disant amis l’auraient mieux rendus service que d’agir de la sorte. Regardez comment ils mettent la famille dans le pétrin. Et ils ne sont pas capables de venir s’assumer afin qu’on puisse faire les obsèques, laissant le pauvre père meurtri de "suicider encore" avec cette affaire de procédures judiciaire. Dites moi qui est gagnant dans cette histoire ? personne !
      Du reste, les agents de santé travaillent dans des conditions très difficiles, sous pression. Demandez à leurs parents et vous verrez ! c’est vrai qu’il en existent des brebis galeuses, comme partout ailleurs ! Eduquons -nous beaucoup, et sachons raison garder !
      Amitié !

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 17:20, par hum
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Moins de passion et haine. Chaque ministre vient normalement avec une lettre de mission et une vision . Si certaines décisions de l’équipe précédente ont dû léser des intérêts personnels cela ne devrait pas conduire à une psychose permanente. Quand je mangeais d’autres dormaient peut-être à jeûne par faute de grain de mil. Pour la situation présente il faut faire tomber le mythe de Yalgado par la construction et l’equipment d’autres hôpitaux publiques à Ouagadougou et à l’ intérieur du pays . Le politique doit aussi être axée sur le curatif même si cela peut faire chasser un ministre. C’est la seule façon de pouvoir s’en sortir du bourbier.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:30, par Tinto
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Pourquoi est-il si difficile de donner un minimum à nos formations sanitaires ? Le scanner en panne depuis 3 semaines et une seule salle d’oxygénation pour l’hôpital où se référent tous en dernier recourt !!! Monsieur le Premier Ministre, on crois au PNDES, mais on ne peut pas se développer si on ne peut pas se soigner. Le Président de l’Assemblée Nationale a raison lorsqu’il vous disait de laisser tomber les rapports mensongers et d’aller sur le terrain ou à défaut d’écouter les acteurs réels. Sans avoir ces préalables, je crains qu’on ne courent en vain.

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 15:09, par socrate
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Le problème de nos hôpitaux est à mon avis, moins un problème d’équipement que de comportement du personnel soignant. Nous sommes tous les jours témoins du rackets des accompagnants par certains voyous du milieu, de l’indifférence ou même de jeux de plaisanterie et de coquetterie devant des proches accrochés à de minces espoirs de voir leurs malades s’en sortir. Alors, quand le sentiment est que le malade est décédé faute d’assistance, je ne dis pas de soins ; des réactions irraisonnées peuvent se produire et cela n’est à l’honneur de personne. Nous connaissons tous l’état de dénuement des hôpitaux et personne ne peut demander au personnel soignant de faire l’impossible. Ce qui est révoltant c’est l’indifférence et le manque de compassion. Fort heureusement tout le monde n’est pas à mettre dans le même sac. Il y a toujours des braves hommes et femmes qui font encore la différence.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:32, par Voltaïque Indigné
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Mes condoléances pour le jeune sacrifié quelque part par l’irresponsabilité et l’incivisme. Ce fait nous montre que l’Homo-Burkinabè de l’après insurrection, l’homme sauvage comme le loup, lâche comme l’hyène bête comme le Kakapo et qui n’a aucun respect pour la vie humaine a également d’autres tares : l’irresponsabilité et l’incivisme. Nos enfants se font écraser comme des mouches en traversant les rues, et se font des traumatismes crâniens par accident en refusant de protéger par le port du casque leur crâne qui contient le cerveau. Le cerveau est l’organe le plus précieux du corps humain et la médecine peut réparer tous les organes sauf ce dernier. D’ailleurs contrairement aux idées communément admises, ce n’est pas l’arrêt du cœur qui signe l’arrêt de la vie (la mort) mais celui du cerveau. Si le disparu avait porté le casque peut être que son cas serait moins critique et .......
    Que Dieu sauve le Burkinabé en le rendant plus humain comme son aïeul voltaïque.
    J’espère que le personnel agressé ainsi que le syndicat ont porté plainte pour préjudice subi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:40, par ab
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    je pense que les médecins, docteurs ; infirmiers ; etc tout le personnel soignant doit arrivée à dépasser c’est actes non justifier des accompagnants qui s’adonnent à c’est pratique mal saine car , si ils continuent à vouloir appliqué de la sorte , sa risque d’aller plus loin , dans la colère ont peut se permettre certaines chose et avoir du regret après, le personnel soignant fait face tout les jours a des cas de décès ils sont habituer , donc souvent ya certain propos qui sont tenue pas dans l’attention de blesser, mais pour celui qui vient de perdre un être chère sa fait un coup . Le métier est trop noble pour ne pas comprendre ça, a cause d’un individu vous mettez la vie des innocents en jeux qui n’ont rien à voir dans ça c’est pas une manière pour sensibiliser, au contraire c’est propager le mal.
    MAIS CELUI QUI EST CAPABLE DE VOUS A GRAISSER DANS LA COLÈRE IMAGINEZ SIL DOIT SE CACHER POUR VOUS NUIRE , AU SERVICE NOUS SOMME TOUS EN SEMBLE MAIS APRÈS LE SERVICE CHACUN RENTRE CHEZ LUI ET SEUL TOUT EST POSSIBLE. ont peut enfermé se lui qui à commis se forfait mais il va sortir et la chasse va continuer, la seul solution ils faut sensibiliser et la sensibilisation concerne les patient et même le personnel sognant, car vous êtes pas n’importe qui dans ce monde

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:48, par SIDNOOMA
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    C’est encore vous, il est temps pour vous de changer votre manière de servir le peuple, j’ai l’impression que votre serment ne sert à rien. C’est purement et simplement un manque de professionnalisme et à ce rythme un jour viendra que même toute l’armée ne pourra pas vous sauver à YALGADO.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:52, par L’Oguste
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    J’ai deux questions à l’endroit de Mr Modeste K Méda et ses comparses de la sous section SYNTSHA :
    -Il existe des procédures et des délais pour lancer un mot d’ordre de grève oui ou non ?
    -Lorsque l’agent de police a été renversé par un usager et en est mort, fallait -il que les
    policiers lancent un mot d’ordre de grève ?
    Mr Meda et compagnie, votre comportement montre que vous êtes aussi voyous que les
    accompagnants du malade qui ont agressé les agents de santé.
    A mon avis, la famille du défunt doit poursuivre les militants de la sous section SYNTSHA
    pour recel de cadavre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:56, par BON JO
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Nous n’êtes pas conscients mes chers car on ne remet pas le mal par le mal. Aussi l’agresseur a agi sous le choc de la perte de son être cher et vous partez en grève a cause d’une personne qu’on a frapper, pas tuer et laissant ainsi une multitude de malades dans le désespoir : d’autres vont mourir , d’autres verront leur maladie s’aggraver par manque de moyens et par votre faute. Avec ça vous parlez de conscience. Vous avez agi ici par manque de conscience. donc revoyez vos mouvements car ils sont parfois nul de sens.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 07:56, par SOUGRI-SOBA
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    je suis decu des agents de santé de l’hopital. j’en ai été victime une fois. ils sont la pour le peuple et non pour raquetté le peuple. la vérité reste a dire. un malade ne peut pas venir a 22h et jusqu’a 01h du matin ne pas avoir de soin et ne pas mourir. quand meme. un peu de respect monsieurs les agents. chercher à comprendre pourquoi il ya eu agression et non commencer a se plaindre. la justice nous dira la vérité. mais mettez de l’eau ds votre vin

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:05, par patarbtalé
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    histoire bien triste et à répétitions.que les uns et les autres sachent que c’est pas de gaité de cœur que l’on se retrouve à l’hôpital d’un côté, et de l’autre ne pas pouvoir sauvé une vie.
    aussi un appareil de cette importance qui reste en panne durant trois semaines ? moi ministre de la santé, de mon salaire j’aurais réparé ce scanner sans demander à être remboursé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:19, par Anonyme
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    "...notre malade n’avait pas encore reçu de soins.Il y avait un agent de santé à son chevet..."

    Là on ne peut pas parler de négligence, car la présence de l’agent de santé au chevet du malade fait aussi parti de la prise en charge !!!

    Il faut qu’on accepte que les agents de santé ne sont pas des magiciens : ce n’est pas parce qu’un malade arrive aux urgences qu’il faut commencer à lui faire avaler tout et n’importe quoi et lui injecter des piqûres sur tout le corps pour prouver qu’on s’occupe de lui.

    L’agent de santé a besoin de résultats d’examens et autres pour prescrire ou appliquer un traitement. Si les appareils nécessaires ne fonctionnent pas, ce n’est pas sa faute.

    On ne peut pas raisonnablement approuver cette grève. Mais il n’est pas tolérable que des individus agressent un agent de santé parce qu’ils ont perdu un parent ou un ami. Dans ce cas précis, j’ai quelques questions :

    1. L’agent de santé est-il responsable du manque de salle d’oxygénation ?

    2. L’agent de santé est-il responsable de la panne de scanner ?

    3. Un accident, cela peut arriver à tout le monde. L’agent de santé en a t-il été responsable ?

    4. En quoi les coups donnés aux agents seront-ils profitables au regretté ?

    Je respecte la douleur des parents du disparu. Mais je dis ceci à ceux qui ont agressé les agents de santé : si c’est facile de guérir quelqu’un sans le matériel nécessaire, pourquoi vous le traînez à l’hôpital ? Soignez-le vous-même à domicile et qu’on en parle plus.

    De grâce sachons raison garder dans certaines circonstances. Des gens tombent d’un avion et ne meurent pas, d’autres tombent sur leur terrasse et en meurent. Dieu seul sait pourquoi. Apprenons à respecter cela au lieu de pratiquer de fausses justices.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:21, par Nansamda
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Bonjour,
    Encore un malheureux événement !
    A mon avis toutes les parties ont raisons.
    Je donne raison aux usagers de Yalgado parce que :
    1. Depuis plus de 20 ans nous déplorons ce que les malades et leurs accompagnants éprouvent comme difficultés et traitement inhumain à l’hôpital Yalgado, la seul structure sanitaire de référence du Burkina Faso en son temps : Le manque de moyen matériel et d’infrastructures.
    2. Il y’a des agents indélicats au sein des différents services de Yalgado. Ils volent les médicaments (ils prescrivent des médicaments en trop pour les soutirer plus tard), ils sont paresseux, ils ont aucun respect pour les malades.
    Je donne aussi raison aux agents de santé parce que :
    1. Ils travaillent dans de mauvaises conditions, un manque criard du matériel et des infrastructures. Des fois, les agents de santé achètent des torches ou utilisent leurs portables pour avoir plus de lumière même dans la journée.
    2. Ils sont très souvent débordé par le nombre très élevé des personnes à prendre en charge.
    L’un dans l’autre, la tension monte et les deux camps tous souvent victimes de la mauvaise gestion des ressources et de la mal gouvernance se font la bagarre.
    Des milliards sont sortis dans les caisses de l’Etat pour l’achat du matériel ou pour la construction de infrastructures. Mais rien de concret.
    Je persiste et signe que tous ces agissements des citoyens de ces derniers temps ne sont pas du fait de l’incivisme. Les burkinabé sont exténués de ce qu’ils subissent depuis très longtemps. Ils rejettent la manière dont ils sont traités et veulent un changement avec plus de considération à leur égard.
    Là vous allez voir la justice et les autorités bandés les muscles. "le feu de paille" Mais ils vont jamais rechercher les vrais causes du phénomène de l’agression : la mauvaise gestion des ressources et la mal gouvernance.
    BONNE CHANGE NOUS TOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:23, par SOS
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Les responsabilités sont partagées. Et moi j’accuserai même les agents de santé car quand on vient avec un souffrant (de surcroit d’un traumatisme crânien et ouvert en plus), on ne peut plus se contrôler. Vous aussi mes chers agents. Mettez vous à leur place. SOYEZ EN PLUS DE DIFFÉRENTES QUALIFICATIONS DES PSYCHOLOGUES, DES SAGES. Arrêtez les histoires de droit et agissez humainement. Je n’ai en aucun cas pris partie mais je pense que vous vous devrez vous calmez et même quand vous voyez que vous ne pouvez plus rien faire, faites au moins semblant et remonté le garde malade. Vous avez tué des gens aussi par mégarde certainement mais les gens ne posent pas plainte contre vous. Donc mettez un peu d’eau dans votre vin stp. I was there.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:33, par La Barbe
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Certainement ces faux amis du défunt l’avaient l’amener boire comme on le voit dans nos sociétés. Et comme d’habitude ces genres de personnes font de la folie de la circulation, ils se voient responsable si de sa mort. C’est pour cela ils ont agressé les agents de santé. N’importe quoi seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:36, par Anta
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Aucune émotion ne peut justifier cette violence envers les agents de santé. Tout un grand hôpital qui n’a pas de scanner pendant qu’au ministère des infrastructures on vole 400 millions.Celui qui ne veut pas que sont patient meurt, ce n’est pas dans un hôpital qu’il faut l’emmener, c’est chez un thaumaturge, chez Karambiri ou chez l’Abbé Bicaba ou chez Saidou Nagreongo.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:42, par DAO
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    est-ce la faute des agents si le scanner est en panne depuis des semaines et la chambre d’oxygenation encombrée ? une fois de plus les agents de santé font les frais de l’état de dénuement dans lequel se trouvent nos hôpitaux !!! arrêter les coupables bien sûr !! mais d’autres actes déplorables seront encore commis tant que nos structures sanitaires resteront en l’état !
    est ce la faute des enseignants si les classes sont en sur-effectifs ?
    cette affaire depasse le simple cadre de l’incivisme et pose véritablement la question de la responsabilité de l’Etat en matière d’équipements de nos structures sanitaires ! assûrement il reste encore beaucoup à faire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:46, par JUSTIFICIER
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Il y a lieu de se penser sur ce phénomène afin d’en déterminer les causes profondes pour pouvoir y remédier

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:50, par Soumneb
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    mon pays va mal, et j’ai mal à mon pays. Hier c’était à bobo et aujourd’hui c’est Ouaga. un pays ou à cause d’une simple agression, des semblant d’êtres humains vont en grève et laisser des pauvres mourir. et si à cause de ses morts innocentes, la population aussi décide de manifester contre les agents de santé ? c’est même agents vont maintenant aller officier dans les centres privés de santé. si la justice divine existe, il y en aura qui vont accumuler l’argent mais leur famille ne sera jamais bénie
    Vous voyez, faisons attention sinon, il y aura un développement de terrorisme intérieur ou c’est entre nous on s’entretuer et ce n’est la faute à aucune autorités gouvernantes.
    ouf j’ai mal

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:51, par santé
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    il faut que les plus hautes autorités songent à mettre en place un organe chargé de situer la responsabilité des agents de santé en cas de morts susceptibles d’être la faute de ces derniers.je le dis parce qu’on a l’impression que les agents ont toujours raison(du moins c’est ce que le SYNTSHA laisse entendre tout le temps) mais il connu que yalgado est la chasse gardée des stagiaires pendant que les médecins se la coulent douce dans leurs cliniques.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:13, par Savissa
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Domage que pour l’agression de trois personnes, des centaines de malades vont payer le prix fort et surement, certains perdront la vie. Cela demontre aussi la vetustite des infrastructures sanitaires au Burkina. Comment au CMA du secteur 30, il n’y a pas de groupe electrogene pour pallier aux cas de delestage ? Si les commercants qui sont agresses tous les jours decidaient aussi d’agir ainsi, personne au Burkina ne serait tranquille. Il y a d’autres moyens de protester contre les agressions, mais pas au peril de la vie d’autrui. Le sous developpement n’est pas seulement le manque d’infrastructures, mais c’est aussi la pauvrete de l’esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:18, par Ouedraogo Oumarou
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Vraiment moi je ne sais plus ce que je vais dire maintenant par rapport aux médecins et autres aides soignants de ce pays. Incompétence, cupidité, méchanceté un manque total de compassion envers les patients voilà ce qui les caractérise aujourd’hui.

    Les militaires, gendarmes, policiers, douaniers, enseignants .... des fonctionnaires sont agressés et parfois assassinés tous les jours que Dieu fait, mais est ce que vous avez déjà entendu qu’ils ont arrêté de travailler tant que l’agresseur n’est pas arrêté ? C’est quoi ces comportements enfantins là ? Et si le monsieur a déjà quitté le pays vous aller faire quoi ? fermer yalgado pour ça ?

    Vous n’êtes qu’une bande d’irresponsables. Et puis vous les syndicalistes là, vous n’avez pas dit que maintenant que vous n’avez plus à manger comme à l’époque de Blaise il vous faut gâter le pays en grevant pour un oui ou pour un non ? Continué seulement.

    Comble de l’irresponsabilité, le DG du plus grand établissement sanitaire de ce pays qui soutient la grève des agents !!!!!!! Donc tu veux dire quoi ? la misérable vie d’un médecin vaut mieux que les milliers de vies des patients ? Tu n’es même pas assez intelligent pour trouver un autre moyen de sécuriser votre lieu de travail ? Il fout quoi encore à yalgado ce monsieur là ?

    Mais tout ça c’est pas vous. C’est nous tous. C’est nous on a voté Rock. Il n’a qu’à rester dans son silence et ces sommets internationaux. S’il croit que ce pays peut être dirigé autrement qu’avec le Bâton, son réveil va être très très douloureux .....

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:20, par woto
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Finalement on ne sait plus qui vaut mieux (les agressés ou les agresseurs).
    Un pays ne fonctionne pas de la sorte. A cause de quelques individus vous
    privez de soins à tout le monde alors la voie qui mène au palais de justice
    vous est grandement ouverte. Ne dit-on pas que si l’on veut noyer son chat
    on l’accuse de rage ? Allez-y déposer une plainte contre X. C’est pas de la
    mer à boire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:28, par awa
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Vraiment on ne sait quoi dire sur ces agents de santé. Ils négligent trop la vie de ceux qu’ils doivent sauver. Je sais de quoi je parle, mais c’est Dieu qui va les payer. Il faut être dans la situation pour comprendre comment ils banalisent la vie humaine. Combien de malades meurent dans les services des urgences sans un seul soin ? Il faut que l’Etat les interpelle. Combien cout une gifle par rapport à la mort d’un malade par négligence ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:30, par %%%
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Les agents de santé font souvent l’impossible pour sauver des vie. Que tous mettent balle à terre quand ils sont dans les centres de santé. S’il y a une négligence dans la prise en charge de votre malade portez plainte où il se doit. Les gars travaillent depuis des années dans des conditions déplorable et je sais que ce n’est pas de gaîté de coeur qu’ils regardent souvent les malades couchés sans soins.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:31, par SSA
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    C’est désolant ce qui arrive. mes condoléances à la famille. Au SYNTSHA de savoir raison gardé car en pareille situation, l’accompagnant n’a plus toute sa personnalité. et les défauts organisationnels et techniques sont vite interprétés comme "non assistance à personne en danger". Je pense plutôt que vous devriez apprendre à vos membres à cultiver le dialogue avec les accompagnants. l’Etat ne pourra certainement pas installer des casernes dans les hôpitaux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:32, par ZOMA
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Je crois qu’il est grand temps de se mettre débout pour mettre le pays sur les rails. Trop c’est trop pour tant d’incivisme dans le pays. Je ne sais pas qui a raison ou qui a tort mais la justice est la pour ça et nul n’est censé se rendre justice. Je ne dis pas que je soutiens le SYNTSHA mais je dis que les coupables de ces barbaries doivent être impérativement retrouvés et punis conformément à la loi et que ça serve de leçon à tous. Par leur faute des patients vont perdre la vie par manque de soins. On doit aussi les condamner pour ces vies perdues. Les autorités doivent prendre leurs responsabilités parce qu’à allure où vont les choses ils seront les prochaines victimes directs de cet incivisme. On ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs, tout changement est difficile et fait parfois mal à certains. Cependant il faut un changement radical dans les mentalités et que l’autorité soit à l’Etat pour un Burkina intègre et prospère.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:50, par Koama
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Soutien total aux agents de santé de CHU-YO. Si des individus au lieu d’uliser la voie de la justice préfèrent se faire justice eux même, k’ils repondent de leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 09:55, par Pesonne
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Il faut que ces genres d’actes cessent le plus tot possible,trop cest trop cest pas des dieux là,mais l CHU-Yo un appereil tombe en panne pendant 3semaines sans reparation cest criminell ça

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:02, par kabako
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Ces agents ainsi que leur syndicat sont tous des menteurs. Comment pouvez vous comprendre qu’un malade arrive en urgence depuis 22h et jusqu’à 1h (selon témoin), il n’a pas encore reçu de premiers soins. Les amis du patient ont raison de se manifester. C’est le même cas à SOURO SANOU de bobo où j’ai été victime d’un cas similaire. Mon cousin à fait un accident et à été évacué à l’hôpital aux environs de 14h et je vous assure que c’est aux environ de 22h qu’il a eu les premiers soins et ça encore grâce à l’intervention d’un ami qui a appelé son frère qui a accepté venir nous voir bien qu’il n’était pas de garde.
    Si les agents de santé refusent de travailler suite à des fautes que eux mêmes ont commises c’est grave pour le FASO. ET je vous le dit ils jouent ces coups tout simplement afin de décourager les patients et les conduire dans les cliniques où vous allez retrouver les mêmes personnes soignants que vous avez laissé au publique. Je pense que avant de crier sur les toits, il faut d’abord que les agents de santé arrêtent ces fausses pratiques. j’invite les autorités à voir claire dans cette situation avant de prendre décision sinon ces gens ne sont pas là pour le bien de la population.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:08, par citoyen révolté et insurgé
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    c’est une situation très déplorable que nous vivons. nous savons tous comment il est insupportable et dure de perdre un proche mais il faut que nous les burkinabè de l’après insurrection apprenons à dominer notre instant d’agréssivité. cela ne contribuera nullement à ramener notre proche. les médecin ont fait ce qu’ils pouvaient. vous pensez que quel médecin est fier de voir son patient perdre la vie ? il n’a pas reçu de soins et les 6 agents qui s’occupaient de lui ? ils ont fait ce qu’ils pouvaient à la limite de leur moyen et de leur pouvoir. ceux qui ont agressé les agents là, est ce qu’ils savent ce que les gens ont enduré pendant leurs études pour être médecin en traversant les caprice de l’université là ? il faut que les gens aient du respect pour les corps professionnel. chaque a enduré des épreuves dans sa vie et essais comme il peut de contribuer à la bonne marche de la société Burkinabè. je porte mon soutient total au syndicat et leur demande de suspendre la grève et exiger l’arrêt des coupable avant que le corps soit enlever pour les obsèques. les parents savent qui à fait ça ? ils mentent. ils (parents) n’ont qu’amener les agresseurs afin l’âme du defunt puisse reposer en paix. Mon jeune frère, que ton âme repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:10, par Nidale
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Nous devons poser le bon diagnostic. Dans un service d’urgence, le personnel soignant n’a pas de temps à consacrer aux accompagnants. Il faut que nous sachions innover en créant un corps de paramédicaux spécialisés en communication (stress manager) qui seront l’interface entre les soignants et les familles. A ce jour, c’est sur le terrain que chaque agent de santé prend conscience plus ou moins tardivement que la communication joue un grand rôle dans la qualité des soins. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:14, par sixgentry
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Les syndicats sont comme des koglweogos n’en déplaise à certains. Le médecin agressé ou l’hôpital devrait porter plaine et l’affaire suivra son cour. La grève pénalise beaucoup de monde pour une chose dont l’état ni les malades ne sont responsables. Il y a actuellement beaucoup de vigiles à l’hôpital , s’ils ne servent à rien qu’on les vide au lieu de dépenser de l’argent pour rien ou revoir les contrats pour qu’ils protègent le personnel hospitalier ; quand il y a une erreur médicale ou de la négligence les patients et accompagnants devraient porter plainte également sans qu’il y ait interventionnisme pour bloquer les procédures. L’agression c’est de l’incivisme autant que la grève.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:15, par citoyen révolté et insurgé
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    c’est une situation très déplorable que nous vivons. nous savons tous comment il est insupportable et dure de perdre un proche mais il faut que nous les burkinabè de l’après insurrection apprenons à dominer notre instant d’agréssivité. cela ne contribuera nullement à ramener notre proche. les médecin ont fait ce qu’ils pouvaient. vous pensez que quel médecin est fier de voir son patient perdre la vie ? il n’a pas reçu de soins et les 6 agents qui s’occupaient de lui ? ils ont fait ce qu’ils pouvaient à la limite de leur moyen et de leur pouvoir. ceux qui ont agressé les agents là, est ce qu’ils savent ce que les gens ont enduré pendant leurs études pour être médecin en traversant les caprice de l’université là ? il faut que les gens aient du respect pour les corps professionnel. chaque a enduré des épreuves dans sa vie et essais comme il peut de contribuer à la bonne marche de la société Burkinabè. je porte mon soutient total au syndicat et leur demande de suspendre la grève et exiger l’arrêt des coupable avant que le corps soit enlever pour les obsèques. les parents savent qui à fait ça ? ils mentent. ils (parents) n’ont qu’amener les agresseurs afin l’âme du defunt puisse reposer en paix. Mon jeune frère, que ton âme repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:17, par Zorro
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Les burkinabè doivent savoir qu’ils peuvent saisir la justice s’ils estiment que quelque part quelqu’un est responsable de leur malheur.

    Quant à nos amis les médecins et autre personnel de la santé, poursuivre la grève au delà de 24 heures ne ferait qu’accentuer les récriminations envers vous. Je suggère aussi que vous fassiez un nettoyage chez vous pour éliminer la pratique de vos confrères qui vendent les médicaments aux patients en disant : "En pharmacie ça coûte xxx francs et moi je vous vous ça moins cher à xxx F.... et c’est pas sûr que vous trouvez ça en pharmacie"

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:30, par Zemose
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Je vs soutiens à 100%. Encore un cas d’indiscipline à châtier. Les infirmiers et médecin paient au prix fort l’irresponsabilité des autorités qui négligent l’équipement adéquat des hôpitaux et préfèrent se faire soigner en France ou en Tunisie. Honte à eux

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:48, par une patriote
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Comme si c’est la première fois que vous faites ça..... On vous connait. Vous n’avez aucun professionnalisme aucun sens du devoir ou de la compassion.... Grever ou pas ne changera rien.... Vous grevez tout le temps car vous ne foutez rien d’autre que accompagner impassible et indifférents à la mort

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 10:56, par Ancien
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Aucune raison ne justifie l’agression d’un agent dans l’exercice de ses fonctions. Aucune.Et il est utile voire impératif que l’Etat prenne des mesures pour sécuriser les travailleurs dans leur service.
    Cependant, il faut aussi relever que le comportement de beaucoup d’agents de santé laisse à désirer. Le changement de comportement de ces agents est une nécessité absolue et est une solution majeure au problème. Les grèves peuvent même être illimitées. Si l’accueil et le traitement réservé aux malades et aux accompagnants ne changent pas, la violence contre les agents de santé ne prendra jamais fin. L’erreur que les acteurs de la santé doivent éviter de commettre c’est de croire que la sensibilité de leur secteur peut faire plier les populations. Attention pour ne pas généraliser la révolte contre un secteur vital de la société.Faites votre travail correctement respectez les usagers de votre service. C’est cela aussi être humain. Aujourd’hui, vous ne trouverez pas une seule famille au Burkina qui n’a pas une grief contre certains acteurs de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 11:41, par warzat
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Il n’y a rien de plus obscur que le secteur de la médecine. Les coûts officiels, les coûts réels quand tu veux que ton malade soit pris en charge rapidement, il t’est indiqué les cliniques où faire les examens et où le même médecin qui émarge à l’administration publique interviendra sur ton malade. Tous les quidams le savent, si fait qu’un cas désespéré comme celui-ci peut apparaitre comme une négligence, si le malade disposait de moyens pour aller dans une clinique privée même si son sort serait sans doute identique à celui de l’hôpital public.
    Comme, je le dis et redis, les fonctionnaires de l’administration publique sont de plus en plus perçus comme des privilégiés....donc même quand ils font leur job, l’administré ne le reconnaitra que lorsque sa propre situation s’améliorera. Soyez donc prudent, de plus en plus vous serez agressés dans l’exercice de vos fonctions et l’état ne peut pas mettre un agent de sécurité derrière chacun d’entre vous. Dans le même sens, il est certain que des enseignants seront agressés à la rentrée, surtout ceux qui prendront l’argent des parents et ne trouveront pas de place pour l’enfant. Les agents de l’administration publique, les plus en contact avec la population et paradoxalement les moins nantis dans ces augmentations à tout vent de salaires sont les gars de la santé, de l’enseignement et nos frères policiers. Ils seront donc les plus à même de subir les agressions. Donc prudence est mère de sureté, car vous avez aussi des familles en charge. Évitez de prendre les gifles d’autrui car vous êtes les moins nantis et les plus exposés. La justice condamnera l’agresseur, mais ne le frappera pas. Alors que pour des cas pareils des coups de fouets seraient plus dissuasifs ; que la justice balade nus ceux qui ont déshabillé la chanteuse aux mêmes endroits et les gens réfléchiront par deux fois avant de poser cet acte ignoble surtout si leurs photos nues se retrouvent sur les réseaux sociaux. Comme il est dit chez nous’’c’est la maison du peureux qui se construit’’.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 11:50, par Tousba(Elu ou Sélectionné en Mooré)
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    VOTRE SERMENT NE SERT A RIEN.JE DIS BIEN R-I-E-N.EST-CE QUE LES HUMANITAIRES SE SONT RETIRÉS DU CONGO APRÈS LES MEURTRES DES LEURS.ICI C’EST AGRESSION.VOUS AVEZ RAISON,VOUS ÊTES HABITUÉS A LA MORT NON AUX MORTS A TEL POINT LÀ-BAS QUE CA NE VOUS DIT PLUS RIEN.CELA SE SENT DANS VOS COMPORTEMENTS ET LANGAGES A YALAGADO.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 11:59, par Zk
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    CHACUN A SA PART DE RESPONSABILITE, MEME TOI KI EST ENTRAIN DE ME LIRE. CE QUI DEVRAIT ETRE FAIT : 1. TU AGRESSES 1 AGENT DE SANTE KEL KE SOIT LA RAISON, LA POLICE T’ARRETE ET TON AFFAIRE SE POURSUIT EN JUSTICE. 2. TU N’ES PAS SATISFAIT DES SOINS REÇUS , POSE PLAINTE CONTRE X OU CONTRE L’HOPITAL.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 12:02, par ecouter
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Je suis désolé pour ce qui est arrivé. mais je demande aux agents de santé de mettre un peu d’eau dans le vain. Pourquoi eux ne peuvent aller à la justice contre les agresseurs. ils disent que si un parent n’ait pas content du traitement de son malade, d’aller deposer contre eux en cas de décès non. eux aussi n’ont qu’à aller deposer une plainte contre leurs agresseurs car ils ne sont pas les seuls burkinabè. les malades aussi sont des citoyens et ont les mêmes droits. Tout le monde sait que vous vous protéger en cas de fautes sur les malades, sinon il y a des actes que les agents de santé n’allaient pas faire car on les aurait bien punis. dont comme vous vous protéger avec de faux témoignages pour ne peut pas être punis par la justice, les gens vont se rendre justice eux-mêmes. ce que je demande au gouvernement, c’est de punir ces genres de grèves. il faut que les agents apprennent à se défendre devant la justice et laisser l’état en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 12:34, par Nansamda
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Je reviens pour ajouter qu’il y a problème de communication au sein des formations sanitaires. Tu y entre noir, tu y ressort noir.
    Si les agents avaient eu la sagesse de dépeindre la situation matériel et l’état du malade, les parents du blessé auraient pu comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 12:35, par ecouter
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Je suis désolé pour ce qui est arrivé à Yalgado. mais je demande aux agents de santé de mettre un peu d’eau dans le vin. Pourquoi ils ne peuvent aller à la justice contre les agresseurs. ils disent que si un parent n’ait pas content du traitement de son malade, d’aller deposer une plainte contre eux en cas de décès non. eux aussi n’ont qu’à aller deposer une plainte contre leurs agresseurs car ils ne sont pas les seuls burkinabè. les malades aussi sont des citoyens et ont les mêmes droits qu’eux. Tout le monde sait que les agents de santé se protègent en cas de fautes sur les malades, sinon il y a des actes que les agents de santé n’allaient pas faire car on les aurait bien punis. Et comme vous vous protéger avec de faux témoignages pour ne peut pas être punis par la justice, les gens vont se rendre justice eux-mêmes. Ce que je demande au gouvernement, c’est de punir ces genres de grèves. il faut que les agents de santé apprennent à se défendre individuellement aussi devant la justice et laisser l’état en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 12:57, par salou
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Hopital Yalgado = Mouroir à cause de la fainéantise et de la méchancété de certains medecins et infirmiers sans aucune conscience professionnelle. J’ai toujours soutenu le Syndicat s’il s’agit de l’amélioration des conditions de travail des travailleurs, mais là ce syndicat se comporte comme un syndicat du crime. J’invite tous les malades qui n’ont pas eu le soin à porter plainte et lorsque l’agresseur sera arrêté , on aura 2 procès. Ce n’est que justice. Un syndicat, ce n’est pas du n’importe quoi ou bien les leaders cachent leur faiblesse de conduite une lutte digne ;

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 12:58, par le juré
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    huuummm !toujours les mêmes calomniateurs...ils n’ont jamais guéri de malade,ils ne connaissent rien de la santé,rien que des simples médisants qui ne peuvent rien changer,aujourd’hui c’est moi mais demain sera certainement votre tour,victime de vos collègues inciviques.mais les agents de santé vous recevront toujours...quant à ceux qui disent que les gendarmes,policiers,militaires sont agressés,assassinés mais n’ont jamais été en grève,sachez que les agents de santé ne définissent pas les agressions,les meurtres...dans leurs risques professionnels,leurs risques se résument aux infections nosocomiales,chaque année des agents de santé meurent pour tuberculose,hepatites,vih/sida..ont-ils déja lancé un mot d’ordre de grève pour ces décès liés aux maladies contractées ?c’est le risque de leur profession,vénir les agresser dans l’exercice de leur profession est à anéantir par tous les moyens !les forces de l’ordre sont formés pour lutter contre l’insécurité,le banditisme donc ils ne peuvent pas aller en grève pour un risque lié à la profession qui leur est dévolue !!murissez un peu vos reflexions,n’étalez pas vos bassesses partout

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 14:51, par J’aime mon pays
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Mon frere, cette greve est preuve d’irresponsabilité et d’inconscience professionel, car les agresseurs ont agit sous le choc de la perte de leur frere qui n’a pas eu des soins pendants plusieurs heure. Naturellement, on blamera le personnel soignant. Personne ne cautionne un acte de violence mais il est une realité que en general, dans plusieurs centres medicaux, on peut remarquer une telle negligeance des malades par le personnel soignant qui, si on n’a pas la maitrise de soi, on peut aller jusqu’au coup de points.

      Dans les journaux, l’annee passé, une femme est décedé apres une chute de la table d’accouchement alors que la victime leur avant bien dit que son poids la table risque de ceder. Comme toujours le personnel soignant replique que ce ne pas aux malade ni aux accompagnants de leur dire ce qu’ils doivent faire. Ces reponses sont la consequence de l’inconsideration des malades et des accompagnants par le personnel soignants. Qu’est-ce que la population a fait contre ces sage femmes ? Quelle sanction la justice a prise a l’encontre de ces sage femmes ? Qu’est-ce que le Syndicat a fait contre ces agents ?
      Un syndicat ne pas juste pour revendiquer des avantages n’est-ce pas ? Mais c’est le cas de nos syndicat inconscients.
      Si une action maladroite d’un individu doit aboutir a une manifestation general alors dite nous que faire si un medecin ou un infirmier cause la mort d’un malade par negligeance ? Quand vous dite que des agents meurt par suite de maladie contractee tel que la tuberculose et autre, tout ca est du a la negligeance dont il font coutume. Allez y en Europe voir.

      Il faut une vraie senssibilisation du personnel soignant quand a l’accueil et les prises de soins d’urgence des malades.

      Ils doivent savoir le degré elevé d’urgence c’est a dire les malade a haut risque de mourrir si rien n’est fait dans les 5-10mn qui suivent. Mais helas, nos medecins et infirmier prennent les malade par ordre d’arriver. On doit prioriser les cas a haut risque de trepasser et enseigner cella.

      En plus, avec le nouveaux systeme de concours qu’on fait pour recruter les infirmiers, on ne fait que recruter ceux qui n’ont aucune vocation du metier. Je pense qu’il est temps pour l’etat, quant il s’agira de recruter un personnel medical, de donner des sujets pointus en science, et de la choisir ceux qui maitrises le domaine. Prendre les bulettins des candidats et faire la selection des candidats a partir des notes en science. Il faut un filtrage pour ne recruter que ceux qui ont une predisposition.

      Ce Syndicat agit par insouciance et par irresponsabilité. Ils doivent etre sanctioner si des cas de mort imputable a leur greve son enregistrés. Une greve Syndicale doit etre National c’est a dire une cause general. Ces genre de greves sont des movement d’humeur au meme titre que les action d’humeur de ses accompagnants. Si l’etat poursuit les agresseurs, il doit poursuivre aussi le syndicat. Les humeurs d’un groupe ou d’une localité ne peuvent pas engager un syndicat au point d’arreter tout une activité a haut risque.

      Si les infirmiers et autres ne veulent plus etre agresser qu’ils sachent dire paroles consolantes et faire des actes consolant. S’ils continuent a etre maladroit alors ils ferons face tot ou tard a des agressions.

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 16:02, par Boukary
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Quant vous parlez des risques, parlez aussi des obligations professionnelles.
      Vous êtes tellement en colère que je dirai que vous êtes un agent de la santé qui a motivé cette grève au risque que des centaines de citoyens Burkinabé meurs. Mon frère dites moi quels sont les risques pour un Burkinabé malade de se rendre à Yalgado pour des soins ?
      Vraiment je regrette Thomas SANKARA car s’il était à la place de Roch y a longtemps ces grévistes ont répondu de leur acte. Nous sommes tous contre les agressions des agents de santé parce qu’ils sont les garant du bien être sanitaire de tout les Burkinabé mais à chaque occasion s’il faut qu’ils aillent en grève, autant nous retourner vers nos guérisseurs traditionnels et laisser ces agents tranquille et demander a changer la couleur de leur blouse blanche en rouge car tachées de sang des malade innocents

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 19:01, par Kobinaba
      En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

      Je reagis a votre poste pcq tres logique meme si je ne partage pas totalement votre avis.Cher medecin je supose,reconnaissez que bcp de vos collegues manquent de niveau et de culture pour parler aux patients et leurs accompagnants.Rien que la semaine passee pendant que notre malade etait couchee un medecin ne s est pas gene pour dire a son collegue devant la malade je cite"son foie est completement foutu".Nous ne sommes pas en Europe et un peu d education nous aurait evite cette meprise.Meme si il n ya pas de cause a effet la vieille est morte le lendemain.J espere que vous vous n auriez pas porte la nouvelle de la meme maniere.Par contre quand vous exercez dans le prive subitement vous devenez gentil.Reconnaissons cela aussi et on pourta avancer.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 13:20, par Vérité
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    En vérité au niveau des hôpitaux, les agents ne travaillent pas et il faut débloquer les sous pour qu’on s’occupe de ton malade surtout en cas d’accident. J’ai fais un accident à moto en mars 2017 à 7h de matin et les sapeurs pompiers m’ont amené au CHU de Bobo vers 7h30 et c’est à 13h que j’ai commencé a recevoir les soins quand à mon professeur de l’université est venu. Au niveau des urgences les agents ne travail et s’occupe en priorité de leur connaissant ou ceux qui ont l’argent. En cas d’accident, sans argent ce n’est pas la peine d’aller au urgence. Merde

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 13:29, par Tagsé
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    A yalgado les agent doivent ses posse la question à eux mêmes

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 13:43, par Epicure
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    C’est quand même très facile de jeter la patate chaude sur les du défunt et comme par hasard personne ne les connaît... mais on n’hésite pas à les laisser seuls avec son parent en détresse vitale à 1h du matin.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 13:53, par La République
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    C’est bien dommage qu’un agent de santé en service soit agressé. Mais il faut le reconnaître que les cas de négligences et autres traitement non orthodoxe vont crescendo dans nos centre de santé laissant ainsi certaines personnes en colères. un bon enquêteur qui passe 72h a l’hôpital Yalgado s’il doit mettre la main sur le cœur et laisser choir les résultats vous comprendrez que certains médecins et agents de santé ne savent pas pourquoi ils ont prêter un serment avant l’exercice de leur fonction.ce pendant si un patient meurt un médecin doit être a mesure de prouver qu’il a donner tout son potentiel a moins de prouver une faute venant du patient.aller en gréve pour une simple agression c’est montrer sa monstruosité et son manque de capacité a assumer sa fonction de médecin. des milliers de travailleurs sont agressés chaque jour pire que cela mais continuent leur fonction.un jour viendra ou le médecin ne sera plus celui d’autre fois.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:12, par FIGO
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Paix a l’âme du défunt. C’est vraiment déplorable que le scanner de l’un des plus grands hôpitaux du Burkina soit en panne. Dans quel État somme nous enfin ? C’est nous qui ne sommes pas en sécurité et c’est nous également qui ne pouvons pas avoir les soins nécessaire quand nous sommes malades. Je suis vraiment indigner que des gens s’emparent de l’argent de l’État alors qu’il y a des problèmes sérieux comme celui de la santé a résoudre. On se permet de crier sur tous les toits qu’il n’y a pas d’argent dans le pays. Mes condoléances a la famille du défunt.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:42, par MI
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    yalagodo, en 2014 j"ai été escroquer par un agent de santé du laboratoire de l’hopital qui m’a pris 15000 Frcs au laboratoire alors que c’est à la caisse que l’on doit payer. Lui il le savait mais il ne ma pas orienter. CELA parce que mon enfant était malade et on nous a orienté la bas car sa santé se dégradais. Monsieur si vous me reliser sachez que je n’est pas oublié votre forfaiture malgré votre serment

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:03, par jeunedame seret
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Ils ne voulaient même pas travailler. Pourquoi ne pas aller en grève contre les pannes de scanner et de manques d’oxygène ? À leur place, dès le premier jour de panne, je transporte expressément cet appareil au domicile du ministre pour en faire un événement. Si tu n’as pas les moyens à yalgado, on néglige ton malade. Des agents ont mis du mauvais fil de suture sur un visage de malade hospitalisé et tout saccagé pendant 10 jours ; il y a eu plainte de parents ; quand le professeur des urgences a appelé tout le monde pour savoir qui l’a fait, personne n’a parlé. L’affaire est morte en justice. Mais sans grève. Et les mécontents circulent toujours à vos côtés. Risque de vengeance.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:24, par Poko
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Le gouvernement doit interdire les grèves sauvages ! celui qui ne fait pas bien son travail dégage ! Que ce soit le ministre ou l’agent de santé. Combien de femmes meurent à la maternité de Yalgado chaque mois par cause de n’égligence ? Allez voir , vous allez etre sidérés. Il y a de véritables assasins dans notre corps médical. Que ceux qui les soutiennent dégagent. Il y a des chommeurs qui attendent. Un peu de respect au peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 17:32, par Bella
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    Il faut vraiment faire un tour à Yalgado pour saisir un peu la réalité des choses, j’aime dire que je crains plus un agent de santé ( médécin , infirmier ,etc...) qu’un gendarme , policier ou militaire ; ces derniers sont brutes des fois mais valent mieux que les premiers . Quand on est patient ou accompagnant ,tu as beau ramper ,courir ils ne t’écoutent pas ;tu peux agoniser même c’est pas leur problème ,ils ont un sang froid qui frise le mépris .
    Même si vous manquez de matériel faites le savoir aux usagers ,ne les prenez pas pour des moins que rien.
    J’ai encore été sidéré quand l’élément de reportage télé passait au journal de 13 h ou le premier ministre a été hué à yalgado là bas ce matin , j’ai versé une larme , quelle génération ! j’ai fais la résistance du 17 mai 1983 ,j’ai participé aux travaux d’intérêts communs au Sourou ,à la tapoa , nous étions disciplinés avec en premier chef comme leitmotiv l’amour de la patrie ; aujourd’hui je suis déçu de cette génération d’adultes.
    Que Dieu sauve le Burkina oui !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 20:05, par le juré
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    ayez la force de les agresser et ils auront l’inteligence d’arrêter le travail

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 21:26, par oca
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    A Blaise compare il y a des urgences mais jamais on ne va agresser un agent de santé. Mais les gens préfère le chu yo ou peuvent venir s’atrouper autour du malade
    . Que l’on face la même chose comme à Blaise compaore et tout le monde sera quit.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:16, par tontonfantomas
    En réponse à : Agression d’agents de santé à l’hôpital Yalgado : Le SYNTSHA a décrété 24 heures de grève ce lundi 5 juin 2017

    on est prêt à frapper kan 1e personne meurt (regretabl), mè on ne felicite personne pour les centaines voire milliers de vie sauvées par cè mêm agent de santé. ingrats que vs êtes !!! conèssez lè condition de travail des agen de santé ? j vs jur k’ils se sacrifient pour fèr le maximun avec le minimum kils ont. pare exemple un medecin specialiste (après 11 ans d’étude) a moins de 400mil/moi ; un magistrat (aprè 4 ans d’étud) a quasiment un million par moi. aidons plutô ce personnel a avoir de meilleurs condition de vie et de travail, sinon on n’ora no yeux que pr pleurer. ya rien a faire
    allon seulemen !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés