Concours directs de la fonction publique : Les dépôts des dossiers se poursuivent

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • jeudi 1er juin 2017 à 23h34min

A l’instar d’autres villes, les dépôts de candidatures pour les concours directs de la fonction publique battent leur plein à Ouagadougou. Si pour certains, le gouvernement doit penser aux inscriptions en ligne pour tous les concours, d’autres par contre, déplorent le nombre insuffisant de postes à pourvoir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concours directs de la fonction publique : Les dépôts des dossiers se poursuivent

Les candidatures aux concours de la fonction publique au titre de l’année 2017 tirent à leur fin. A moins de 48 heures de la fermeture des guichets, l’affluence est toujours au rendez-vous comme ce fut le cas d’ailleurs au premier jour. Si certains ont préféré faire la grâce matinée avant de se rendre sur les sites de dépôts, d’autres par contre étaient sur place peu avant 5 heures du matin. C’est le cas notamment de cet étudiant en fin de cycle, Barthe Bamogo. « J’ai pris le rang depuis 4h30mn. Aujourd’hui, la chance était de mon côté. J’ai enfin pu déposer mon dossier après plusieurs tentatives. Je suis vraiment soulagé », nous a-t-il confié.

Mais, on n’est pas sûr que les chevaux soient rentrés « dans l’ordre ». Car, il reste la dernière ligne droite à franchir, qu’est la composition. Conscient de cela, M. Bamogo entend mettre toutes les chances de son côté. C’est pourquoi, il s’est inscrit dans un centre de formation de la place. En plus de cela, il a pris le soin d’acheter des documents traitant des sujets en rapport avec le concours. L’enjeu est de taille, étant donné que la réussite aux épreuves ouvrira les portes de la fonction publique aux candidats. L’on comprend aisément pourquoi des moyens sont déployés.

M. Bamogo qui n’est pas à son coup d’essai a formulé des recommandations aux autorités. Ceci, en vue d’alléger un tant soit peu leur calvaire. « Pour les années à venir, je demande aux autorités d’opter pour les candidatures en ligne. Ce, pour tous les concours. C’est pratique et on gagne beaucoup plus en temps », a-t-il indiqué.

Se prononçant en faveur des femmes enceintes ou handicapées, Abdoul Moubarak Yaméogo, pour sa part, suggère fortement la création d’un guichet spécial pour ses catégories de personnes. Par ailleurs, il n’a pas manqué de dénoncer le comportement « peu honnête » de certains aspirants aux concours de la fonction publique. « Il y a des gens qui troublent très souvent les rangs soit disant qu’ils suivaient telle ou telles personnes. Pire, d’autres viennent avec plus d’un dossier pour les dépôts », s’offusque-t-il. Les réceptionnistes ne sont pas en reste. « Ils sont très lents. Aussi, c’est très méchant de donner ton dossier le matin et à 14 heures on vient te dire de le reprendre pour revenir demain matin. Ce qui suppose qu’il faut encore faire le rang et là, ce n’est même pas sûr que tu pourras le faire », a déclaré M. Yaméogo. Malgré tout, le candidat se dit confiant : « Ils vont prendre mon dossier ».

Raïssa Kaboré fait partie de ceux qui ne se mettent pas la pression. Sa philosophie à elle : « tôt le matin ou un peu plus tard, c’est la même souffrance ». Pour elle, l’Etat doit revoir sa copie en ce qui concerne le nombre de candidats recherchés. Et ce, en fonction des concours. Puis de conclure : « Si aujourd’hui, je tente ma chance et je ne parviens pas à déposer mon dossier, demain ce n’est pas évident ».
De leur côté, les agents de police en charge de la sécurité sont à pied d’œuvre et veillent au grain pour une opération apaisée. Et on peut affirmer sans crainte que tout se passe dans les règles de l’art au niveau du stade du 4 Août et au stade Dr Issoufou Joseph Conombo (ex. stade municipal). Car, pour l’heure, aucun incident majeur n’a été relevé, à en croire un agent de la force de sécurité qui a préféré garder l’anonymat.

Cette période de dépôts est un moment propice pour les parkeurs. Et ce n’est pas Abdoul-Karim Démé qui nous dira le contraire. Lui qui a un chiffre d’affaires journalier qui s’élève à plus de 5000 FCFA. Toutefois, a-t-il précisé : « Je travaille pour quelqu’un. A la descente, le soir, il me donne 3000 F CFA ». Visiblement satisfait de son business, le jeune parkeur s’est vanté de n’avoir pas rencontré une situation fâcheuse avec un client.

A chacun donc son concours !

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 08:08, par Omer
    En réponse à : Concours directs de la fonction publique : Les dépôts des dossiers se poursuivent dans la quiétude

    Tu les vois maigre comme ça alignés sous le soleil et tu as pitié d’eux. Tu pries pour qu’ils puissent avoir la chance d’obtenir un emploi. Mais dès qu’ils gagnent un concours, ils grossissent au hasard avec de gros ventres pleins de bière et deviennent arrogants hautains quand tu vas dans leur service. Ils ne viendront jamais à l’heure quand tu veux parler ils vont te dire qu’ils habitent loin ou qu’ils doivent aller déposer les enfants. Ils sont rarement dans leur bureau et ne veulent rien faire sans que tu glisses des billets et si tu veux parler, ils vont te dire que le salaire est petit comme s’ils n’étaient pas informé sur les salaires au Burkina. Vous vous alignez là-bas ou il y’a aucun statut autonomes et après vous venez nous fatiguer ici ko gnegnignin gnegnegnin. Bonne chance à vous là-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:44, par La Barbe
    En réponse à : Concours directs de la fonction publique : Les dépôts des dossiers se poursuivent dans la quiétude

    Moi je le disais en son temps quand le MPP battait sa campagne, que ce n’est pas une meilleure manière de voter ce trio, que ce sont les mêmes issus du régime COMPAORE, les gens me disaient tu vois ceux-là ils ont changé et ils ont l’expérience de gestion du pouvoir. "Même devenu sage un chat est toujours un chat" a-t-on appris à l’école primaire. Voilà qu’aujourd’hui au lieu de promouvoir l’employabilité des jeunes,ils diminuent le nombre de concours. Où voulez-vous que ces milliers de candidats rentrent. Alors qu’ils sont en train de vouloir encore faire de nos universités publiques, un cadre des riches. Si tu n’es pas riche tu ne pourra pas. Où on va avec cette façon anti-éducative ; Et comme ça on dit que ces gens-là sont venus sortir du calvaire de l’ancien régime. Honte à notre peuple orgueilleux.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:00, par Barakouda
    En réponse à : Concours directs de la fonction publique : Les dépôts des dossiers se poursuivent

    Bonjour à tous
    j’ai pas pu déposer tous mes dossiers aux concours choisis
    Svp y a t’il une prolongation pour les dépôts ?
    si oui de quand à quand ?
    MERCI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés