Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

LEFASO.NET | Par Dalou Mathieu Da • mardi 30 mai 2017 à 23h48min

Ce Lundi 29 Mai 2017, un soldat du 22ème Régiment d’Infanterie Commando (RIC) de Gaoua a perdu la vie dans une embuscade de braqueurs à Galgouli, une commune rurale située à 62km de Gaoua.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des  braqueurs

Les soldats du 22ème régiment d’infanterie commando de Gaoua pleurent un de leurs éléments. Selon le lieutenant -colonel Elie Tarpaga du camp militaire, le soldat a perdu la vie dans la ville de Galgouli à la frontière ivoirienne.

En effet, avec la crise ivoirienne, un détachement était en poste dans cette commune frontalière avec la Côte-d’Ivoire. Le Lt-colonel Elie Tarpaga affirme avoir donné l’ordre à ses éléments de retourner à la base lundi soir, mais dans la discrétion. « Ils étaient en réalité hors de la ville de Galgouli. C’est lorsqu’ils sont arrivés au centre de Galgouli que l’équipe est tombée dans un braquage sans le savoir. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Dalou Mathieu Da, correspondant régional
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 mai à 13:42, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    - Je connais Galgouli ! C’est un coin perdu un peu vers Djigouè dans la zone de Kampti vers Passana ! Paix à son âme. Que nos soldats soient partout vigilents de jour comme de nuit !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 08:50, par chinois
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Le Lt-colonel Elie Tarpaga ne dit pas la verite . Sa version n’est pas clair. La patrouille est tomtee nez a nez avec les braqueurs au centre de la ville de Galgouli . Nous savons ce que les braqueurs ont fait : Ils ont ouvert le feu sur Elie et ses hommes et ont ainsi tue un soldat .
      Le Lt-colonel Elie Tarpaga , comment vous et vos hommes avez reagi a cette attaque a chaud devant la boutique ?. Comment ? surement par la fuite comme d’habitude ;les assaillants sont rentres tranqillement chez eux . Bilan : 1 policier et le boutiquier abattus . Du cote des braqueurs pas de victimes. Quelle honte pour les FDS !!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 09:03, par LeGouin
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Bonjour Yamyélé,
      Je me permet de vous rappeler qu’on peut connaitre la position géographique de toutes les localités du pays avec Google Map. On n’a plus besoins de faire des tapages qu’on connait tel ou tel village reculé. Il suffit d’être en phase avec la technologie et le tour est joué.
      Ici, on parle d’un événement malheureux et vous nous étalez vos prétendues connaissances de la localité. Un peu de modestie vous fera du bien.
      Sans rancune.

      Par LeGouin en EU

      Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 09:28, par VP
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Kôrô Yamyélé ! je connais également le Lt Colonel Elie TARPAGA.Il fut sous Officier de Gendarmerie,il est aussi le frère cadet de notre amis TARPAGA. Un jours,lors d’une cérémonie de sortie de ses militaires,il a dans son discours,recommandé aux soldats,je cite :l’ennemie est dans nos mur ;Ayez le doigt sur la gâchette.....
      Moi je lui recommande de faire tout ce qu’il peut faire pour ’gnoc’ ces farfelus bandits et les livrer à la justice.Moi je suis triste avec ce claire sans numéro. Je souhaite un repos paisible du défunt auprès du seigneur et surtout courage à ses frères d’armes.L’Autorité doit faire casser du Bandit.

      Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 13:18, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Webmaster, pardon il faut mettre mes deux posts destinés à LeGoin. C’est très éducatif !

      - Mon cher leGoin, tu sais, une fois dans le Sahel, je suis allé dans un village appellé Gourma vers la frontière du Niger. De retour, à un endroit humide, j’ai vu plein d’oiseaux qui portaient des bagues sur leurs pattes. Tout de suite j’ai engagé la discussion avec les paysans qui étaient là. Ils ne savaient pas de quoi il s’agissait et m’ont dit : ’’Nous quand on les tue pour manger, on voit de petites écritures sur les bagues’’. Alors je leur aid it qu’ils ne devaient pas tuer ces oiseaux et même s’ils en voient un qui est mort, il faut l’amener montrer au service des eaux et forêts le plus proche. Je leur ai expliqué que ces oiseaux sont immatriculés et ont des supposés propriétaires, exactement comme leurs motos qui ont des plaques. Et donc leurs mouvements sont suivis à travers le monde car certains d’entre eux viennent de très loin (Amérique, etc.). Ces paysans étaient très étonnés et ont promit de ne plus tuer ces oiseaux et je leur ai dit de répendre la nouvelle, ce à quoi ils ont accepté.

      Maintenant mon cher leGoin, pourquoi cet exemple ! Juste pour te dire que ces oiseaux migrent avec précisions selon les saisons, et sans se référer à Google map. A peine si on ne pense pas que monde entier n’est pas cartographié dans leurs mémoire. Donc tu vois que tu es encore inculte et ignorant sur plusieurs points !?

      par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 08:42, par kwiliga
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        Kôrô yamyélé, parfois il vaut mieux accepter la critique, plutôt que de se livrer à des digressions ornithologiques, qui sont ici dépourvues de sens et ne t’honorent pas.
        Sinon, aucun de ces oiseaux n’a de "propriétaire", mais je ne vais pas amener de précisions superfétatoires, afin d’éviter de rentrer dans ce jeu stupide : "moi connaitre plus que toi"

        Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 14:13, par Ouiya
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    J’hallucine ! Des militaires partis sécuriser la frontière avec la Côte d’Ivoire au moment de la mutinerie et revenant du front, donc certainement armés, qui tombent sur des braqueurs armés de kalachnikov qui tuent un des leurs et qui ne parviennent pas à en tuer au moins un, à défaut de les décimer, je pleure pour mon pays.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 15:55, par Le bon
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Mr Ouiya, Vous devriez au moins pleurer le mort. Vous ignorez totalement les circonstances et vous réagissez ainsi. Tout est prétexte pour vous pour ironiser sur le sort des burkinabé. Vraiment dommage !

      Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 17:26, par Truman
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        Le bon, ne te fatigue pas. Les gens comme Ouiya sont ceux-là même qui ont la critique facile. Paix à l’âme du disparu.

        Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 17:39, par Zangoté
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        M. Le bon, M.Ouiya a parfaitement raison. C’est vous peut-être qui ignorez la gravité de la situation. Une patrouille qui tombe sur des braqueurs et qui perd un de ses hommes sans pouvoir RIPOSTER c’est-à-dire neutraliser les malfrats ! En fait ce qu’il faut savoir est que ces genres de scènes encouragent les malfrats à vouloir tenir tête face à notre armée que nous aimons tous et voulons voir forte et vaillante. Qu’on ne me parle surtout pas de surprise car par ces temps qui courent le danger est partout et tout soldat en faction doit avoir le doit sur la gâchette. Les bandits peuvent en tuer un mais de là à repartir impunément c’est ça qui est la meilleure. De toutes façons nous attendons avec toute l’impatience du monde que cet affront soit lavé et avec toute la publicité qui sied.

        Répondre à ce message

      • Le 30 mai à 19:43, par dounibiiga
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        Effectivement, nous devons savoir raison garder. les militaires ont recu une formation et je ne pense pas qu’il agissent au hasard. si nous ne pouvons pas les encourager dans ces moments dificils au moins nous ne devons pas leur manquer du respect. essayons de nous imaginer un peu à leur place. Courage à nos forces de defenses et de sécurité.

        Répondre à ce message

      • Le 31 mai à 07:56, par Hialry
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        Mr OUIYA est nostalgique des films western ou RAMBO ou le brave sort toujours vainqueur. Il a oublié de suivre les documentaires sur la guerre Americaine contre les vietnamiens ou la plus grande armée du monde a pris defaite. Notre armée si professionnelle, si puissante soit elle n’est pas à l’abri face des individus camouflés ou terrés. Prions tous les jours pour eux car dans leur rang nous avons des epoux et epouses, des pères et meres, des freres et fils ou filles...qui veillent nuits et jours pour la patrie.

        Répondre à ce message

      • Le 31 mai à 10:36, par kwiliga
        En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

        Sur ce coup, d’accord avec Ouiya.
        C’est quand même difficile à avaler. D’un coté un détachement militaire, de l’autre trois braqueurs et ce sont eux qui font des victimes et en ressortent sans une égratignure (ou bien c’étaient trois Rambo).
        Quand on recoupe ça avec les actions terroristes, qui ne trouvent d’autre opposition que celle de forces étrangères, on est en droit de se poser des questions quant-à l’efficacité, voire au courage, de nos "valeureuses FDS".

        Répondre à ce message

        • Le 31 mai à 17:38, par Ouiya
          En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

          Je comprends ceux qui me critiquent mais je le répète : nos FDS ont manqué de professionnalisme à moins que l’histoire racontée par le Colonel ne soit pas vraie. Relisez son récit : il a dit que lui et ses hommes ont vu le visage des trois braqueurs car ceux-ci ont agi à visage découvert. Ils laissent les agresseurs dont ils ont vu le visage( donc ils étaient logiquement face-à-face) s’échapper et ensuite ils encerclent le village juste pour découvrir qu’un boutiquier a été abattu. Si j’étais le Général Sadou, j’adresserai une lettre d’explication au Colonel TARPAGA avec deux phrases : "De retour de mission de sécurisation de la frontière entre notre pays et la République de Côte d’Ivoire au moment de la mutinerie dans ce pays frère, vos hommes sont tombés sur des braqueurs (dont vous avez vu le visage si je m’en tiens à vos déclarations rapportées sur le Faso.net) qui ont tué un de nos militaires sans que vos éléments n’aient pu riposter. Par la présente, je vous prie de vouloir bien m’expliquer les circonstances exactes de ce drame et de l’apparente passivité de vos hommes devant des individus armés malfaisants.

          Répondre à ce message

        • Le 31 mai à 18:23, par barry
          En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

          tu vois mon cher amie les 3 bandits peuvent être formé militairement de l’autre cote de la frontière il y a affrontement

          Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 17:12, par Toto
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Je pleure ces morts mais je suis tout-à-fait d’accord avec l’internaute 30 Ouiya. C’est inquiétant. Il faut qu’on me rassure.

      Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 14:30, par Lobitchiè
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Que la terre de ces ancêtres lui soit légère !!! IL faudrait que les autorités reviennent à l’ancienne système c’est-à-dire fusillé les bandits de grand chemin qui seront appréhendés, là y’aura moins de voleurs dans ce pays !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 14:45, par Alex
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Vraiment triste ! Paix à l’âme de ce valeur soldat, digne fils du Burkina. Que la terre de ses ancêtres lui soit légère.
    Il faudra à présent une collaboration franche et étroite entre la population et les forces de sécurité d’une part et d’autre part entre nos forces et celles de Côte d’Ivoire afin de retrouver ces voyous sans foi, ni loi. La question de la sécurité doit être l’affaire de tous car on ne sait jamais quand viendra son tour. Condoléances aux forces armées nationales et à la famille du défunt.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 15:12, par citoyen
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Paix à l’âme de notre vaillant soldat !! Que la terre libre du Burkina Faso lui soit légère !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 15:19, par lecoq
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Rip,cette zone est très dangereux depuis son temps et surtout au carrefour de Latara pour aller à Passena.La zone de Djigoué en allant vers korbgo pour rejoindre Mangodara,braquage permanent,les FDS sont distants de là.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 15:30, par Le miel amer
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Encore les braqueurs mais cette fois au sud-ouest du pays.ils ne pouront aucunement faire long feu dans cette partie du pays.C’est une zone d’orpaillage certe mais avec l’implication des populations surtout, ils seront demasqués et arrêtés.Mais en attendant, que nos vaillants soldats se ressaigissent et veillent sur la sécurité de nos frontières.paix à l’âme du soldat tombé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 15:38, par EBENEZER
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Quelles basses besognes de la part de ces iniques individus qui sont vidés de toute morale.
    Mes condoléances à la famille éplorée.
    Mon soutien total aux FAN.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 17:26, par Gongloma SOOKE
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Paix à l’âme du soldat disparu.
    N’y a t-il pas de Koglwéogo ?
    Du courage aux FDS !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 17:30, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Le rapport ne dit rien de ce que sont devenus les braqueurs.
    J’espère qu’on ne les a pas laisser filer ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 17:58, par ERIC de KOURIA
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    C´est triste. Vraiment triste ! L´on se souviendra que beaucoup dans les régions de du sud et sud-ouest pour des raisons que nous ignorons se sont opposés à l´instauration des Kogl-Wéogo. De grâce laissons les villageois se constituer en groupe d´auto-défense. Encadrons-les afin de réduire les bavures. Et laissons-les jouer le rôle de la police de proximité. Les Kogl-Wéogo s´ils travaillent avec les forces de l´ordre peuvent être une source d´informations pour nos autorités. Nous sommes en état de droit, chacun est libre de ses convictions. Alors je respecte les opinions de ceux qui sont contre l´installation des Kogl-Wéogo. Mais face à l´insécurité, nous devrions mettre nos divergences de côté et faire la synthèse de toutes les idées qui peuvent nous aider à lutter conséquemment contre ce fléau.
    Paix à l´âme du défunt. Mes condoléances et mes prières à la famille et aux proches du défunt.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 18:27, par Fayda
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Encore une perte enregistrée.Toutes mes condoléances aux FDS et à la famille endeuillée ! Paix à l’âme du défunt !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 18:55, par Aromtinga
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Des militaires mal former toujour sans riposte RIP

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 22:09, par depuiskaya
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    paix à l’ame du disparu. Permettez-nous néanmoins de nous inquiéter : une armée nationale qui tombe nez-à-nez avec des coupeurs de route alors qu’elle revenait d’un front de combat !!! et dire que les coupeurs n’avaient que des calach donc des armes non supérieures à celles de nos soldats et dire qu’aucun malfrat n’est tombé !!! meme une petite équipe de deux policiers a pu riposter et abattre un des deux assaillants en moto 135 qui les ont attaqués à Ouaga. Cela au moins galvanise. Je ne sais pas ce qui se passe dans nos rangs pour etre toujours surpris et déroutés. Est-ce que c’est Dieu qui ne nous aime pas ou bien c’est nous qui refusons de mettre les chances de nos cotés ? Je suis certain que Dieu nous aime. Nous sommes trop habitués aux facilités et nous oublions que les lignes ont bougé dans l’ombre. SVP, la prochaine fois, soyez les premiers à tuer tous les malfrats. Que l’ame du disparu repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 22:44, par yanuyaaba
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    vaillant soldat est mort l’arme à la main . Que son âme se repose en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 23:19, par lMouscool
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    nul part on est en secuté.que chacun se securise soit meme

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 01:13, par Vérité
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Paix à son âme. soutient à nos FDS. le Koglewéogo est aussi nécessaire

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 09:02, par lemarabout
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Bonjour,cela veut dire que nos militaires patrouillent sans former la moindre sentinelle autour d’eux pour riposter le vite possible en cas de danger, ni porter de casques de guerre.S’il avait porté le casque ce pire serait évité.Toute mes condoléances aux proches du défunt

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 09:06, par c est moi
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    paix a son ame.bon courage a tous nos militaires qui se battent jour et nuit pour la securite de notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 09:37, par la soeur
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Que la terre lui soit légère et courage aux FAN

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 09:38, par Soumano
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Donc ça veut dire qu’ils avaient fini de braquer.Et c’est par le fait du hasard que ces soldats se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment.
    ça voudrait aussi dire que si hasard n’avait pas été, ces braqueurs auraient opéré et partir tranquillement à visage découvert.
    Cela nous ramène à la question de l’autodéfense.Si la population du sud-ouest ne se lève pas pour assurer son autodéfense,tous ces braqueurs que KoglWeogo a chassé à l’Est,au Centre-Est,au Centre .... viendront vous démontrer la pertinence de autodéfense.Et cette région du Burkina deviendra royaume des braqueurs et de tous les bandits de grand chemin.Un homme prévenu en vaut deux.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 10:43, par le C105
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      Seuls les fils et filles de la region peuvent bien securiser leur zone .Pour cela, il faut que les chefs militaires du regiment de Gaoua soient des natifs du Sud-ouest. Ce qu’on appelle braqueurs ici peuvent etre des kolgweogo ; et le Colonel TARPAGA qui est surement un mossi va masquer cette realite . Que chacun assure la securite de sa region.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 10:22, par Zangoté
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Où étaient les dozos quand les braqueurs opéraient ? Et comment se fait-il que les militaires n’est pas pu riposter pour neutraliser ces bandits ? Pire ils ont perdu un homme cadeau.
    Hypothèse1 : les braqueurs seraient des militaires radiés mieux formés que les militaires en patrouille.
    hypothèse2 : nos soldats seraient mal équipés et mal entraînés.
    Avec ça vous me demandez de confier ma sécurité à l’Etat. Il y a un proverbe de chez nous qui dit que si des pierres tombes du ciel, chacun protège sa tête. Si l’Etat seul pouvait assurer la sécurité, il n’y aurait ni voleur ni insécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 13:27, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    1) Nos condoleances à la grande famille des FDS et surtout à la famille des disparus (boutiquier et soldat).
    2) Où sont-ils, les legalistes et autres "droits-de-l’hommiste" qui refusent le droit des populations de se defendre ? Où sont-ils Siaka Coulibaly et Konsimbo, eux qui veulent trainer l’Etat Burkinabè devant des organismes internationaux à cause des Koglweogo ? Où sont-ils, toutes ces declarations et leurs declarateurs qui pontifiaient ça et là contre les Koglweogo ?
    3) En rappel, ce n’est pas la 1ere fois que ces attaques ont lieu. Juste quelques cas dans la region :
    - fev 2015 : le DG de la Police du Noumbiel (même zone je crois) perdait la vie en plus de 2 ou 3 personnes : attaque à main armé
    - 5 ou 6 dec 2016 : attaque encore dans la même zone avec 1 à 2 morts
    - Encore ce cas
    4) Où sont-ils ceux qui preferent la mort d’honnêtes citoyens aux sevices corporelles de marque Koglweogo ?. A tous ceux qui prennent nos FDS pour des djangos avec obligation d’omnipresence, s’il vous plait, proposez nous une solution pour cette partie du Burkina Faso où la determination regalienne est insuffisante. Vite une solution en 6 mois et on supprime tous les "Kogweoto".
    5) "La securité publique est un bien collectif" comme le disait un auteur sur la problematique de la police communautaire. Nos seuls vaillants FDS ne peuvent pas tenir longtemps contre ces aggressions sporadiques. Il faut solliciter les populations à travers les CLS. Mais en attendant les ILS (Koglweogo, etc ...) peuvent faire l’affaire : de 2 maux il faut choisir le moindre.
    6) S’il existait un CLS ou des Koglweogo (ILS) , peut-etre quelqu’un aurait-il eu l’idée de prevenir les FDSs qui ne serait pas retrouvé en plein braquage.
    7) Les Anti-Koglweogo, pas tous quand même, proposez quelque chose. Laissez tomber ces solutions messianiques de FDS django avec wak d’omnipresence. Vos solutions, svp ! (Les mêmes qui ne tardent pas à accuser nos vaillants FDS d’incapacité et d’effemination ! )
    Le temps presse !

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 16:01, par PAYSAN D’AFRIQUE
      En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

      VRAIMENT FELICITATION A TOI CAR VOUS GENS DE LA VILLE NE SAVENT PAS NOTRE SOUFRANCE EN CAMPAGNE. TOI KAMEME ON DIRAIT QU TU REFLECHIS BIEN PLUS QUE TON NEZ KOM KORO YAMYELE. SANS LES AUTODEFENSES NOUS NOUS SERONT OUVRIER POUR LES VOLEURS CAR SI TU VENDS CHEVRE ILS (voleurs) VIENNENT RETIRER, TU VENDS RECOLTE LA C’EST GRAVE CAR ILS TE DISENT LE PRIX DU KILO LA QUANTITE VENDUE ET L’ARGENT QUE TU DOIS DONER. EST CE POLICIER CONNAIT NOS VILLAGES LOINTAINS ? COMMENT UN POLICIER PEUT IL ARRIVER CHEZ NOUS OU ON NA MEME PAS DE ROUTE BIEN PRATICABLE EN HIVERNAGE ? MEME NOS MAIRES NE VIENNENT PAS AU VILLAGE NOUS VOIR ET LE CONSEILLER EST DU VILLAGE EST UN ENSEIGNANT ENVOYE COMME CANDIDAT (OR C’EST PAS MPP CHEZ NOUS) KON A APLAUDI ET VOTE. IL DORT DANS COMMUNE URBAINE ET KAN ON LUI DEMANDE DES RENCONTRES POUR DIRE LES PROBLEMES DU VILLAGE IL PRETEXT QUE SES ELEVES (MEME DIMANCHE) ONT BESOIN DE LUI ET... ON SAIT BIEN KIL NE PRENDRA JAMAIS NOTR ROUTE EN HIVERNAGE. MEME AVOIR UNITE IL FAUT FAIRE DEPOT SUR TON COMPTE ET UTILISER SA DOUCEMENT. VRAIMA NOUS NOUS SOUFRONS TROP DE MEME QUE NOS ENSEIGNANTS (SEULS SERVICE DE L’ETAT CAR YA PA CSPS). ON SAIT BIEN QUE L’ETAT NE PEUT PAS SAVOIR OU SE TROUVE LES PETITES PISTES OU SE CACHENT LES VOLEURS MAIS LES VOLONTAIRES POUR NOTRE SECURITE PEUVENT RESOUDRE SA ; MAIS HELAS ON DIT KE CE SONT DES DIABLES DES BANDIT DE SIMON. EST CE QUE SIMON CONNAIT CHEZ NOUS ? MEME NOTRE PREFET NE SAIT PAS LA ROUTE DE CHEZ NOUS. QUE L’ETAT VOIT COMMENT CHACUN (EN VILLE ET VILLAGE) SERA PROTEGE AVEC SES 2500POLICIER/an ET CELA IL FAUT 7ANS AU LIEU DE 3ANS. JE PENSE QUE LE BUDGET SERA TROP POUR LUI, DONC CHACUN DOIT BIEN REFLECHIR SINON.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 13:30, par lecoq
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Sur cette question la première hypothèse que j’y met,ce que l’état s’amuse avec la vie de nos frères ou nos enfants qui ont décide courageusement de défendre le Faso les mains vident. En dehors de ça,je crois qu’il est temps que le Président s’investisse personnellement-b pour voir les défaillance au sein même de l’armée. Comment voulez-vous qu’on puisse accepter qu’un détachement militaire qui est aller sécuriser la frontière avec tout arsenal de l’armée soit facilement désarme à son retour sous le choc de trois braqueurs à visage découvert et qu’on n’est incapable de les neutraliser et de surcroit dans la journée.La question dont je me pose à chaque fois que ce genre de situation,comment sont armées nos soldats qui partent en mission ? ou bien ce sont des armes sans munitions que nous ,nous les voyons porté chaque jour.Regardez comment comme on les canapés vers le nord du pays en son temps et jusqu’à les bruler tous.I l faut qu’on se dit la vérité souvent situer les responsabilités.Soit c’est la négligences des éléments de patrouilles ou bien les ordres donnés ne leur sont favoris pour réagir dans ces civconstances ces pareilles.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 18:01, par ATOTIN
    En réponse à : Insécurité au Sud-ouest : Un soldat tué par des braqueurs

    Bjr je crois qu ;il est temps que nos ELEMENTS de PATROUILLES prenne les ordres qui les sauves o lieu de ce faire tue par des braqueurs.Arrose et rende compte a qui de droit car ces trop .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés