Colloque sous régional sur le pastoralisme : Les autorités, experts de la CEDEAO et éleveurs ont échangé à Bobo-Dioulasso

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • samedi 27 mai 2017 à 16h20min

La ville de Bobo-Dioulasso a abrité les 26 et 27 mai 2017, le colloque sous régional sur le pastoralisme. Placée sous le thème : « Le pastoralisme face aux défis de l’intégration intercommunautaire et de l’insécurité dans l’espace CEDEAO : Réflexions prospectives », cette rencontre entre acteurs visait à approfondir la réflexion sur la problématique de l’intégration sous régionale en lien avec le pastoralisme et en déterminer les stratégies efficaces pour une meilleure prise en compte des jeunes dans les zones pastorales afin de les dissuader sur l’extrémisme violent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Colloque sous régional sur le pastoralisme : Les autorités, experts de la CEDEAO et éleveurs ont échangé à Bobo-Dioulasso

Placé sous le patronage du président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré, représenté par le ministre des ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, ce colloque sous l’initiative des associations Kawrane et Waldé fulbé du Burkina Faso était un moment de réflexions, d’échanges et de partage d’expériences qui permettront sans doute au secteur de l’élevage de jouer véritablement son rôle de moteur de la croissance économique dans l’espace CEDEAO, mais surtout de facteur de paix et de cohésion sociale.

Ainsi, le ministre des ressources animales et halieutiques a salué la tenue de ce colloque qui vise entre autres à approfondir la réflexion sur la problématique de l’intégration sous régionale en lien avec le pastoralisme et en déterminer les stratégies efficaces pour une meilleure prise en compte des jeunes dans les zones pastorales afin de les dissuader sur l’extrémisme violent. Selon lui, le thème retenu pour cette édition a un intérêt particulier pour le gouvernement burkinabè et des institutions comme la CEDEAO.

C’est pourquoi, ce colloque restera un « diagnostic sans complaisance » et fera des recommandations utiles qui permettrontl’élaboration de stratégies pour la paix sociale, la sécurité et le développement de l’Afrique tout entière.

« Les problèmes liés au pastoralisme sont multiples et connus » ; a dit Mahamadou Diallo, président de l’association Kawrane.Il s’agit notamment de la réduction des pâturages, des conflits très récurrents entre agriculteurs et éleveurs, des problèmes liés aux éleveurs eux-mêmes à savoir les problèmes de santé, d’éducation et de citoyenneté. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés