Lancement Officiel du projet d’appui à l’enregistrement des naissances dans la région du Sahel

COMMUNIQUE • jeudi 25 mai 2017 à 23h39min

Ouagadougou, le 26 mai 2017 - L’Union européenne (UE) en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a accordé une subvention de 1,2 million d’Euros soit plus de 787 millions de francs CFA pour soutenir l’enregistrement des naissances au Burkina Faso pendant trois ans. Ce projet vise à contribuer à une augmentation de 20% du taux actuel d’enregistrement des naissances des enfants de 0 à 5 ans au Sahel, d’ici à 2019.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lancement Officiel du projet d’appui à l’enregistrement des naissances dans la région du Sahel

Le Burkina Faso a réalisé d’importants progrès en matière d’état civil ces dernières années. L’enregistrement des naissances est désormais estimé à 77 % en 2016, bien au-dessus des 41 % de la région subsaharienne. En effet, ce taux national cache des disparités régionales comme au Sahel où le taux d’enregistrement est seulement 40%.

Plus de 5 millions d’enfants ne sont pas enregistrés à l’état civil. Ils ne possèdent donc pas d’actes de naissance ce qui les rend juridiquement invisibles. Ces enfants sont exclus, ils ne peuvent pas se présenter aux examens scolaires ; ils ne peuvent pas bénéficier des services sociaux de base.

Le Burkina Faso, a ratifié la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE), le 31 Août 1990 et deux années plus tard, le 8 juin 1992, il ratifiait la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant (CADBE). Ces deux documents juridiques protègent les droits des enfants à l’état civil.

Plus qu’une promesse, la ratification de ces textes est un engagement fort du Gouvernement en faveur des enfants Burkinabè. « Avec l’adoption en février dernier de la Stratégie nationale de l’état civil au Burkina Faso révisée (SNEC/R) et son Plan d’actions 2017-2021, deux actions clés devraient nous assurer une modernisation effective du système d’état civil : l’adoption de la version révisée du Code des personnes et de la famille et la création du cadre de partenariat multisectoriel pour une interopérabilité renforcée entre les différents secteurs concernés » a expliqué Madame Awa Zouré, Directrice Générale par intérim de l’État civil.

Selon l’ambassadeur M. Jean Lamy, Chef de la Délégation de l’Union Européenne auprès du Burkina Faso, "L’enfant est au centre des valeurs fondamentales humaines. Plusieurs cérémonies sont organisées le jour du baptême coutumier qui accompagne presque toujours la naissance de chaque enfant. A côté de toutes ces cérémonies la déclaration de naissance de l’enfant devant l’officier de l’état civil est devenue très importante car c’est l’acte de naissance qui rend à l’enfant son identité, préserve ses droits et son avenir. Pour l’UE, l’appui à la modernisation de l’état civil est une priorité dans sa collaboration avec le gouvernement Burkinabé ».

Pour Dr Anne Vincent, représentante de l’UNICEF « Connaître l’âge d’un enfant est essentiel pour pouvoir le protéger contre le travail des enfants, l’enrôlement forcé dans les forces armées, le mariage précoce, la traite des êtres humains et l’exploitation sexuelle, et contre le risque d’être arrêté puis traité comme un adulte par le système judiciaire » a-t-elle déclaré. « L’enregistrement universel des naissances est un des instruments les plus puissants pour assurer l’équité d’accès à un large éventail de services et d’interventions en faveur des enfants. C’est leur passeport de protection » a-t-elle ajouté.


--------------------

Saran Koly
Spécialiste en communication
UNICEF Burkina Faso
Immeuble des Nations Unies, P.O. Box 3420
Ouagadougou 01 – Burkina Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés