Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • jeudi 1er juin 2017 à 07h00min

Le conseil des ministres de ce mercredi 31 mai 2017, a servi de cadre au ministre de la fonction publique, pour dévoiler quelques traits saillants du protocole d’accord signé entre le gouvernement et le syndicat des agents du trésor.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

Sans entrer dans les détails, le ministre de la fonction publique, Clément Sawadogo, a noté que le gouvernement a corrigé « un certain nombre de dysfonctionnements, d’injustices, au niveau des acteurs financiers ».

C’est ainsi, dit-il, que ce protocole d’accord a permis de revaloriser certaines indemnités pour prendre en compte les contraintes qui sont spécifiques aux agents du trésor, en particulier, ceux qui sont nommés à des responsabilités, notamment les comptables, parce qu’ils sont astreints au cautionnement avec une législation qui est assez ferme. « Quand on regarde de la manière dont ces éléments étaient traités par rapport à d’autres catégories, il y avait nécessité de réajuster un certain nombre d’indemnités » a-t-il confié, soulignant que le gouvernent ne s’est pas inscrit dans le cadre d’un régime indemnitaire spécial, tel que cela avait été réclamé.

Aussi, aux dires du ministre de la fonction publique, le gouvernement n’a pas accédé à la requête d’un statut autonome des agents du trésor ou à celle d’étendre les ressources du fonds commun au-delà des 0,30% d’indexation sur la trésorerie. « Ce sont les 0,30% qui ont été maintenus » a-t-il renchéri. Cependant, au niveau de la répartition du fonds commun, le gouvernement aurait accepté que certaines allocations internes au trésor, puissent faire l’objet d’une rétribution au profit des agents. « Le montant global affecté à ce fonds commun pourrait donc être mis à la disposition des agents, alors qu’auparavant, une portion allait vers le fonds d’équipement du trésor et une autre portion, vers un fonds de solidarité avec les autres agents du ministère » a expliqué Clément Sawadogo. Une autre revendication comme celle relative à la prime de rendement sur la trésorerie nette n’a pas été satisfaite.

Quant à celle portant sur la prime dont la ressource porterait sur un certain nombre de produits financiers du trésor, le gouvernement dit avoir fait une concession partielle en acceptant que sur les produits financiers de l’Etat, une portion puisse être effectivement consacrée au renforcement de la prime des travailleurs. « Cette portion concerne les intérêts créditeurs, les pénalités et les gains de change » a-t-il noté.
Dans l’ensemble, a en croire Clément Sawadogo, le protocole d’accord signé entre les deux parties est « équilibré et n’empiète pas sur les principes généraux de rémunérations des agents de l’Etat, aussi bien en que ce qui concerne les aspects indemnitaires que salariaux ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mai à 09:07, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Semaine Mondiale d’Action pour l’Education : La coalition nationale veut impliquer les acteurs

    Le gouvernement prétend que l’éducation constitue un des secteur prioritaire de sa politique. Pourtant sur le terrain le constat est tout autre. Voyons par exemple :

    Pour la rentrée prochaine des milliers d’élèves risquent d’être chassés des établissements privés conventionnés qui, jusque-là, n’ont pas reçu le moindre "kopec" de l’Etat au titre des frais de scolarité tels que précisés dans la convention.
    Ces arriérés (frais de scolarité) ne font que s’accumuler. Si pour 2015/2016 ces frais ont été payés hors délai et en partie, ce n’est pas le cas de l’année 2016/2017. Jusqu’en mai 2017 aucun francs n’a été payé. Comment ces établissement qui emploient un personnel important peuvent-ils survivre ?

    A ce rythme ces établissements qui ont accepté accueillir les élèves de l’état risquent de mettre la clés sous le paillasson faute de pouvoir maintenir les travailleurs qui y sont. Ainsi la cohorte des chômeurs connaîtra une explosion démographique. Tout cela parce que l’Etat, irresponsable et inconséquent ne respecte pas ses engagements.

    Il faut vite régler cette situation pour le bonheur du système éducatif dans son ensemble
    Comme la presse privée, les établissement privés contribuent aussi à la construction de notre pays. Je suis offusqué d’entendre TIEBA ne parler que du payement des arriérés côté presse privé. Que fait-il de l’éducation, surtout côté établissements privés conventionnés ? En tout cas je me permet de l’interpeller sur la question car quelque chose doit être fait, rapidement. Mr TIEBA, trouvez rapidement la SOLUTION

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 11:35, par Abdoul
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Votre reveil sera brutal. Tous les autres corps doivent reclamer, les policiers , les fds doivent avoir des primes car ils demantelent des reseaux de bandits et luttent contre des djadistes.. Tous les burkinabes, levez vous demander des primes, car vous faites oeuvre utile pour le pays, chacun la ou il est. Les magistrats vous ont montre la voie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 12:28, par Wendmi
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    A chacun ses couteaux et coutelas pour le bien de sa carrière et non pour le devenir du pays. De toutes façons, quel avenir y-a-t-il dans un pays en a pas§

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 12:49, par Jeanine Debo
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    continuons ainsi avec les fonds communs ! des individus sont entrain de couper la fonction publique en lambeau en leur faveur !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 13:05, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    - La lettre du Kôrô Yamyélé aux OSC honnêtes et patriotes !

    Je ne m’adresse pas ici aux OSC manges-mils et granivores tel des oiseaux tisserins qui bavardent trop et picorent tout sur leurs passages ! Je demande par la même occasion aux lecteurs de m’excuser car moi-même je commence à être trop bavard puisque énervé par ce qui se passe !

    - Chères OSC patriotes, il va falloir que vous mettez en œuvre votre rôle d’interpellation pour exiger et amener nos dirigeants à parler et agir concrètement sur certaines dérives dans ce pays : je veux faire allusions aux détournements désormais devenus un mode de vie de ceux qui dirigent ou qui ont un morceau de pouvoir de décision ! OSC patriotes, il faut pousser plus fort le bouchon face à ces nombreux détournements crapuleux !

    Eh bien ! Ce Jeudi 01 juin 2017, un article était paru sur le site lefaso.net intitulé : ‘’Manquant de caisse au SIAO : L’agent comptable et le caissier sommés de rembourser plus de 230 millions’’. Un internaute dont le pseudo est Poko a réagi en 7ème position et a attiré fortement mon attention. Tout d’abord j’ai vraiment cru à de la plaisanterie voire des railleries. Puis je me suis décidé à lire et relire son intervention qui a vraiment du fonds. En substance l’internaute, analysant le laxisme avec lequel les cas de détournements sont traités sous ce régime mouta-mouta du MPP, a fait une comparaison que je vous livre ici.

    L’internaute qui semble en connaitre un brin, pose la question au ministre du commerce pourquoi se contenter de sommer les agents indélicats de rembourser les montants manquants quand il y a moins de deux ans, des ministres comme lui ont été envoyés en prison sans jugement, punis pour les fautes de gestion de leurs subalternes ? Il insiste sur le laisser-faire et à l’injustice du gouvernement du MPP que beaucoup refusent de croire. Et l’internaute d’en donner les preuves de la période 2015 à 2017 (donc sous ce régime du MPP) selon lui, irréfutables :

    - L’ex-Ministre Jean Bertin Ouédraogo  : a été accusé sans procès par la Haute Cour de Justice et emprisonné à la MACO pendant 9 mois pour des accusations de malversations portant sur 1milliard FCFA
    - L’ex-Ministre Alain Edouard  : a été accusé sans procès par la Haute Cour de Justice et emprisonné à la MACO pendant 11 mois pour des accusations de malversations portant sur 100 millions FCFA
    - L’ex-Ministre Arthur Kafando  : a été accusé sans procès par la Haute Cour de Justice et emprisonné à la MACO pendant 9 mois pour des allégations de détournements de 78 millionsFCFA
    - L’ex-Ministre Salif Kaboré  : a été a été accusé sans procès par la Haute Cour de Justice pour des allégations de trafic d’influence et d’enrichissement illicite portant sur 500 millions FCFA et emprisonné à la MACO dans le bâtiment des grands délinquants. Il a été libéré par la Justice pour délit non constitué.

    Et l’internaute d’asséner sans coup férir que Maintenant sous la gouvernance du MPP, on apprend que :

    - 200 millions ont été détournés au SIAO. Le Ministre donne d’abord 2 semaines aux fautifs pour se justifier. Et maintenant, il invite les intéressés à s’expliquer par écrit et à rembourser les montants indiqués. Ensuite pour une logique propre, il dépose ensuite une plainte au TGI qui viendra constater que l’argent été remboursé. Visiblement, tout est mis en œuvre pour les aider à se blanchir et recevoir des peines moindres. Quelle tolérance !!!
    - Plus de 650 millions sont considérés détournés au CSC. La Présidente Nathalie Somé est décorée Commandeur de l’ordre national par le Président Roch son supérieur hiérarchique malgré les écrits dans les médias. Elle demande maintenant une contre-expertise. Quelle gouvernance !!!
    - 400 millions sont détournés du Fonds d’entretien routier alors qu’on ne sait plus par où passer pour aller à Fada. Le Ministre Eric Bougouma parle d’une mesure disciplinaire prise à l’encontre des agents concernés. N’eut-été les révélations de la presse, personne n’entendra parler de cette affaire.
    - Le PM Tiéba Kaba voyage avec 25 millions FCFA et les perd lors d’une escale galante. Il est confirmé dans son rôle de premier Ministre après remaniement………. On ne lui a pas demandé de rembourser et aucune plainte n’est déposée contre lui. Voici trois dossiers de crimes économiques gérés de trois manières différentes par un même gouvernement. Quelle gouvernance !!!

    Pour l’internaute, le même PM ferait mieux de mandater une enquête approfondie sur la mauvaise gestion financière en cours de la MOAD en y envoyant des inspecteurs intègres. Même la gendarmerie y a laissé des plumes. Tout passe par la surfacturation des moindres contrats, les missions touristiques dans tous les pays du monde contre ristournes au DRH. Au nez et à la barbe du PM, c’est intolérable ce qui se passe dans cette maison et à ce rythme les travaux de l’aéroport de Donsin seront entièrement bâclés à cause des deals.

    CONCLUSION  : Mes amis, un groupuscule avide et trop gourmand est entrain de piller, de se servir toujours et depuis toujours, goulûment d’ailleurs. Ce groupuscule va nous couler tous si on n’y met pas un holà ! Et pendant ce temps on nous demande à nous autres taillables et corvéables à merci, de payer les impôts. Je suis sidéré, meurtri et la haine des gouvernants commence à m’envahir !

    NB : Chers tous, ma prochaine lettre s’adressera aux bailleurs de fonds dits PTF car leur silence de tombe sur toutes ces dérives m’agace et me parait suspicieux et condescendant, alors qu’ils sont prêts à crier sur tous les toîts à la bonne gouvernance.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 17:22, par warzat
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      Franchement que dit notre loi par rapport aux faits de corruption ? Au Rwanda, Kagamé a radié 200 policiers pour fait de corruption. Que se passe t-il chez nous ? Est ce que les lenteurs de la justice sont uniquement du fait de l’état de droit ?

      Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 22:20, par Sonia
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      Cher Kôrô Yamyélé !

      Toutes mes félicitations pour ce post. J’ai lu également celui de l’internaute Poko. Très pertinent. Vraiment édifiant. Ce qui est révoltant demeure l’inaction qui entoure les dénonciations et les traitements réservés aux audits des corps de contrôle. Je puis vous assurer que les détournerments de deniers publics avoisinent aisément plus de 100 millions au quotidien. Faites une estimation sur le mois, l’année et vous tomberez des nues.
      Comme vous le dites si bien, le rôle des PTF est une véritable ambiguïté. Soit la chienlit qui prévaut leur est profitable, soit ils en sont les maîtres d’œuvre. Sinon comment comprendre ? Leur argent demeure quand même des deniers publics internationaux que d’autres citoyens ont constitué.
      La nouvelle arnaque se passe dans les projets et programmes où le coordonnateur intégre dans le personnel ses parents directement sans égards pour les textes, l’égalité des chances et le respect de l’article 1 de notre constitution qui stipule que " Tous les Burkinabé naissent libres et égaux". C’est faux et ce personnel parallèle coûte plus de 100 millions mensuellement au budget de l’Etat rien que dans les seuls ministères de l’agriculture et de l’eau. C’est sidérant. Ramenez à l’échelle de tous les ministères et institutions, vous verrez que vos enfants auront beau trimer, ils seront au chômage. C’est écœurant.
      Il faut vraiment que les Burkinabés conscients se lèvent. La Défense de notre patrie nous incombe au degré supérieur. Comme le disait Sir Winston Churchill durant le second conflit mondial, " la guerre est chose si sérieuse pour être laissée aux mains de militaires". Notre devenir pour un Burkina juste ne peut être laissé aux mains des politiciens.

      Sonia.

      Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 22:57, par Alan Walker
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      Monsieur Kôrô Yamyélé, je te félicite pour ton analyse pertinente. Je partage ta profonde indignation et je suis ulcéré de constater ce spectacle lamentable servi au peuple burkinabé. A quand le sursaut patriotique et salutaire de l’équipe dirigeante actuelle ? La volonté politique de lutter contre ce fossoyeur de la démocratie qu’est la corruption n’est pas à l’esprit de nos dirigeants. Que faut-il faire alors ? Croiser les bras et laisser faire ? Je lance un appel solennel à la jeunesse consciente et courageuse de ce pays pour un sursaut patriotique de lutte contre ce mal pernicieux et dévastateur qu’est la corruption. La délinquance financière et l’enrichissement illicite ne sont que la résultante de la déliquescence des mœurs et la perte absolue de repères moraux. Nous devons nous réapproprier des valeurs fortes ancrées dans notre histoire et qui ont fait notre fierté, redéfinir notre vision d’un Burkina qui inspire le respect, et nous convaincre que rien de solide ni de sérieux ne peut se construire sans un minimum d’équité et de justice sociale et de morale dans notre rapport au bien commun. S’en exonérer, c’est courir le risque du chaos certain et faire le lit d’une société "du renard libre dans le poulailler libre".

      Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 07:37, par Ka
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      Oui mon ami Kôrô Yamyélé les OSC qui prennent le rôle d’une opposition forte au Faso face à des prédateurs, doivent persévérer pour rectifier les imparfaits de nos décideurs du jour. Pour que l’argent des investisseurs ne tombe pas dans les gosiers de nos prédateurs du jour, je demande à ces investisseurs qu’ils devraient regarder plusieurs fois la situation nationale du Faso avant de risquer des capitaux dans une telle république bananière.

      Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 08:50, par ELKABOR
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      KORO, qu’est ce que tu attends pour lancer la création d’une OSC pour lutter contre cette gangrène ? Plus d’organisations dans ce domaine ne sera que salutaire pour le pays comparativement à la prolifération de petits partis politiques créés juste pour manger ! On pourra appeler cette OSC "Corruption Zéro" ou "BBM:Bring Back our Money". Après avoir côtoyé l’ODP-MT et le CDP, tu dois connaitre les jeux de jambe, et les MIC MAC des politiciens pour mettre nos sous dans leurs poches. Comme je suppose que tu ne dois à personne, tu ne dois pas craindre de représailles venant d’où que ce soit ! Alors lance le mot d’ordre au lieu de rester dans la clandestinité comme le fameux PCRV pour faire appel à d’autres OSC.

      Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 11:26, par L’Intègre
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      propre mon koro. mais là ou vous n’avez peut être pas compris, c’est sur ces soit disant PTF. ce sont eux qui font tout pour nous ; c’est à dir financer et contourner venir nous montrer comment détourner pour éviter qu’on arrive au developpement esconté. c’est comme le disait THOM SANK ; l’aide qui amène le besoin de l’aide.
      Dans 1 siecle, ils reviendront nous coloniser après avoir nous aider à tous bacler (éducation, investissement developpement...)
      Au Burkina ici, seul THOM SANK et MICHEL ont gouverner avec leur propres idés.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 14:35, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Félicitation aux agents du Trésor qui pu arracher sous haute lutte leurs avantages.Et comme on le dit ,si tu ne luttes pas,tu n’auras rien dans ta vie.Je voudrais demander à tous ceux qui gèrent les fonds publics dans les structures étatiques(comptables,DAF,DFC,Caissiers)qu’ils peuvent prétendre aux avantages que viennent d’avoir les agents du trésor car ils sont considérés comme des trésoriers dans les structures publiques.Ils exercent les mêmes activités(recouvrement,thésaurisation,paiement). Que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 14:38, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Félicitation aux agents du Trésor qui pu arracher sous haute lutte leurs avantages.Et comme on le dit ,si tu ne luttes pas,tu n’auras rien dans ta vie.Je voudrais demander à tous ceux qui gèrent les fonds publics dans les structures étatiques(comptables,DAF,DFC,Caissiers)qu’ils peuvent prétendre aux avantages que viennent d’avoir les agents du trésor car ils sont considérés comme des trésoriers dans les structures publiques.Ils exercent les mêmes activités(recouvrement,thésaurisation,paiement). Que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 14:42, par bob
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    franchement on les a forcé ou quoi. que l ministre nous donne des détails précis de ce qui a été accordé au lieu de nous faire un discour sans fond. cet argent vient d nous tous burkinabè. Donc qu on nous dise ce qui a été concédé exactement. C est un droit.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 15:22, par VICTIME DE LA LOI 081
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    SEM le Ministre,
    Avec cette soif de justice, les victimes de la LOI 081 peuvent espérer. Pour rappel, le communiqué final de la Rencontre annuelle Gouvernement/ organisations syndicales stipule que " le Gouvernement s’engage à convoquer le Comité de relecture de la loi n° 013/98/AN du 28 avril 1998, élargi aux syndicats, en vue d’examiner les récriminations faites vis-à-vis du mécanisme de reversement et du classement indiciaire applicable aux emplois des fonctionnaires d’Etat au plus tard la fin du premier semestre 2017. Les conclusions du Comité vont orienter la prise de décision au niveau gouvernemental un (01) mois plus tard."

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 16:37, par besnisone
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    que tous les fonctionnaires se lève et revendique, car nous vivons dans les mêmes conditions dans le même pays. top c’est partis.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 16:50, par Justice
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    TRES DESSUS DES AGENTS DE SANTE. DES GENS QUI TRAVAILLENT SANS REPOS ET QUI ONT ETE LACHE DANS LEUR REVENDICATION.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 16:57, par JusticIER
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Je suis déçu du syndicat de la santé. Nous travaillions sans répit et on rase les fins du mois. Syndicat gâteau incapable de lutter pour ses militants. Bravos les financiers.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 16:57, par hummm
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    De cette l’explication du Ministre j’en déduis ceci :
    Quelqu’un gagne 30% sur une masse à partager de 100 000F soit 30 000F. Il entre grève et réclame 60% de cette masse soit 60 000F. Le Gouvernement dit ok si je te donne 60% cela risque de nous créer des problèmes vis à vis des autres travailleurs. Mais je vais augmenter la masse à partager qui passera à 200 000F et on garde le taux de 30% ce qui lui donne 60 000 conformément à sa réclamation donc en définitive Il a gain de cause.
    Et le gouvernement lui peut sortir dire qu’il n’a pas céder par ce que le taux n’as pas changé.
    Mais dans tous les cas c’est le budget national qui supportera cette augmentation.
    Voilà comment on se fait avoir....mais allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 20:56, par Filcens
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Tous agents de près ou de loin participent a l’accroissement de l’économie du pays et par conséquent a aussi droit au fond commun. Il est alors temps que chaque travailleur revendique un traitement car Il est inconcevable qu’une catégorie de salariés de contente de salaire de misère dont le cumul en une année n’atteint pas le montant que l’autre dit financiers touche en six mois connu sous le nom de fond commun.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 05:51, par BEMKAYONDO
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Le ministre n’a qu’à beau mentir (mouta mouta) La lutte est permanente et on est dans un pays de savane. Ca va se savoir. Est ce de la bonne gouvernance si des contribuables qui se débrouillent parce que l’état ne peut pas employer tout le monde, va payer l’impôt même si souvent sa famille n’aura pas à manger. et on prend ça distribuer à des gens. Pendant ce temps on crie qu’il n’y a pas d’argent. C’est une insulte au monde économique car ce que vous payer pour le développement du pays sert plus à partager et est détourné. Et que dire des retenues à la source opérées par le trésor sur les contribuables qui ne sont pas reversées dans les caisses de l’état ? Et c’est à ces gens qu’il faut faire des augmentations. Contribuables, réveillez vous et unissez vous car vous travaillez plus pour ces commis de l’état que vous mêmes. Si vous restez des moutons tant pis pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 07:59, par somé
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Ce que je peux dire c’est qu’aucun fils de pauvre ne sera admis aux concours de l’ENAREF et à la magistrature désormais.
    A force de tirer le calebasse chacun de son coté je croit qu’on va le casser et pour très bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 08:33, par Pinda
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    ça fait Pitié. Je profite signaler que nous attendons toujours nos corrections de la fameuse loi 081. Ne sommes nous pas vraiment patients ? Nous sommes encore très nombreux à n’avoir rien eu, même pas l’incidence des avancements qui datent de 2015. Ces financiers ne réclament que des augmentations d’indemnités et on focalise toute l’attention sur eux. Si les autres corps ne servent à rien sous votre gouvernance, renvoyez nous à la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:29, par ELKABOR
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Monsieur le Ministre vous faites la démonstration d’une belle supercherie ! Voici les parties de l’article qui le montrent et je cite :"« Ce sont les 0,30% qui ont été maintenus » a-t-il renchéri. Cependant, au niveau de la répartition du fonds commun, le gouvernement aurait accepté que certaines allocations internes au trésor, puissent faire l’objet d’une rétribution au profit des agents. « Le montant global affecté à ce fonds commun pourrait donc être mis à la disposition des agents, alors qu’auparavant, une portion allait vers le fonds d’équipement du trésor et une autre portion, vers un fonds de solidarité avec les autres agents du ministère » a expliqué Clément Sawadogo ". fin de citatio. En français facile :on prend tout l’argent destiné à l’équipement du Trésor et autres allocations internes on l’ajoute à ce qui doit être partagé comme fonds communs aux agents pour manger afin d’arrêter la grève. Plus tard on va trouver l’argent ailleurs (notre argent) pour venir équiper le Trésor ! De toutes les façons, les agents du Trésor sont suffisamment intelligents pour lancer plus tard une autre grève pour "équipement du Trésor", cela fait partie des prérogatives de leur syndicat qui est "améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs" : Voilà comment nous Burkinabè on deal nos sous ! Monsieur le Ministre au lieu de tourner en rond, dites nous maintenant c’est combien le montant annuel des "allocations du fonds d’équipement du Trésor et le fonds de solidarité avec les autres agents du Ministère" que vous allez ajouter aux fonds communs des agents du Trésor. On va faire le calcul nous même pour savoir ce que vous avez ajouté aux agents du trésor et que vous ne voulez pas nous dire. Je demande à un député de poser cette question orale au Ministre, comme cela il viendra dire l’incidence financière de cet accord devant la représentation nationale afin qu’on cesse ce Mouta-Mouta.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 11:59, par AHMED
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      CE QUE VOUS OUBLIEZ CHER AMI EST QUE DANS AUCUN SERVICE DE CE PAYS DES AGENTS NE COTISENT POUR L’ACHAT DES EQUIPEMENTS DE LEUR SERVICE. LE FONDS COMMUN EST DESTINE AUX PERSONNEL ET NON POUR LES EQUIPEMENTS. CETTE MAUVAISE PRATIQUE A ETE CORRIGEE SUITE A CETTE LUTTE. QUE DIRIEZ VOUS SI ON PRELEVAIT UNE PARTIE DE VOTRE SALAIRE POUR ACHETER LES ORDI ET IMPRIMANTES QUE VOUS UTILISEZ AU SERVICE ? DE TOUTE FACON RIEN NE TOMBE DU CIEL, TOUT BONNE CHOSE S’ACQUIERT PAR LA LUTTE. INUTILE DONC DE JALOUSER LES AUTRES SI VOUS ETES INCAPABLES DE RENFORCER VOTRE SYNDICAT POUR ENGRANGER DES ACQUIS.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:37, par Amadoum
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Dans un post precedent, j’avais declare victoire au ministre Savadogo, 1-0, apres la rencontre avec les dirigeants du syndicat des agents du tresor, mais apres lecture des "precisions" du ministre, je me suis rendu compte que le but du ministre etait un "hors jeu", il a elargi l’assiette, le montant global, tout en maintenant le taux de 0,30%. Et dire que le ministre n’est meme pas entre "dans les details". Comme quoi le plus dur se trouve toujours dans les details.

    Gardons la pression et exigeons un match retour !

    Portez-vous tous bien et passez une bonne fin de semaine !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 09:47, par John Bandit
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Soutien à Koro Yamyélé
    Merci d’avoir dépeint la mauvaise gestion financière dans l’une des structures du PM qui est la Maîtrise d’ouvrage des affaires douteuses (excusez moi c’est Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin/MOAD. Au delà de cette mauvaise gestion financière, il y a une affaire de deal sur les parcelles des pauvres populations affectées installées sur l’emprise de la nouvelle voie principale d’accès à cet aéroport. En effet, nous venons d’apprendre que la MOAD a fait main basse sur les parcelles destinées aux populations affectées pour les attribuer à son personnel avec la complicité du l’ex président de la délégation spéciale de l’arrondissement n°4 de Ouagadougou. Sachant l’arrivée prochaine d’un nouveau maire, le DG MOAD et l’ex président ont organisé ce grand deal de parcelles sous la table. On est dans quel ETAT ? Si ces parcelles ne sont pas restituées à qui de droit, nous allons inviter les populations concernées à marcher sur la MOAD dans les tous prochains jours. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 11:11, par anta2
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    bien dit mr somé, au faso, les concours sont faits pour les enfants des riches même s’ils ne vont pas sur le terrain, là où ils veulent aller il iront. Que Dieu nous garde et nous éclaire un jour et que les méchants soit puni et pourissent en enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:12, par Poko
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    Merci à Kôrô et à tous ceux qui ont réagi (Sonia, Ka, ELKABOR, warzat, Alan Walker). J’avais cru que personne n’a lieu mon poste et j’étais découragée. Parfois sur le forum on a l’impression de crier dans le désert. J’appuie la proposition de Kôrô et j’adhère d’office à la forme d’organisation et d’action. On est comme contre la mal gouvernance et j’ai beaucoup de munitions.

    En fait comme peuple, nous avons une grande faiblesse dont les gouvernants tirent profit. C’est la paresse intellectuelle pour faire des recherches et bien documenter nos arguments avec des informations objectives et de bonne foi. Nous sommes un peuple à la mémoire courte. cequi nous expose à la subjectivité et aux manipulations politiques. Le Faso.net contient toutes les informations nécessaires pour démontrer la mauvaise gouvernance actuelle du MPP, les incohérences et les contre-vérités. Il suffit de se baser sur les déclarations pour comparer avec leurs actions des gouvernants de 2014 à maintenant. Si nous voulons être plus systématiques dans notre démarche, les archives du Faso.net permettent de remonter jusqu’à 2005. Grâce à Google et les autres sites on peut retrouver une mine d’informations pour confondre les gouvernants et les obliger à plus de sérieux.

    En attendant, je vous parle d’un vrai désastre. Que tous les citoyens consciencieux fassent un tour à Koudougou et Ziniaré pour voir comment les ateliers bidons sont devenus le sport favori des agents publics de l’Etat pour chiffonner les maigres ressources. La demande est tellement forte à Koudougou que les domiciles servent à loger des seminaristes dans des auberges de fortune. Certains DGESS et chefs de services sont devenus comme des résidents de Koudougou. Même quand ils ne participent pas, ils envoient leurs chauffeurs faire viser les ordres de mission. Les policiers prennent 2000 FCFA pour ce nouveau service. Les PTF le savent et s’en plaignent. Ces burkinabè nouveaux sont comme des souris qui volent allègrement les ressources publiques tout en refusant de fournir des prestations de qualité. Ils accusent les autres avant eux de tous les crimes et ne font pas mieux, exactement comme le gouvernement. Ils font les grèves de pression pour obtenir des augmentations de salaire que l’Etat ne pourra pas payer dans 3-5 ans. En gouvernants illégitimes et insécures, les RSS qui tiennent à leur pouvoir et ne sont pas exemplaires cèdent sur toute la ligne. C’est une bombe sociale que le MPP prépare pour les futurs gouvernants en cédant à toutes les revendications sans tenir compte des moyens de l’Etat et des problèmes cruciaux des burkinabè non fonctionnaires.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 23:23, par Sonia
      En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

      Internaute Poko !

      Rassure toi, et ne soit surtout pas découragée. Sur cette question de gouvernance vertueuse, le peuple burkinabé ne concédera rien à La Défense des valeurs qui ont malheureusement endeuillé des famille, meurtris les cœurs et divisé le pays. Le service public est un sacerdoce, et dorénavant, celui ou celle qui ne peut comprendre cela doit "circuler", aller voir ailleurs. Au mieux, les dirigeants actuels devraient se ressaisir immédiatement ou alors, cela n’aurait servi à rien de changer le système qu’ils reconduisent allègrement mais de la façon la plus pernicieuse. Le gouvernement, les magistrats et les agents publics ont intérêt à bien comprendre le sens du raz le bol face aux pillages de notre cagnotte commune. On est déjà debout et pas question de se rassoir sur un "rasoir". Trop c’est trop. Le compte à rebours a commencé.

      Sonia.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 06:52, par CITOYEN
    En réponse à : Gouvernement-syndicat des agents du trésor : Quelques précisions du ministre de la fonction publique sur le protocole d’accord

    J’accuse le Gouvernement de manquer de fermeté dans sa gestion du Burkina Faso post insurgé. Après avoir satisfait les trésoriers, les magistrats qui sont les plus nantis de la fonction publique avec des avantages tellement gros qu’ils ont honte voir peur de publier alors que la transparence veut que le peuple sache combien va lui coûter cette gourmandise des agents du trésor. Demain si les FDS se lèvent pour réclamer eux qui sont prêts à mourir pourmourir pour nous on va leur dire qu’ils doivent penser à la patrie avant. Donc policier militaire gendarmes n’ont pas droit à mieux...quand les agents de santé se lèvent pour réclamer de meilleures conditions de vie on les taxe d’assassins irresponsables car ils doivent sauver des vies malgré tout. Si on en est la c’est le gouvernement qui a divisé la fonction publique avec de supers agents et des agents de seconde zone demain ces agents de seconde zone vont se lever pour démontrer que sans eux le pays est bloqué c’est dans ça que le gouvernement saura qui a mis du piment dans les yeux de la chèvre. .

    Ma proposition il faut mettre à plat toutes ces questions salariales faire une bonne revalorisation des salaires tant public que privé avec un SMIG minimum de 150 000 (irréalisable ? ) et instituer une gestion et un management privé de la fonction publique avec des contrats d’objectifs clairs. Si l’agent n’est pas performant et fait perdre plus qu’il ne fait gagner on le chasse.

    Mr Le PM vous avez des idées innovantes pour les réaliser adoptez un management innovant. Si vous voulez travailler sur vos projets en lien avec les besoins des populations changez le mode de gestion de la fonction publique car le management actuel est de l’époque coloniale.

    A BON ENTENDEUR SALUT ! !!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés