Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

mardi 23 mai 2017 à 09h29min

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a regagné Ouagadougou en début de soirée du lundi 22 mai 2017 en provenance de Riyad en Arabie Saoudite. Sur invitation de l’Emir du Qatar, le chef de l’Etat a d’abord été à Doha pour une visite d’amitié et de travail.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado :

Avant de se prononcer sur son déplacement, le Président du Faso s’est exprimé sur l’affrontement entre les populations de Tialgo et les groupes d’autodéfense Koglweogo. Un affrontement qui a fait cinq morts et une dizaine de blessés.
« Je voudrais présenter mes condoléances aux populations de Tialgo et souhaiter un prompt rétablissement aux différents blessés suite aux événements qui se sont passés dans cette zone. Je voudrais réaffirmer ici que force doit rester à la loi. Et conformément aux dispositions qui ont été prises, des enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées et des mesures définitives soient prises pour éviter de telles situations à l’avenir ».

Faisant le bilan de son séjour, le Président du Faso a confié avoir répondu à l’invitation de l’Emir du Qatar avec qui il a eu des échanges autour des questions de coopération entre nos deux pays. « Nous sommes revenus sur des questions qui ont été discutées il y a fort longtemps que nous avons remis au goût du jour. Il s’agit d’une part, de la question de l’autoroute Ouaga-Abidjan qui avait été discutée déjà de façon tripartite entre la Côte d’Ivoire, le Qatar et le Burkina Faso et de la construction de la cité de l’amitié de 1000 logements », a-t-il déclaré.

La coopération bilatérale entre le Burkina Faso et le Qatar comporte également un volet sanitaire. Ce séjour qatari a été l’occasion pour le Président Roch Marc Christian KABORE d’aborder la question de la lutte contre le cancer avec la possibilité de mettre en place un centre de radiothérapie au Burkina Faso. À ce sujet, il a déclaré que « des instructions ont été données ». « Nous avons rencontré le Ministre de la Santé qui en ce moment même, est en contact avec notre Ministre de la Santé à Genève où ils ont une réunion sur ce dossier pour que le plus rapidement possible, le centre de radiothérapie puisse être mise en place à Ouagadougou », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Etat a aussi indiqué avoir eu des échanges avec Qatar Airways pour une éventuelle coopération avec Air Burkina. Selon lui, « Qatar Airways a pris des dispositions pour venir au Burkina Faso d’ici la fin de l’année, ce qui permettra de résoudre un des problèmes qui a été discuté avec les Burkinabé vivant au Qatar qui est celui du coût exorbitant des billets pour ceux qui désirent rentrer au pays ».
Le Présent du Faso a qualifié sa rencontre avec les Burkinabè vivant au Qatar de « très édifiante car cela lui a permis d’évoquer avec eux, les difficultés qu’ils ont, notamment les problèmes d’adaptation, la situation nationale, l’utilisation du permis de conduire du Burkina Faso, la situation de nos footballeurs qui évoluent dans ce pays et qui estiment qu’ils ne sont pas pris en compte dans l’équipe nationale ».

Pour conclure le bilan de son séjour à Doha, le Président Roch Marc Christian KABORE a noté que « sur des questions de bourses d’études, des engagements ont été pris. Il s’agira pour nous de voir comment nous allons orienter nos étudiants pour qu’ils puissent étudier dans ce pays ».

A Riyad en Arabie Saoudite, le chef de l’Etat a participé avec ses pairs des pays arabes islamiques et le Président américain à un Sommet sur la lutte contre le terrorisme.

« Cette journée de discussion qui s’est tenue le dimanche 21 mai 2017, a affirmé le Président du Faso, a été consacrée à la lutte contre le terrorisme, la nécessité que nous nous convainquons encore une fois que la lutte contre le terrorisme est une lutte collective. Elle n’est pas individuelle et de ce point de vue, devait être une lutte certes armée, mais à côté de cette lutte armée, il faut également lutter contre les maux qui sont à la base du recrutement des terroristes ».
Selon le chef de l’Etat, « cette rencontre a atteint cet objectif de réaffirmer qu’il reste à travailler sur l’avenir et à consolider les acquis »

Au terme de son séjour à Riyad, le Président du Faso a visité un Centre de Lutte contre le terrorisme construit par l’Arabie Saoudite et qui permet de suivre par les réseaux sociaux, l’ensemble des activités des terroristes à travers le monde. Un centre qui va servir de coopération entre tous les pays aussi bien arabophones qu’islamiques mais également les pays qui sont engagés dans la lutte contre le terrorisme.

La Direction la Communication de la Présidence du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mai à 10:06, par Citoyen Lambda
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Excellence ,il est maintenant temps que vous assumez pleinement et sans complaisance votre fonction de Président du Faso . Il y a des choses avec lesquels ,il ne faut ni plaisanter ,ni tergiverser . Depuis votre accession au pouvoir de nombreuses voix vous ont dit en vain que cette histoire de Koghloweogo va amener des problèmes au pays ,va entraîner la déliquescence de l’ État et bien d’autres dangers pour notre chère patrie . Mais vous continuez à tergiverser sur la question .Avant les enquêtes sur les événements de Tialgo pour situer les responsabilités, il eut fallut prendre ici et maintenant un décret interdisant les groupes d’auto- défense de quelque nature que ce soit au BF . Donnez seulement les moyens aux FDS et vous verrez qu’ils sont capables d’assurer la sécurité du peuple burkinabé .En réalité ,ce sont les Koghloweogo eux mêmes qui commettent les actes d’insécurité et ensuite prétendent intervenir en sauveurs de manière à faire croire à leur efficacité et utilité . Ces gens sont des vrais escrocs et des criminels et doivent être traités comme tels sans scrupules .La preuve est qu’on trouve des grands bandits en leur sein qui subitement prétendent s’être reconvertis à la bonne morale ,sans que personne ne sache , ni comment ,ni quand ,ils ont été touchés par le Dieu des bons comportements .A moins que comme il se murmure ,cette histoire de Koghloweogo ne soit effectivement une trouvaille sortie des laboratoires d’un groupe de prétendus intellectuels appartenant à une certaine ethnie dite majoritaire qui prônent la domination des autres ethnies par ce canal des Koghloweogo et qui ont le soutien du sommet de l’Etat .Attention, attention donc Mr le PF à la banalisation du danger que constitue les Koghloweogo .Vous porterez devant l’histoire la désintégration de la nation burkinabé si vous ne vous resaisissez pas sur ce dossier .

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 10:06, par biendit
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Vous souhaitez uniquement vos condoléance à la population de Tialgo et vous laissé l’autre côté comme si y a pas eu mort côté koglowéogo, koglowéogo que vous avez bercé comme un bébé que vous avez peur et voilà maintenant qui est devenu piment. Une vie, c’est une vie sauf si vous avez déjà jugé l’affaire et donner raison au voleur et maintenant les autres vies de l’autre camps comme vous trouvez qu’ils n’ont pas raison, tant pis pour leurs morts quoi. Qui rédige même vos discours ? J’ai mal au cœur. Blaise valait mieux. Je vous supportait mais je trouve maintenant que Blaise vaut mieux. Vous êtes le président de tout le monde ou bien ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 mai à 10:56, par TRISMAFI
      En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

      Mon frère, on est tous indigné du comportement par ce qui vient de se passer mais cela ne vaut pas le coup de perdre confiance au PF... Ayons foi en lui et esperon qu’il fera ce qu’il a dis...

      Répondre à ce message

    • Le 23 mai à 11:15, par Burkinabe de la diaspora
      En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

      Toi tu ne comprends rien. Ce sont les kogloweogo qui se sont déplacé pour aller agresser les autres à domiciles. Pourquoi ils ne sont pas allés porter plainte à la gendarmerie de Tenado ? Entre nous, en quoi lutter contre les voleurs à avoir avec rançonner les citoyens ? Sont ils des agents des impôts ou des huissiers. Ces kogloweogo sont de simples bandits à mains armées. Est ce que le prix d’un mouton avoisine même 700.000fcfa ? Est ce que les amendes que ces kogloweogo récoltent vont elles dans les caisses de l’Etat ? A la place de nos autorités je ferais rembourser tous les sous que ces tarés ont récoltés depuis ces dernières années en prenant bien le soin de les faire payer des amendes pour escroquerie et fuite de deniers publics.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mai à 16:01, par galma
      En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

      C’ette affaire de kologweogo est à double tranchant, pour ceux qui pensent qu’ils peuvent les manipuler et les avoir avec eux, je pense aux tenants du pouvoir. Vous voyez, ça commence toujours comme cela : que l’Etat ne peut mettre un policier derrière chaque citoyen, que l’Etat ne peut avoir une caserne dans chacun des 9000 village du Faso, qu’on n’ a pas assez de moyens. Le montre qui est en train de grandir sous nos yeux doit être vite maitrisé, sinon bonjour les dégâts. Le jour où un mégalomane saoudien ou qatari, va financer les kolgweogo en troquant leurs bougdandouilles( arme traditionnelles) contre des kalach, personne, je dis bien personne ne pourra les contrôler. Actuellement, ils n’ont que des bougdandouilles, et l’Etat est en train de balbutier. Nos politiciens à la petite semaine pensent qu’ils peuvent les infiltrer et même faire d’eux du bétail électoral ou des épouvantails à leur profit en cas de crise. Erreur. En effet, dans un pays en voie de radicalisation (faites un tour dans les quartiers périphériques de Ouaga, vous y verrez des centaines de femmes qui sortent des non lotis habillées de tout noir ; dans ce Ouaga des commerçants refusent de vendre leurs articles à des clients parce que ces derniers viennent d’un maquis ; des voisins devenus wahhabites ne saluent plus leurs entourage) le risque est grand que ce montre de kologweogo échappe à l’Etat un jour, je touche du bois.
      L’Etat doit définir une politique nationale de sécurité et mettre en place une police de proximité dont les membres dans chaque village sont connus et reconnus par l’autorité. Quitte à y mettre les moyens qu’il faut.
      NB : Discipliner certains éléments des FDS qui traitent avec des bandits et coupeurs de route.

      Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 10:11, par ziguehi
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    les koglweogo sont les groupent que votre parti avait praparé pour mettre le feu a notre chere patrie sinon on ne peut expliquer ce comportement digne de primate de ces individus dans un etat de droit. a kan le PDES ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 10:25, par YAAM SOBA
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Il faut interdire les activités des koglweogos sur toute l’étendue du territoire et les désarmer complètement avant que ça ne devienne une rébellion. Le président doit prendre des mesures fermes sinon les investisseurs vont fuir ce beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 10:33, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    C’est effroyable ce qui est arrivé à Ténado.Vu sous certains angles, on arrive des règlements de compte .Ces scènes hideuses nous n’en voulons pas dans notre cher pays. Arrêtons avec les dérapages des Koglweogo.Ces groupes d"autodéfense font plus de dégâts avec des victimes collatérales. Seules la gendarmerie et la police sont habilitées pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

    Nous invitons tout naturellement les autorités à dissoudre immédiatement tout groupe d’autodéfense qui endeuille chaque jour notre cher Faso.

    Achille De TAPSOBA

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 11:06, par wille
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Pauvres koglowéogo, voilà que vous n’avez même pas bénéficié des condoléances du chef de l’état votre président. Vous êtes considérés comme des chiens que les gourounsi on mangé. Vous voyez que vous êtes lâchés non, comme une orange sucée et jetée. Si vous êtes malins vous allez commencé à enterrer ce machin et vous réconcilier - vite vite avec vos adversaires pendant qu’il est temps. Chacun n’a qu’à garder sa maison c’est mieux et tant pis pour celui qui va se laisser voler. Voilà que vous vous êtes créés des histoires en bombant vos poitrines que c’est vous qui pouvez réclamer des sommes pour quelqu’un qui a été volé. Il n’est pas homme. Il n’a qu’à veiller sur son troupeau et abattre tout voleur qui viendrait chez lui. Pauvres de vous. Cessez dès maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 11:16, par Faso Kanu
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    La rockocité va nous bouffer tous ici. Un président "koom" qui ne veut pas prendre ses responsabilités. Est-ce qu’on a besoin de dire qu’on va prendre des mesures fermes ? On les prend, un point....barrrrrrrrrrrrrrree !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 11:25, par WARA
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    IL faut mettre fin ici et maintenant et tout de suite à cette recréation avec les KOGLOWEGOS dans l’intérêt supérieur de notre pays. Les DOZOS existent à l’OUEST bien avant l’indépendance du Burkina Faso jusqu’à ce jour personne ne peut dire qu’il a déjà entendu parler d’une dérive digne du FARWEST de leur part. Les DOZOS c’est l’efficacité dans la discrétion sans fanfare ni trompette et en bonne intelligence avec les FDS. ou bien nous sommes dans un état de droit ou bien c’est un ROYAUME. en bon entendeur salut......

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 12:09, par SIDNABA
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Avant tout propos je voudrais présenter mes condoléances aux familles éplorées pour ces tueries sauvages dignes d’un cinéma farwest entre frères d’une même région voir village du Centre Ouest du Burkina. Aussi, je voudrais inviter Basolma Bazié le syndicaleux de la CGTB à aller plus souvent dans son village pour sensibiliser ses parents, frères et sœurs car ce que j’ai vu à la Télé est vraiment horrible et inqualifiable aujourd’hui au 21ème siècle. Au lieu de bavarder sur RFI pour accuser le régime actuel en oubliant celui déchu qui a régné 27 longues années sur le Burkina, il serait mieux qu’il descende dans l’arène de la sensibilisation car cette situation a certainement une origine qui a mis de temps avant d’exploser ainsi. Ceux qui pensent que notre Etat peut poster un commissariat ou Gendarmerie dans chaque village du Burkina se trompent lourdement. Ayons plutôt tous un comportement de paix et propageons cette paix autours de nous au lieu de semer la haine dans nos cœurs, nos marches et meeting en ville et campagne. C’est cela qui contamine nos frères et sœurs des campagnes qui manquent de discernement. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 12:50, par biendit
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Burkinabè de la diaspora, c’est toi qui n’a rien compris. J’ai pas donné raison aux koglowéogo. J’ai juste fait la remarque qu’il y a eu mort d’hommes dans les deux camps, et que le Président, en tant que Responsable de tous les Burkinabè a précisé sa présentation de condoléance aux populations de Tialgo. Il devrait présenter ses condoléances à toutes les familles de tous ceux qui sont morts, même si les koglowéogo ont faillent, ont doit pleurer leurs morts parce que peut être s’ils vivraient ils allaient changer de comportement et pourquoi pas être utile à la société, et maintenant dire que les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilité soient situées.etc........... Ceux qui sont morts ne sont plus là. Namen bémram con bém koum. Il ne faut pas garder un rancœur avec un mort parce qu’il est koglowégo. On doit rendre hommage aux morts.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 13:30, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    1) En effet, que les responsabilités soient situées et que les chatiments soient à la hauteur. Que ce soit Koglweogo ou autres.
    2) A qui revient la charge de l’encadrement des Koglweogo ? Aux gouverneurs ? aux maires ? aux prefets ? ou aux FDS de la zone ?
    3) L’encadrement des ILS ( Initiatives Locales de Securité ) ici les Koglweogo est une chose si serieuse qu’il devrait dejà exister un cadre pour cela : formation, echanges periodiques avec qui de droit.
    4) regardez les VADS, pensons-nous que les Forces de Polices (PN, GN, PM, ..) pouvaient faire ce que font de nos jours les VADS ? Les VADS, c’etait au debut une initiative toute privée, en passant par les Volontaires Communaux entre -temps. Mais voyez le travail formidable qu’ils abattent au point que personnellement je voudrais que l’OMS discernent aux VADS du Burkina Faso un prix en matière de securité routière. Voyez la symbiose entre VADS et la PN, PM !
    5) Les ILS ici les Koglweogo ont dramatiquement besoin d’encadrement. Est-ce que les commissariats dans les localités ne peuvent pas les encadrer ? Une formation echelonné : 1mois, 3 mois, 6 mois, 12 mois ? Quoi d’autre ?
    6) Soutien aux Koglweogo Citoyens et honte aux indisciplinés et autres. Notre defi, celui de l’Etat, c’est d’encadrer ces ILS dans le but de faire d’eux les CLS (Comité Locaux de Scurité) prevus par les decrets dejà pris dans le passé. Qu’on se rappelle, le besoin de securité de proximité surtout dans les zones criminogènes du Burkina Faso ne peut être pris en charge par nos seuls vaillants FDS. N’est-ce pas d’ailleurs la raison d’être du projet de Police de Proximité à travers les CLS ? Faire de la proximité, c’est pas la seule affaire des FDS. Ce probleme n’est nullement nouveau, le Mexique peut nous enseigner.
    7) Ceux qui reclament la suppression des Koglweogo en preconisant les FDSs sont les mêmes qui se sont jetés à bras raccourcis sur ces derniers à chaque fois que des attaques avaient lieu dans le passé. Rappelons certaines victimes : Agents de Police en escorte, DG de la Police du Noumbiel abattu, etc ...
    8) Vivement que le cas de Tenado soit definitivement conjuré !
    "La securité interieure est un bien collectif". Point Barre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 13:53, par Horus
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Monsieur le Président. Tant que vous n’exercerez pas vos pleins pouvoirs, ce sera toujours comme ça. Vos alliés politiques qui font copain-copains avec les koglwéogos sont heureux de foutre le plus grand désordre dans le pays dans le secret espoir que la population se soulève pour vous faire partir. Là, le Haut Représentant qu’il vous ont imposé assumera la présidence du Faso et attendant que le véritable boss, le PAN ne s’asseye sur votre trône encore fumant comme le veut la Constitution. Ouvrez l’œil et le bon sinon vous êtes foutu

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 14:31, par Tule
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Écoutez quand quelque chose arrive, il faut avoir une analyse tête reposée pour comprendre. Pourquoi les koglweogo sont allés à Tialgo, pourquoi, pourquoi ! Il faut attaquer le problème par la racine et la racine ici qu’on le veuille ou non est LE VOL. Monsieur Bassolma Bazié a intérêt à sensibiliser ses parents pour qu’ils abandonnent la vie facile en volant pour autrui. Ils doivent gagner leur pain quotidien à la sueur de leur front. Gare à une quelconque autorité qui n’aura pas fait une analyse équilibrée de ces bavures en tenant compte de ce que j’ai dit. Un village ou tout le monde est voleur de père en fils selon les connaisseurs du coin. Que faut-il faire ? Ça mérite bien une correction des FDS qui n’ont rien fait et les Koglweogo s’en sont chargés. Donc acte !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 14:55, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Le PF RockZilla setrompe de combat si non que les journalistes ne posent pas les bonnes questions. Actuellement le Koglweogos, en dépit de ce que l’on leur colle, notamment leur manière et méthode pour sécuriser et stabiliser le climat, participent à la création de richesse.
    Or voyez-vous ces nouveaux petits riches, une génération spontané de joufflus qui nargue tout un pays en prenant en otage la Banque de l’Etat au motif qu’eux sont particuliers et doivent se partager la plus grande partie des FC. Hey Presi, détermine-toi vite. Mes chers pauvres Diplomates d’alors ont fait peu et eux avaient été lourdement sanctionnés, il y en a qui ont même piqué des crises, d’autres, morts. Licenciez ce beau monde et mettez les à la disposition de leur parents pour autres emplois. Sur la touche ils sont nombreux ceux qui attendent, puis il va falloir verrouiller les textes à l’image de A37. Thank You if you agree

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 16:08, par giyo
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Rock merci de vos déclarations dignes d’homme de Dieu. Rock courage.Blaise ne vaut pas mieux que vous et Blaise ne vaudra jamais mieux que vous. Il n’y aura pas. Jousombres pour le BF. Il faut situer lesresponsabilités et sanctionner que ce soit les gourounsi ou les koglwéogo. Seulement instruit Simon de suivre et encadrer même organiser des rencontres de sensibilisation avec les populations. Les koglwéogo vont exister au BF ,mais s’il y a erreur Simon agit vite. Certains veulent que les koglwéogo soient dissous et si le banditisme augmente ils diront que Blaise vaut mieux. Rock sauf ceux qui ne cultivent pas ou n’ont pas de troupeaux qui ne connaisse pas l’.importantance des koglwéogo. Les koglwéogo vont exister et existeront. Ceux qui prônent la destruction des koglwéogo doivent s’adapter pour ne pas mourir de crises cardiaques puisque les koglwéogo vont demeurer. Rock si vous arriver à encadrer les koglwéogo et les amener à travailler avec les FDS, ne battez pas campagne en 2020,vous serez d’office président. Relancez l’économie seulement.DIEU vous accompagnera.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 16:58, par BURKINA NOUVO
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Roch, écoutes bien. Tous ceux qui te parlent ne sont pas des opposants. Les gens n’ont pas voté le MPP à cause de Salif ou Simon. C’est bien toi que nous avons désigné pour diriger le pays. Mais pas de cette manière. Tu nous mets la honte aujourd’hui. Un peu partout les gens disent qui si c’était Zéphirin, ça valait mieux. Regardes comment tu nous humilie.
    Continues, ton sort sera plus triste que celui de Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 17:50, par Patience
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Giyo, si tu entends Blaise est mieux que Rock, Blaise n’a jamais présenté des condoléances tribales lors d’incident malheureux. c’est de ce côté biendit suggère. Lie bien les écrits. Si tu était le parent d’un koglowéogo mort qu’allais-tu penser de ces déclarations de tribalisme ? qu’Est-ce que tu connait.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 18:02, par Haroun
    En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : "Les enquêtes iront jusqu’au bout pour que les responsabilités soient situées", Roch Kaboré

    Ce qui couve est encore plus grave. Ce n’est pas pour faire l’oiseau de mauvais augure mais depuis quelque temps, les autres groupes ethniques à partir du Sanguié et de toutes les autres provinces à l’ouest et au sud-ouest en allant jusqu’aux frontières malienne et ivoirienne ... et surtout les Dozos, guettent les koglwéogos dont beaucoup assimilent les actes, à tort ou à raison, à des tentatives des mossis de venir jouer sur leurs platebandes ethniques et territoriales et si l’on n’y prend garde, la déflagration sera d’une rare violence. Comme beaucoup l’avaient prédit, ce problème de koglwéogo, est en train d’échapper au contrôle des politiciens qui les manipulent et de prendre des proportions impensables

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés