Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : Les ressortissants de Koukouldi appellent à l’apaisement

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA et Jude Kiénou • mardi 23 mai 2017 à 09h35min

Bassolma Bazié, Simon Pierre Bazié et Dieudonné Bazié, originaires de Koukouldi, localité située dans la province du Sanguié, ont animé une conférence de presse, ce lundi 22 mai 2017. Objectif : parler des initiatives entreprises pendant la crise qui a opposé les Kolgweogos à la population de Tialgo et proposer des solutions afin de ramener la paix.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affrontements entre Koglweogo et population dans la commune de Ténado : Les ressortissants de Koukouldi appellent à l’apaisement

La crise dans la commune de Ténado serait partie d’un vol de caprins. Un ressortissant de Tialgo en effet, aurait commis le vol et, devrait payer une somme comprise entre 700 000 Francs CFA et 800 000 Francs CFA dans un délai de 21 jours. Le délai passé, ce dernier ne s’était toujours pas acquitté du montant. Ainsi, les Kolgweogos ont fait une descente à Tialgo en vue de résoudre le problème. Ils n’étaient pas à leur première descente dans la localité.

Mais, Pour cette fois, la résolution du problème va tourner à l’affrontement entre les Kolgweogos et la population. Cet affrontement a provoqué 5 morts (un des morts n’a pas encore été enterré), 12 blessés dont un hospitalisé à Ouagadougou et des personnes portées disparues. Egalement, des Kolgweogo, des fusils et des motos seraient aux mains des forces de l’ordre. Néanmoins, sur les 12 blessés, 9 ont été libérés des soins de santé et 19 personnes ont été retrouvées.

Vue la situation, la délégation de Koukouldi s’est érigée en médiateur afin de désamorcer la crise. Pour cela, il faut vite canaliser la communication afin d’éviter les rumeurs qui pourraient jeter de l’huile sur du feu. « Cette conférence de presse veut aussi éviter qu’il y ait des communications de part et d’autre. Ainsi nous avons demandé la retenue de part et d’autre », a confié Bassolma Bazié. Avant d’ajouter : « on est dans une zone où une communication dans le sens de se justifier peut envoyer des incompréhensions ». Cette médiation s’inscrit dans le cadre de la construction car « nous sommes tous Burkinabé », a-t-il ajouté. Egalement, il a affirmé que la tension est retombée dans la zone. De plus, les Kolgweogo venus d’au moins 25 localités sont retournés dans leurs zones respectives.

Perspectives de la délégation de Koukouldi

En vue de remédier à la crise, la délégation de Koukouldi a énuméré une série de propositions. Tout d’abord, elle invite toutes les parties, quelle que soit la zone, à œuvrer au retour définitif du calme et permettre aux autorités de jouer sans aucun entrave leur rôle régalien, et à tous les niveaux. Ensuite, inviter toute personne détenant un objet à le restituer aux conseillers de village, ou syndicats ou MBDHP pour la transmission aux autorités à défaut de les remettre directement. En outre, éviter les commentaires sans preuves. Enfin, veiller à éviter les confusions ethniques ou régionalistes.

Bassolma Bazié a aussi exhorté les uns et les autres à laisser : « Les forces de l’ordre faire correctement leur travail ». Il a également annoncé une autre visite dans la localité afin de revoir les familles.

Jacques Théodore Balima
Jude Kiénou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés