Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

LEFASO.NET | Herman Frédéric BASSOLE • samedi 20 mai 2017 à 00h30min

L’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont tenu, ce vendredi 19 mai 2017 à Ouagadougou, une Assemblée générale conjointe au Centre national de presse Norbert Zongo. A l’ordre du jour : la sécurité des reporters et les conditions de vie et de travail dans les médias privés et publics

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

Moment de retrouvailles entre journalistes du privé et du public à leur QG, en dépit du temps orageux, ce vendredi après-midi. Réunis à l’appel de l’AJB et le SYNATIC, ces hommes et femmes de médias sont venus, au regard de la récente agression du journaliste Guézouma Sanogo par un gendarme à Kaya, échanger sur une question qui préoccupe : la sécurité du journaliste.

Selon les responsables des deux structures, cette agression est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, car les exemples d’agressions de journalistes par les forces de sécurité sont légions. A travers des témoignages, doyens et jeunes journalistes ont évoqué les relations difficiles qu’ils ont une fois eues avec des policiers et gendarmes dans le cadre du job. Ces relations sont souvent émaillées d’actes de brutalité et d’humiliation.

« Haro » sur le capitaine !

JPEG - 73 ko
Les journalistes présents à l’Assemblée générale

Après avoir condamné cette énième agression, et pour laquelle le Chef de l’Etat a présenté ses excuses, les journalistes n’ont pas fait de cadeau au chargé de communication de l’Etat-major de la Gendarmerie qui a réagi sur son compte Facebook à la suite de la déclaration conjointe AJB/SYNATIC. Selon Aimé Nabaloum du bimensuel Le Reporter, cette réaction du pandore est mineure et le met dans une mauvaise position, lui qui a, de par le passé, collaboré avec les journalistes. Et Zoubaviel David Dabiré d’assener qu’il faut que les organisations professionnelles des médias montrent au capitaine qu’il n’est pas à leur hauteur. « La violence gratuite n’a pas sa raison d’être. C’aurait été un mouton qu’on avait tapé sans raison, on allait le dénoncer », a-t-il martelé.

L’arbitre Rufin

JPEG - 84.2 ko
Rufin Paré, journaliste aux éditions Sidwaya

Vous l’aurez remarqué, l’affaire a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Certains défendant le journaliste, d’autres le gendarme. Pour sa part Rufin Paré a décerné un carton rouge-sang à « tous ceux qui ont ramé à contre-courant de la liberté de la presse et de la vérité ». Il a également décerné un carton jaune « aux confrères qui pour une raison ou une autre ont tenté de jouer aux équilibristes ». Pour terminer, il a décerné un carton vert à « tous ceux qui ont osé mener le combat ». « Lorsqu’on défend une telle cause, ce n’est ni pour la corporation ni pour la presse burkinabè. Ça n’arrive pas qu’aux autres », a-t-il conclu.

« On n’a pas d’amis parmi les politiciens »

JPEG - 81.2 ko
Ali Compaoré, journaliste à la Télévision nationale

Après avoir regretté qu’il n’y ait pas à cette AG, beaucoup de journalistes de sa génération, Ali Compaoré a fait son mea culpa au nom de ces confrères, estimant que les doyens ont laissé faire pendant des années. Il a également prodigué quelques conseils aux plus jeunes « Il n’y a pas un homme politique qui aime un journaliste. On n’a pas d’amis parmi les politiciens. Ce sont des gens qui nous exploitent et à un moment donné quand il n’est pas d’accord avec un certain nombre de choses, il te laisse ». Pour finir, il a suggéré que soit créé un fonds qui permettra d’engager des avocats pour défendre les hommes et femmes de médias au moment voulu.

Bientôt une plainte ?

En attendant, le secrétaire général du SYNATIC, Siriki Dramé a laissé entendre que les organisations sont en contact avec leur conseil pour voir qu’elle suite donner à cette affaire en justice. Une plainte pourrait être donc déposée dans les jours à venir mais pour le moment rien n’a été arrêté. Une feuille de route sera tout de même établie et remise aux autorités afin de garantir la sécurité des hommes et femmes de médias.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 06:42, par Mafoi
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Mesdames,messieurs les persécutés,balle à terre.N’est pas Norbert Zongo qui veut et on sait malheureusement ce qui lui est advenu.Ceci pour dire que maintenant nous avons à faire à une race de journaleux d’une incompétence inouïe passant leur temps à nous servir des "on dit".Et comme si cela ne suffisait pas,vous êtes pour la plupart des indisciplinés à l’image même de ce qui se passe dans ce pays.Si vous pensez qu’on peut construire un pays dans du laisser-aller,je vous souhaite bien du courage.Au lieu de jouer un rôle de sentinelle dans l’éducation de la population,vous vous comportez comme des ignorants ignorant ce que c’est qu’une barrière de sécurité pour ne prendre que le dernier incident en date.Et au lieu de faire profil bas,vous revenez pour la énième fois pour justifier l’injustifiable.Vous êtes pathétiques

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 08:32, par yaere
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Salut,
    Je voulais saluer le travail abattu par les tous journalistes quotidiennement malgré certaines difficultés.
    A mon avis , je pense le préjudice entre le gendarme et le journaliste , il y a un non-dit là-dans ; chacun d’eux donner la version réelle des faits qui a conduit à des altercations.C’est vrai de défendre votre collègue mais ayez tout le contour des faits sinon.....Imaginons que les gendarmes et policiers animent une conférence de presse pour se défendre qu’advenir notre pays, donc demande de privilégier le dialogue.

    Pour réagir aux propos d’Ali COMPAORE, je suis d’accord sur certains points mais d’autres points non surtout en ce qui concerne la mise en place d’un fonds ; c’est bien si ce fond doit être alimenté par vos propres contributions mais si vous compter sur le budget de l’Etat je dis que ce sera pas la bienvenue.
    courage à vous mais prudence !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:38, par a tocsda siida
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    eh les frères journalistes soyez disciplinés c’est le seul moyen qui puisse garantir votre sécurité et avoir aussi la caution de la grande majorité de la population, sinon vous serez toujours victime des bavures de ces hommes tenues qui vous savez bien que vous et eux n’êtes pas au niveau de maturité intellectuelle

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:44, par Piffff
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Quand on bafoue les règles les plus élémentaires,c’est qu’on manque d’éducation.Maintenant que le PF diplomatiquement s’excuse,vous pensez naïvement que votre collègue était dans son droit d’enjamber une barrière de sécurité.Du grand n’importe quoi.Osez poser une plainte car si le droit est vraiment dit,vous verrez que votre collègue voyou sera condamné

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:49, par a tocsda siida
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    eh les frères journalistes soyez disciplinés c’est le seul moyen qui puisse garantir votre sécurité et avoir aussi la caution de la grande majorité de la population, sinon vous serez toujours victime des bavures de ces hommes tenues qui vous savez bien que vous et eux n’êtes pas au niveau de maturité intellectuelle

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 10:30, par Niffou Toubré
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    vous faites pitié. vous pensez pouvoir soulever la populations contre les FDS mais sachez ce n’est le cas. le peuple connaît maintenant faire la part des choses. il est impératif que vous vous donniez plus de conseils pour qu’ensemble vous et les FDS puissiez travailler dans l’intérêt des peuples. si demain il y a un comportement pareil, la réaction ne pourra qu’être de la sorte. soyez un peu humble.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 13:24, par Djongo
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Vivement que cette plainte soit déposée et par la vérité vous (journalistes) verez que Mr Sanogo n’est pas au dessus de la loi. Force reste à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 00:43, par johnny
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Dans cette affaire le reglèment à l amiable est mieux. Parce ce que je suis très surpris du comportement de ce journaliste qui est censé connaitre les règles en matière de securité mais qui quand même les a enfreint. Est ce que en Europe les journalistes se comportent ainsi. Cela m etonnerait beaucoup. Pardon même si on est journaliste on n est pas au dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 08:20, par Piffff
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Des guignols professionnels avec une vie de guignolitude qui ne savent pas la différence entre un feu vert et un feu rouge.Quelle honte.D’aileurs je suppose que les forumistes sont tellement sidérés par votre comportement qu’ils ne perdent pas leur temps dans des commentaires

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 13:40, par Le syndicaliste
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Il faut deposer une plainte sans attendre. Si vous aviez pris cette option des l ceux e debut vous auriez evite cette guerre de posts entre ceux qui crient horo au gendarme casse-cou et ceux qui estiment que ce dernier n’a fait que ce qu’il devait faire.
    Je trouve que vous faites dire au President ce qu’il n’a pas dit. En effet le President a parle de regrets et non pas d’excuses. Il y a quand meme une difference de taille.
    Je pense aussi que vous avez monopolise les medias pour vilipander le gedarme et ceux qui lui trouvent des excuses. Pour moi la liberte de la presse va de paire avec l’equilibre de l’information. Ce qui ne semble pas. etre une preoccupation pour vous et pour ceux qui vous apportent leur soutien inconditionnels.
    Il faudra inviter certains de vos membres a mettre un peu de courtoisie dans leur langage et d’eviter les injures gratuites et le langage de maquis et de cabaret.
    En toute chose sachons raison garder !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 14:50, par Keisha
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Ali Compaoré à l’AG du SYNATIC/AJB ???Ce n’est pas vrai. Dans quel monde sommes nous ?!!!! La roue tourne et tournera

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 14:50, par LeDuc
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance d’hypnose entre cancres pour se chatouiller et rire youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mais ne nous entraînez pas dans votre incivisme.Nous aspirons avoir un pays où le plus analphabète,le moins instruit,le moins éduqué sache faire la différence qu’une barrière de sécurité,c’est comme l’ancien mur de Berlin,à savoir un mur infranchissable au risque de se faire buter comme un lapin et il y a rien.Alors pourquoi tout ce brouhaha ?Tchurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 13:28, par joan
    En réponse à : Assemblée générale AJB/SYNATIC : Séance de catharsis entre journalistes

    Il faut reconnaître qu’il y a des journalistes qui aiment créer les problèmes et lorsqu’il y a réplique, lui agresseur se morfond maintenant en victime se croyant intouchable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés