Réduction de la déforestation : Le programme d’investissement forestier échange avec ses partenaires

LEFASO.NET | Par Jude Kiénou (stagiaire) • jeudi 18 mai 2017 à 21h40min

Le programme d’investissement forestier (PIF) a organisé, le jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou, un atelier d’information et d’échanges au profit de ses partenaires. Les organisateurs, à travers cette rencontre, veulent d’une part, montrer aux participants le mode d’intervention du PIF et d’autre part, présenter la REDD+.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réduction de la déforestation : Le programme d’investissement forestier échange avec ses partenaires

L’atelier d’information et d’échanges sur l’investissement forestier a été initié par le PIF. Le PIF est un programme qui a été mis en œuvre pour une durée de cinq ans. Il a pour mission de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de promouvoir la gestion durable des forêts, et d’accroître des stocks de carbone forestier. La REDD+ est une expérience pilote pour les forêts sèches. Elle est mise en œuvre par le programme d’investissement forestier. La cérémonie d’ouverture de l’atelier était co-présidentés par deux ministres : le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Batio Bassière, et son collègue de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo qui était représenté par son directeur de cabinet.

Objectifs du PIF à travers la REDD+

Le PIF à travers cette nouvelle expérience qu’est la REDD+ vise à réaliser trois objectifs. Tout d’abord, il veut atténuer le changement climatique. Ensuite, il vise à s’adapter au changement climatique. Enfin, le PIF veut réduire la pauvreté. Pour le ministre en charge de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, la REDD+ est d’une importance capitale. Elle « vise bien-sûr à accompagner le Burkina Faso pour la réduction de la déforestation », a-t-il dit. Il a également affirmé qu’elle est « une gestion durable des terres ». De plus, il a rappellé que la REDD+ comprend deux volets : « Le volet de la gestion des forêts classés et des espaces boisés ».

La REDD+ couvre principalement les zones où intervient le PIF. Il s’agit des régions de l’est, du centre ouest, du centre sud, de la boucle du mouhoun, et du sud-ouest. Ont pris part à cet atelier, des gouverneurs, des présidents des conseils régionaux, des maires de communes, des responsables d’organisation faitières en matière d’environnement, de foresterie et de faune. Ainsi, tout au long de la journée, ils seront bien outillés pour la réussite de la REDD+ dans leurs localités respectives. Des partenaires techniques et financiers qui l’accompagnent dans sa mise en œuvre étaient également présents.

Jude Kiénou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés