Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Campagne municipale : Sous le signe de l’apaisement et de la fraternité dans l’arrondissement 4

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • jeudi 18 mai 2017 à 00h25min
Campagne municipale : Sous le signe de l’apaisement et de la fraternité dans l’arrondissement 4

L’arrondissement N°4 de Ouagadougou, circonscription qui peine à avoir un exécutif local depuis les municipales de décembre 2012, joue la carte de la dernière chance. Les partis politiques et regroupements d’indépendants en lice pour cette mairie en sont bien conscients. C’est ce qu’on peut noter des propos de partis politiques que nous avons rencontrés au cinquième jour de l’ouverture officielle de la campagne pour le compte des élections municipales partielles et complémentaires du 28 mai prochain.

Seize partis politiques et regroupement d’indépendants sont à la conquête de cet arrondissement qui a tant fait parler de lui ces dernières années.
Pour le secrétaire général du CDP dans ledit arrondissement, Christian Soré (par ailleurs candidat dans un des quatre secteurs de l’arrondissement), la sensibilisation doit être de mise. « Vous savez que l’arrondissement a connu quand même pas mal de problèmes depuis 2012 et ce scrutin fera, si ma mémoire est bonne, le cinquième du genre. Vous comprendrez que la population en a un peu marre… », campe le secrétaire général de l’ex-parti au pouvoir dans l’arrondissement 4, Christian Soré. De son avis, ce passif implique un travail d’explications aux populations afin qu’elles comprennent les enjeux de ce scrutin et la nécessité de faire un choix utile, en mettant la personne qu’il faut à la place qu’il faut. Et à en croire M. Soré, le choix idéal, c’est le CDP.

Christian Soré du CDP

En matière de mobilisation, il a expliqué que l’offensive de son parti a commencé bien avant, avec la pré-campagne. ‘’Avec la campagne officielle, chaque parti fait une démonstration de force à travers des mobilisations, des meetings…’’, explique-t-il, ajoutant qu’avec les problèmes qu’a traversés le CDP, il était nécessaire de travailler d’abord à marquer sa présence sur le terrain. ‘’ Nous sommes dans une logique du CDP nouveau. Ceux qui étaient au CDP et qui constituent la mauvaise graine sont ailleurs aujourd’hui. Donc, nous sommes obligés d’expliquer aux gens que ceux qui sont-là aujourd’hui sont un échantillon représentatif qui prendra en compte les besoins des populations’’, convainc Christian Soré. Sur l’ambiance générale de la campagne, il se réjouit du respect mutuel qui existe entre adversaires politiques. « La politique n’est pas un va-t’en guerre, c’est un combat d’idées et non un combat de personnes et les partis politiques se comprennent », observe Christian Soré.

Lazare Tapsoba, ODT

Cet esprit de fair-play est partagé et promu par les responsables de l’ODT, parti membre de la majorité présidentielle. Ainsi, pour le secrétaire général de l’ODT dans l’arrondissement 4, Lazare Tapsoba, il s’agit avant tout d’une campagne de vérité et d’apaisement. « Notre message est basé sur la vérité, la sincérité. Nous n’essayons pas de mentir aux gens ; le mensonge n’est pas de notre domaine », souligne M. Tapsoba, s’adossant également aux propos du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) : ‘’la campagne n’est pas la guerre’’.

A l’en croire, l’ODT part confiante dans cette élection. Outre les activités de mobilisation via le porte-à-porte (campagne de proximité), les meetings, le parti a bien d’autres stratégies de mobilisations. Aux militants donc, il exhorte à la « mobilisation sereine » sur le terrain et à la sensibilisation des populations pour un choix conséquent le 28 mai prochain. Le secrétaire général de l’ODT dans l’arrondissement, Lazare Tapsoba, prône l’esprit de tolérance dans cette joute électorale, en faisant triompher la force des idées sur l’argument de la force. Aux populations de l’arrondissement, les responsables de l’ODT appellent à la sincérité dans le choix des conseillers.

« Il est vrai que certains disent que la politique, c’est l’art de mentir. Mais, il faut qu’il y ait un minimum de vérité et de sincérité dans ce qu’on fait. Sinon, on risque de désorienter les gens. Il faut éviter de partir sur des bases malsaines pour conquérir le pouvoir. Comment gouverner si l’on part sur de mauvaises bases », interpelle-t-il. La même sincérité dans le discours est requise aux adversaires politiques dans cette course vers le conseil municipal. « … Parce que, quel que soit alpha, nous sommes appelés à être ensemble, à rester ensemble, à être des voisins, des amis, des parents, etc. Donc, il ne faut pas que la politique vienne diviser le peuple qui vit déjà sereinement entre ses membres », conclu le secrétaire général de l’ODT dans l’arrondissement 4, Lazare Tapsoba.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés