Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

jeudi 18 mai 2017 à 00h28min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 mai 2017, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la location de bâtiments au profit de l’Administration publique.

Il a marqué son accord pour la location de trois (03) bâtiments à usage de bureaux, au profit des départements en charge des affaires étrangères, de la femme et de l’urbanisme, pour un coût de cinquante-sept millions trois cent vingt-huit mille (57 328 000) FCFA.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES

Le Conseil a adopté un rapport relatif aux résultats de l’appel d’offres ouvert N° 2016-060F/MAAH/SG/DMP du 23/12/2016 pour l’acquisition d’engrais chimiques au profit du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques.

Le conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes :

Lot 1 : TROPIC AGRO CHEM pour l’acquisition d’engrais chimiques au profit des Directions régionales de l’Est, du Centre-Est, du Centre-Sud, du Centre-Nord, du Sahel et du Nord pour un montant minimum de cinq cent quatre-vingt-sept millions deux cent soixante-dix-huit mille (587 278 000) FCFA TTC et pour un montant maximum d’un milliard quarante-quatre millions neuf cent quatre-vingt-quatre mille quatre cent soixante-treize (1 044 984 473) FCFA TTC après une augmentation de 15% de l’offre maximale initiale avec un délai d’exécution de trente (30) jours par ordre de commande ;

Lot 2 : TROPIC AGRO CHEM pour l’acquisition d’engrais chimiques au profit des Directions régionales de la Boucle du Mouhoun, du Sud-Ouest, des Hauts-Bassins et des Cascades pour un montant minimum de huit cent cinquante-neuf millions deux cent soixante-douze mille cinq cent (859 272 500) FCFA TTC et pour un montant maximum d’un milliard cinq cent quatre-vingt-cinq millions trois cent soixante-deux mille cinq cent quatre-vingt-dix (1 585 362 590) FCFA TTC après une augmentation de 15% de l’offre maximale initiale avec un délai d’exécution de trente (30) jours par ordre de commande ;

Lot 3 : EGF Sarl pour l’acquisition d’engrais chimiques au profit des Directions régionales du Centre-Ouest, du Plateau-Central, du Centre et de la Direction générale des productions végétales (DGPV) pour un montant minimum de six cent trente-cinq millions quatre cent mille (635 400 000) FCFA TTC et pour un montant maximum d’un milliard soixante-quatorze millions deux cent vingt-deux mille trois cent soixante (1 074 222 360) FCFA TTC après une augmentation de 15% de l’offre maximale initiale avec un délai d’exécution de trente (30) jours par ordre de commande.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

II. COMMUNICATION ORALE

II.1. Le ministre de l’Energie a fait au Conseil une communication relative à la situation d’exécution des projets dans le secteur de l’énergie à la date du 15 mai 2017 dans le cadre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).
Il ressort entre autres les réalisations suivantes :

-  La construction de la centrale hybride photovoltaïque/diesel de 60 kilowatts à Bilgo (Pabré) à hauteur de 2 224 779 183 F CFA ;
-  La construction de la centrale solaire photovoltaïque communautaire de Ziga d’une puissance de 1,1 mégawatts à hauteur de 1 152 000 000 F CFA ;
-  L’électrification de 199 localités, d’un coût de plus de 30 milliards de FCFA ;
-  L’électrification par système solaire photovoltaïque des infrastructures scolaires, sanitaires et socio-communautaires en milieu rural ;
-  La construction des lignes Kongoussi-Djibo, Kaya-Dori, et la ligne de 90 Kilovolts de l’interconnexion électrique entre Ouagadougou et Ouahigouya.

A ces réalisations s’ajoutent les travaux en cours d’exécution dont l’extension du poste de Zagtouli et la centrale solaire de ladite localité, la construction de la centrale thermique de Fada N’Gourma, l’interconnexion entre Bolgatanga au Ghana et Ouagadougou, l’électrification rurale de 285 localités dans le cadre de différents programmes.

Les projets en phase de démarrage sont surtout centrés sur le renforcement de la capacité énergétique par la construction de centrales thermiques et solaires.
Le Conseil a donné des instructions aux ministres concernés afin de conduire efficacement ces programmes à terme, en vue de résorber le déficit énergétique au Burkina Faso.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

-  Monsieur Seydou DAO, Mle 208 166 B, Economiste, 1er grade, 4eme échelon, est nommé Economiste de l’Unité de coordination et de formulation du second Compact du Burkina Faso ;
-  Monsieur Abdoulaye SEDOGO, Mle 58 461 M, Inspecteur du Trésor, 1er classe, 6ème échelon, est nommé Expert en développement du secteur privé de l’Unité de coordination du second Compact du Burkina Faso ;
-  Madame Isabelle Marie Florence TIENDREBEOGO/TAPSOBA, Mle 00 925, communicateur d’entreprise, catégorie 1, 12ème échelon, est nommée Spécialiste en communication et relations publiques de l’Unité de coordination du second Compact du Burkina Faso ;
-  Madame Alice Marie Alfredine BOUGMA/KABORE, Mle 026 959 H, Administrateur des affaires sociales, 2ème classe, 11ème échelon, est nommée spécialiste en intégration du genre et inclusion sociale de l’unité de coordination du second Compact du Burkina Faso.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

-  Monsieur Toukoumnogo Léonard GUIRA, Mle 17 315 L, Administrateur civil, 2ème classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Kalifara SERE, Mle 18 180 U, Administrateur civil, 2ème classe, 12ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Naba OUEDRAOGO, Mle 018 185 U, Administrateur civil, 2ème classe, 12ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Boukaré LINKONE, Mle 23 556 B, Administrateur civil, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Conseiller technique.
Sont nommées préfets, les personnes ci-après :
Région de la Boucle du Mouhoun

-  Madame Odile NASSA, Mle 229 918 H, Secrétaire Administratif, est nommée Préfet du département de Poura, Province des Balé ;
-  Monsieur André KANGUIMBEGA, Mle 74 391 U, Secrétaire Administratif, est nommé Préfet du département de Barani, Province de la Kossi ;
-  Monsieur Emmanuel YOUGBARE, Mle 220 648 X, Secrétaire administratif, est nommé, Préfet du département de Djibasso, Province de la Kossi ;
-  Monsieur Frédéric OUEDRAOGO, Mle 260 021 L, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Tougan, Province du Sourou.

Région des cascades
-  Monsieur Lacinan OUEDRAOGO, Mle 260 019 F, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Niangoloko, Province de la Comoé.
Région du Centre
-  Monsieur Batio BAZONGO, Mle 200 287 N, Administrateur civil, est nommé, Préfet du département de Koubri, Province du Kadiogo ;
-  Monsieur Daniel SAWADOGO, Mle 260 016 U, Administrateur civil, est nommé Préfet du département de Saaba, Province du Kadiogo.
Région du Centre-Est
-  Monsieur Adolphe Bruno YAMEOGO, Mle 28 172 L, Secrétaire administratif, est nommé, Préfet du département de Kando, Province du Kouritenga.

Région du Centre-Sud
-  Madame Victorine KANTORO, Mle 28 162 A, Secrétaire administratif, est nommée, Préfet du département de Kayao, Province du Bazèga.
Région des Hauts-Bassins
-  Monsieur Moussa OUATTARA, Mle 260 524 S, Secrétaire Administratif, est nommé du département de Morololaba, Province du Kénédougou ;
-  Monsieur Kongna Zoumana TRAORE, Mle 212 134 F, Secrétaire administratif, est nommé, Préfet du département de Karangasso- Sambla, Province du Houet.
Région du Nord
-  Monsieur Pabéoiundé OUEDRAOGO, Mle 23 602 J, Administrateur civil, est nommé, Préfet du département de Arbolé, Province du Passoré ;
-  Monsieur Abdoulaye Amadou DICKO, Mle 117 036 J, Administrateur civil, est nommé, Préfet du département de Samba, Province du Passoré.

Région du Sud-Ouest
-  Monsieur Harouna KOMBASSERE, Mle 260 036 X, Administrateur civil, est nommé, Préfet du département de Diébougou, Province de la Bougouriba .

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES, ET DU DEVELOPPEMENT

-  Madame Fanta SOMBIE, Mle 22 001 66 D, Ingénieur informaticien, 2ème catégorie, Position 3, 1er échelon, est nommée, Directrice générale des services informatiques ;
-  Monsieur Boureima TIROUDA, Mle 111 102 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Agent comptable à l’Institut d’éducation et de formation professionnelle.

D. MINISTERE DE LA SANTE

-  Monsieur Daouda AKABI, Mle 59 631 W, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES

-  Monsieur Aimé Roger Dénis KABORET, Mle 26 942 A, Ingénieur du développement rural, 1ère classe, 16ème échelon, est nommé Directeur général de la Société nationale de Gestion des stocks de sécurité alimentaire (SONAGESS) ;
-  Monsieur Sanna Pierre KABORE, Mle 33 782 U, Ingénieur de conception en vulgarisation agricole, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Centre-Nord ;
-  Madame Bibata SERME, Mle 245 348 U, Ingénieur de conception en vulgarisation agricole, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Plateau-Central ;
-  Monsieur Julien OUEDRAOGO, Mle 91 385 G, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydrauliques du Sud-Ouest.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE

-  Madame Lâmou Emma Chantal KI, Mle 111 048 N, Attachée de direction, 1ère classe, 1er échelon, est nommée Directrice de Cabinet ;
-  Monsieur Bourahima NABI, Mle 212 594 V, Conseiller des affaires économique, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

-  Monsieur Bruno KORGO, Mle 231 924 H, Enseignant-chercheur, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général des énergies renouvelables ;
-  Monsieur Jean Baptiste KY, Mle 510 287 Z, Ingénieur électromécanicien/Energéticien, 8ème Catégorie, 5ème échelon, est nommé Directeur général des énergies conventionnelles ;
-  Monsieur Ousmane COULIBALY, Mle 241 847 C, Maître-assistant, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’efficacité énergétique ;
-  Monsieur Jean Bedel GOUBA, Mle 79 37 P, Ingénieur électromécanicien, 4ème classe, 10ème échelon, est nommé Directeur de l’énergie électrique conventionnelle ;
-  Monsieur Mohamadi BILA, Mle 88 065 R, Economiste planificateur, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur des hydrocarbures ;
-  Monsieur Amadou Aristide OUEDRAOGO, Mle 273 429 B, Conseiller en études et analyses en communication, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la communication et de la presse ministérielle ;

-  Monsieur Seydou TRAORE, Mle 220 689 S, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur des marchés publics ;
-  Madame T. Félicité TRAORE, Mle 247 161 V, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice des ressources humaines ;
-  Monsieur Yacouba Nabonswindé Herman NACAMBO, Mle 130 484 P, Magistrat, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur des affaires juridiques et du contentieux ;
-  Monsieur Bakary LINGANI, Mle 225 602 P, Ingénieur énergéticien, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la maîtrise de l’énergie ;
-  Monsieur Kibsa Issaka NONG-NOGO, Mle 225 600 A, Ingénieur énergéticien, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’énergie solaire.

G. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DES CARRIERES

-  Monsieur Lamourdia THIOMBIANO, Mle 24 063, Administrateur civil, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur de Cabinet ;
-  Monsieur Mabourlaye NOMBRE, Mle 28 063 E, Attaché des affaires économiques, 1ère classe, 17ème échelon, est nommé Secrétaire général ;
-  Monsieur Moïse OUEDRAOGO, Mle 47 688 D, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

-  Monsieur Sylvain SOME, Mle 508 760 S, Expert en exploration et en valorisation des ressources minérales, 2ème classe, 14ème échelon, est nommé Directeur général des mines et de la géologie ;
-  Monsieur Abdoulaye SAMBARE, Mle 207 636 N, Ingénieur des travaux de la géologie et des mines, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général des carrières ;
-  Monsieur Souleymane SOULAMA, Mle 59 647 H, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;
-  Madame Christine OUEDRAOGO, Mle 212 440 R, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice des ressources humaines ;

-  Monsieur Ousseni DERRA, Mle 111 123 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics ;
-  Madame Sétou COMPAORE, Mle 130 357 R, Magistrat, catégorie P, 1er grade, 1er échelon, est nommée Directrice des affaires juridiques et du contentieux.

H. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION

-  Monsieur Mamadou Lamine TRAORE, Mle 238 008 U, Administrateur civil, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Soumaïla Kimbilo OUEDRAOGO, Mle 96 930 P, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPRZ).

I. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS, ET DU TOURISME

-  Monsieur Jean Claude DIOMA, Mle 26 615 C, Conseiller des affaires culturelles, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Prosper TIENDREBEOGO, Mle 26 784 D, Administrateur civil, 1ère classe, 15ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Madame Assata HIEN/KIENOU, Mle 34 898 W, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 3ème échelon est nommée Inspecteur technique des services.

J. AU TITRE DU MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS

-  Monsieur Nicolas PARE, Mle 28 190 U, Professeur certifié d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Responsable du Programme sport ;
-  Monsieur Vouhoun TAMINI, Mle 204 604 P, Professeur certifié d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Responsable du Programme des activités de loisirs ;

-  Monsieur Wendemmi Sylvain OUEDRAOGO, Mle 208 071 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Responsable du Programme pilotage et soutien aux activités.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mai à 19:55, par kuuda
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Ah oui ! Désormais des gens sont nommés SPÉCIALISTES ! ÉCONOMISTES ! faites pardon. Si je comprend bien seront nommés des MÉDECINS, des ADMINISTRATEURS CIVILS, des INSTITUTEURS !
    Le monsieur est déjà économiste, vous le nommez encore ECONOMISTE ! il restera à nommer certains ministres, LIMOGÉS ou DÉCHUS ou RETRAITÉS

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 08:37, par veritas
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Mr KUUDA,
      Pour votre éclairage, sachez que l’UCF/Compact 2 à un organigramme où ces différents postes sont créés. Le MCC et le gouvernement ont fait les recrutements (sélection sur dossiers, double entretien avec la partie burkinabè et avec celle américaine, nomination en conseil des ministres) et ces nominations ne sont que l’aspect politique du processus.
      Félicitations encore au Dr. DAO pour cette promotion. Brillant économiste, très discret, patriote de la race des grands commis de l’Etat, et qui depuis une dizaine d’année a été la tête pensante sur les sujets économiques à la Présidence du Faso.
      Bon vent jeune frère !

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 16:32, par Tié-Fari
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Pour moi, je ne m’intéresse pas à la qualité de ces cadres qui ont été nommés. Mieux, je les félicite. Ce que je ne comprends pas par contre, c’est pourquoi le "fameux" comité mis en place pour ce recrutement a décidé finalement de procéder à des nominations. Il ne fallait pas donner des espoirs à des intellectuels du pays en présageant un recrutement (phases de présélection et entretien) qui ne devrait jamais se faire. L’internaute "veritas" pourra nous éclairer, lui qui semble bien connaître du dossier.

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 20:24, par sawadogo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Madame Fanta SOMBIE, Mle 22 001 66 D, Ingénieur informaticien, 2ème catégorie, Position 3, 1er échelon, est nommée, Directrice générale des services informatiques ;
    Toutes mes félicitations pour la nomination de cette brave dame travailleuse, humble et discrète. Merci madame la ministre pour la clairvoyance et le bon choix porté sur cette modeste personne.
    Courage Fanta et qu’Allah guide tes pas

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:26, par Le pays va mieux
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Waouuuu !! Le PNDES est en marche du coté du Ministère de l’energie. Mais dites moi messieurs du gouvernement où en est on avec le projet de d’extension d’électrification dans les zones urbaines dont on avait fait l’echo. On revait sur cette extension, tant la SONABEL avait dit à la télévision que le financement etait acquis et les travaux devraient commencer. Devons nous encore prendre notre mal en patience pendant combien d’années encore ?

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 08:27, par vraiment mieux !
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Comment peut-on comprendre qu’après plus de 10 ans de lotissement d’une zone à Ouagadougou, la viabilisation se fait toujours attendre. Pour peu qu’il y ait un léger retard dans le paiement des taxes de jouissance et autres, l’on est prêt à vous taxer 100 % de pénalité sans oublier la souffrance qu’il faut endurer pour l’obtention d’un PUH. Est-ce le comportement d’un Etat responsable ?

      Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 22:21, par Moi je suis déçu
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Il faire pardon depuis des décennies vous ne pensez pas aux agents des collectivités territoriales. Dieu seul sais ce qui ce passe dans se pays. Ceux qui travail dur sont dans l’ombre et ils ne se sont jamais plain à tor et à travers.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 22:35, par Diallo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Felicitation a M.Soulama,nouveau DAF/MMC. Tous mes voeux de reussite vous accompagne.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 23:04, par Geologue
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Comment des non geologues sont nommes a des postes cles au ministere des mines. Le Le Ministre, son Dir.Cab et le S.G du ministere sont tous des non profesionnels du domaine minier et le Conseil des Ministres enterine ces nominations. Soyons serieux un peu. Qui seront les interlocuteurs des Societes Minieres et les Investisseurs de l’Industrie miniere au Burkina. C’est encore la porte ouverte pour signer des conventions bidons. L’industrie miniere requiert de l’expertise et non du politique. Nous avons des Burkinabe tres qualifies a l’international ; allez les chercher pour rendre sa grandeur au Ministere des Mines.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 03:26, par Kibsa
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Au transport, ça dort hien, alors que le DG ANAC est un retraité depuis avril 2016 !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:25, par Fulbert
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Le ministre d’Etat est un homme d’action confirmé. Tout le monde reconnaît cela même ses adversaires. Pour un homme d’Etat digne de ce nom, il faut savoir agir avec sagesse et sans précipitation quand c’est nécessaire. C’est ce qu’a fait le ministre d’Etat Simon Compaoré suite à la contestation de policiers. Le ministre n’a pas cédé à la pression car, il avait dit aux policiers frondeurs qu’il a instruit un inventaire des services payés de la police sur l’ensemble des 13 régions du Burkina et attend le rapport circonstancié avant toute prise de décision. Le ministre a opté pour une démarche rationnelle qui passe par l’examen des préoccupations de la police à travers une commission interministérielle dont font parties les ministères des finances et de la sécurité, la police(UNAPOL) pour des solutions équitables à la problématique des services payés et d’autres points de doléances de la police. Un compromis était en perspective sur ces différentes questions et les détails attendus à la fin des travaux de la commission interministérielle sont disponibles depuis le 17 mai 2017. Il faut arriver à bannir chez nos dirigeants les comportements égocentriques qui consistent à ne faire aucune concession et à imposer contre vents et marées leurs opinions et décisions, même si cela doit nuire à la cohésion sociale. Simon Compaoré vient ainsi de donner un bel exemple d’humilité et de sagesse en optant pour le compromis dans l’intérêt général. Le rapport présenté en conseil des ministres du mercredi 17 mai 2017 contient de bonnes orientations pour la bonne gouvernance dans la police pour que les services payés profitent à l’ensemble des policiers. Les décrets d’application de cette nouvelle réglementation des services payés de la police seront pris en conseil des ministres ultérieurement.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 18:28, par Gangobloh
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Le ministre d’état Simon est un cas . Si tous les ministres travaillaient comme lui, les choses iraient autrement. Je l’ai rencontré plusieurs fois et souvent à des heures on ne dit pas . Même si tous mes problèmes n’ont pas trouvé solution, il a fait ce qu’il pouvait. Pareil pour son collègue des Affaires Étrangères.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:30, par Moneil
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Toutes mes félicitations à Mme Fanta SOMBIE, pour sa nomination au poste de DGSI. Mais comme conseil, il faut demander l’audit des comptes de la Direction avant ton installation, sinon, ??????????, ? je n’ai rien dit , je passais ? ça fait quand même 20 ans que le même SAF est à son poste,depuis 1997 et sans audit, c’est cela aussi notre Administration.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:34, par OKLM
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Qui pourrais-je me situer sur le lancement des concours directs de la fonction publique session de 2017 ?
    A quand commence les dépôts ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:39, par lagitateur
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    "Le pays va mieux",
    merci de poser cette question car cela fait plus de 8 mois que j’attends cela. Le financement a été acquis depuis l’année passée et on ne voit toujours rien venir. Dans les quartiers périphériques, nous souffrons du manque d’électricité. Faites pardon messieurs les gouvernants et pensez à nous aussi un peu.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:43, par Gbè
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Communication orale
    "Il ressort entre autres les réalisations suivantes :

    -  La construction de la centrale hybride photovoltaïque/diesel de 60 kilowatts à Bilgo (Pabré) à hauteur de 2 224 779 183 F CFA ;
    -  La construction de la centrale solaire photovoltaïque communautaire de Ziga d’une puissance de 1,1 mégawatts à hauteur de 1 152 000 000 F CFA ;"

    Il fallait donc construire une centrale de 2 mégawatts (= 2000 kilowatts) à Bilgo au lieu d’une de 60 kilowatts vu les coûts.

    Ou bien il y a erreur quelque part !!!! Si c’est le cas, bien vouloir corriger. Sinon....

    Allons seulement.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 11:10, par Hussein
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Gbê vous avez raison, mais j’ espère que c’ est une erreur de frappe. Sinon si un gouvernement fait construire une centrale quelconque de 60 KW (équivalent de la puissance nécessaire pour alimenter 1500 ampoules de 40 W l’ unité) pour plus de 2 milliards de FCFA (ou 3,05 Million d’ Euro), il y’ a de quoi voir rouge. Je crois qu’ il s’ agit de 60 MW.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:03, par ZONGO MOUSSA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Que ce passe t-il à SOPATEL SILMANDE ?????
    Nous avons approché les travailleurs pour mieux comprendre et c’est très triste ce que nous avons appris. Les magistrats ont grevé, il y a pas eu de licenciements. La santé a grevé, pas eu de licenciement. Les journalistes, pas eu de licenciements. Les finances,SOTRACO, les impôts, les agents de la mairie, les agents du ministère du tourisme, le trésor….pas eu de licenciement. A SOPATEL c’est la gendarmerie qui accompagnait les 25 personnes licenciées au dehors. Nous sommes dans quel monde. On nous fait savoir que le ministre et son SG ont été corrompus pour laisser les responsables dicter leurs lois. A La Palmeraie nous avons eu le même scenario de licenciement et les choses sont restées sont suite. Ce sont les mêmes gérants qui ont fait fermer l’HOTEL OK-INN.
    Ils se disent au dessus de la loi. Ils ont l’argent et les relations pour dicter leur loi. Sinon, de telles pratiques sont inadmissibles. Nous attendons la suite de cette crise à SOPATEL SILMANDE nous allons vous revenir sur l’ensemble de ce groupe et vous parler de celui qu’ils appellent PCA. Nous demandons à Mr Bassolma Bazié doit aussi donner coup de main aux travailleurs des privés pour diminuer le système de vampire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:10, par sauve souris
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    les agents de la santé vous etes prévenu car votre nouveau daf akabi a tout lappé quand il etait daf au ressources animales son passage a eté amère donc je vous préviens

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:12, par Gbè
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Communication orale
    "Il ressort entre autres les réalisations suivantes :

    -  La construction de la centrale hybride photovoltaïque/diesel de 60 kilowatts à Bilgo (Pabré) à hauteur de 2 224 779 183 F CFA ;
    -  La construction de la centrale solaire photovoltaïque communautaire de Ziga d’une puissance de 1,1 mégawatts à hauteur de 1 152 000 000 F CFA ;"

    Il fallait donc construire une centrale de 2 mégawatts (= 2000 kilowatts) à Bilgo au lieu d’une de 60 kilowatts vu les coûts.

    Ou bien il y a erreur quelque part !!!! Si c’est le cas, bien vouloir corriger. Sinon....

    Allons seulement.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 09:55, par lost
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      monsieur/ madame Gbé, il n’y a pas erreur quelque part. Il faut juste chercher à avoir la bonne information ?

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 09:57, par Bilgo
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      Vous avez raison mon frère. il y a des des non-dits. C’est plutôt la somme qui a servi à construire deux centrales(une au Mali et la deuxième à Bilgo). ce qu’il faut signaler est que c’est des centrales hybrides pilotes(prototype de recherche conduite par la fondation 2ie).

      le crime dans tout ça est que la centrale de Bilgo a été inaugurée le 31 mars 2016 et à l’heure où je vous parle aucun kwh n’est encore sortie de la centrale. Ils nous ont retiré nos champs on attend toujours le précieux jus please !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:15, par paysannoir
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Avant les postes du compact faisaient l’objet d’un avis de recrutement. Maintenant on nomme des potes. US-embassy, vous êtes PK avec ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:27, par Anissal
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Félicitation à Mme Fanta SOMBIE pour sa nomination au poste de DGSI/MEF. Que le tout Puissant t’accompagne dans cette mission.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:23, par jerkilo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Le compte rendu du Conseil des ministres est laconique et succinct. Car ce que les ministres exposent directement aux journalistes à leur sortie du CM n’apparaît généralement pas dans les CR/CM. Alors est-ce un rapport/résumé du CM ou un compte rendu ? Que les spécialistes en rédaction administrative m’éclaire. Le CM étant une activité gouvernementale périodique qui éclaire le peuple sur les actions et les orientations de l’exécutif, on devrait lui accorder plus de soin et d’importance : il n’ y a pas que les nominations qui intéressent les burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:45, par Agent ministère de la Santé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Y a quel problème au ministère de la santé pour que le DAF nommé il y a seulement deux mois soit remplacé au conseil des ministres d’hier ? Cette affaire mérite au moins une explication non

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 11:38, par L’INVESTIGATEUR
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Mais ou se cache le syndicat des Administratifs de la Santé ? Est il mort né ou quoi ?
    J’en profite pour demander au Bureau provisoire de démissionner car en réalité ils sont inefficaces sur tout le plan et il parait qu’ils occupent les postes du bureau pour protéger leurs intérêts. Nous voulons un nouveau bureau sans administrateurs corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:20, par Bangé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Que se passe t’il au MRAH ? on a l’impression que le ministre et le SG ne sont pas en phase avec la réalité terrain. je vous rappelle nos problèmes dans nos régions :
    - des DR qui passe tout leur temps à être en mission,
    - aucune AG entre agents et DR ;
    - aucun compte rendu sur les finances de la DRRAH ;
    - des protocoles avec des partenaires exécutes dans l’ombre sans bilan,
    - aucune motivation des services centraux au niveau des DRRAH ;
    - les ristournes des campagnes PPCB sont impunément empoché sans faire de compte rendu : chacun vient s’enrichir pour repartir ;
    - une complicité des missions d’inspection technique
    et j’en passe....................... le MRAH engagez vous !!!

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 22:13, par Sid Pa Yii
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

      J’approuve et si le Président de la CRA l’a dit à la Journée Nationale du Paysan : "l’élevage
      est une mine d’or qui dort" cela est dû en partie à l’incompétence, l’indolence et l’inertie de ses cadres
      responsabilisés ! La promotion des jeunes n’est pas faite et ils quittent quasiment tous le ministère
      pour les ONG ou projets et ne parler pas du DGPA qui est un incompétent doublé d’un affairisme
      qui n’a de pareil que ce que son oncle A B l’a enseigné ! Que vrai toilettage soit fait par le ministre
      pour qu’enfin l’élevage occupe véritablement la place qu’elle mérite au niveau du pays.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 12:40, par PRESIDENT
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    trois ministres avaient quelque chose à dire, le reste est venu assisté. triste

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:43, par BABOU
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Mr le ministre de l’énergie ou en êtes vous avec l’électrification des quartiers périphérique de OUAGA lotie depuis 2003 .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:39, par Toma
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    De la récupération seulement au ministère de l’énergie, publiez la date de lancement de ses projets on verra.
    Le projet de la centrale de Bilgo a commencé en 2012.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 19:37, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Bonjour,
    Je lis que 3 bâtiments seront loués au profit de l’administration pour un coût de 57 328 000 F.
    Merci de préciser : par mois ?
    Par ailleurs, qu’en est-il de l’immeuble CGP, appartenant à l’Etat ? au moins 1 de ces administrations ne peut pas l’occuper ? il n’y aurait pas de loyer à payer ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:49, par togsse
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Monsieur le Ministre de la Santé, il faut que ça bouge, essayer de ne pas augmenter les frustrations avec des agents qui cumulent les missions pendant que certains sont au repos absolu. Travaillez avec vos directions centrales pour que ce ne soient pas toujours les DRS et leurs CISSE qui soient toujours sur les routes, de sorte qu’ils cumulent les missions au grand bonheur des chauffeurs, surtout que la fameuse note du Ministre Smaïla les donne tous le droits. les DRS doivent bouger pour permettre aux jeunes de s’assayer

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 15:33, par KIKIDENI
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    C’est très dommage pour la région de l’Est. Suivez les nominations nous sortons toujours avec zero poste à chaque conseil de ministre et pire les quelque rares poste que nous avons on nous les retire c’est le cas du DG de la SONAGES. Au moins sous Kouassi Blaise l’équilibre régional était respecté mais avec ce trio si tu n’est pas du centre, tu es du nord ou du plateau central et ils pensent que les autres sont là pour les accompagner. Je dirais honte aux politiciens de la région qui soutiennent cette mouvance. Sous le CDP certains n’ont fait qu’exprimer leur propre nature en parlant de patrimonialisation du pouvoir car à l’analyse on se rend compte qu’ils sont pire que Blaise et son CDP. En fait c’étaient eux même que voulaient créer cet esprit au CDP. Unité Nationale où es-tu ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:43, par Yamb Yell Benewendee
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 17 mai 2017

    Abat la Magouiille, abat les arrangements la mediocrite intellectuelle, abat les nominations au MCC , Yamb yell Benewende

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés