Mutineries au bord de la lagune ébrié : WANEP Côte d’Ivoire en appelle au sens de responsabilité de tous

lundi 15 mai 2017 à 15h55min

Ceci est une déclaration du Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix en Côte d’Ivoire (WANEP Côte d’Ivoire), suite à la mutinerie dans certaines casernes ivoiriennes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mutineries au bord de la lagune ébrié : WANEP Côte d’Ivoire en appelle au sens de responsabilité de tous

Depuis le mois de janvier 2017, la Côte d’Ivoire, notre pays est confronté à une crise socio sécuritaire avec des mutineries, des mouvements d’anciens soldats démobilisés et des grèves de fonctionnaires. Après une accalmie et une demande de trêve sociale, depuis le vendredi 12 mai 2017, l’on assiste à une reprise des mutineries sur l’ensemble du territoire avec la ville de Bouaké comme épicentre.

Le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix en Côte d’Ivoire (WANEP Côte d’Ivoire), qui œuvre depuis 2003 à la construction et à la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire, ne saurait rester muet face à cette situation préoccupante pour l’ensemble des populations vivant dans notre pays. C’est pourquoi le WANEP Côte d’Ivoire en appelle au sens de responsabilité de tous et à l’esprit civique de chacun. En effet, tout en reconnaissant la nécessité pour l’Etat de Côte d’’Ivoire de rétablir son autorité sur l’ensemble du territoire national, WANEP Côte d’Ivoire exhorte le Gouvernent à continuer de privilégier le dialogue avec les mutins.

L’option militaire aux issues incertaines et aux conséquences forcément désastreuses en termes de traumatismes, de dégâts matériels et de pertes en vies humaines ne nous paraît pas la meilleure des solutions à un différend qui avait déjà obtenu des avancées notables par la négociation, et ce au regard de notre passé récent et de la fragilité du pays. Elle ne devrait être que l’ultime recours en cas d’échec total de toutes initiatives et actions de règlement pacifique de la crise. WANEP Côte d’Ivoire demande aux mutins de cesser la défiance à l’autorité et regagner les casernes afin de laisser la place au dialogue comme seule possibilité de règlement de leurs revendications.

WANEP Côte d’Ivoire réitère sa volonté d’aider au règlement pacifique de cette crise qui perdure. Les populations ivoiriennes dans leur grand ensemble ont trop souffert des violences armées et n’aspirent résolument qu’à la paix. Préservons le climat de paix et privilégions le dialogue national pour sauver les acquis encore fragiles et nos vies !

Que Dieu veille sur la Côte d’Ivoire !

Fait à Abidjan, le 14 Mai 2017

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés