France : Édouard Philippe à Matignon

lundi 15 mai 2017 à 15h53min

Ce lundi 15 mai 2017, Emmanuel Macron a désigné le chef de son prochain gouvernement. Édouard Philippe, 46 ans, mairie du Havre, s’est vu confier les clés de Matignon.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
France : Édouard Philippe à Matignon

Son nom était l’un de ceux les plus cités parmi les favoris pour le poste de Premier ministre. Peu après 14heures, heure de Paris, l’information a été donnée par le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler. Le choix du Président Macron a porté sur d’Edouard Philippe pour occuper le poste de Premier ministre.

A 46 ans, le maire du Havre, élu depuis 2010 sous l’UMP qui devient ensuite les Républicains (LR), Juppeiste intrépide, devient le 22e chef de gouvernement de la Ve République (le 23e si l’on compte les deux passages de Jacques Chirac à Matignon).

Née le 28 novembre 1970 à Rouen d’un père professeur de français, Édouard Philippe a fait son année préparatoire au lycée Janson-de-Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris. Diplômé à Sciences Po-Paris en 1992 puis à l’Ena (promotion Marc Bloch), il débute sa carrière de militant au sein du Parti socialiste, aux côtés de Michel Rocard alors premier ministre de François Mitterrand. A sa sortie de l’ENA, Edouard Philippe, intègre le Conseil d’Etat et se spécialise dans le droit des marchés publics.

En 2001 il intègre l’équipe municipale d’Antoine Rufenacht, le chiraquien maire du Havre. En 2002, Édouard Philippe participe à la création de l’UMP aux côtés d’Alain Juppé. Il sera ensuite son conseiller spécial au ministère de l’Ecologie en 2007 dont il affirme être « indéfectiblement lié » à lui. De 2007 à 2010, il a occupé le poste de directeur des Affaires publiques à AREVA. Il fait la connaissance d’Emmanuel Macron en 2011 lors d’un diner. Les deux se seraient régulièrement revus, au point de devenir des amis. On le sait très opposé à Nicolas Sarkozy auquel il voue une haine farouche depuis qu’ils en sont presque venus aux mains, le 17 novembre 2002, lors du congrès fondateur de l’UMP.

Après la primaire, Édouard Philippe avait été intégré à l’équipe de François Fillon au nom du rassemblement. Il l’a ensuite quitté le 2 mars, après l’annonce de la mise en examen du candidat, évoquant un « souci de cohérence ».

Édouard Philippe avait invité le nouveau locataire de l’Élysée à un défi : "transgresser" la « tradition » qui veut qu’un président élu désigne un Premier ministre issu de sa majorité. C’est chose faite.

Youmali Koanari
Lefaso.net
Source : le figaro, le monde, huffingtonpost, le parisen.

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés