Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

LEFASO.NET | Youmali KOANARI (Stagiaire) • lundi 15 mai 2017 à 15h54min

Malgré les menaces du chef d’état-major général de l’armée, le général Sékou Touré, le mouvement d’humeur des militaires que connait la côte d’ivoire s’est poursuivi ce lundi 15 mai 2017 à Bouake et à Abidjan. Les militaires sont déterminés à percevoir les reliquats des primes promises par le gouvernement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

À la caserne d’Akouedou, un quartier d’Abidjan, les tirs se sont poursuivis ce lundi 15 mai 2017. Plusieurs barricades ont été érigées dans les artères de la ville, empêchant les habitants de se rendre au centre-ville d’Abidjan. À Bouake, des tirs fréquents ont été effectués dans les rues de la ville, obligeant les populations à rester chez elles. Un démobilisé est décédé samedi dernier suite à une blessure par balle. Les mutins avaient ouvert le feu sur un groupe de démobilisés. En outre, six personnes ont été blessées par balles suite lors du rassemblement citoyen de protestation contre la mutinerie autour du rond-point de la préfecture de police de Bouake le dimanche.

Le mouvement d’humeur se poursuit malgré les menaces du chef d’état-major général de l’armée Sékou Touré, qui avait mis en garde les mutins ce week-end, et annoncé qu’une "opération militaire était en cours pour rétablir l’ordre".
Des blindés légers des forces de sécurité s’étaient postés, dimanche 14 mai, à une cinquantaine de kilomètres de Bouaké.

Les mutins sont déterminés à percevoir le reliquat de leurs primes notamment les 7 millions de francs CFA restants que le gouvernement avait promis de leur verser dès le mois de mai.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Source : Jeune Afrique, France 24, 20 minutes.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mai à 08:46, par La Barbe
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Il ne faut jamais diner avec le diable. Voilà les conséquences. Pauvre ADO yako !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 11:16, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    - Ce sont les conséquences de la traîtrise de ADO à l’égard de SORO ! Voyez !

    SORO a tenu tête à GBAGBO, il a même fuit se réfugier ici au Burkina avec ses hommes. D’ici, ils sont repartis faire la guerre. SORO a même été PM de GBAGBO. Par finir il y a eu des élections. Suite à la pagaille qui a suivi, SORO s’est rangé du côté de ADO.

    Toi ADO tu prends le pouvoir et tu mets d’abord en conflit SORO et Hamed BAGAYOGO le ministre de la sécurité. Ensuite SORO en tant que PAN est normalement le dauphin constitutionnel. Le traître ADO pour l’écarter, modifie la Constitution et y introduit le poste de vice-président et il fait adopter la nouvelle constitution par la même AN présidée par SORO, tout ceci pour mettre SORO au pied du mur et devant le fait accompli. Ensuite, il nomme au poste de vice-président son ancien PM Daniel Kablan DUNCAN, un du RDA pro-BÉDIÉ qui n’a rien fait pour mériter ce poste. Toujours dans sa félonie, lors de la 1ère mutinerie des soldats, ADO limoge le Général Smaïla BAGAYOGO qui fut Chef d’Etat-Major des FRCI et c’est sous sa conduite que les jeunes ont combattu jusqu’à parvenir au pouvoir. Sans oublier que quand IB rendait la vie dure à ADO en lui exigeant le grade de Général (il était Sergent), c’est encore SORO qui a envoyé ses hommes pour anéantir IB.

    - Mais ADO se Trompe ! Les gars de SORO comme WATTAO, Chérif Souleymane, KONÉ Issiaka et autres, et même Hamed BAGAYOGO, Smaïla BAGAYOGO ne peuvent être contre SORO. N’est-ce pas le même WATTAO qui a porté SORO au dos pour s’enfuir de l’avion tiré d’une roquette par les éléments de GBAGBO ? Il y a des choses qui ne s’oublient pas entre frères d’armes. Et ADO qui n’est pas militaire, ni n’a combattu nul part dans un maquis, ignore ce genre de choses !!!!

    CONCLUSION : ADO a allumé un feu qui risque de le consumer !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 12:08, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Bien vu mon ami Kôrô Yamyélé : A ce que je vois, en créant le poste de vice-président, et mettant SORO de côté, ADO a décidé de rendre son pays ingouvernable. Il fallait s’attendre à la réponse des amis rebelles de SORO. Peut-être ADO a pour conseiller sous-marin Blaise Compaoré, pour lui quand il était maître du Faso, préférait l’injustice comme subi SORO qui a risqué sa peau pour offrir gratuitement le pouvoir a ADO, que le désordre, car l’injustice peut se réparer politiquement, mais le désordre comme celui qui lui a fait fuir avant midi, n’est pas maîtrisable. Les rebelles voyant le pouvoir échappé à leur mentor SORO, ont fait le choix du désordre pour réparer l’injustice dont eux-mêmes sont victimes en voyant le gâteau se partagé entre Bédié et ADO. Mais ou ira la Cote d’Ivoire dans cette injustice ? Dieu seul le sait.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:30, par Bolgo HanbaK
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Le Koro, c’est du propre. Si moi meme j’ etais a la place de Soro, j’ allais rien faire pour lui rendre la vie facile. Regarde, Koro, tu vas chercher quelque chose parmi les abeilles, tu sors et les mouches veulent s’amuser avec toi. Tu fais quoi ? Meme si ADO trouve les milliards la pour calmwer cette situation, il y aura une autre situation. Une proposition. Le peureux de Ziniare a fui avec nos argents, 241 milliards. Lui ADO qui est un financier, il n’a pas eu honte, il a pris ca garde. Il n’a ca prendre completer payer les mutins et si ca suffit pas, il n’a ca vandre les vehiccules la ajouter. Ko ti mogo gnini. Je ne suis pas content du malheur de ADO mais il na ca savoir que l’ ingratitude se paie tres cher ici bas. Il a ete ingrta aussi par rapport aux Burkina -Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:31, par Bolgo HanbaK
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Moi je vais pas donner ma peau a trouer par les Ble Gourdin et apres, des vaurientistes viennent pour tout prendre. ADO a cherche, il a trouve. Etre docteur en economie ne veut pas dire connaitre la politique. Allons doucement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:35, par Balguintogsba
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Il y a des adages et proverbes qui doivent nous donner de l’inspiration dans notre quotidien :
    - "ça n’arrive jamais qu’aux autres"
    - "qui sème le vent récolte la tempête"
    - "qui tuE par l’épée péri par l’épée"

    Maintenant si tu agis en connaissance des causes ne soit donc pas étonné de ce qui va t’arriver et ne demande pas non plus à ce qu’on s’apitoyer sur ton sort.

    MAINTENANT DIEU BÉNISSE LE PRÉSIDENT DU FASO POUR QU’IL N’AI PAS DES ACTIONS ET COMPROMISSIONS QUI CONDUISENT SON PAYS DANS UNE TELLE SITUATION.

    UNION DE PRIÈRE,

    AMEN...!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 17:28, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Bien vu mon ami Kôrô Yamyélé : A ce que je vois, en créant le poste de vice-président, et mettant SORO de côté, ADO a décidé de rendre son pays ingouvernable. Il fallait s’attendre à la réponse des amis rebelles de SORO. Peut-être ADO a pour conseiller sous-marin Blaise Compaoré, pour lui quand il était maître du Faso, préférait l’injustice comme subi SORO qui a risqué sa peau pour offrir gratuitement le pouvoir a ADO, que le désordre, car l’injustice peut se réparer politiquement, mais le désordre comme celui qui lui a fait fuir avant midi, n’est pas maîtrisable. Les rebelles voyant le pouvoir échappé à leur mentor SORO, ont fait le choix du désordre pour réparer l’injustice dont eux-mêmes sont victimes en voyant le gâteau se partagé entre Bédié et ADO. Mais ou ira la Cote d’Ivoire dans cette injustice ? Dieu seul le sait.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 18:01, par sogo
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    Ah oui mon frère tu as raison ça n’arrive pas qu’aux autres j’ai peur que lui ADO viennent se refuser et prendre la nationalité Burkinabé. Un conseil d’ami mon Président on ne joue pas avec le feu. Ils ont vendu leur vie pour que vous soyez au pouvoir donc il faut respecter la parole ; sinon vous allez finir comme votre ami je ne te souhaite pas. D’après les vieux on ne s’amuse pas avec un chien parce qu’on ne connait pas son sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 18:15, par sogo
    En réponse à : Côte d’Ivoire : Les mutins ne décolèrent pas

    "Celui qui bouffe la tête n’a pas peur des yeux" juste pour dire au Chef d’Etat Major Sekou Toure que les mutins ils ont faire la guerre pour que ADO vienne au pouvoir donc ce ne sont pas des menace qui vont les faire peur ; d’après Ticken ’’ a yan ka wari di woho’’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés