Journée spéciale Black So Man

LEFASO.NET | Haoua Touré • mardi 16 mai 2017 à 13h40min

La journée du vendredi 12 Mai 2017 dans la ville de Bobo fut spéciale. Elle a été marquée par des activités en hommage à l’artiste Black So Man, décédé en 2002.
Un artiste ne meurt jamais et vit toujours à travers ses œuvres. L’artiste burkinabè et femme de Black So Man, Adji a tenu à rendre hommage à ce dernier pour marquer les quinze années de sa disparition par des activités symboliques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée spéciale Black So Man

Ainsi, accompagnée de ses collègues artistes comme Baz Bill et le prince Zoetaba notamment qu’elle appelle affectueusement ses ainés, ils ont procédé à la remise d’un don à l’hôpital Souro Sanou.

Le lot est composé de boissons, détergents, bassines … pour les malades et du café pour donner du tonus aux infirmiers de garde. Le choix de Adji s’est porté sur ce département pédiatrique in memorium à l’illustre disparu qui adorait les enfants.
Le don a été symboliquement remis au chef de département pédiatrique avant une visite et une distribution de cadeaux aux malades pour leur donner du réconfort.
L’hommage s’est poursuivi dans la soirée avec un concert spécial Black So Man. De nombreux artistes musiciens ou humoristiques Bobolais et Ouagalais se sont succédé sur scène pour lui rendre hommage. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mai à 16:33, par Intergre Bourkindi
    En réponse à : Journée spéciale Black So Man

    Belle initiative.
    Les artistes ne meurent jamais. Ils vivent éternellement à travers leurs œuvres.
    Honneur au regretté Black so man. On ne t’oubliera jamais.
    Bravo à Adji pour cette belle initiative.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 16:50, par Truth Hurts
    En réponse à : Journée spéciale Black So Man

    Paix à l’âme de ce patriote hors pair. Tout çà c’est bien. Mais jusqu’à présent, nous avons des doutes sur les circonstances de la tragique disparition de l’artiste après un accident à quelques encablures du tristement célèbre Conseil. Qu’est-ce qui s’est réellement passé ? N’est-ce pas un accident provoqué ? Et qu’est-ce que sa femme, Adji en dit, elle qui était dans la voiture avec son mari ? A ma connaissance, rien. Motus et bouche cousue. Quoi qu’il en soit, et comme l’a si bien dit le Professeur Ki-Zerbo, nul ne saurait échapper à tous les tribunaux. En tout cas, pas celui d’ALLAH LE TOUT PUISSANT, L’OMNISCIENT, L’OMNIPOTENT. Wait and see.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés