Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mardi 16 mai 2017 à 00h35min

Réunies au sein d’une coalition, une dizaine d’organisations de la société civile organise « les journées de dénonciation de l’impunité des crimes de sang et des crimes économiques » les 19 et 20 mai 2017. Forum d’échanges et de témoignages et meeting de dénonciation sont au menu de ces journées qui se tiendront à la Maison du peuple de Ouagadougou. L’annonce a été faite, le 15 mai, au cours d’une conférence de presse animée par le comité d’organisation, au Centre national de presse Norbert Zongo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

Après l’insurrection populaire d’octobre 2014 et la résistance au putsch de septembre 2015, le peuple s’attendait à un changement véritable. Mais, que nenni ! Les dossiers des crimes de sang commis sous le règne de Blaise Compaoré (Dabo Boukary, Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune, Thomas Sankara, les élèves de Garango, Flavien Nébié et bien d’autres) n’ont pas connu jusque-là d’avancement véritable. Les dossiers judiciaires de l’insurrection et de la résistance au putsch ne connaissent pas meilleur sort. Tout comme les dossiers de crimes économiques.

Ces « journées de dénonciation de l’impunité des crimes de sang et des crimes économiques » visent donc à protester contre ces faits et interpeler l’autorité sur son obligation à travailler à lutter efficacement contre l’impunité. C’est aussi l’occasion d’appeler les populations à se mobiliser effectivement contre l’impunité. « Nous organisons ces manifestations parce que nous nous rendons compte que l’impunité persiste toujours dans notre pays aussi bien pour les auteurs de crimes économiques que les auteurs de crimes de sang. Alors que l’une des raisons qui ont prévalu à une insurrection populaire, c’est justement pour que l’impunité puisse prendre fin », a précisé Ali Sanou, secrétaire général du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) et co-animateur de la conférence de presse.

Un forum et un meeting pour dénoncer l’impunité

Les organisateurs, convaincus que rien ne s’acquiert sans pression avec le pouvoir du MPP et alliés veulent donc donner de la voix et mettre les gouvernants face à leur responsabilité. « Ainsi, il apparait évident et nous ne nous faisons pas d’illusions que l’indépendance de la justice et la manifestation de la vérité et de la justice dans les dossiers de crimes de sang peuvent provenir que de la pression populaire. Si non, le peuple vivra toujours une justice à deux vitesses : une justice clémente pour les riches, les pilleurs de l’Etat et les grands criminels d’un côté et une justice cruelle pour les gens pauvres et faibles du peuple de l’autre », a soutenu Elie Tarpaga, le président du Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP).

Ces journées de dénonciation sont portées par les structures ci-après : Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP), MBDHP, REN-LAC, UGEB, ABASSEP, AESO, ODJ, SYNAMUB, CADDL, CCVC de la ville de Ouagadougou. Elles se dérouleront à la Maison du peuple de Ouagadougou, les 19 et 20 mai prochain. Le premier jour sera consacré à un forum d’échanges et de témoignages sur les crimes économiques et de sang. Le lendemain 20 mai, à partir de 8h, il est prévu un meeting de dénonciation de l’impunité des crimes de sang et des crimes économiques, de l’aggravation de la vie chère et de la corruption.

De ’Roch la solution’’ à ‘’Roch la désillusion’’

Le comité d’organisation appelle donc les populations de la ville de Ouagadougou à sortir massivement. Car, précisent-ils, « près d’un an et demi après l’arrivée au pouvoir du MPP et alliés, les masses populaires constatent que les avancées révolutionnaires qu’elles ont réalisées à travers l’insurrection populaire et la résistance au putsch sont en train d’être remises en cause ». Ce qui qui leur fait dire que « de ‘’Roch la solution’’, on est manifestement à ‘’Roch la désillusion’’ ».

Les organisateurs de cette manifestation disent s’inquiéter également des « manœuvres » en cours dans les camps du pouvoir et de l’opposition pour aller vers une pseudo-réconciliation nationale. « En réalité, il s’agit pour des amis d’hier qui ont endeuillé et appauvri notre peuple de trouver des portes de sorties à leur propre crise sur le dos du peuple et des martyrs tombés pour la justice et la liberté », a confié Elie Tarpaga.

Moussa Diallo
Lefaos.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mai à 23:49, par ZAKASOBA
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    il y a trop de cafouillage dans le pays ,il faut que l’autorité de l’État se fasse valoir .La liberté en démocratie ne doit pas rimer avec cette pagaille qu’on laisse voir ;chaque jour des groupuscules se font entendre au petit écran ,dans le radios ,la presse écrite intimant des ultimatum et autres.
    Trop de liberté tue la liberté

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 06:01, par Gangobloh
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Hummmmhhh quand hypocrisie, aigreur, jalousie et la haine nous habitent. Depuis l’insurrection qui a changé de mentalité ? La population s’est insurgée pour chasser Blaise et après ? À t elle chsngé de mentalité ? Si les maux qui ont poussé à nous insurger continuent c’est que le diagnostic était mal posé. La population doit changer de mentalité et cela aidera le pouvoir à tourner la page . Nous connaissons les maux qui minent notre société : La corruption, la fraude sous toutes ses formes , les détournements de fonds publics, les nominations de complaisance, les rackettes, la gabegie du pouvoir... Tournons la page à tous maux et nous verrons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:16, par coolio
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    J’APPROUVE, CE N’EST QUE DE CETTE FACON QUE NOUS POUVONS FAIRE BOUGER LES LIGNES, DU COURAGE ET RENDEZ-VOUS LES 19 ET 20 MAI 2017.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:19, par parattention
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    si ça continue comme cela, je puis vous assurer qu,on aura pas l,occasion de célébrer un 3ème anniversaire de notre insurrection populaire car d,ici cette date, les ingrédients qui nous manquaient pour aller à une autre seront bien réunis. Donc, faisons beaucoup attention !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 09:24, par lundi matin
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    j ’espère que cette fois ci au forum vous allez porter à la connaissance du publique les dossiers de crime économique ( malversation ,corruption détournement ..) qui font objet de saisines. On n’ a marre d’entendre tous les jours les affirmation gratuites : il ont fuit avec nos milliards ,allez récupérer nos milliards.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:12, par LE SAGE
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Mais je ne comprend pas pourquoi les gens ont peur de vivre une nouvelle insurrection si cela est nécessaire pour résoudre définitivement les maux de la société que nous dénonçons chaque jour. Avec le MPP, il n’y a véritablement pas de changement. Ayant le courage d’achever l’insurrection pour définitivement tourner la page de l’histoire. C’est en cela que le BF sera un pays libre, de justice et de prospérité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:16, par off
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Je pense personnellement que de "Rock la solution", on est aujourd’hui à "Rock le problème". Ce d’autant plus que depuis son accession à la magistrature suprême, aucun vrai problème qui a conduit à l’insurrection n’a été abordé. Je pense aux crimes économiques et de sang (les dossiers ouverts sous la transition ont été fermés par ce régime), à la corruption(aucune poursuite n’est engagéé pour recouvrer les milliards dans et hors du pays), au népotisme (nomination aux Ministère des affaires étrangères), à la gabégie (train de vie des Ministres et autres dignitaires), aux problèmes des parcelles (tous les maires arrêtés sous la transition ont été libérés).... La liste est très longue, trop longue même. Pire, on a l’impression que Rock veut s’attaquer à cette vaillante jeunesse grace à qui il est là où il est (tentative de diabolisation des OSC, de l’opposition et de liquidation des syndicats,). Dites moi bonnes gens, depuis quand et dans quel pays vous avez vu un régime post crise qui n’a opéré aucun changement ni dans la hiérarchie administrative, ni dans la hirarchie militaire et paramilitaire ? Il suffit de dire qu’on est MPP et on est absout. Mais que le Président sache que le Burkina est un pays de savane, qu’il se souvienne aussi que ses compagnons du CDP sont aujourd’hui dans les deux camps et sont au courant de beaucoup de choses. Je conviens que des efforts sont fournis mais non seulement ils sont minimes (gratuité des soins, refection des voies, recrutement de jeunes dans l’enseignement...) mais aussi et surtout parce qu’ ils ne résolvent aucun des problèmes des insurgés. On ne demande pas au Président de souffrir mais de travailler car pour enfoncer un clou, il ne suffit seulement de taper fort mais il faut taper juste sur le clou.
    Bref, si donc Le Président, au lieu d’affronter les problèmes préfère les solutions cosmétiques pour une plaie qui gangraine, il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même.
    A bon entendeur.......................................

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:17, par zwwa
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Enoncer des fairs, envoyez des preuves la justice en avisera on ne peut pas mettre les gens en prison pour vos beaux yeux....

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:19, par BONKOUNGOU
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Du courage à vous ! Sachiez donné les bonnes et vraies informations au peuple pour qu’il puisse prendre des mesures idoines.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:25, par LE 29 AVRIL
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Il faut se dire la vérité. Décidément, rien ne va dans ce pays. Partout ça crie. Mais je ne comprend pas le courage du Président qui maintient un Gouvernement incompétent, alors qu’il pouvait donner l’espoir aux populations en changeant des hommes capables de faire bouger les choses. Actuellement, les Ministres ne font que se bousculer pour les missions à l’extérieur, pour découvrir les pays, avoir des contacts pour après nous laisser avec des problèmes. Pourquoi s’entêter avec des hommes incompétents Monsieur le Président ? Dans l’administration, ce sont les mêmes DG, les mêmes directeurs qui sont là avant pendant et après l’insurrection qui continuent avec les malversations financières, qui oppriment les agents et qui ont les mêmes comportements arrogants. D’autres ont juste connus des rotations de postes.
    Vous ne pensez pas que la grogne sociale peut emporter votre régime Monsieur le Président ?
    Un homme prévenu en vaut deux.
    Les mêmes causes dans les mêmes conditions produisent nécessairement les mêmes effets.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:34, par off
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Je pense personnellement que de "Rock la solution", on est aujourd’hui à "Rock le problème". Ce d’autant plus que depuis son accession à la magistrature suprême, aucun vrai problème qui a conduit à l’insurrection n’a été abordé. Je pense aux crimes économiques et de sang (les dossiers ouverts sous la transition ont été fermés par ce régime), à la corruption(aucune poursuite n’est engagéé pour recouvrer les milliards dans et hors du pays), au népotisme (nomination aux Ministère des affaires étrangères), à la gabégie (train de vie des Ministres et autres dignitaires), aux problèmes des parcelles (tous les maires arrêtés sous la transition ont été libérés).... La liste est très longue, trop longue même. Pire, on a l’impression que Rock veut s’attaquer à cette vaillante jeunesse grace à qui il est là où il est (tentative de diabolisation des OSC, de l’opposition et de liquidation des syndicats,). Dites moi bonnes gens, depuis quand et dans quel pays vous avez vu un régime post crise qui n’a opéré aucun changement ni dans la hiérarchie administrative, ni dans la hirarchie militaire et paramilitaire ? Il suffit de dire qu’on est MPP et on est absout. Mais que le Président sache que le Burkina est un pays de savane, qu’il se souvienne aussi que ses compagnons du CDP sont aujourd’hui dans les deux camps et sont au courant de beaucoup de choses. Je conviens que des efforts sont fournis mais non seulement ils sont minimes (gratuité des soins, refection des voies, recrutement de jeunes dans l’enseignement...) mais aussi et surtout parce qu’ ils ne résolvent aucun des problèmes des insurgés. On ne demande pas au Président de souffrir mais de travailler car pour enfoncer un clou, il ne suffit seulement de taper fort mais il faut taper juste sur le clou.
    Bref, si donc Le Président, au lieu d’affronter les problèmes préfère les solutions cosmétiques pour une plaie qui gangraine, il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même.
    A bon entendeur.......................................

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 10:39, par LE MPP
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Aujourd’hui, si le Peuple arrive à renverser ce régime, il a fini avec le régime des trois décennies.
    Aujourd’hui, tous ceux qui ont déposer leurs valises au MPP sont soit des opportunistes (donc qui se soucient peu de l’intérêt général), soit des gens qui ont commis des crimes de sang et des crimes économiques qui ont besoin de protection. Cette analyse est valable pour les autres partis de la majorité.
    Je ne dis pas que ceux qui sont restés au CDP sont propres, mais ils sont plus sérieux que leurs camarades qui sont allés au MPP.

    On ne pourra jamais parler de justice, de lutte contre l’impunité et la corruption et partant du développement avec des gens qui cherchent d’abord à protéger leurs intérêts en ignorant l’intérêt du Peuple.
    Merci pour la vision, rendez vous à la maison du Peuple. Vive la justice !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 12:17, par Pol
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Vous nous emmerdez à la fin là ! c’est vous qui aviez accepté le mea-culpa des gens du MPP qui se sont familiarisés avec le pouvoir depuis plus de 30 ans pour la plus part et plus de 15 à 27 ans pour d’autres dont vous aviez aveuglement et moutonnement cru qu’ils pouvaient apporter un changement vrai dans ce pays ! vous aussi mettez vous à leur place ! Même ceux dont vous aviez cru qu’ils sont intègres ou propres ne les ont pas rejoint et occupent des gros postes et même certains osc dont des membres sont devenus millionnaires.Au BF c’est le ôte toi pour que je mis mette ! voila la situation au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 12:22, par J’aime mon pays
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Nous réclamons ZIDA. Lui, au moins, avait pris parti pour le peuple ce, au risque de sa vie. Peu importe les maigres affaires qu’on lui reproche, nul n’étant parfait (sous nos yeux, ils sont en train de faire pire), seul compte la volonté d’être résolument du côté du peuple. Il faut que Issaac Yacouba ZIDA revienne. Nous réclamons Isaac yacouba ZIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 12:35, par je suis du nouveau regime
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Marre de ces genres d’individus qui généralement sont "sortis" après que les insurgés soient "rentrés" pour se tailler la proie !Parmis vous yen a qui connaissent même pas l’odeur du lacry et qui prétendent défendre l’intérêt du peuple.On n’a tout vu et entendu après l’insurection !
    Allez au Venezuela et vous comprendrez que le Burkina est un pays où il fait bon vivre(à part la chaleur).Arrêtez de peindre toujours du noir partout !
    Y a quel pays au monde où il n’y a pas les maux dont vous parlez.
    Apportez des solutions concrètes sur le chômage des jeunes, comment develppoer l’économie, l’agriculture et quittez vos postures de dénonciations !
    On vous a assez vus !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:09, par Skiter
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Ce que ces mrs cherchent n’est pas difficile à comprendre.On fait du tapage, du rabachage, et ainsi on tape dans l’oeil d’un recruteur d’un grand parti politique.liasse de billets et le tour est joué.A quand le prochain "lutteur contre la corruption" ?
    Vous rigolez.Le Burkina a raté sa chance durant l’insurrection pour faire bouger les choses, mais il n’en a pas voulue.Tout ce qui vient n’est que stériles gesticulations !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:10, par lundi matin
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    il temps pour OSC de saisir la justice avec des preuves pour que nous puissions vous suivre parce-que c’est trop facile de les accuser de crime économique. nous voulons des preuves , des plaintes pour crédibiliser vos dénonciation. Une dénonciation sans un fond de dossier , un minimum de preuve est une annonciation voir une incitation. C’est vraiment ridicules maintenant apporter les copies vos preuves de détournement de mal-gouvernance à la maison du peuple le 19 et 20 mai autrement dit la maison du peuple deviendra la maison des minables le 19 et 20 mai.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:26, par lundi matin
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    On viendra à la maison du peuple pas pour écouter les dénonciation seulement mais pour voire les preuves des détournements de nos milliards et à la fin du forum -meeting nous irons directement à la justice pour portes les plaintes avec les preuves que vous nous présenterez les 19 et 20 mai. Des OSC minables comme ça nous voulons un travail de fond.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:45, par lundi matin
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Seul les OSC racailles dénoncent sans preuves ni le kilo de porter plainte.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 14:10, par veritas country
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Rock franchement le peuple souffre. Si lasouffrance etait greffée d’espoir on pouvait comprendre. Souvent ce n’est pas question d’argent , ce qui frustre les gens, c’est la continuité des anciennes pratiqe du regime de Blaise. Pas de transparence dans les services, les salles de réunion dans les services étatiques sont louées et l’argent reçu rentre dans les poches des premiers responsables. Quand il y a des missions, ce sont les mêmes qui participent toujours. Rock imaginez-vous si les locations de salles de réunion et les chambers étaient reversées au Tresor public. Peut-être pour les réparations de lits et autres, on prévoit un taux pour cela. Rock les Burkinabè t’ont aimé et t’ont voté. Il faut les aider

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 14:55, par YEKOU
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Nous sommes tous coupables !
    Après l’insurrection nous avons eux le choix entre repartir sur une base propre avec des gens nouveaux qui n’ont jamais eu à faire aux anciens caciques du pouvoir ou rester dans la continuité. Nous avons choisi en majorité la continuité avec les mêmes.
    De tous les burkinabé pouvons nous dire que les RSS sont les plus intelligents de tous ?
    Mais nous les avons choisi. Donc tous coupables !!!
    Alors soit il faut maintenant mettre un terme à tous ça, soit arrêter de pleurnicher tous les jours.
    Sans être un va en guerre, pourquoi avons nous peur d’une autre insurrection ?
    De peur que les gens meurent ? De toutes les façons les gens meurent tous les jours pour manque de soins, malnutrition, déchéance totale entraînée par la misère. Nos filles se prostituent, les jeunes gens n’ont pas d’autres choix que de tomber dans la délinquance. Tout cela parce que ce sont ces mêmes gens qui ont appauvri expressément ce pays pendant 29 ans pour pouvoir rester le plus longtemps au pouvoir.
    La technique on la connait maintenant tous. Les dossiers de justice qui ne voient jamais le jour, il suffit d’attendre le plus longtemps possible pour que le nombre de témoins diminue, pouvoir en acheter certains et à défaut les empoissonner un à un et le jour J, pas de témoins clé. Alors non lieu ! Blaise nous l’a démontré suffisamment et les RSS n’ont pas rater le cours dispensé.
    Pour ceux qui ont peur et qui appellent toujours au calme sachez que c’est ce que nous avons fait pendant déjà presque 30 ans. Faites le bilan aujourd’hui !
    Ce n’est quand même pas compliqué de descendre tous dans la rue et réclamer le jugement de tel ou tel dossier avant telle date et avec un jugement en public comme au temps de Sankara.
    Ce n’est quand même pas difficile de demander à chaque dirigeant, chaque directeur ou chef de service dont le salaire ne cadre pas avec le nombre de villas et de voitures luxueuses qu’il possède de se justifier ? Nous nous connaissons tous au Burkina !

    Je suis sûr que les recettes provenant de ces jugements dépasseront ce que nous comptons emprunter dans le cadre de notre PN...à la con !
    Quand tu en parles on dit tu es un jaloux et un aigri !
    Et ben ! Les jaloux et les aigris ont fait la révolution française beaucoup ont péri mais aujourd’hui leur arrières petits fils continuent d’en récolter les fruits.
    Restons assis tous les jours en disant ça va allez ! Dieu est grand ! Sachez que Dieu est pour tous ! Nos bourreaux aussi disent que Dieu est grand n’oubliez pas !
    Maintenant traitez-moi de tous les noms d’oiseaux, je le dis et répète si nous ne faisons rien, nous méritons ce que nous vivons !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 15:23, par off
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Monsieur le Président, faites très attention et écoutez la voix du peuple. Ne donnez surtout pas raison à ceux qui vous appelle ancien-nouveau régime, à ceux qui disent que tout est pire qu’avant, ou à ceux qui, à leur corps défendant trouvent Blaise valait mieux. Ayez le courage et l’audace d’opérer des changements profonds. Sanctionnez tous les indélicats proches ou éloignés car vous avez eu une chance inouie de bénéficier d’un capital de confiance mais que vous êtes en train de vendanger sur l’autel des considérations politiques. A bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 17:00, par jan jan
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Hééééééé, vous avez oublié les crimes de sang commis sous la "Révolution" de 1983, sous le règne de Sankara, les familles attendent aussi que justice soit faite, ne les oubliés surtout pas. Je cite quelques noms que je connais : Somé Yorian, Nézien Badinbié, Diébré Fibel, Kinda Valentin ......etc et autres. Vraiment trop de sang versé depuis 1983 à 2015. C’est pour ça je me suis dit que s’il n’y avait pas eu cette fameuse "Révolution" ça aurait été peut-être mieux pour nous, la vie humaine est précieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:01, par Boukolou
    En réponse à : Crimes économiques et de sang : Des Journées de dénonciation de l’impunité, les 19 et 20 mai

    Le Sang les Crimes de Sang faite comme les ancêtres l’avaient fait seule la Terre est témoin incontournable des criminels ceux qui cherchent les preuves alors qu’il y a mort sont ils complices ? s’ils le sont laissé les à la Terre du Faso si elle existe ils sauront . Pas débats évitons les faux débats alors que la solution est à coté la Justice Divine veuves orphelins qu’attendez pour confier votre jugement à la Terre du Faso

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés