« L’Opposition politique notamment sa branche CFDC a opté de tout faire pour déstabiliser le pouvoir actuel », selon le Parti du Peuple Républicain

DECLARATION • jeudi 11 mai 2017 à 22h57min

Messieurs les présidents du PEDN, du PCDP, du PF et du PDF/Laafi
Le peuple burkinabè est fatigué de la politique pratiquée par certains hommes politiques. Depuis notre indépendance plus de 40% des électeurs boycottent les urnes. Pour différentes raisons ces personnes refusent de participer au choix de leurs dirigeants et aux décisions qui concernent l’évolution de leur pays. Et pour cause, la majorité des politiciens font de la politique pour acquérir le pouvoir, pour se remplir les poches, pour se hisser au sommet des organes de décision d’où ils manœuvrent pour leur prospérité, celle de leur famille, et de leur clan au lieu de servir le peuple, au lieu de travailler à satisfaire les préoccupations majeures des burkinabè.

« L’Opposition politique notamment sa branche CFDC a opté de tout faire pour déstabiliser le pouvoir actuel », selon le Parti du Peuple Républicain

Aujourd’hui au Burkina Faso, nous constatons que cette façon de faire la politique se poursuit et se consolide. Certains politiciens n’hésitent pas à tromper le peuple, à trahir des camarades de combats et à conclure des alliances contre nature avec pour toute finalité d’accéder au pouvoir d’Etat. Certains de nos hommes politiques n’ont plus de dignité, ils n’ont plus de conscience morale.

Plus de 6 millions de burkinabè vivent avec seulement 500 F CFA par jour. Plus de 10 millions de Burkinabè ne parviennent pas à offrir les trois repas par jour à leur famille. Cette situation de pauvreté absolue a inculqué dans l’esprit de certains burkinabè une façon malsaine de faire la politique. En réplique aux politiciens sans morale ni éthique, une bonne partie de la population considère la politique comme un moyen de résoudre de façon ponctuelle des problèmes purement alimentaires.

Comment pouvons-nous demander à une personne qui n’a pas mangé, à une mère de famille, à un père de famille dont l’enfant a faim, n’arrive pas à être soigné et ne va pas à l’école de refuser 500, 1000 F CFA. Vendre affamé point d’oreille ! A cause de cette pauvreté permanente, des burkinabè vendent leur voix. A cause de cette pauvreté des burkinabè répondent à des mots d’ordre de politiciens sans scrupules. A cause de cette pauvreté des associations sont créées pour canaliser la manne générée par la politique au Burkina Faso.

Il y a des hommes et des femmes qui ont le courage de faire de la politique dans le seul but d’offrir aux burkinabè des solutions durables pour améliorer leurs conditions de vie. Le plus souvent ces personnes prêchent dans le désert ou sont tournées en dérision. Ceux qui ont pu accéder au pouvoir d’Etat, ceux qui ont voulu changer cette manière de faire la politique ont été soit écartés de la scène politique à l’issue d’un processus de dénigrement, soit froidement éliminés.

Peuple du Burkina Faso, pour un développement prospère de notre pays, pour le bien-être de nos enfants, nous devons changer notre manière de faire la politique, quoi que cela pourrait nous coûter. Chaque fois que nous refuser de faire ce pas décisif, nous augmentons le coût économique et social de ce changement qui devra intervenir tôt ou tard.

Peuple du Burkina Faso, tournons le dos à la classe politique qui utilise la politique pour se servir au lieu de servir le peuple, tournons le dos à cette façon de faire la politique. Seul et seulement seul l’intérêt suprême des populations doit nous guider dans notre façon de faire la politique, dans notre participation au processus de développement économique et social.

C’est dans la ligne de ce changement fondamental qu’il nous appartient à tous d’y contribuer, que le PPR dois féliciter les présidents du PEDN, du PCDP, du PF et du PDF/LAAFI pour avoir eu le courage de dénoncer la politique politicienne de l’Opposition politique burkinabè actuellement sous la roulette de l’ancien nouveau Chef de File de l’Opposition. Aujourd’hui le CFOP vous qualifie de « menu fretin ». Hier, ce même CFOP vous comptait fièrement parmi la trentaine de partis composant l’opposition politique. Le CFOP devrait bien relire la liste des partis de l’Opposition car dans ses rangs il y a toujours des partis qui n’ont ni député ni conseiller ; il y a des partis qui ont appartenu au front républicain. Le Chef de File de l’Opposition politique devrait faire profil bas, éviter des déclarations malheureuses, inopportunes, lui qui a désigné à la CENI comme représentant des partis extraparlementaires un président de parti qui n’a obtenu ni député ni conseiller aux élections de 2015 alors que certains desdits partis en ont eu plusieurs.

Aujourd’hui, nous devons comprendre que l’Opposition politique notamment sa branche CFDC a opté de tout faire pour déstabiliser le pouvoir actuel. Malheureusement les méthodes utilisées, loin de discréditer les actions du gouvernement, mettent à nus les objectifs réels de l’Opposition politique. En effet, le mémorandum de l’Opposition sur les 100 jours du Président Kaboré, est un ramassis de critiques faciles sans solutions alternatives qui devraient permettre à l’opinion nationale et internationale d’apprécier la crédibilité et la pertinence de l’Opposition politique. A cet effet, j’invite le Chef de File de l’Opposition à relire son discours de prise de fonction en avril 2013. En s’interrogeant sur les critères que l’Opposition devrait remplir pour mériter la confiance des burkinabè, il répondait : « L’opinion ne cherche pas uniquement à entendre notre position commune sur tel ou tel évènement politique ou social, mais plutôt à connaitre ce que nous entendons faire si demain ce pays nous était confié ».

Le meeting de l’Opposition du 29 avril 2017 qui nous rappelle celui du 29 juin 2013, est une tentative de plus, pour tromper le peuple burkinabè, pour noyer le poisson dans l’eau. Ce meeting est une pirouette imaginée par l’Opposition singulièrement sa branche CFDC pour :

1) Faire oublier sa trahison de l’esprit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014,

2) Faire oublier qu’elle n’a pas été capable de s’assumer en tant que prétendant à la fonction suprême au moment qu’il fallait,

3) Se moquer du peuple burkinabè qui aspire à une vie tranquille et à la paix,

4) Sacrifier une fois de plus, le bien-être général des burkinabè aux ambitions égoïstes et claniques,

5) Renforcer les alliances contre nature dont le seul but est de satisfaire des ambitions partisanes.

Messieurs les présidents du PEDN, du PCDP, du PF et du PDF/Laafi, vous avez eu raison de prendre vos responsabilités devant l’Histoire en vous démarquant de cette duplicité car demain les responsables devraient rendre compte de leur comportement anachronique et contraire à l’intérêt général.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso

Pour Bureau Exécutif du PPR
François Tambi KABORE , président

Photo : Infowakat

Messages

  • Heureusement que le mpp vous voit venir et sait faire la part des choses. C’est cette meme politique qui contribue a chasser Blaise... Dites nous combien de conseillers et de deputes avez vous ? Pauvres politiciens sans vision....

  • No comment. Simplement confus et pathétique
    J’ai lu les dénonciations des politiciens qui sont au pouvoir et se rempliraient les poches. On leur apprend par ailleurs qu’ils ne sont à leur place qu’ à cause de la faim des électeurs qui ont pris 500 F pour les voter.

  • QUE DIEU VOUS COMBATTE TOUSQ LES JOURS ET MEME AVEC VOS FAMILLE ....DESTABLISER LE GOUVERNEMENT ACTUEL CONSTITUERAIT UNE FAUT GRAVE CONTRE LA DEMOCRATIE ...VOS PROPOS DE DESTABLISER EST UNE SORTE D ?APPEL A FAIRE UN COUP D ?ETAT....VOUS DEVEZ REPONDRE DE VOS MENACES DEVANT LA JUSTICE .....

  • Really ? C est quoi ce machin encore de declaration sans queue ni tete.
    J ai lu et relu le papier mais j avoue que je ne comprends la logique des gens qui ont pondu cette declaration. Ou va le Burkina faso ?
    Chacun se leve porte son faso danfani saute vient au nom de son parti politique qui generalement ne remplis pas une basse cour comvoque la.presse et pond des agruities sans sens.
    Vraiment respectons la democratie !

    • En fait cè un messag plus destiné o MPP qu’o Cfop en tout cas si cè adressé o Cfop il na qu’ a revoir son avan d prendre le jeton

  • Discours venant d’une autre galaxie. Vous pensez que c’est tous les burkinabè qui sont amnésiques ? Vous pensez que ceux qui ont distribué 36 milliards cadeau cette année (propos du PAN) pendant que nos hôpitaux manquent de minimum et que l’ensemble de la population manque de tout aiment leur peuple ?
    Au lieu de critiquer l’opposition, dites nous ce qui a changé fondamentalement dans ce pays depuis 12 mois ???
    Pour vous parler vrai, je n’ai aucun parti pris, mais depuis 3 mois je n’ai pas croisé un seul burkinabè optimiste au regard de ce qui se passe ; aucun, même parmi les proches du pouvoir.

  • ça fait vraiment pitié de voir des personnes âgées dealer leur dignité, leur intégrité pour des petits sous. Svp arrêtez d’être des mendiants et pensez au peuple et à non votre panse. Acceptez pour une fois que le peuple souffre et que l’opposition à jouer son rôle. les mêmes bêtises recommencent "tout va bien alors que rien ne va". ARRETEZ VOTRE GARIBOUYA !

  • Vous aussi vous êtes comme ça. Si un jour vous accédé au pouvoir vous allez remplir vos poches. Tout les dirigeants africains sont comme ça. Étant de l’opposition ont utilise le peuple et une fois aux affaires ont oublie le peuple. On vous connait maintenant. Allons seulement.

  • Le jeu politique ! C’est la première fois que moi je lis le sigle de certains partis, ceux qui ne représentent rien et qui ont été envoyés par le MPP pour déstabiliser l’opposition. Courage à eux.

  • Franchement ça fait pitié tout simplement ce genre d’homme politique .Le MPP a-t-il vraiment besoin de vous pour sa défense ? Au contraire vous dégoûtez l’opinion au détriment du MPP .Mr KABORE ça coûte quoi de vous retirer de la politique si c’est pour sortir de pareilles inepties .

  • Monsieur le Président du PPR, ilmesemble que vous jouez un jeu dangereux ! Vous cherchez quoi au juste avec ce torchon incendiaire ? Si vous cherchez à "raviver le feu" entre les partispolitiques démissionnaires du CFOP et le CFOP, vous avez joué "bidé" ! Tchrurrrrrrrrrrrrrrrrrr

  • Je regrette cette analyse est du chiffon si vous voulez manger à la soupe ; allez ; on vous attends ! le peuple n’est pas aveugle à ce point. l’aveugle c’est vous...

  •  !Mr Kaboré,ce que vous dites est vrai ... Mais je parie ma vie que vous ne pouvez pas mieux faire que le MPP à l’Etat actuel des choses.. La souffrance de notre peuple ne date pas d’aujourd’hui et la corruption avec,mais ce n’est pas un regime destabilisé qui va arranger les choses... La solution, comme dans toute bonne démocratie, ç’est de faire échouer le pouvoir aux élections futures..Point Barre...

  • Les politiciens nous font pitié. Des menteurs qui veulent faire la morale à leurs collègues menteurs.

  • Hé l’opposition ne fait que jouer son rôle.
    Les problèmes posés par l’opposition sont bien réels.
    Pour éviter ces critiques le pouvoir doit travailler à résoudre les problèmes du peuple et non résoudre leur problème personnel et se protéger éventuellement des velléités judiciaires si les magistrats venaient à jouer pleinement leur rôle dans cette gouvernance.
    Ce qui les préoccupe ,c’est comment faire pour rester au commande au delà de 2020.
    Qu’est ce qui fait peur au pouvoir actuel pour qu’elle instrumentalise certains partis politiques contre l’opposition.
    Nous ne voulons pas de gouvernance mouta -mouta mais une gouvernance dans laquelle l’opposition jouera pleinement son rôle.
    Le peuple reste vigilant et avisera au temps opportun.
    Celui qui travail pour les intérêts du peuple n’a rein craindre

  • Ce vieux machin existe toujours ! Un parti qui ne se résume qu’a son président honte a toi.

  • Nous avons besoin d’ une opposition constructive et non une opposition qui s’ oppose au developpement. Aucun politicien ne dispose d’ un baton magic pour developer le Burkina. Nous avons besoin de travailler main dans la main pour assurer un avenir meilleur à nos enfants.
    Abas la division du people !!!
    Abas les politiens assoifés de pouvoir et pret à verser le sang du peuple pour satisfaire leur destin personnel.
    Vive le Burkina Faso

  • Très bien dit. Zeph en a eu pour son compte. En s’alliant avec les bourreaux du peuple burkinabé, Zeph a fini par se discréditer pour toujours. Ses gesticulations n’inquiètent même pas le pouvoir. Comme réponse à leur agitation du 29 avril 2017, Simon Compaoré a donné la réponse qui sied à savoir que eux travaillent pour le Burkina et ont quand même fait suffisamment la preuve de leur capacité à remplir des stades. Et le PPR assène le coup fatal, eux qui connaissent mieux l’homme pour l’avoir côtoyé à un moment donné.

    • Tout ce qui a été dit sur ce forum concernant le cfop semble ne pas te convaincre ou tu es assez faible pour ne pas comprendre que : le cfop est une institution politique et les partis politiques qui l’animent ne viennent pas sur invitation de Zeph.
      Au passage crée un autre pays pour les cdpistes et qu’on en parle plus.

  • Analyse très propre ! Je valide.
    Vraiment on ne savait pas qu’après l’insurrection populaire et après l’esquisse du changement voulu par le peuple, certains politiciens en l’occurrence ZEPH allait accepter cette forfaiture d’alliance contre nature avec le CDP et son front républicain pour narguer les gens de cette manière-là. C’est pourquoi j’ai déjà dit dans les forums ici que ZEPH s’est assassiné politiquement, car le Bon Dieu ne laissera personne détruire ce qui est construit depuis la chute du régime de la COMPAOROSE, et celui qui s’entêtera recevra la colère de Dieu Tout Puissant. J’invite le Kôrô YAMYELE (qui va certainement réagir à cette déclaration), à beaucoup réfléchir par rapport à ses positions souvent incompréhensibles, et à contribuer de façon sage, objective et constructive aux débats qui conduiront à l’édification de notre chère patrie.
    A bas les ennemis du peuple !
    Vive un Burkina inébranlable et prospère.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • Dite Moi Combien Vs Avez Pris.Aussi,A Travers Cett Declaration Vs Tenté À Destabiliser Le Cfop.Chose Impossible.

  • blanc bonnet bonnet blanc tous les mêmes dénigrer l ami d hier car l ennemi ma promis une petite part du gâteau. propre Burkina Faso à quand l éveil des consciences pour enfin mettre tous ces vieux renards aux garage.

  • Ohon tchô voilà ! Une autre façon de voir que beaucoup comprendront aussi certainement !

  • Quitte là-bas. Équilibriste houè. Avec vous autres là, on ne pourra jamais allez de l’avant. Mais nous on avance. La démocratie au Burkina a besoin de vitalité. Si ça dérange quelqu’un qu’il quitte la scène politique parce qu’il va voir plus que ça. Vos pleurnicherie ne pourra rien car ça n’a pas commencé avec le régime du MPP et ça ne s’arrêtera pas aussi avec eux. Nous avons commencé ce mouvement depuis 2010 et ce la se poursuivra M. les manges mil de la mouvance présidentielle. En tout cas nous on n’a pas l’argent mais on a le peuple avec nous. Et quand on a le peuple avec soi, on a pas peur comme vous.

  • Je ne connais pas ce monsieur sur la photo , ce que je peux dire de lui avec la maxime d’un livre saint qui dit que les yeux sont le miroir de l’âme humaine , alors de lui , on peut lui accorder toute la confiance digne d’un homme plein de sincérité et de clairvoyance.

  • Ah ! Les morts ont été ressuscité.Depuis la création de ton parti en trahissant OUALI, KAFANDO et autres, on n’a plus entendu parler de toi. Pas une seule conférence sur des sujets épineux concernant le peuple Burkinabé. Un meeting, toi et ton parti mort né ne peuvent pas l’organiser. Votre visibilité se construit en critiquant le CEFOP. Votre vitalité se constate dans la critique du CEFOP. En somme, votre parti vit au rythme des activités du CEFOP. Vous êtes incapable de vous épanouir en dehors, soit de la collaboration avec Zeph, CEFOP, soit de la critique du CEFOP. Vous n’avez pas de structures. Les reprises des élections municipales sont ouvertes à tous les partis : votre parti a-t-il des candidats à l’arrondissement 4 ? Non ! Dans les communes où il y a des reprises ? Non. Je comprends maintenant les militants de l’UPC du kadiogo qui disent que vous êtes un vaurien politique.
    Qu’est-ce que vous pouvez apporté au MPP ? Au Chef de l’Etat ?

    • Vous avez raison. A peine il a critiqué Zéphirin en collaboration des Oualy, il les trompe pour créer son parti. Certainement qu’il a craint que le poste de Président n elui échappe. Mais aujourd’hui, son parti ne dépasse pas un petit grain de thé dans un quartier non loti. Et puis, qu’est-ce que quelqu’un qui a quitté son parti (UPC), refuse d’aller au MPP (parti du Président Roch Marc Christian KABORE) se dit défendre le Chef de l’Etat à ce travers le présent message. je ne sais pas vraiment pas ce qu’il veut. Une chose est évidente : ce vieux n’a pas de compétence pour gérer efficacement une bonne institution.

    • KABORE ROCK, KABORE TAMBI. IL A VOULU TOUT SIMPLEMENT REJOINDRE SON FRERE POUR BENEFICIER DES RESTES DU REPAS FAMILIAL. MON DIEU, SAUVE-MOI CE MONSIEUR.

  • C’est très ridicule comme analyse. Si il ya des politiciens qui ne regardent que leur ventre c’est belle et bien toi mon cher. Comment une personne de ton âge peut raisonner ainsi ? Monsieur le donneur de leçon peux tu me dire quel est le rôle d’une opposition dans une democratie ?
    Vouloir que l’opposition applaudisse le pouvoir en place quand bien meme ça ne va pas, c’est etre mauvais, mechant. Les présidents du PEDN, du PCDP, du PF et du PDF/La et vous etes pareils. En quoi une telle analyse avance le pays ? C’est parceque le Burkina Faso ne va pas mieux que toi à ton âge tu es obligé de faire la cours au MPP esperant qu’on t’appelle à la soupe. J’ai honte à ta place. Mais tu te trompes lourdement car Roch Marc Christian KABORE sait qui veut son bien.

  • Vous n’avez rien à dire. Quel est le rôle de l’opposition ?

  • Décidément !!! Aidez-moi à décripter ces hiéroglyphes svp. Monsieur le Président du PPR, si à l’avenir vous pouviez nous épargner de ces messages absolument ambigus. Liberté d’expression ne signifie pas bla-bla-bla sur des canaux sérieux comme lefaso.net. Et puis évitez de rédiger vos messages seul si vous n’êtes pas l’unique militant de votre parti. S’il s’avère que c’est l’état major de votre parti qui a rédigé ce texte, c’est malheureux car si malgré le fait que le pauvre ne peut pas prospérer en politique au Burkina (c’est vous qui l’avez dit), le peuple burkinabè vous faisait aumône de ses voix et que le pouvoir vous revenait en 2020, vous ne semblez pas assez lucide et logique dans vos propos pour nous éviter un précipice. Relisez’vous sincèrement ou faites-vous apprécier par un de vos sincères amis et vous me donnerez raison.

  • ’’....pour avoir eu le courage de dénoncer la politique politicienne de l’Opposition politique burkinabè actuellement sous la roulette de l’ancien nouveau Chef de File de l’Opposition’’.

    - François Tambi KABORE, toi et les tiens vous vous moquez royalement de l’intelligence du peuple et tu es loin d’être plus sérieux et plus honnête que ZEPH du CEFOP ! Pourquoi s’adresser seulement à l’opposition ? Le MPP au pouvoir est truffé de gens qui font exactement comme vous le dites et depuis 27 ans avec le CDP ancien sous Blaise Compaoré et jusqu’à présent ils utilisent les mêmes méthodes. Et vous passez celà sous silence !? Bande d’hypocrites et de manges-mils !!

    Par Kôrô Yamyélé

  • ça,ce sont des gens qu’il faudra arreter le plus rapidement possible,ce sont des troubleurs de l’ ordre public.on les connais ;ils veulent tout faire pour nous mettre encore en retard.laissez le peuple tranquille.Nous allons laisser le president élu travailler.Nous sommes contre toutes ces personnes qui veulent empecher le gouvernement de travailler.ABAS LA POLITIQUE DU VENTRE

  • c,est très frustrant les propos de ce père de famille.Papa à votre age vous devriez éviter à tout prix ces genres de déclaration et je pense que l,exemple de Gilbert Noël OUEDRAOGO lors de la modification de l’article 37 doit chaque fois vous venir à l,esprit. C,est vrai qu,avec l,age vous oubliez rapidement mais je suppose que vos rejetons ont pu noté quelque chose lors de la précédente révolution du peuple. Donc, faites beaucoup attention et ayez pitié de vos enfants car la prochaine insurrection risque d,avoir une autre façade beaucoup différente.

  • Attendez là ! Qu’est ce qui ne va plus dans ce pays ? Donc l’opposition ne doit plus exister quoi ? A baaaah ! Comme quoi les cheveux blancs ne sont plus signe de sagesse ! Pathétique !

  • Pathétique, incompréhensible. SVP quelqu’un peut il nous expliquez ce texte en français facile ? que veut ce Monsieur pardon que raconte ce Monsieur. Djaaa politicien n’a même pas honte allons seulement seulement tôt ou tard ça ce saura........Vive à jamais le Président THOM SANK le seule Politicien intègre merci de nous avoir ouvert les yeux et de nous avoir prévenu sur les dangers des politiciens véreux.
    HONTE A VOUS !!!!!!!!!!!!!!

  • FELICITATIONS. Je valide car c’est une analyse pertinente et vous avez une clairvoyance déconcertante. Zeph ne sait pas que le pouvoir s’acquière par la voie des urnes.

  • « Certains politiciens n’hésitent pas à tromper le peuple, à trahir des camarades de combats et à conclure des alliances contre nature avec pour toute finalité d’accéder au pouvoir d’Etat ». DE QUOI PARLEZ-VS mr TAMBI ?"(UNIR/PS+MPP ?PAREN+MPP ?UPC+CDP ?CDP+MPP ?(EXEMPLE concret : un député CDP du Boulkiemdé a rejoint le MPP ; ou bien en pareille circonstance il devient bien pour avoir rejoint le pouvoir ?)

    « Plus de 6 millions de burkinabè vivent avec seulement 500 F CFA par jour. Plus de 10 millions de Burkinabè ne parviennent pas à offrir les trois repas par jour à leur famille. Cette situation de pauvreté absolue a inculqué dans l’esprit de certains burkinabè une façon malsaine de faire la politique« Comment pouvons-nous demander à une personne qui n’a pas mangé, à une mère de famille, à un père de famille dont l’enfant a faim, n’arrive pas à être soigné et ne va pas à l’école de refuser 500, 1000 F CFA. Vendre affamé point d’oreille ! A cause de cette pauvreté permanente, des burkinabè vendent leur voix. A cause de cette pauvreté des burkinabè répondent à des mots d’ordre de politiciens sans scrupules. A cause de cette pauvreté des associations sont créées pour canaliser la manne générée par la politique au Burkina Faso ». QUI FAIT CETTE POLITIQUE ? LE PPR ?LE POUVOIR ? L’OPPOSITION ?

    « Il y a des hommes et des femmes qui ont le courage de faire de la politique dans le seul but d’offrir aux burkinabè des solutions durables pour améliorer leurs conditions de vie. Le plus souvent ces personnes prêchent dans le désert ou sont tournées en dérision. Ceux qui ont pu accéder au pouvoir d’Etat, ceux qui ont voulu changer cette manière de faire la politique ont été soit écartés de la scène politique à l’issue d’un processus de dénigrement, soit froidement éliminés ».DE QUI PARLEZ-VS ? DE VOUS ?

    MR LE PRESIDENT DU PP, VOUS VOUS EXPRIMEZ COMME UN TOURBILLON. TROP D’INCOHERENCE ET DES PROPOS NON ARGUMENTES. CELA NE FAIT PAS AVANCER LA DEMOCRATIE. QUAND J’AI VU LE TITRE, J’ETAIS PRESSE DE LIRE LA SUITE MAIS QUE DE PERTE DE TEMPS !!!!

  • Doyen Tambi, loin d’être un parti de Zeph,je suis un observateur politique et avec tout le respect que je vous dois, vous avez joué bidé hein. Cette sortie est inopportune. Les burkinabè ont tous changés ! Zeph en ma connaissance est très loin d’être votre adversaire. Eh mon Burkina, á cause d’un positionnement,Mr Tambi quitte l’UPC,crée son n’importe quoi de parti. Incapable de mobiliser, il s’attaque á Zeph. Monsieur, la politique n’est pas la guerre. Je serais d’accord avec vous si vous aviez pu prouvé aux burkinabè et au monde que vous êtes capable mais l’UPC vous a fait la force en vous ecartant comme vous l’aviez chanté sur tous les toits ici aux législatives passées. Burkina yakoooo ! Si vous les doyens, nos vieux qui êtes censés nous guider, font la politique du ventre ! Que ferons nous les jeunes ? Bientôt la campagne s’ouvre á l’enrondissement 4 et dans bien d’autres communes rurales, chers Tambi saisissez cette occasion pour nous convaincre au lieu de passer votre temps à vous attaquer aux autres ! Sinon ce que vous avancez est très loin d’être convaincant. On est au courant de vous maintenant. Amicalement !

  • Voilà des soi disant partis dont on ignore l’existence(composés d’amis et membres familiale) et qui défendent bec et ongles le régime.
    Je vous propose de remettre vos propos avant septembre 2014 et je les prête à un cacique du CDP d’alors : « L’Opposition politique notamment sa branche MPP a opté de tout faire pour déstabiliser le pouvoir actuel". Jolie !!!!!!

  • Voilà des soi disant partis dont on ignore l’existence(composés d’amis et membres familiale) et qui défendent bec et ongles le régime.
    Je vous propose de remettre vos propos avant septembre 2014 et je les prête à un cacique du CDP d’alors : « L’Opposition politique notamment sa branche MPP a opté de tout faire pour déstabiliser le pouvoir actuel". Jolie !!!!!!

  • Quand je pense que Mr KABORE TAMBI a été chef de cabinet de l’ancien Crop il fait pitié. A son âme et conscience il sait qu’il ne dit pas vrai. Si c’est pour la soupe il n’a qu’à y aller sans verser dans le ridicule.

  • ZEPHIRIN DIABRE le 24 mai 2011

    A vous entendre, on a l’impression que le moment venu, vous allez remettre en cause la loi sur le chef de file de l’opposition ?

    • Aucune loi n’est parfaite. Cette loi est inspirée des méthodes politiques en cours dans les pays anglo-saxons, qui ont en général deux grands partis politiques partageant des idéologies opposées : Grande-Bretagne, Etats-Unis, Canada, Ghana, etc. Là, la notion de chef de file de l’opposition a un sens. Or notre système et notre tradition politique sont de caractère plutôt latin comme en France. La majorité tout comme l’opposition sont plurielles en ce sens qu’on y trouve toutes les idéologies et toutes les sensibilités .De plus, les partis sont autonomes dans leurs stratégies et peuvent même passer d’un camp à l’autre. Dans une telle configuration, l’application de la notion de chef de file de l’opposition pose des problèmes pratiques évidents et on le voit déjà.

    L’acquis important de cette loi, c’est qu’elle offre un cadre où les partis d’opposition peuvent traiter de problèmes qui leur sont communs, au-delà de leurs différences, et adopter des positions communes face au pouvoir. C’est important de le préserver. Notre parti participe à ce cadre depuis à peine deux mois mais, comme les autres, il garde son autonomie et met en œuvre sa stratégie politique comme bon lui semble. Mais le problème que nous voyons déjà, c’est de savoir si et comment un simple regroupement administratif, fait de partis d’obédiences idéologiques parfois éloignées, peut avoir une stratégie politique commune et une démarche politique cohérente face aux évènements qui surviennent, alors qu’on ne s’est pas entendu sur un manifeste politique de coalition. Est-ce d’ailleurs possible ? Faut-il en arriver là ? Et avec qui ?

  • Mais il faut que ceux là répondent de leur propos devant la justice,c’est le minimum. Il y’a certes la liberté d’expression mais il faut que nous ayons un comportement responsable.

  • Mr Tampi,vraiment TAMPI pour vous si l’histoire se répètait.Mais votre groupe ressemble trop au Front Républicain d’alors.Suivez mon regard.

  • Je pense que si le PPR a des propositions concrètes il n’a qu’à les mettre en œuvre et laisser l’UPC,le CFOP, la CFDC ou la CODER tranquille. Lui il a servi comme chef de cabinet du CFOP jusqu’en novembre 2015 et tout le monde l’a vu défendre beaucoup de choses ICI dans ce pays. Maintenant il est là où il est et IL SAIT POURQUOI il est làbas !!!!!
    Il reste seulement 4 choix au PPR :
    1. se dire de l’opposition non affiliée au CFOP.
    2. aller à la mouvance tout restant PPR
    3. Disparaitre dans un parti de la majorité.
    4. être ni de l’opposition non affiliée au CFOP, ni de la mouvance et ni de la majorité. Dans tous les cas la substance de ses écrits le catalogue dans le groupe dont il sait...
    Quand je compare le Tambi du CFOP avant novembre 2015 et le Tambi PPR d’aujourd’hui je suis assez perplexe.... mais ça ne fait rien !!!!

  • Beaucoup d’internautes sont soit hypocrites, soit aveugles ! et j’apprécie ce passage de votre écrit :"le mémorandum de l’Opposition sur les 100 jours du Président Kaboré, est un ramassis de critiques faciles sans solutions alternatives qui devraient permettre à l’opinion nationale et internationale d’apprécier la crédibilité et la pertinence de l’Opposition politique"
    Personne ne dénie à l’opposition son rôle de critique, mais cette critique doit être objective et surtout constructive. Elle ne doit pas être un tissu de mensonges destiné à tromper le peuple à des fins claniques et politiciennes ! C’est ce que M. Diabré et beaucoup de ses soutiens n’ont pas compris !

  • Plus des partis insignifiants et sans vision de votre espèces quitteront le CFOP,mieux cela vaudra

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés