Diabètes et hypertension : Une campagne de dépistage au profit des députés et personnel du parlement

mercredi 10 mai 2017 à 20h09min

Le taux de prévalence de l’hypertension artérielle était de 29,6% et en nette croissance. Celui du diabète est également très élevé. D’où la nécessite de mettre en œuvre des politiques de prévention de ces pathologies. Et, le Réseau des parlementaires burkinabè en santé, population et développement entend apporter sa contribution dans cette lutte. C’est dans ce cadre qu’il organise, en collaboration avec le service de santé de l’Assemblée nationale et le soutien du laboratoire Roche diabetes care une campagne de dépistage de l’hypertension artérielle et du diabète, du 10 au 12 mai et du 15 au 16 mai 2017 dans les locaux du parlement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Diabètes et hypertension : Une campagne de dépistage au profit des députés et personnel du parlement

Un adulte sur trois est hypertendu dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. En Afrique, c’est plus de 40% des adultes qui souffriraient de cette pathologie. Au Burkina, les nouvelles ne sont guère rassurantes. En 2003, ce taux était de 23% avant de passer à 29,6% en 2012. Et il ne cesse de croitre. « De récentes études hospitalières présentent des chiffres relativement plus élevés. Au regard de ces chiffres, nous pouvons dire qu’il est important que l’hypertension soit au cœur des politiques de santé dans tous les pays du monde. Des politiques de prévention doivent être mises en œuvre par le gouvernement eut égard aux conséquences qu’engendrent cette pathologie », a plaidé Fatimata Konaté/Ouattara, 5e vice-présidente de l’Assemblée nationale, la présidente de la cérémonie de lancement de la campagne.

JPEG - 66 ko
Maïmouna Ouédraogo Sawadogo, présidente du réseau des parlementaires burkinabè en santé, population et développement

C’est donc pour apporter sa contribution dans cette lutte que le réseau des parlementaires en santé, population et développement a initié, en collaboration avec ses partenaires, cette campagne de dépistage et de sensibilisation sur l’hypertension artérielle et le diabète au profit parlementaires et du personnel de l’Assemblée nationale. « En tant que législateurs préoccupés par les questions de santé publique, nous ne pouvons rester insensibles », a confié Maïmouna Ouédraogo/Sawadogo, la présidente du réseau des parlementaires burkinabè en santé, population et développement.

Avoir la culture du contrôle de la tension et de sa glycémie

Cette activité s’inscrit donc dans le cadre du plan d’action dudit réseau et vise à sensibiliser les parlementaires et à travers eux toute la population. « Il faut que les gens aient la culture du contrôle de la tension et du diabète, qu’ils veillent sur leur régime alimentaire souvent trop salé, faire aussi des activités physiques permet aussi de réduire les risques » d’exposition aux maladies cardiovasculaires », a-t-elle conseillé.

C’est dire toute l’urgence à amorcer cette lutte maintenant avant que des proportions inquiétantes ne soient atteintes. Et, les actions de prévention telle que la promotion d’une saine attitude de vie, le dépistage en masse et le renforcement des capacités des systèmes de soins sont à mettre en œuvre.
Roche diabetes care, un partenaire sûr

JPEG - 67 ko
Simplice Tehegohi, chargé de l’équipe de promotion Roche diabetes pour le Burkina

Cette activité a lieu grâce au soutien du laboratoire Roche diabetes care qui s’est occupé de la partie médicale. « On a pris en charge tout ce qui est médical et on va former tous ceux qui se sont fait dépister sur le sur la manipulation du lecteur de glycémie, sur ce que c’est que le diabète, comment l’éviter et toutes les informations relatives à cette maladie », a expliqué Simplice Tehegohi, chargé de l’équipe de promotion Roche diabetes pour le Burkina. Sa structure a déjà réalisé des opérations similaires dans plusieurs villes du Burkina, notamment Tenkodogo, Bobo-Dioulasse, Banfora, Diébougou, Gaoua. « Là, nous sommes à l’Assemblée nationale parce que ce sont des décideurs et ça permettra de toucher le reste de la population », a-t-il poursuivi.

Pendant les cinq jours que durera cette campagne, l’ensemble des députés et du personnel administratif du parlement pourront se faire dépister.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés