La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

Communiqué • mercredi 10 mai 2017 à 15h34min

La Brigade de Recherche du Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou (CCPO) vient de mettre hors d’état de nuire un (01) réseau de malfrats spécialisé dans le vol d’engins à deux (02) roues, d’ordinateurs portables et de téléphones portables de grande valeur. Ce gang écumait les zones de Boins-Yaar, Katr-Yaar, ZAD, Dassasgho, Goudrin, Gounghin, Ouaga 2000, Tampouy, Wapassi et environs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La police  démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

I°) LES FAITS

En effet, suite à une plainte le 31 janvier 2017 contre six (06) individus pour vol à mains armées, une enquête fut ouverte par la Brigade de Recherche afin de retrouver les auteurs dudit vol. Des investigations entamées permettront d’interpeller les personnes composant le gang.

Ce sont :

- BONKOUNGOU Issa alias « De la Yo », 23 ans, artiste musicien domicilié au Secteur 19 de la ville de Ouagadougou.
- SAMPEBRE Philibert, 19 ans, employé de commerce, domicilié au Secteur 32 de la ville de Ouagadougou.

Les nommés KABORE Inoussa, Sidiki, Hamado, Alphonse, Madi et Assami, également membres du groupe en cavale, sont activement recherchés par nos services.

II°) MODE OPERATOIRE

Les membres de ce groupe se promènent à moto à des heures tardives dans la ville de Ouagadougou soit en un, deux, ou trois binômes, identifient leurs victimes qui sont généralement des gens qui ont des motos de grande valeur communément appelées « originale ». Puis, ils leur tendent un guet-apens une fois la nuit tombée et au détour des ruelles sombres et isolées où ils provoquent un accident avec celles-ci. Ils les tiennent en respect à l’aide d’armes automatiques et de machettes et récupèrent tous les objets de valeur en plus de la motocyclette. En cas de résistance des victimes, ils tirent sur elles, les sabrent ou font des tirs de sommation.

Les biens suivants ont été saisis entre leurs mains :

• Trois (03) machettes
• Cinquante-quatre (54) portables
• Huit (08) appareils photos
• Deux (02) ordinateurs portables et trois (03) IPAQ
• Trois (03) motocyclettes
• Une télé écran plasma
• Un (01) GPS
• Deux (02) plaques solaires
• Une (01) bouteille de gaz

C’est le lieu d’inviter une fois de plus les citoyens à collaborer en dénonçant tout cas suspects aux numéros verts suivants : le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 1010 pour le Centre National de Veille et d’Alerte.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 mai à 16:07, par N@sslesage
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Courage à nos FDS et surtout ne baisser pas les bras pour retrouver ceux qui sont en cavale !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 16:27, par Yako
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Tous des petits moagas !yaako,les déférer à la maco ne servirait à rien que des dépenses supplémentaires pour l’administration pénitentiaire.Alors je demande à l’assemblée nationale de songer sérieusement à la mise en place des camps de rééducation qui,outre les éduquer ils participent à l’accroissement de la production agricole.Ainsi ils seront beaucoup plus utiles à la nation .A defaut ils seront à la merci des mafias politiques à l’image des journées 30/31 2014 à Ouaga et Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 16:40, par attaraxie shakkuyamuni
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    toujours mes admirations a toute la police qui est le reflet de la societe partout et au burkina faso. cette force qui abat d’enormes boulots sans rendre cela visible de sorte a ce que de nombreux citoyens ne la comprend toujours pas. il y’a a la police plein de merveilles non mis en valeur meme pour ceux meme comme nous qui nous y interessons. mes admirations un fois de plus a la police, ce geant qui traverse une turbulence normale et passagere du moment ! cordialement un ami de la POLICE !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 00:01, par l’Errant
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Bravoooo ! et bravo pour la mention "machettes" comme biens. Moi je les aurais désignées à part comme armes(blanches). Mais bon, l’essentiel est fait et bravo !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 08:54, par bangrenoma
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Vous masquez le visage des malfrats et vous nous demandez de collaborer. Et si ce sont des gens qu’on pouvait reconnaitre. Eux ils ont des droits a proteger mais nous avons aussi nos devoirs de nous proteger d’abord contre ces gens que vous evitez de faire reconnaitre. Des gens en cavale dont vous n’avez aucune photo mais vous cachez les visages de ceux que vous avez arrete. Cacher le visage ne veut pas dire presume innocent. Ouaga est petit. Jouez la transparence avec votre population. Pas pour rien que nous preferons nos kogleweogos qui font la dissuation

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 09:25, par La police de proximité
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    la zone non lotie de Somgandé est le nid de ces malfrats la population a beau interpelé le commissariat le mal sévit toujours . Ce phénomène ne fait que gagner du terrain avec la prolifération des chambres de passe qui ne fond que se multiplier à Somgandé. A partir de 21 heures c’est risquant d’envoyer sa fille à la boutique ou chez le voisin . Les filles qui font cours du soir sont souvent confondues aux racoleuses qui arpentent les rues à la recherche de clients . pour le prix de la passe et la dose de stupéfiant requis pour s’adonner à cette salle besogne certains jeunes sont tenus de se livrer aux brigandage . Aussi l’on dénote une démission de certains parents qui ne se préoccupent nullement de l’éducation de leur progéniture . Aussi nous pouvons souligner une part de responsabilité de notre administration et de nos élus locaux qui jouent à la sourde oreille , Car l’ouverture de ces maisons clauses requière une autorisation de l’administration avec l’aval des élus locaux qui sont dans les secteurs et un suivi . D’autre part notre sécurité incombe à chacun de nous et nous n’avons aucun intérêt à protéger un malfrat quelque soit la relation qui nous lie. Ainsi nous sommes tous invités à dénoncer tout voisin suspect au comportement douteux .

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 10:32, par WAZAM
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    DU COURAGE
    A LA POLICE NATIONALE QUI FAIT DU TRAVAIL REMARQUABLE

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 16:38, par Mogo
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Comme le dirait l’autre : "encore du bon boulot les gars. Mettez tous ces malfrats au gnouff". Mais plus sérieusement, le gnouff n’est pas la solution pour ces bandits qui n’hésitent pas à tuer leurs victimes, en plus de les dépouiller. Il faut à mon avis, une solution plus musclée, et même souvent radicale. Pour quelqu’un qui tue volontairement son prochain pour arracher ses biens, cette personne mérite aussi la mort.
    Encore une fois, félicitations à nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 18:53, par Magnan
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    vous faites du bon boulot mais pour une bonne collaboration de la population éviter de masquer leur putain de visage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 19:01, par jan jan
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Le malfrat de gauche avec son teint clair, je pensais qu’il était d’origine étrangère, je pensais à un ipod.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 09:08, par le sage
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    Bravo à nos Fds pour le travail abattu.Vous travaillez pendant que les gens dorment, du courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 15:54, par Tiono
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    merci a fds pour son soutien,ne besser jamais les bras

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 19:22, par laurent
    En réponse à : La police démantèle un réseau de malfrats à Ouagadougou

    vous avez refuser les koglweogo voici ce qui vous arrive !!!!
    toutes la saletter y est toujours a ouagadougou.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés