Les aventures de Laangandé à New York City : Une série web sur la vie et l’image des Africains à New York

Propos recueillis par Jacob Sanwidi, Ed.D. • mardi 9 mai 2017 à 12h00min

Dans l’entretien ci- après, Dr Boukary Sawadogo parle de la série web qu’il a lancée sur l’image des africains à New York, mais aussi du cinéma africain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les aventures de Laangandé à New York City : Une série web sur la vie et l’image des Africains à New York

Peut-on en savoir un peu plus sur vous ?

Je suis le Dr. Boukary Sawadogo, professeur d’études cinématographiques au Département Arts et Communication au City College, un établissement d’enseignement supérieur qui dépend de la City University of New York. J’ai publié en français et en anglais des ouvrages et des articles sur le cinéma africain, tant scientifiques que pour le grand public. Mes domaines d’enseignement et de recherche sont le cinéma africain, dans la multiplicité de ses expressions, mais aussi l’histoire, l’esthétique et la critique du cinéma en général.

Qu’est-ce qui sous-tend la création de la série web “Les aventures de Laangandé à New York City” ?

JPEG - 72.6 ko
Laagande

Ce projet ambitionne de raconter la vie des immigrés africains à travers des vidéos de 5 à 8 minutes maximum. Les premiers épisodes sont déjà disponibles sur la chaîne YouTube ‘NYC African Movies’ dont le lancement a eu lieu récemment. Presque chaque Africain a un proche, un ami ou une connaissance qui a émigré aux États-Unis, pour des raisons très diverses. L’attraction et les fantasmes que suscite ce pays vont toujours croissant, surtout avec la circulation de l’image qui ne connaît plus de frontières.

Cependant, il y a rarement une mise en image par les immigrés africains eux-mêmes de leurs expériences dans ce pays. Or, bon nombre d’entre nous ressentons le besoin de raconter notre propre histoire, d’affirmer notre ou nos identités, de partager nos réflexions, nos préoccupations, nos craintes, nos réussites. En d’autres termes, le besoin de ne plus nous contenter d’être définis par le regard ‒ souvent réducteur, caricatural ou condescendant ‒ des autres, mais nous présenter tels que nous nous percevons nous-mêmes. Notre approche n’est ni didactique, ni moralisatrice. Ce que nous proposons, c’est un espace d’expression, de dialogue et de créativité, mais aussi d’ironie et d’humour.

Qui sont les Laangandé ?

JPEG - 92.1 ko
Tournage

Laangandé est un duo de comédiens : Inoussa Niampa et Adama Zongo, alias Tonton Ladji. Ils ont été formés à l’Atelier Théâtre Burkinabé avant d’intégrer la troupe de l’ATB, où ils ont joué dans des spectacles de théâtre forum pendant sept ans. Ils se sont révélés au public burkinabé à travers des spectacles de théâtre, des prestations lors d’événements culturels, et l’émission ‘Cocktail’ (Tonton Ladji). On a pu les voir dans des films comme Le Royaume de Zabota et 15 avril, de Ibrahim Olukunga (2012) et Maï, deux maris, de Boubacar Sidnaba Zida (2013). À côté de ces activités, ils ont développé leurs propres projets créatifs à travers des vidéos de sensibilisation qu’ils partagent en ligne. Inoussa et Adama se sont installés à New York il y a un peu plus d’une année pour enrichir leur parcours professionnel.

Comment s’est fait la rencontre avec les comédiens de Laangandé ?

En août 2016, je suis retourné à Ouagadougou pour faire des recherches dans le cadre de la rédaction de mon deuxième ouvrage African Film : Comedies, TV Series, and Transnationalization. Lors de mes diverses interviews/rencontres à Ouaga, on m’a parlé de deux comédiens burkinabé établis à New York City. À mon retour, je les ai contactés. C’était juste pour faire connaissance, mais il y a eu une convergence de vues autour d’un projet cinématographique sur le vécu, le ressenti et les défis de la vie à New York pour les Africains, à l’exemple des Burkinabés.

Comment peut-on suivre les différents épisodes de cette série web ?

Les premiers épisodes sont en ligne sur la chaîne YouTube ‘NYC African Movies’. Nous comptons mettre à la disposition du public deux épisodes par mois.

Propos recueillis par Jacob Sanwidi, Ed.D.
Coordonnateur de programmes, West Virginia Univeristy

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés