Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

LEFASO.NET | Par Youmali Koanari • mardi 9 mai 2017 à 18h40min

Le ministère de la santé a ouvert ce mardi 9 mai 2017 à l’hôpital Blaise Compaoré, son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel de la santé (CASEM) de l’année 2017. Au cours des travaux, les acteurs de la santé se pencheront sur le bilan des activités menées en 2017, et la mise en œuvre du volet santé du Plan national de développement économique et social (PNDES) pour l’année 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

Afin de permettre à l’ensemble des acteurs de la santé, de maitriser la feuille de route tracée par le département de la santé dans la mise en œuvre du PNDES et de s’approprier ces documents normatifs de pilotage et de « résultologie », le ministère de la santé a ouvert ce mardi 09 mai 2017 son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel de la santé (CASEM) de l’année 2017.

Au cours des travaux, les acteurs de la santé feront le bilan des activités menées en 2017, notamment la mise en œuvre effective de la mesure gratuité des soins des mères et des enfants au Burkina, et discuteront de l’ouverture de tous les chantiers de 2017 du PNDES dans son volet santé.

Le Ministre de la sante Nicolas Méda a laissé entendre qu’en termes d’actions pour 2017, le chantier majeur est celui du développement des infrastructures sanitaires, qui permettra de développer davantage les interventions de santé, de mieux lutter contre la maladie et de prévenir les crises. Il souhaite un climat social apaisé afin d’atteindre les résultats assignés au ministère de la santé, et dit être à cet effet en concertations permanentes avec les acteurs sociaux pour le déroulement effectif du plan d’activités.

Les objectifs assignés au département de la santé pour l’année 2017 se résument au renforcement du leadership, de la gouvernance sectorielle, du dialogue et de la communication interne ; la transparence et la redevabilité ; l’impulsion d’une culture de performance professionnelle orientée par la résultologie ; l’amélioration de l’accès des populations à des soins et services de qualité ; l’amélioration de l’accès des populations à des médicaments de qualité ; le renforcement du dispositif de lutte contre les endémo-épidémies et de promotion de la santé ; et le renforcement de l’effectivité du transfert des compétences et des ressources dans le contexte de la communalisation intégrale.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 mai à 20:22, par ayi
    En réponse à : Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

    Bonsoir à vous.J’espère que ce n’est pas les mêmes séances de chansons budgétivores.
    On prend des résolutions et des recommandations bien jolies et et ça s’arrête la.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 09:44, par tororoso
    En réponse à : Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

    Bon courage au Ministre et à tous les acteurs de la santé. Je pense qu’on peut en effet réussir. La redevabilité dans la santé est importante pour l’amélioration continue.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 09:58, par tati
    En réponse à : Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

    Bonjour Mr le Ministre de la santé j’espère que vous allez songer au recrutement des infirmiers brevetés qui sont sorti de l’école avant 2014. Svp n’oubliez pas que cette jeunesse s’est fait former à la sueur des pauvres parents qui sont au village qui espèrent qu’un jour leurs fils auront la chance d’être intégré. Svp ces infirmiers souffrent énormément, ne les laisse pas au dehors sans les intégrer dans la fonction publique. Pensez, c’est la même jeunesse que chaque fois vous dites création d’emploi pour la jeunesse. Intégrez tous ces jeunes qui ont les diplômes professionnels surtout la santé,la population souffre par manque d’infirmiers sur le terrain des CSPS avec un seul agent. Je vous supplie une fois de plus aider ces braves jeunes pour que leurs rêve se réalise à intégrer la fonction publique merci...

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 17:10, par Nama
    En réponse à : Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

    Parlant de gouvernance sectorielle, il faut trouver un mécanisme de gestion des postes stratégiques de façon inclusive, sinon le corps médical déroge à la règle en se les appropriant tous. Il faudra repenser un système où tous les paramédicaux désireux accèdent au doctorat voire le professorat de leur secteur respectif par la promotion par l ’octroie des bourses et l ’extension des filières de spécialisation. Ceci est autant une nécessité car le passage des infirmiers, sage-femmes à médecins pour les jeunes nantis de diplômes universitaires ,autrefois possible est devenu une barrière.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 17:37, par Parent d’infirmier breveté
    En réponse à : Ministère de la santé : Ouverture du premier CASEM 2017

    Merci à l’internaute 3 Tati d’avoir soulevé ce problème des infirmiers brevetés injustement écartés de la fonction publique . Comment peut on accepter l’argent des gens à l’école nationale de santé publique pendant deux ans et après dire à leurs enfants qu’ils ne peuvent pas avoir accès à la fonction publique au motif que cette catégorie va être supprimé ? Quand même vous aussi .Meme si on devait supprimer la catégorie on ne peut pas pénaliser ceux qui étaient déjà inscrits à cette formation avant l’année 2016 . Veut on nous faire croire que même l’ État burkinabé à travers l’ ENSP escroque aussi les pauvres parents sans état d’âme Que Messieurs les ministres de la fonction publique et de la santé trouvent urgemment une solution à cette injustice sinon que les infirmiers brevetés brevetés concernés se mobilisent marchent ,aillent faire sit in devant les deux ministères pour réclamer leurs droits ou bien saisissent la justice sur ce dossier puisqu’il n’y a que ça qui marche dans notre cher Faso des RSS

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés