Partenariat gouvernement secteur privé : Paul Kaba Thiéba a échangé avec les acteurs du monde des affaires

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mardi 9 mai 2017 à 18h35min

La maison de la culture Anselme Titiama Sanou de Bobo-Dioulasso a abrité le lundi 08 mai 2017, la 15eme rencontre gouvernement secteur privé. Présidée par le chef du gouvernement burkinabè, Paul Kaba Thiéba, cette rencontre a eu pour objectif d’échanger avec les acteurs du monde du secteur privé sur un certain nombre de leurs préoccupations et de voir dans quelles mesures le secteur privé peut contribuer à accompagner le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Partenariat gouvernement secteur privé : Paul Kaba Thiéba a échangé avec les acteurs du monde des affaires

« Quelles mesures pour une contribution efficace du secteur privé à la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) », tel a été le thème de cette 15eme rencontre gouvernement secteur privé tenue à Bobo-Dioulasso. Un thème salué à sa juste valeur par les acteurs du secteur privé. Selon le premier ministre Paul Kaba Thieba, le thème retenu cette année concerne les mesures à mettre en œuvre pour favoriser la pleine participation du secteur privé à l’opérationnalisation du PNDES. « Et cette thématique est au cœur des grandes préoccupations du gouvernement » ; a-t-il laissé entendre.

Selon le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo, la situation économique et sécuritaire de notre pays nécessite une attention soutenue malgré les multiples efforts consentis par le gouvernement et nos vaillantes forces de défense et de sécurité. « Ainsi le secteur privé nécessite aussi une grande attention, car portant toujours les stigmates des douloureux évènements d’octobre 2014 et de septembre 2015 » ; a-t-il affirmé.

A l’en croire, les conclusions des différentes enquêtes menées, aussi bien sous l’égide du gouvernement que par la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, ont fait état de plus de 100 entreprises privées touchées. Ces entreprises ont perdu près de 70% de leurs capacités productives. Près de la moitié d’entre elles a perdu plus de 90% de leurs capacités et ne pourra envisager la reprise de leurs activités sans un appui de l’Etat. « A ce jour, de nombreuses entreprises sinistrées n’ont pu relancer leurs activités » ; a laissé entendre ce dernier.

Ainsi, les pertes cumulées ont été estimées à plus de 52 milliards de francs CFA. Le nombre d’emplois détruits ou compromis a été évalué à 7 300 dont près de 2700 emplois directs. C’est ainsi que la prise de mesures urgentes s’avérait nécessaire pour d’une part, préserver les acquis et d’autre part, créer les conditions idoines d’une reprise économique par l’investissement privé. C’est dans cette perspective que s’est tenue cette rencontre d’échanges entre le gouvernement et les acteurs du monde des affaires privés afin « de féconder » des mesures et stratégies nouvelles qui permettront à ces hommes d’affaires, d’assumer la plénitude de leurs missions de création de richesses et d’emplois, gage d’un développement harmonieux, partagé et serein du Burkina Faso.

Au cours de cette rencontre il s’est agi pour les acteurs, d’évoquer un certain nombre de questions notamment liées à l’actualité, à la sécurité des biens et des personnes, au payement de la dette intérieure et à l’accès au financement des entreprises.
« Aujourd’hui le Burkina Faso regorge beaucoup d’entrepreneurs de talent. Cependant, il est nécessaire que des efforts soient fournis afin d’accompagner ces derniers dans leur mission qui est de contribuer au développement du pays » ; a dit le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso.

Des propositions pertinentes et constructives qui pourront être traduites en actions concrètes ont été faites pour dynamiser l’économie burkinabè dans le cadre d’un dialogue mutuellement avantageux pour le succès du PNDES. Ainsi, le secteur privé a saisi cette occasion pour réitérer son plein engagement à participer à la réalisation des projets structurants du PNDES.

Paul Kaba Thiéba a rassuré la population burkinabé sur la situation nationale
Cette rencontre a été le lieu pour le chef du gouvernement, de rassurer une fois de plus l’ensemble de la population burkinabè sur la situation économique, sociale et sécuritaire du Burkina Faso. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 mai à 09:12, par na yelé
    En réponse à : Partenariat gouvernement secteur privé : Paul Kaba Thiéba a échangé avec les acteurs du monde des affaires

    « Le Burkina Faso va mieux aujourd’hui sur le plan économique et sur le plan social et sécuritaire. Les perspectives sont très bonnes au Burkina Faso et notre horizon c’est le PNDES » ce cher Paul n’a que cette phrase à la bouche. Changez de slogan monsieur le PM.
    Ne vous entêtez point car le citoyen burkinabé en est frustré.
    _Permettez nous d’avoir de l’électricité "sans délestage" et de l’eau
    a moindre coût et les entrepreneurs vous montrerons la voie de la réussite. Parole d’entrepreneur !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés