Opposition politique : L’ambassadeur des Etats-Unis a échangé avec Zéphirin Diabré

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mardi 9 mai 2017 à 00h24min

Le Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, a reçu dans la matinée de ce lundi, 8 mai 2017, au siège de l’institution, l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Young. Une « visite courtoisie » au cours de laquelle, des questions relatives à la vie politique nationale ont été abordées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Opposition politique : L’ambassadeur des Etats-Unis a échangé avec Zéphirin Diabré

Le diplomate américain, qui dit placer sa démarche sous le sceau d’une visite de courtoisie, a félicité le leadership du porte-parole de l’opposition, Zéphirin Diabré, dans les différentes luttes pour l’ancrage du processus démocratique au Burkina. Pour l’ambassadeur, M. Diabré a joué un rôle important dans la vie politique nationale, notamment de 2014 à ce jour. Andrew Young a salué particulièrement son rôle dans la « transition historique » qui s’est soldée par l’élection du 29 novembre 2015. L’ambassadeur dit avoir donc beaucoup appris de cette visite.

A en croire Zéphirin Diabré, cet acte est un honneur pour toute l’institution, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), via sa personne. Occasion pour lui de magnifier au passage l’axe Washington-Ouagadougou avant de confier que cette visite a aussi été un moment d’échanges sur des questions relatives à la vie de la nation.

Réagissant à une question (des journalistes) sur l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la France, Zéphirin Diabré pense qu’en tant qu’Africain, l’on ne doit pas beaucoup attendre des élections qui se passent chez les autres ; les pays élisent leur Président pour eux d’abord. C’est pourquoi a-t-il souhaité bon mandat au nouvel élu afin qu’il puisse s’attaquer aux dossiers auxquels la France est confrontée. Pour le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), cette élection a cela de particulier qu’elle opposait M. Macron « qui est un social-libéral comme l’UPC » à Marine Le Pen.

‘’ Quelque part, nous sommes contents qu’un pays comme la France, qui véhicule un certain nombre de valeurs, n’ait pas succombé au charme de l’extrême droite’’, dit-il en substance, se réjouissant que la France ait plutôt porté à sa tête, quelqu’un qui se réclame d’un système idéologique partagé son parti.

Mais, insiste Zéphirin Diabré, en tant qu’Africain, on ne doit pas attendre que quelqu’un, qui est élu en France ou aux USA, vienne faire le développement des pays africains ; les gens sont élus pour gérer les affaires de leur pays.

O.L.O
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés