Bobo-Dioulasso : Les députés de la province du Houet ont échangé avec leurs mandants

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • lundi 8 mai 2017 à 00h57min

Le samedi 06 mai 2017, la maison de la culture Anselme Titiama Sanou a abrité le premier forum d’échanges entre les citoyens et les élus nationaux de la province du Houet. Cette activité a été initiée par le NDI (National Democratic Institut) en partenariat avec l’USAID et vise à promouvoir la redevabilité à travers un cadre d’échanges entre des élus nationaux et leurs mandants à la base.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Les députés de la province du Houet ont échangé avec leurs mandants

Depuis le début de l’année 2016, suite à l’installation de la nouvelle Assemblée nationale, le NDI a progressivement construit une forte relation de travail et de collaboration fructueuse avec le parlement. A en croire la directrice du NDI, Aminata Kassé, la tenue de ce forum s’inscrit dans le cadre du soutien de l’USAID à la promotion de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso à travers le programme intitulé « promouvoir le renforcement législatif, la redevabilité et la surveillance dans la période post-électorale » qui est mis en œuvre par le NDI. Un programme qui selon elle, contribue à assurer la visibilité de l’action parlementaire grâce à un soutien à l’interaction entre les députés et les organisations de la société civile à travers l’organisation de tables rondes sur le processus législatif. « Aujourd’hui, le programme entame l’une des phases capitales, en mettant l’accent sur l’interaction avec les populations en dehors de la capitale Ouagadougou pour créer un cadre informel d’échange entre les députés et les populations.

Cette activité va se tenir dans les quatre zones géographiques du pays dont les lieux seront définis en commun accord avec les députés de ces zones » ; a-t-elle laissé entendre.

Ainsi, ce forum a pu réunir les députés du Houet qui sont de partis différents : deux sont du MPP, deux de l’UPC, un de l’ADF/RDA, un de l’UNIR/PS et un du CDP. Dans un premier temps, ce forum a permis aux députés sans distinction de partis politiques de présenter l’Assemblée nationale encore appelée le « parlement » et le travail que les députés y font. Dans un deuxième temps, les députés ont parlé des lois votées en 2016, en mettant l’accent sur les lois qui concernent surtout les populations avant de se prêter aux différentes questions des participants.

A en croire le député Alfred Sanou, par le passé, chaque député rendait surtout compte aux militants de son parti et grâce au NDI et l’USAID, les députés ont pu tenir cette activité en commun. C’est pourquoi il a tenu à saluer les initiateurs de ce forum au nom de l’ensemble des députés.

Selon lui, le travail des députés n’est pas toujours compris par les citoyens qui ont en majorité des attentes qui dépassent parfois les capacités parlementaires. Et réciproquement, les populations n’ont pas toujours facilement accès aux députés. Cette situation peut conduire à des préjugés qui peuvent affecter la confiance entre élus et populations.

Outre le fait de rapprocher les députés d’une même province, de les amener à travailler ensemble, la tenue de ce forum a eu quatre autres avantages qui sont :
- La création d’un cadre d’échanges permettant aux députés de rendre compte directement aux populations de leur travail ;

- L’opportunité pour les citoyens d’échanger directement avec leurs députés ;

- Le renforcement de la confiance entre les députés et les citoyens de leur localité ;

- Et l’amélioration de la visibilité des activités du parlement.

Au cours des échanges, plusieurs points ont été abordés par les populations, notamment la contribution des députés du Houet dans le développement de leur province, mais aussi sur les actions en faveur des jeunes et des femmes en particulier.

JPEG - 75.6 ko
La directrice du NDI, Aminata Kassé

A en croire ces députés, le rôle des parlementaires est de contrôler les actions gouvernementales. Ainsi, toutes les préoccupations des citoyens sont déjà prises en compte dans leurs recommandations faites au gouvernement dans le but de contribuer au développement du Burkina Faso. Toutefois, ils souhaitent que le gouvernement prenne à bras le corps toutes ces recommandations.

Aussi, les participants ont pu tirer le maximum de profit de ces échanges pour faire des recommandations pertinentes qui vont renforcer davantage la confiance entre les populations de la région et leurs mandataires au sein du parlement. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés