Jazz à Ouaga 2017 : La célébration du jubilé d’argent commence avec de gros calibres !

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • lundi 1er mai 2017 à 20h46min

Pour la 25ème fois, du 28 avril au 06 mai 2017, Ouagadougou va vibrer au rythme du Jazz. Le top de départ de ce grand rendez-vous des fleurons de la musique afro-américaine a été donné dans la soirée du vendredi 28 avril, à l’Institut français de Ouagadougou, par le maire de la capitale, Armand Béouindé. Et c’est le maître burkinabè de la Djongo musique, Bil Aka Kora et la chanteuse britannique de soul pop, Joss Stone, qui ont donné les premières notes de ce jubilé d’argent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Jazz à Ouaga 2017 : La célébration du jubilé d’argent commence avec de gros calibres !

« Un quart de siècle au service de la culture », sans discontinuité, ça se fête ! 25 ans après la 1ère édition, Jazz à Ouaga se porte bien et apparaît comme l’un des événements majeurs du paysage culturel burkinabè.

JPEG - 49.3 ko
Le président du comité d’organisation, Abdoulaye Diallo

En effet, le « bébé » qui a vu le jour en 1992, sur initiative de Guy Morel, directeur du Centre culturel français Georges Méliès de Ouagadougou à l’époque et un groupe de Burkinabè mordus de jazz, a véritablement fait œuvre utile. « Nous avons permis à pas mal d’artistes de trouver leur chemin, de mieux gérer leur carrière internationale. En 25 ans, on a permis au public, aux mélomanes, de s’habituer à ce genre musical, de se former » a revisité Abdoulaye Diallo, président du comité d’organisation, soulignant que c’est avec fierté qu’il a pu porter l’initiative de ses devanciers avec autant de succès.

Le maire de la commune de Ouagadougou ne dira pas le contraire. Armand Béouindé confie qu’en un quart de siècle, Jazz à Ouagadougou a contribué au rayonnement artistique et culturel de la capitale burkinabè. Raison pour laquelle, il soutient que ce 25ème anniversaire doit sonner comme l’âge du début de la maturité.
Joss Stone a ravi la vedette…

L’honneur est revenu au maître de la Djongo musique d’ouvrir les portes de la fête proprement dite, après que le comité d’organisation ait soufflé sa vingt- cinquième bougie. Alliant rythme traditionnel et musique contemporaine (jazz, reggae et blues), avec des pas de danse de l’ethnie Kasséna, Bil Aka Kora a su, une fois de plus, séduire le public.

JPEG - 48.2 ko
La prestation de Joss Stone a tenu en haleine beaucoup d’amateurs du jazz

Et que dire de la belle et talentueuse Joss Stone ? Présente à la 25ème édition du festival Jazz à Ouaga, dans le cadre de sa tournée « Total World Tour », la jeune chanteuse qui arrive souvent sur scène les pieds nus, a émerveillé les nombreux fans de par son timbre vocal.

A travers une fusion musicale faite de reggae, de sonorités hip-hop et de R&B, l’artiste qui se fait respecter sur plusieurs scènes internationales et par ses succès et ses milliers de disques vendus, ne s’est pas fait prier pour démontrer son talent. Joss Stone a fait danser, chanter et rire les amoureux de ce style de musique. A ce sujet, Sophie, une mélomane, l’identifie à l’actrice américaine, Marilyn Monroe. « J’ai aimé sa prestation. C’est une Marilyn Monroe version anglaise » a-t-elle lancé.

JPEG - 57.1 ko
Prestation de l’artiste Bil Aka Kora

Anne Constance, une fidèle de ce grand rendez-vous musical a, quant à elle, confié :« C’était une très belle première soirée d’ouverture, très dynamique, beaucoup d’échanges avec le public pour les deux prestations. J’ai hâte de voir la suite, la seconde prestation était pleine de vie, il y avait de l’enthousiasme, de la passion, de l’amour ».

Cette 25ème édition s’annonce riche en sons et couleurs. Pendant une semaine, plus d’une quarantaine de groupes musicaux, parmi lesquels, de grands noms au plan international tels que Beverly J. Scott des USA, Habib Faye du Sénégal, se produiront sur scène. Trois espaces que sont l’Institut français, le CENASA et le Bacchus Café, abriteront les spectacles. Jazz à Ouaga 2017, c’est aussi, Jazz-caravane, Jazz-school, la 6ème édition du « village du festival » (place de la Nation), la 10ème édition du concours « Jazz -Performance », des rencontres d’échanges et de partages d’expériences entre artistes. A ce sujet, quatre jours durant, une quarantaine d’artistes vont bénéficier d’une formation sur la gestion de la carrière musicale. Aux jeunes artistes et amoureux du jazz de saisir donc cette opportunité, pour se révéler et vivre leur passion.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés