Plan sectoriel de l’éducation et de la formation : Des échanges en vue d’une validation du document

lundi 1er mai 2017 à 20h39min

Les travaux de validation technique du document du Plan sectoriel de l’éducation et de la formation (PSEF) 2017-2030, ont débuté ce vendredi 28 avril 2017 à Ouagadougou .Durant deux jours, les différents acteurs de l’éducation et de la formation vont se pencher sur le devenir du système éducatif burkinabè, en vue de disposer d’informations nécessaires à une bonne exécution du plan. C’est le ministre en charge de l’éducation nationale, Jean -Martin Coulibaly, qui a procédé à l’ouverture des travaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Plan sectoriel de l’éducation et de la formation : Des échanges en vue d’une validation du document

Ces travaux de réflexions du nouveau référentiel du Burkina dans le domaine de l’éducation et de formation interviennent après les consultations régionales de sa première version dans les cinq bassins de l’éducation. Et ce, suite à une évaluation externe par des consultants indépendants recrutés par les partenaires techniques et financiers. C’est ainsi qu’après le travail abattu par les consultants, la présente rencontre placée sous le thème : « Accroissement de l’offre et amélioration de la qualité de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation, en adéquation avec les besoins de transformation de l’économie » a été initiée pour recueillir les appréciations d’autres acteurs que sont la société civile, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux, avant l’adoption du document en conseil des ministres.

JPEG - 49.3 ko
Selon Jean-Martin Coulibaly, le PSEF est l’expression d’une volonté politique du gouvernement

« C’est dans la perspective de matérialiser la vision holistique et intégrée du système éducatif (…) et la nécessité d’une mise en cohérence avec les orientations du PNDES, que le gouvernement burkinabè a décidé d’élaborer un Plan sectoriel de l’éducation et de la formation » a noté le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Jean- Martin Coulibaly. Selon lui, ce nouveau référentiel regroupe les politiques du gouvernement en matière d’éducation nationale, d’enseignement supérieur, de formation et d’insertion professionnelle.

Les défis du système éducatif burkinabè

JPEG - 51.2 ko
Les acteurs de l’éducation et de la formation entendent s’approprier le PSEF

Le PSEF apparait comme l’outil performant dans cette lutte pour l’amélioration du système éducatif et de formation des Burkinabè. Et ce n’est pas le ministre de l’éducation nationale qui soutiendra le contraire, lui qui a convié les différents acteurs du secteur à se l’approprier pour une mise en œuvre réussie du programme. Et cela, pour faire face aux nombreuses contraintes du système éducatif et de formation. Il s’agit, selon lui, d’une éducation de base formelle orientée vers la massification indispensable, mais en perte de qualité , une éducation non formelle (ENF) qui peine à trouver ses marques avec des inégalités de genre, un enseignement et une formation technique et professionnelle (EFTP) embryonnaire, une gestion et un pilotage du système en prise avec des résistances à l’innovation.

JPEG - 49.3 ko
Moussa Sissao, représentant le chef de file des partenaires techniques et financiers

Et pour faire face à ces contraintes, le ministre Jean -Martin Coulibaly a signifié que de nombreux défis doivent être relevés d’ici à l’horizon 2030. Cela consiste, entre autres, à assurer un développement harmonieux, équitable et efficient de la petite enfance, à développer l’éducation et la formation technique et professionnelle et l’adapter aux besoins de l’économie et à adapter l’enseignement supérieur aux besoins de l’économie nationale

Moussa Sissao, le représentant du chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation de Base (bureau de la coopération Suisse), dit attendre de ce cette rencontre, un document qui permette d’améliorer le fonctionnement du système éducatif. « Nous voulons un document assez consensuel et qui est partagé par l’ensemble des partenaires » a-t-il souhaité.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 mai à 12:04, par le pauvre
    En réponse à : Plan sectoriel de l’éducation et de la formation : Des échanges en vue d’une validation du document

    Juste une diversion.Vision holistique, vision holistique ; ils aiment tellement ce mot que depuis des années on ne voit rien venir.Toujours la merde dans notre syteme éducatifs .Quand des atrrivistes valident un doc de cette nature je n’en croit pas.Vous ete là pour vous servir et non servir le peuple.car les vrais techniciens ne sont pas à ces travaux .Vous meme vous n’etes pas droits et vous voulez la droiture .Le MENA ne fonctione plus ,il est grippé selon mes amis de ce ministere.Tous les programmes d’actités des structures sont en souffrance depuis l’arrivée de ce mr à la tete du ministere .Tout le monde voit votre derriere et peuvent vous faire la descripàtion.Vous n’etes pas exempplaires et vs demandez l’exemplarité,c’est dommage encore que des syndicalistes se fassent nommés ,ca sent vraiment la corruption au niveau des syndicats .

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:25, par Epinndi songsee
    En réponse à : Plan sectoriel de l’éducation et de la formation : Des échanges en vue d’une validation du document

    C’était inutile de sonder qui que se soit.vs savez bien pourquoi cette peinture:plus de conférence pédagogique à ts les niveaux(pourtant cadres d concertation entre praticiens), pas d’augmentation indemnitaire faute de moyens selon vs même mais pour de tel plan oui les moyens n mank jamais. Bref il fo un plan sectoriel moral de la gestion de l’éducation burkinabé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés