Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • dimanche 30 avril 2017 à 11h04min

Le meeting tant attendu (des initiateurs que des adversaires) s’est tenu, et comme prévu, ce samedi, 29 avril 2017 à la Maison du peuple, Ouagadougou. Premier meeting de l’opposition de l’ère MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir), ce rendez-vous a fait le plein de la salle, obligeant une partie des participants à suivre le déroulement de l’activité de dehors.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

Après un accueil aux allures de triomphe de la trentaine de responsables et représentants de partis politiques affiliés à l’institution Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF) suivi de leur installation, c’est par l’exécution de l’hymne national que l’activité proprement dite va démarrer. Un moment de mobilisation marqué par des allocutions, des prestations d’artistes et autres intermèdes. Ainsi, outre les salamalecs des responsables du comité d’organisation, l’on a assisté à la lecture de la « plate-forme des partis de l’opposition », un des clous de ce meeting. Sur ce chapitre, on retient que ce qu’il conviendrait d’appeler aussi « référentiel » de l’opposition est articulé autour de cinq axes. Il s’agit de la « gouvernance politique et juridique », la « gouvernance administrative et locale », la « gouvernance économique et du développement », la « gouvernance sociale » et la « gouvernance diplomatique et l’intégration régionale ».

Selon les responsables des partis membres de l’institution, la vocation de cette plate-forme est d’offrir des marqueurs qui serviront d’interpellation du gouvernement par l’opposition. Ce document sera réactualisé chaque année et pourrait se présenter, le moment venu, comme un programme commun à tous les partis de l’opposition pour présenter aux Burkinabè, l’alternative.

Le moment le plus attendu a été incontestablement le discours du Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, dans une salle surchauffée. Ce dernier ne va pas mettre du temps pour faire monter le mercure, non seulement en faisant son analyse de la vie nationale, mais également et surtout, en ‘’malmenant’’ ses adversaires politiques. « Il paraît que certains ont dépensé des milliards pour empêcher les gens de venir aujourd’hui à la maison du peuple ! Eh bien, qu’ils viennent voir ce qui se passe à la maison du peuple ce 29 avril 2017 ! », a introduit Zéphirin Diabré dans une ambiance d’ovations et de cris. Après avoir ravivé l’histoire récente du Burkina, le porte-parole de l’opposition va demander une minute de pensée pieuse pour les victimes de l’insurrection populaire. Puis, il confie ses émotions aux participants : « Quelle chanson puis-je chanter pour vous remercier, vous féliciter, vous glorifier et vous encourager pour cette mobilisation, cette détermination, cet engagement et ce courage patriotique dont vous avez fait montre aujourd’hui ? ».

Occasion pour faire mention spéciale à la mobilisation des jeunes, des femmes, de la chefferie coutumière et des tenants des religions autour de l’activité. Même reconnaissance à l’action des organisations de la société civile (OSC) ; celles qui, spécifie-t-il, restent gardiennes vigilantes des valeurs pour lesquelles, les Burkinabè se sont battus et pour lesquelles de nombreux Burkinabè ont consenti le sacrifice suprême. Il fustige par contre, ce qu’il a qualifié de pseudo-OSC, montées de toutes pièces par des aventuriers qui ont senti qu’il y avait là un filon à exploiter. « Après avoir navigué entre les différents centres du pouvoir sous la transition, c’est dans les bras du MPP que ces opportunistes ont finalement atterri. Ces jours-ci, l’annonce de notre meeting leur a donné l’occasion de sortir de leur sommeil, d’affermir leur soutien au PNDES (Plan national de développement économique et social, ndlr), d’affirmer que tout va bien au Burkina, et même de questionner l’opportunité de notre meeting ! », pointe Zéphirin Diabré avant d’inviter les « OSC sérieuses » à se démarquer de celles opportunistes. « L’opposition respecte et encourage l’indépendance et la neutralité des OSC, et leur responsabilité de dire la vérité aussi bien à la majorité qu’à l’opposition », appelle-t-il.

Revenant à l’actualité qui a entouré ce meeting, notamment les sorties de presse du côté de la majorité et ses alliés, Zéphirin Diabré a conclu : « Ils ont peur de la colère du peuple. Ils ont peur d’une nouvelle insurrection. Normal, l’assassin sait très bien que le coup de gourdin fait mal. Mais ils se trompent de stratégie. S’ils veulent éviter la colère du peuple, qu’ils règlent les problèmes des Burkinabè ».

‘’A ce stade, nous sommes d’accord sur au moins une chose, c’est que le MPP gère mal le Burkina’’

Zéphirin Diabré apprend également que l’opposition est nouvelle et plurielle, comme l’était celle qui a mené le combat pour l’insurrection, et comme l’est la majorité. « Nous ne sommes pas d’accord sur tout. Nous ne sommes même pas obligés d’être d’accord sur tout, parce que personne n’a consulté l’autre avant de se déclarer opposant. Mais à ce stade, nous sommes d’accord sur au moins une chose, c’est que le MPP gère mal le Burkina », étale Zéphirin Diabré. Il invite donc les militants et sympathisants de l’opposition à ne pas se laisser intimider ni abuser par la propagande du MPP, qui diabolise l’ancienne majorité le jour, et manœuvre la nuit pour la récupérer en pièces détachées afin d’affaiblir le CFOP-BF.
« Les dirigeants du MPP parlent du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex parti au pouvoir, ndlr) comme si c’était le choléra, mais passent par des émissaires, amis et parents, pour établir le contact avec Blaise Compaoré », affirme le porte-parole de l’opposition pour qui, quand on insulte un parti, on ne cherche pas à joindre son père fondateur.

« Dans tous les cas, les leaders du MPP sont mal placés pour donner des leçons de morale à qui que ce soit dans ce pays. Quand on critique le MPP sur sa gestion, quand on dit que le pays va mal, ils accusent les 27 années de règne de Blaise Compaoré. Mais dites-moi mes amis, avec qui Blaise Compaoré a-t-il géré ce pays durant ces 27 années ? C’est avec eux ! Qui dirigeait le CDP pendant les 27 ans de Blaise Compaoré ? C’est eux ! Qui a inventé le tuuk guili (scores sans partage des scrutins, ndlr) et mis en œuvre les stratégies diaboliques pour torpiller les partis d’opposition ? C’est eux ! Qui a développé en son temps la corruption pour financer le CDP d’alors ? C’est eux ! Qui a commencé la politisation de l’administration dans ce pays ? C’est eux ! Qui a le plus profité du règne de Blaise Compaoré dans ce pays ? C’est eux ! Qui a organisé le congrès du CDP qui a décidé de la modification de l’article 37 ? C’est eux ! Alors, qu’ils fassent attention ! Nous avons pardonné, mais nous n’avons pas oublié ! », énumère le chef de file de l’opposition politique. Selon Zéphirin Diabré, l’opposition est là aujourd’hui, parce que le MPP a trahi l’idéal pour lequel, les populations ont parcouru les artères de Ouagadougou et des autres villes. Il affirme qu’ un peu plus d’un an après l’arrivée au pouvoir de ce parti, la désillusion est totale et le découragement est sans pareil.

‘’ On n’a pas besoin de pousser quelqu’un qui est déjà mal assis !’’

« Le vrai changement pour lequel nos martyrs sont morts, a été oublié par le MPP, qui recycle les vieilles méthodes de gouvernance que ses dirigeants utilisaient, lorsqu’ils dirigeaient le CDP », estime-t-il. Il accuse le MPP de tomber dans les injures et l’hystérie, comme au bon vieux temps. Réagissant à certains propos de la majorité, M. Diabré a lancé que sous sa direction, en tant que CFOP-BF, aucune boutique n’a été cassée ou un seul feu (tricolore, ndlr) n’a été brisé pendant une marche de l’opposition. De l’avis de Zéphirin Diabré, si le MPP dit aux gens que l’opposition veut empêcher le PNDES de fonctionner, c’est parce qu’il sent déjà que ça va échouer. « Il (MPP) a dit partout, et surtout aux chefs coutumiers, que nous voulons les pousser pour qu’ils tombent. Nous disons qu’on n’a pas besoin de pousser quelqu’un qui est déjà mal assis ! Nous sommes là pour faire notre travail d’opposant républicain. Mais cela dit, comme l’a si bien dit Bassolma Bazié de la CGT-B, celui qui est mal assis et qui tombe, c’est son problème ! », martèle Zéphirin Diabré, avertissant que l’opposition ne se laissera pas distraire par les pleurnicheries.

Mieux, il déclare que le parti au pouvoir aura en face une « opposition caillou » qui rappellera chaque matin que le peuple a faim, les jeunes sont au chômage, l’argent ne circule pas, les soins ne sont pas gratuits, etc. Pour lui, au lieu de l’expérience sur laquelle ils (dirigeants MPP) se sont appuyés pour battre campagne, ce sont des tâtonnements, des hésitations et l’amateurisme qui sont aujourd’hui servis. « Ils ont chanté partout ici qu’ils étaient la solution. Aujourd’hui, ils sont devenus un vrai problème pour le Burkina », constat du porte-parole de l’opposition, Zéphirin Diabré. Il note ici que depuis l’arrivée au pouvoir du MPP, l’économie est en panne et le pays est sec.

Zéphirin Diabré affirme également que la corruption est repartie de plus belle au Burkina ; les opérateurs économiques qui ont financé la campagne du MPP sont en train de se faire rembourser sur le dos du peuple. « C’est pour cela que le MPP a modifié la loi sur les marchés de gré-à-gré. Désormais, les ministres peuvent donner jusqu’à un milliard de gré-à-gré à leurs copains. Les routes bitumées et les voies en terre sont devenues le terrain favori de l’affrontement des grands du MPP, chacun voulant un morceau pour ses amis. Et les concours architecturaux pour ériger les nouvelles assemblées sont gérés mouta-mouta », soutient-il. Chômage des jeunes, manque de fonds de financement pour les femmes, galère dans les universités, empiètement dans la politique de la gratuité des soins, bref, pour Zéphirin Diabré, au lieu du « Burkina is back ! » comme l’a dit le Premier ministre lors de son discours sur la situation de la nation, c’est plutôt « la famine qui is back ! ».

La réconciliation nationale, une question à résoudre !

La réconciliation nationale n’a pas échappé à sa lancée, et sur la question, le porte-parole de l’opposition a été ferme : ‘’ le pays souffre de la division de ses fils. Elle est une question posée et à résoudre. Et sur ce plan, je peux vous rassurer que personne ne veut et ne va enjamber les cadavres de nos martyrs. Ce sera vérité-justice-réconciliation. Et il me plaît de vous informer que toute l’opposition politique est d’accord pour ce tryptique‘’. « La vérité, toute la vérité, rien que la vérité », insiste-t-il avant d’ajouter qu’il s’agit de savoir qui a fait quoi, quand et où ! « Quand nous disons qui, c’est tous les qui ! Quand nous disons quoi, c’est tous les quoi ! Et quand nous disons quand, c’est tous les quand ! Et quand nous disons où, c’est tous les où ! », précise Zéphirin Diabré dans un tonnerre d’applaudissements. Il expose : « Si nous sommes d’accord pour soulever le couvercle de la marmite, alors soyons d’accord pour aller au fond de la marmite ! ». Plain-pied dans ce volet, Zéphirin Diabré prône une justice qui est la même pour tous. « Mais c’est là où nous avons un problème.

Comme nous l’avons toujours dit, si on doit attraper des voleurs, il faut attraper tous les voleurs. S’il faut attraper les criminels, il faut attraper tous les criminels. Mais on ne peut pas attraper les voleurs de grande taille et laisser les voleurs hommes courts, ni attraper les criminels de teint clair et laisser les criminels de teint noir », avertit le CFOP-BF qui rappelle par la même occasion que la Haute Cour de justice tiendra la semaine à venir (4 mai, ndlr) ses assises dans le cadre de l’insurrection populaire. « La position de l’opposition est simple : le droit, tout le droit, rien que le droit. Le droit, mais pas la politique ! », requière-t-il avant de déclarer qu’il manque quelque chose dans ce procès. « Où sont passés les officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie qui ont mis en application cette fameuse réquisition, qui ont distribué les munitions aux jeunes soldats, qui les ont encadrés, qui ont donné l’ordre de tirer ? Où sont-ils ? Il faut qu’ils viennent aussi, répondre. Nous voulons tout le monde à la barre. Les commanditaires comme les exécutants ! Les complices comme les auteurs ! », a insisté Zéphirin Diabré pour qui, « cette revendication, l’opposition politique ne la laissera jamais tomber ».

A en croire le porte-parole des partis de l’opposition, malgré la forte déception et la grande colère qui les animent, la détermination reste intacte. De leur diagnostic, le gouvernement a échoué. C’est pourquoi, Zéphirin Diabré a annoncé solennellement qu’il entend soumettre à l’assemblée des chefs des partis de l’opposition, l’idée d’une motion de censure contre le gouvernement Paul Kaba Thiéba.
L’opposition poursuivra toujours son combat de manière républicaine, mais avec fermeté et sans complaisance, maintient M. Diabré. « Aujourd’hui, c’est la maison du peuple. Demain, ce sera ailleurs ! Forcement ! Forcement ! Que le MPP prépare encore ses milliards, car demain, il y aura encore beaucoup plus de monde à corrompre », projette le Chef de file de l’opposition, Zéphirin Dibaré, qui appelle les participants à rester mobilisés et à se tenir prêts pour les mots d’ordre à venir.

Oumar L. OUEDRAOGO
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 12:17, par Ka
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Oui ! Si au départ du régime Blaise Compaoré en 1998 le Burkina avait une opposition forte face à ce régime, on allait éviter les tripatouillages de l’article 37, les crimes gratuits, et mêmes la corruption à ciel ouvert. J’y étais à la maison du peuple, même si cette première sortie de l’opposition était à l’stade J. Conombo, elle sera pleine. Ceux qui étaient là ont oublié les objectifs de ruses de la CODER, les imparfaits de l’UPC, les magouilles du CDP, ce qui comptait, c’est de dire aux gouvernants actuels d’oublier la continuité de l’ancien régime et s’autoriser à d’autres voies qui vont pour le peuple et le développement du pays. Et je trouve que c’est ça l’objectif de l’opposition dont j’ai applaudi. Tous ceux qui étaient à ce meeting ont compris que soutenir une opposition forte, ce n’est pas soutenir un individu, ou un parti politique, ou une coalition : Mais les actions concrètes que mène cette opposition qui vont pour le peuple et pour rectifier les imparfaits des gouvernants prédateurs. L’arrogance des RSS, la justice pour sauver ses proches, les dossiers des crimes impunis qui sont bloqués par quelques-uns qui tiennent le volant des affaires de l’état, les postes clé qui sont confié aux proches et famille, tous ceux-ci réunis ont permis à cette opposition de se retrouver avec légitimité à la maison du peuple pour dire à la majorité que la masse opprimée peut un jour se revoler contre cette injustice. Un pouvoir avec une majorité arrogante sans une opposition forte en face, est un pouvoir dictatorial comme ce fut celui de Blaise Compaoré en 27 ans.

    Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 13:37, par Mafoi
      En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

      Monsieur Ka,avec tout le respect que je vous dois,je ne participerai jamais à un tel meeting où je serai amené à croiser des voyous comme gilbert ouédraogo,ablassé ouédraogo avec leur coder sans oublier les autres pourritures du cdp,nafa etc....!Pourtant je vous prie de croire que je ne suis pas un adepte mppiste.Maintenant quant au discours de Zeph lors de ce meeting,je vous laisse le soin d’en juger la consistance mais je crois sincèrement qu’il est entrain de s’autodétruire en croyant qu’il pourra un jour être le président de ce pays avec le soutien du cdp,l’adf/rda,nafa et autres.Il se trompe lourdement

      Répondre à ce message

      • Le 30 avril à 16:37, par Ka
        En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

        Merci Mafoi de me lire : Je te comprends, et si tu relis mes critiques fondées avec ma colère contre les responsables de la CODER, tu ne croiras pas que ce samedi 29 Avril 2017, tu me verras a la maison du peuple assied au premier rang avec ces derniers. Mais si nous voulons un Burkina avec toutes ses filles et ses fils dans un même panier pour une réconciliation nationale durable dans la justice, c’est à toi et moi de faire comprendre psychologiquement ces personnes qui ont trahis et veulent une réconciliation sans justice, que leur objectif ne va pas pour le peuple. Pour cela il faut les approcher et les répéter la même chose. Depuis quelques temps, ces personnes ont compris que le peuple ne les suit pas, et ils ont commencé à dire ‘’’la justice pour une réconciliation nationale.’’’ Si tu étais venu à ce meeting, tu allais savoir que ces personnes étaient obligé malgré eux, d’accepter les objectifs de l’opposition qui était de rectifier les imparfaits de la majorité. Apres ce meeting qui avait pour but d’avertir la majorité d’appliquer son programme présidentiel sans triche, chacun est reparti de la maison du peuple avec sa CODER, son CDP, son UPC, et ses propres convictions. C’est ça aussi qu’on appelle une opposition forte avec des objectifs concrets, comme en 2014 les RSS ont été malgré eux qui étaient les valets de Blaise Compaoré, étaient avec l’opposition de Zèph pour une juste cause qui va pour le peuple et non pour un individu. Si un jour Zépherin Diabré dans un meeting de l’opposition, se permettait de parler des objectifs de l’UPC, ou du CDP, ou de la CODER, il n’aura aucune personne derrière cette opposition. Si la maison du peuple était pleine à craquer, c’est pour les objectifs concrèts d’une opposition forte pour rectifier les imparfaits de la majorité, c’est pourquoi je m’associe à ces objectifs. Ce meeting donnera une idée d’union nationale sans des idées individuelles pour dire a la majorité de bien gouverner, pour faire avancer le pays que nous aimons tous.

        Répondre à ce message

      • Le 30 avril à 18:00, par perdrix
        En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

        " je crois sincèrement qu’il est entrain de s’autodétruire en croyant qu’il pourra un jour être le président de ce pays avec le soutien du cdp,l’adf/rda,nafa et autres.Il se trompe lourdement". Mr. MAFOI ,pourquoi vous pensez ainsi ?. Parce que Mr, DIABRE Zephirin n’est
        pas mossi ?. Les non mossis n’ont-ils pas le droit d’etre president dans notre pays ?.

        Répondre à ce message

      • Le 30 avril à 18:54, par koulakoula
        En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

        Mafoi, ceux qui sont au pouvoir ne sont pas des voyous
        Ils sont pourtant à l’origine du problème.

        Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 12:44, par YIRMOAGA
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Jeph dans un mauvais jeux ? Il va s’épuiser en faisant route avec des partis comme l’ADF-RDA et surtout avec le fameux CDP aui n’arrive pas à organiser un congrès ? Un grand parti en lambeau, avec des cadres qui ont à faire à la justice ?
    Vraiment Jeph souffre dèh ? cheminer avec des sorciers politiques ? Je voyais son sot à l’entrée , seul leader qui gesticulait à n’en pas finir, au vu de la mobilisation ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:37, par KAF
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Sauf que l’opposition ici composée de :
    1. nostalgique du pouvoir totalitaire de Blaise
    2. nostalgique des brigades de la mort
    3. nostalgique des passes droits pour peu que l’on chantait les louanges de la famille Compaore
    4. nostalgique du RSP et de son grand maitre le pseudo général, général en carton....
    5. nostalgique de coup d’état le plus idiot du monde
    6. nostalgique des "c’est François qui a dit"
    Cette opposition là, jamais cette opposition là n’intimidera le vrai peuple celui des 30 et 31 octobre....celui qui aujourd’hui respecte l’état de droit...
    Et la vraie opposition républicaine s’oppose avec un vrai projet alternatif, mais pas avec de la poudre aux yeux, des appels incessants à la révolte, des incitations diverses à la désobéissance....
    Mais l’état de droit fonctionnera, elle fonctionnera à dérouté les mauvais esprits de notre chère Patrie....
    La Patrie ou la Mort Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:03, par Touba
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Si seulement Dieu pouvait ouvrir les yeux de ce peuple pour qu’il comprenne qu’aucun politicien ne fera son bonheur. Tous titulaires de promesses mais pas d’actions de salut du peuple. Seule le travail populaire, l’effort populaire, l’action de tous, l’effort de tous sortira ce peuple de la souffrance.
    Cette manière de croire qu’on donne un mandat à quelqu’un et voilà le bonheur n’existe pas. Nous devons nous même curer nos caniveaux, refonctionner routes, nettoyer nos villes.
    Continuer a voter ces politiciens pour faire leur bonheur. Il n’y aura jamais un politicien de la classe actuelle qui nous sortira de l’auberge comme ils le font croire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:18, par ABDOUL NAS
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Zept les temps ont changé,nous ne sommes plus à la veille de insurrection ou pendant l’insurrection ;où les gens ont marché,ont donné leur vie pour que Blaise quitte le pouvoir.Ce n’est pas l’opposition qui gouverne un pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:49, par Marco
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Dommage... Ou sont les propositions de Zéph ??? Dommage, il travaille pour le cdp la 2ème force du pays suivi de L’UNIR. dommage pour les militants de UPC. Trop petit devant Rock. J’espère qu’il peut dormir maintenant. Le même meeting que ceux qui t’ont fait perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:40, par RV
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Félicitations ! Objectifs atteints. Maison du Peuple plein avec plus de monde dehors.
    Le peuple est débout. À Roch de tirer les leçons qui s’imposent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:30, par Bouba
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Propre comme discour zeph maintien le cap et ce n’est pas aux mppcistes de te dire qui doit fréquenter car eux même l’original du cdp version Mpp sont plus nuisible que le cdp actuel la Nafa et l’ADF.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:32, par Soulama Issobié
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Je dis pour une deuxième fois que le CFOB est travaille bien. C’est son rôle de critiquer de façon constructive l’exécution du programme du pouvoir en place. Mais quand je regarde les patrons du CEFOB je sens qu’ils sont auto satisfaits parce que la maison du peuple n’a pas contenue les militants venus au meeting. Les foules installent l’illusion chez ceux qui perdent en fin de compte. Ils sont combien de partis au CEFOB. Chacun est entrain voir comment il tacler les autres au bon moment venu. Malheureusement notre Zeph. n’est pas doué pour tacler. Imaginez le reste.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 19:25, par Gangobloh
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Le vrai problème en Afrique, on n’a pas une opposition mais des oppositions avec des objectifs différents le moment venu. Rien ne prouve qu’en faisant tomber le régime actuel par une insurrection, la probabilité que Zephirin est mince . Mais en politique Tout est possible

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:39, par sheiky
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Je valide à 100% ce que l’internaute 1 "Ka" a dit. Il s’agit de l’avenir de notre pays. Le pouvoir actuel doit être fortement secoué. Nous devons réfléchir au delà des individus parce que c’est cette manière de réfléchir qui a amené la population à voter le mpp même si tout le monde savait qu’il n’apporterait pas un véritable changement. Je ne suis pas forcément pour un renversement de régime actuellement mais je pense qu’il faudra à un moment donné que RMCK procède à des changements forts comme ce qu’il est en train de faire dans l’armée. Ce sera tout à son honneur. Dans tous les cas, il nous faut une opposition et une société civile fortes pour recadrer les dirigeants à tout instant.
    Si Zeph se fait encore avoir par les politiciens professionnels comme ceux du cdp, de l’adf-rda, il ne devra s’en prendre qu’à lui même. Mais en attendant, je vois trois issues à ce meeting. Soit le pouvoir se braque et monte des cabales pour briser l’opposition (spécialiste Gorba), soit il en tire les leçons et impulse une nouvelle dynamique (RMCK est attendu sur ce point). Ou alors, ils font le dos rond tout simplement. La 1ère et les dernière options ne sont pas celles que le peuple préféreraient.
    A bon entendeur...

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 06:41, par YIRMOAGA
      En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

      Il y a aussi qu’on savait que RMCK n’allait rien apporter au développement, si ce n’est la morosité ? Premier acte, son cercle restreint ? La nomination de Zagré comme dircab ? La confiance accordée au Larlé, le maire de Ouagadougou, une erreur ? Le seul qui, a mon avis est un peu crédible , le députe Sakandé ? Et RMCK lui même, sans rigueur, si ce n’est les audiences ? Malgré tout ça, il fallait ce changement pour en finir avec l’ex-président BC, un système clanique et vampirisme ?
      Si RMCK avait nommé un jeune pas forcement politique, mais un jeune cadre comme dircab, on serait bien parti ? Mais un Zagré ????enfin, le MPP suit les traces du CDP avec l’organisation des manifestations telles que le quoi du paysan , le 8 Mars, forum des jeunes, les vœux à son épouse etc etc ?Aucune innovation majeure ? Il fallait une stratégie de développement, mais la naissance des clans au sain du parti, la fragilisation s’en suivra pour le bonheur du CDP et de l’ADF-RDA ?
      Jeph est dans son rôle de chef de fil de l’oppo, mais il sera englouti et désorienté par les même de la CODER.

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:42, par vinéga
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    A bas le MPP, le MPP au poteau, a bas les manipulateurs, a bas les voleurs du peuple, a bas les usurpateurs du pouvoir, vive l’opposition forte.
    Aujourd’hui même le plus idiot des Burkinabé a compris que le Faso ne pourra jamais prendre son envol économique et sociale avec des tarés au pouvoir.
    Comment tout un premier d’un pays qui se dit responsable peut insulter toute leur intelligence, en disant que la croissance est 6,2% pendant que tous les prix augmentent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 22:13, par sonny
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    erreur de casting mr diabre ;tu ne seras jamais le president du faso

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 10:51, par Scanner
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    J’aime. C’est dans la contradiction que l’on peut se développer

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 12:11, par le reservé
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    je ne comprend vraiment pas le raisonnement de certains internautes, sinon comprendre que vous vous en prenez à Zeph de cette façon tout simplement parce que le CDP et autres font partie du CFOP. Ils ne sont plus au pouvoir donc quoi de plus normal que d’être des opposants et Zeph ne peut les en interdire l’accès. De plus le CFOP ce n’est pas l’UPC donc je vous prie de raisonner en toute logique et non en vrai écervelés sans aucune capacité d’analyse. quant au meeting ce fut une vraie réussite et félicitation au CFOP car vous avez tout dit et il revient au MPP en toute humilité de tenir compter de vos remarques pour le bien-être de tous. Un parti d’opposition s’il est vrai qu’il aspire tenir un jour les rênes du pouvoir a aussi l’obligation de mettre la pression sur le parti au pouvoir quand ça ne va pas et les féliciter également quant ça va mais dans le contexte actuelle ça ne va pas donc l’opposition est dans son rôle et même le MPP avec un peu d’humilité doit reconnaître que ça ne va pas et chercher des voies et moyens pour changer la donne sans quoi, j’ai peur pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 13:39, par DV
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    Oh ! qu’ils sont doués ces politiciens....pour arriver à leurs fins. Le malheur c’est que ZEPH ne pourra jamais arriver à ses fins. LE cdp va bientot lui montrer qu’il est politiquement "con"

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 18:58, par Amadoum
    En réponse à : Meeting de l’opposition : Vers une motion de censure contre le gouvernement

    A suivre notre histoire et celles des pays voisins, voire de toute l’Afrique noire, je pense que tout ce bruit se fait juste pour un : "leve-toi pour que je m’assoie".
    Sinon, concretement, qu’est-ce que M. Diabre et ses hommes peuvent faire et tenir comme compresses ? Ou etaient-ils quand le president Compaore a fuit en plein midi ?
    Pour une comptabilte clairre, qu’ils etablissent une liste de ce qu’ils reprochent au president Kabore et ses hommes et suggerent des solutions alternatives afin que nous puissions demander des comptes-rendus au point par point.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés