Projet R-CLES : Des kits de travail à 139 jeunes en fin de formation professionnelle

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • jeudi 27 avril 2017 à 23h07min

Le projet Reducing Child Labor through Education and services (R-CLES) a fait don de matériel de travail à 139 jeunes burkinabè en fin de formation professionnelle. La cérémonie de remise de ces kits a eu lieu le mercredi 26 avril 2017 à Houndé en présence des premières autorités provinciales et communales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet R-CLES : Des kits de travail à 139 jeunes en fin de formation professionnelle

Le projet R-CLES est un projet de lutte contre le travail intensif et les pires formes d’exploitation des enfants dans les mines et les champs de coton. Il vient ainsi donc en appui au gouvernement burkinabè dans sa lutte contre l’exploitation des enfants. Selon Ouattara Seydou, spécialiste en amélioration des moyens d’existence au sein du projet, l’objectif premier du projet R-CLES est de faire en sorte que tous les enfants retournent à l’école pour une éducation de base et de pouvoir les maintenir en classe.

Son intervention concerne trois régions à savoir, la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et les Cascades. 8000 enfants ont bénéficié ou bénéficient d’un accompagnement du projet financé par le gouvernement américain, avec soit des kits scolaires, soit des frais de scolarité ou frais APE (Association des parents d’élèves, ndlr), soit avec des lampes solaires pour les études à domicile. Soucieux du bien être de l’enfant, le projet évolue dans le volet éducation et le volet social pour l’accompagnement et la protection de l’enfant dans sa famille, « c’est-à-dire diminuer le travail de l’enfant dans les champs de coton et dans les sites de mine, alléger les tâches pour qu’elles ne dépassent pas son âge », a laissé entendre M. Ouattara.

C’est dans cette même dynamique que 750 jeunes ont été mis en formation pendant deux ans et le projet a eu les moyens d’équiper 250 enfants. Et ces équipements, à en croire Ouattara Seydou, permettent aux jeunes de pouvoir s’auto employer et plus tard devenir des employeurs ou formateurs. Ce qui contribuera sans doute à lutter considérablement contre le chômage et à développer l’économie de la région, voire du pays.

Ces jeunes issus de la province du Tuy ont été formés dans six (06) corps de métiers à savoir la soudure, la mécanique, la couture, la coiffure, la menuiserie et l’aviculture.
La remise de kits de ce mercredi a concerné 4 corps de métiers soit 139 jeunes dont 80 filles et 59 garçons et concerne la mécanique, la soudure, la coiffure et la couture.

Selon Seydou Ouattara, d’autres projets ont été menés à l’endroit des femmes et les chefs de ménages afin de garantir toujours le bien-être à l’enfant. « Il s’agit notamment de l’épargne pour le changement à l’échelle villageoise auprès des femmes dont généralement les mères de ces enfants, et certains chefs de ménages ont été formés également pour améliorer les moyens de la famille afin qu’elles puissent maintenir l’enfant à l’école », a-t-il laissé entendre. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés