Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mardi 25 avril 2017 à 22h56min

Si depuis hier, l’on connait les chefs d’inculpations qui pèsent sur l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé, l’on en sait un peu plus aussi sur les conditions de son interpellation, le mercredi 19 avril 2017 par la gendarmerie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

Présent au point de presse animé par le Procureur du Faso, Maïza Sérémé, sur l’affaire Inoussa Kanazoé, le capitaine Lompo Youmandia de la Compagnie de gendarmerie du Kadiogo a levé les zones d’ombres sur l’arrestation de l’homme d’affaires et cinq de ses collaborateurs. Une arrestation « musclée » qualifiée d’arrestation à la Jack Bauer par une organisation de la société qui était sortie de ses gongs, vendredi dernier, pour dénoncer « les frasques d’un régime balbutiant ».

A en croire le pandore, contrairement à ce qui a été dit sur les réseaux sociaux, la mission d’arrestation n’a pas été exécutée par une trentaine d’hommes mais par seulement douze éléments dont trois officiers de police judiciaire, deux éléments de la police scientifique et technique et une équipe d’intervention légère constituée de sept personnes. Et le capitaine Lompo de préciser : « la mission de l’équipe d’intervention légère n’était pas de s’en prendre physiquement à quelqu’un mais juste d’assurer l’intégrité des sorties Ouest et Est du bâtiment ».

« Gardés dans des conditions nettement meilleures »

Arrivés au siège de Kanis International par surprise à 15h21 « afin de préserver toute trace et indice pouvant intéresser l’enquête », les pandores ont rencontré en plus de Inoussa Kanazoé, le DG de Kanis, le DG de CIMFASO et une autre dame, Tapsoba Poko. Après s’être isolés dans une salle et s’être entretenus avec les limiers, les responsables ont quitté les locaux peu avant 17h, à en croire le chef de la Compagnie de gendarmerie du Kadiogo. Toujours selon lui, l’intégrité physique de leurs hôtes a été respectée. « Par mesure d’humanisme, nous leur avons permis d’embarquer à bord de leurs propres véhicules, véhicules dans lesquels nous avons juste adjoint un de nos éléments afin de leur permettre de nous suivre en toute dignité au camp Paspanga. Ils ont été ensuite gardés dans des conditions nettement meilleures ».

Tentative de corruption des pandores

Ce point de presse a été également l’occasion pour le capitaine Lompo de se confier sur les pressions auxquelles lui et ses hommes ont dû faire face dans le traitement de ce dossier. « Le monde économique a multiplié les tentatives. Nous sommes partis avec des propositions de plusieurs centaines de millions et nous avons même passé le cap du milliard. C’est pour vous dire que si nous avions cédé, ce soir je serais multimilliardaire. Mais en bon intègre, je pense que nous ne mangerons pas de ce pain ». Et Mme le Procureur du Faso de soutenir que « la justice ne cherche pas à nuire personnellement à l’homme d’affaires » et que s’il doit être libéré, ça ne sera que par la voie légale et non par la pression. A l’en croire donc, la justice ne cèdera pas aux pressions et entend rester stoïque dans ses bottes.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 avril à 12:37, par Yiensougri
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Si tel est le cas, comment ne pas applaudir le Capitaine Lompo et la justice ? Que ceux qui on tenté de corrompre pour étouffer cette affaire, comparaissent aussi. N’est ce pas contre ces gens que le PM devait utiliser son fameux mot qui a été rattrapé par le PAN ?
    Merci de renforcer la sécurité autour du Capitaine et de toute la justice, sans oublier le journaliste du Courrier Confidentiel et même les détenus.
    Je crois en une juste impartiale et non sélective, donc en avant pour les autres dossiers. Les voleurs doivent arrêter de voler, et rembourser ce qu’ils ont volé. Jetez aussi un regard sur les dénonciations de la police !

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 17:58, par Sidbéwendé Zoungrana
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      Bien entendu ! Ces hommes de main, sinon, complices devront et seront dénoncés par devant Monsieur Le procureur Général près de la Cour d’Appel pour poursuite pour "tentative de corruption", "obstruction à la Justice" etc. Comme l’a déjà dit "Bassinko-paga", ceci fait partie des méthodes utilisées par le Groupe depuis la nuit des temps et plus particulièrement depuis leur mise en place par (......). Mais cette fois-ci, ils auront le Cul dehors parce qu’au moins cette fois-ci, ils sont tombés entre les mains de réels patriotes qui ne mangent que du Allal (du propre, du sain et de l’honnête). Bravo donc à ces OPJ et autres enquêteurs qui ont le courage de refuser du "Sale". Vive le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 23:23, par Tapsoba R(de H)
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      A la lumière de ces explications ,une autre affaire dans l affaire kanazoé vient de naître.Il s agit de l affaire tentative de corruption dont ont été l objet les pendores.Or,nous savons que c est aussi un délit que de corrompre un agent public dans l exercice de ses fonctions,un délit puni par la loi.Ces corrupteurs seront -ils poursuivis en application de la LOI N° 004-2015/CNT
      PORTANT PREVENTION ET REPRESSION
      DE LA CORRUPTION AU BURKINA FASO ?
      « -Section 1 : De la corruption d’agents publics
      Article 42 :
      Est puni d’un emprisonnement de deux ans à cinq ans et d’une amende égale
      au double de la valeur des promesses agréées, des avantages indus ou des
      choses reçues ou demandées sans que ladite amende soit inférieure à deux
      millions (2 000 000) de francs CFA :
      - quiconque promet, offre ou accorde à un agent public, directement ou
      indirectement un avantage indu, soit pour lui-même ou pour une autre
      personne ou entité, afin qu’il accomplisse ou s’abstienne d’accomplir un
      acte dans l’exercice de ses fonctions ;
      - tout agent public qui sollicite ou accepte, directement ou indirectement, un
      avantage indu, pour lui-même ou pour une autre personne ou entité, afin
      d’accomplir ou de s’abstenir d’accomplir un acte relevant de ses fonctions. »

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 06:35, par LePatriote
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      A écouter le procureur dans la vidéo précédente, la justice est partiale puisque visiblement elle a déjà statué que mr KANAZOE est coupable sans l’avoir entendu.
      Mr KANAZOE n’a pas volé de l’argent dans les caisses de l’Etat, il fait des arbitrages et des montages avec de l’argent qui lui appartient pour minimiser son assiette imposable. Dans les pays développés, on appelle cela de l’optimisation fiscale et toutes les grosses sociétés de ce monde y font recours. Plein de sociétés européennes et américaines ont des succursales en Irlande dans le but d’y rapatrier le maximum de résultat pour être imposé à un taux plus bas (14%) que dans leur pays d’origine. Cherchez sur internet par exemple ce que la société Google paie comme impôts par rapport à son activité. Mais ces sociétés contribuent tellement de diverses manières à l’essor de l’économie et donc les autorités ferment les yeux (et les cas de sanctions avérées sont d’ordre financier).
      Que Mr KANAZOE monte des sociétés écran pour diminuer ses impôts, il en a le droit ; les donneurs de leçon combien payez vous d’impôt ? C’est ceux qui ne paient pas d’impôts qui sont toujours les premiers à traiter les autres de tous les noms. C’est bien beau de le taxer d’escroc, mr KANAZOE emploie des burkinabé et paie des impôts certainement plus que nous tous même si on estime qu’il devait en payer davantage. Un exemple tout simple, toutes les locations immobilières doivent être déclarées au service des impôts qui retient 5% par mois. Si vous ne l’avez pas fait, vous êtes donc un fraudeur fiscal et méritez aussi d’être mis aux arrêts.
      Le redressement fiscal ça existe, si c’est avéré que Mr KANAZOE doit de l’argent au fisc burkinabé qu’il a dissimulé, il faut le sanctionner au portefeuille, il faut majorer les impôts qu’il doit payer. Il n’y a pas besoin de le mettre en prison et « foutre en l’air » toutes ses entreprises et mettre au chômage toutes les personnes qu’il emploie. Mettre mr KANAZOE en prison réglera t-il le « prétendu » litige financier ? Je crois que la réponse est NON !!
      Une chose est de ne pas céder aux pressions mais n’avons pas non plus besoin de cette situation. La justice doit être INTELLIGENTE, ce n’est pas du spectacle, il faut savoir accompagner le monde des affaires et sanctionner intelligemment les coupables de manquement aux règles de jeu. L’Etat arrive à payer des salaires (contrairement à un pays comme la Centrafrique par exemple) parce qu’ils y a des opérateurs économiques qui alimentent les caisses de l’état avec les droits de douanes, la tva, l’impôt,… C’est mieux d’avoir des commerçants capables de payer 500 millions d’impôt à l’Etat mais s’ils doivent en payer 5 fois plus que de ne pas en avoir du tout.
      Ces acteurs de l’économie burkinabé ne sont donc pas nos ennemis mais nos partenaires, il faut les accompagner et les encadrer intelligemment.
      Si nous n’y prenons garde, c’est la justice burkinabé qui va mettre le pays dans le chaos total. Quand la « justice » ordonne l’arrestation d’un chef d’entreprise, le garde en prison pendant des mois et des mois avant de le juger pour se rendre compte que ce dernier est innocent (je fais fit des conséquences sur la société), je n’appelle pas cela de la justice, mais du zèle, de la bavure, un règlement de compte. Mettre une personne en prison doit être le dernier recours.

      Répondre à ce message

      • Le 26 avril à 08:45, par Tapsoba R(de H)
        En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

        Cher monsieur sauf que ,contrairement à l Irland où les paradis fiscaux,le Burkina n est pas un paradis fiscal dans lequel on peut faire de l optimisation fiscale.Si c était légale dans leur pays respectif,ces sociétés en Occident qui montent des surcussales les auraient fait en France , aux USA ou en Allemagne sans avoir recours à des paradis fiscaux.N induisez pas les gens en erreur cher PATROTE(????)

        Répondre à ce message

        • Le 26 avril à 09:45, par Tapsoba R(de H)
          En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

          Et puis,ceux qui montent des sociétés succursales le font avec des fonds de quelle origine ? De leurs activités légales ou font -ils usage de faux ? « Ainsi, une comptabilité et un bilan financier inexacts ont été produits, toute chose qui permet aux auteurs des faits de minorer considérablement l’assiette imposable ; cette pratique permet d’échapper en tout ou en partie aux impôts et taxes ;

          - de l’abus de confiance aggravée : Faits prévus et punis par l’article 487 alinéa 2 du Code Pénal, puni d’une peine d’emprisonnement de cinq (05) à dix(10) ans.
          Il s’est agi pour les auteurs de détourner ou dissiper des sommes d’argent dont ils avaient la possession de par leur fonction ; l’abus de confiance est aggravé au regard de la qualité de mandataire, de directeur, d’administrateur ou de gérant d’une société, de l’auteur des faits ;

          - de l’usage frauduleux de numéro IFU : Faits prévus et punis d’une amende de 1 500 000fcfa à 5 000 000fcfa et d’un emprisonnement de un (01) à six (06) mois ou de l’une de ces deux peines seulement, selon les articles 108 et 113 de la loi n°004-2010 AN du 28 janvier 2010 portant institution d’un livre de procédures fiscales.
          Il s’agit de faire des opérations commerciales avec un numéro IFU qui n’est pas celui de la personne morale qui exécute lesdites opérations ;

          - du blanchiment des capitaux : il s’agit d’une opération où l’origine des fonds, provenant d’activités illégales comme la fraude, le faux, la tromperie au consommateur, l’abus de confiance, est cachée afin de les réinvestir dans des activités légales ; ces faits sont prévus et punis aux articles 07, 113 et suivants de la loi 016/2016-AN du 03 mai 2016 relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Burkina Faso qui prévoient une peine de trois (03) à sept (07) ans et d’une amende égale au triple de la valeur des biens ou des fonds sur lesquels ont porté les opérations de blanchiment.

          - des actes de complicité : c’est l’appui ou l’aide intentionnelle apportée par des personnes aux auteurs principaux dans la commission des infractions susvisées. » Si c est cela optimisation fiscale à la Burkinabè ,hummmm

          Répondre à ce message

      • Le 26 avril à 09:27, par WATSON
        En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

        Vous surfer sur du faux et des faux exemples sur l’Europe ou l’Amérique "optimisation fiscale". Lassez la justice faire son travail. L’Europe traque les paradis fiscaux tous les jours.

        Répondre à ce message

      • Le 26 avril à 17:01, par Urbain
        En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

        Patriote vous vous trompez de la définitions de l’optimisation fiscale.Pas besoins de revenir la dessus certains internautes ont donné une définition claire,précise et concise.Sur la question de l’apport de M.Kanazoe dans l’économie c’est très bien mais vous oubliez que son comportement de faussaire,de tricheurs... est une atteinte à l’équité économique.Combien d’employer,de famille ...il exploite pour s’enrichir ?Regarde un peu ce qui s’est passé au Brésil et actuellement en Corée du Nord,des présidentes perdent leur pouvoir pour des manigances économique alors Kanazoe n’est pas au-dessus de la loi.Il gagnait depuis des années mais actuellement il est entrain de perdre le jeu.

        Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 12:47, par Alexio
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Partout dans le monde on traque les mauvais requins du monde des affaires aujourdhui par les memes methodes performantes. La corruption et les malversations financieres ont trouble la paix et perenise la pauperisation de notre peuple. Cette culture sous Blaise Compaore a toujours ses racines au Burkina Faso, demontrer par ses Marches anti.democratique d un Etat de droit. Pendant que dans le confins du Faso, nous avons des ecoles en paillotes, des commercants pourris et corrompus veulent imposes leur anarki pour empecher la justice afaire son travail. Dans quel pays civilse au monde, on se donnant ce luxe de pietiner les codes notre justice souveraine ?Person n est intouchable devant la justice. Ni regard ou reference a votre carnet d adresse ne vous sauvera la peau.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:07, par Kmalo ange
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Bien dit madame le procureur, il reste les actes.s’il continue il faut les enfermes aussi ca doit t’etre des complices ou coauteur du crime.sinon pourquoi se plaignent t’il parcque kanazoe les nourrient ou parcequil est riche.si cest le cas svp qu’il prenne un avocat ou faites les enfermer.vous representez la population vous en avez le pouvoir si j’etais vous je fouillerai bien dans le code penal un pti delit pour les leur coller a chacun d’eux comme ca il comprendront qu’on ne joue pas a la justice.apprenez les que les juges sont des techniciens ils appliquent le droit et eux seul on se privilège.de plus pour arreter monsieur kanazoe ce n’est pas au hasard il a fallu des annes d’enquête pour en arriver la je parie.donc procureur ne laissez pas des analphabete du droit et autres mafieux vous intimidez.le slogan devrait etre maintenant si tu fais on t’enferme au non du droit.la liberte n’est pas l’
    ’anarchie

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:08, par La star
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Il est bien de traquer les fraudeurs du fisc, mais je pense que des audits ont aussi épingle des anciens ministres et directeurs de l’ex régime alors qu’en est-il pour ces derniers ? Les pandores et la justice doivent se mettre en oeuvre pour arrêter tous ceux qui sont impliqués dans des détournements de fonds public.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:11, par l’Errant
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Mon capitaine, même le plus corrompu des Burkinabè n’aurait pas cédé à cette proposition étant en mission commandée ! on reconnait votre travail mais de là à crier votre intégrité, hum... priez Dieu de vous donner toujours la force de résister à la corruption en d’autres circonstances. Et si vous réussissez, nous vous appellerons fils de Tom Sank !, mais après avoir fini votre carrière car Tom Sank est resté intègre jusqu’à la fin. Doucement. Je vous le dis parce-que je vous aime, je vous connais pas et suis pas votre ennemi

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:13, par verité no1
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Vive la justice ! Vive le changement ! Vive le Burkina !
    Vous êtes formidable !
    Quant aux nostalgiques de la facilité, ils peuvent marcher jusqu’à Abidjan et même traverser la mer !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:15, par 2 1
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Rien à dire !!!! c’est du propre.
    les tocards là n’ont qu’à sortir encore et parler d’arrestation à la DSK même s’ils veulent, ou marcher pour exiger sa libération si cela les fait plaisir. Mention spéciale au journaliste lanceur d’alerte, à la justice et au capitaine et ses hommes. C’est un acte patriotique...et espérons le, précurseur.
    Burkina nouveau

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:19, par Gnandekaye Djely Malobali
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Capitaine, faut aller dans le Gourma taper le sable et boire l’anti- empoisonnement. Mon capi, le faso n’a pas change deh ! A kouda min. Dans le noir. Gounsii souman ! Mais si c’est vrai qu’ on t’a propose des milliards, faut attraiere les gens -la en justice sinon c’est du bluff. La tentative de corruption est aussi illegale que le faux et usage de faux. J’
    attends seulement pour voir si tu n’essaies pas de jouer au heros.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:19, par Mafoi
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Il faut débarrasser ce pays de toutes ces pourritures en appliquant la loi et rien que la loi.Ohhhhh......certaines personnes me rétorqueront que ces délinquants au col blanc font vivre des milliers de personnes en ignorant que si ces voyous se mettaient en règle vis à vis de nos textes en vigueur,on ne parlera pas de minables emplois mal payés mais des millions d’emplois.Maintenant que des obligés ou des sauvageons cherchent à corrompre ou à bander les muscles pour intimider,il faut leur faire savoir que l’ère compaoré de la voyoucratie est terminée

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:54, par Brigite
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    C’est du blo tout ça. Nous ne mangeons pas tout ça ! Les petits sont toujours entrain d’être malmenés et spoliés à la justice pendant que vous bandez les muscles dans une affaire de règlement de compte. J’espère que vous irez jusqu’au bout en inculpant ceux qui après avoir communié à la soupe ont dénoncé leurs anciens partenaires. Mais vous n’ignorez pas que tous ces gros opérateurs économiques sont dans les mêmes draps. Arrêtez les tous, là nous saurons que vous êtes impartiales.
    En attendant dites nous pour combien vous humiliez KANIS pour contenter ce saprophyte qui a profité de ces mêmes fraudes avant de vous filer ces informations qui vous permettent d’arrêter Inoussa KANAZOE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 13:56, par sm
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    félicitation à tous ceux qui conduisent cette affaire ! les tentatives de corruption des officiers doivent également faire l’objet d’enquête et d’autres "poissons" seront pêchés.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:19, par TANGA
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Bon vent à vous !
    Petit à petit, on cerne les gros requins.
    qui a dit que le pouvoir actuel est faiblard ? La justice actuelle a la même politique que le nouveau chef d’état major ; crier l’incapacité pendant que le gibier se fait cerner.
    Que Inoussa KANAZOE aie raison ou pas, il faudra trouver les moyens de continuer les affaires (proprement) pendant son absence. Comme cela, les travailleurs ne seront pas déflatés dans les sociétés et tout le mode sera contents.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:25, par Quid
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Mrs les pandores, c’est l’occasion pour vous d’assainir pour toujours le milieu des affaires au faso. Que tous ceux qui ont tenté de vous corrompre dans l’exercice de vos fonctions répondent des actes de tentative de corruption .
    N’ayez jamais peur lorsque vous travaillez dans la légalité.
    Force doit rester à la loi et le respect de la tenue (sacrée) doit être le debut.
    Courage chers gendarmes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:38, par Vérité et justice
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    On commence à déraciner les racines de la gangrène de 27 ans de compaorérose et c’est plutôt bon signe ! Alors, il est temps que les petits commerçants regardent et comprennent avant de commencer à être instrumentalisé par ces mêmes corrupteurs comme ils l’on fait hier en marchant ! Le plus rien ne sera comme avant, c’est aussi et surtout que les grands voleurs de la république ne sont pas au dessus des petits voleurs devant la loi et la force doit rester à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:43, par Zemosse
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    De la vermine, ces delinquants au col blanc. Quand 4000 enfants sont mort de paludisme en 2016 , quand des opérateurs économiques minables proposent des millions pour libérer un délinquant, je dis que le premier ministre a trouvé ses vrais ennemis du Faso. Je vous affirme que tous , agglutinés à la chambre du commerce’ sont les vrais sangsues de ce pays . Il faut les traquer, tous, et les faire rendre gorge afin qu’en 2017 nos enfants soient efficacement protégés contre le palu,que nos hôpitaux soient bien équipés, que nos universités soient équipés en matériel pour la formation de nos étudiants ......

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:56, par ngoonga
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Le capitaine et son équipe mérite décoration et surtout sécurité car ils ont risqué gros ; mais en bon patriote et intègres ils ont la protection divine qui surplomb tout.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:08, par SOME
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    C’est ainsi fait le Burkina : certains croient que parce qu’ils ont acquis les moyens et ont accès a internet et autres medias, ils peuvent payer tout pour se faire protéger ; Il se trouve des associations ceci cela pour raconter ceci cela sans aucune honte. Cela oblige inutilement les uns et les autres a toujours s’expliquer. Le droit de vigilance doit s’exercer avec discernement.

    Il reste encore des gens intègres dans ce pays c est ce que certains n ont pas encore intégré dans leurs pratiques
    Félicitations à ces personnes qui tentent vainement de faire leur boulot comme il se doit. Elles comprendront qu’elles doivent aussi attention pour leur propre sécurité/ con connait les pratiques au Burkina pour certains sans aucune morale
    BON COURAGE A VOUS les integres
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:16, par Badpress
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Mme la procureur et le cas Safiatou ? Vous avez reculé ou bien vous vous préparez depuis longtemps. Safiatou, la pression !!! je t’aime. C’est toi seulement qui les moyen

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 16:11, par Mafoi
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      Safiatou a fait quoi ?Elle a détourné des milliards ou elle a tué quelqu’un ?Il me semble que ce que dame Safiatou Lopez demandait si on parle de la même personne,c’est ce que la justice vient de nous servir partiellement à savoir que nous voulons des juges intègres,indépendants qui refuseront de succomber aux millions faciles afin de débarrasser notre pays de cette mafia insidieuse et pernicieuse qui nous pourrissent la vie depuis presque 30 ans.Alors en disant cette vérité biblique,si dame Lopez doit aller en prison parceque des juges corrompus ne veulent pas se moucher,je serai de tout cœur avec elle

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:18, par Damis
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    En lisant votre écrit, je ne vois pas de rapport entre le titre et ce que Madame le Procure a eu à dire. Franchement vos les journalistes, c’est assez ! Il ne faut pas attribuer ce que vous penser à un individu. Ce n’est pas bien !
    Est-ce que [« La justice ne cèdera pas aux pressions »] équivaut à "[« la justice ne cherche pas à nuire personnellement à l’homme d’affaires » et que s’il doit être libéré, ça ne sera que par la voie légale et non par la pression"] ? De grâce !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:20, par laisse moi
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    si ya eu tentative de corruption et que vous ne les avez pas arrêté c’est que vous ne voulez pas le bien de votre pays. vous laissez partir des corrompus ? mais on est dans quel pays ou la justice se fait a moitié ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:23, par le chauvinisme
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    M. le capitaine de gendarmerie, dites à tous les burkinabè de ce que vous avez fait de la loi Chériff SY, luttant contre les faits de corruption et tentatives de corruption, adoptée en 2015.N est pas là des actes de corruption à constater et punir par devant vous, officier de police judiciaire(OPJ) ?Je vous cite :’’Le monde économique a multiplié les tentatives... ’’ Tentatives de quoi, Svp ? Sûrement de corruptions. Et je vous poursuis :’’...Nous sommes partis avec des propositions de plusieurs centaines de millions et nous avons même passé le cap du milliard...’’Voyez vous, ce sera une lapissade de dire qu ’ il s ’ agit là d ’ un acte de corruption ou tentatives de corruption. M. le capitaine, vous fait l ’ Objet de tentatives de corruption que vous, au lieu de les denoncer parce que punissable, vous vous mettez à vanter de facon dévergondée votre intégrité, probité, honnêteté. ..Qui le fera à votre place, à votre avis ?
    Madame le procureur, c est honteux que cela se passe par devant vous, sans que vous ne fassiez usage de la loi.
    Que je souffre de voir ma patrie souffrir d ’ impunité, d ’ injustice.
    Mon coeur pleure.
    Franchement, c est mais c ’ est pas arrivé
    Par le chauvinisme.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:48, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Bravo au jounal "courrier confidentiel",bravo au capitaine et à toute son équipe.Vivement que la justice poursuit son vrai chemin.
    dura lex sed lex
    PEACE

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:53, par Moussa Sidibe
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Il y’a tellement de zones d’ombres dans cette affaire kanis la justice nous est montrée son impartialité dans ce dossier-ci mais nous sommes impatient de connaître l’issue de l’affaire. Que dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:59, par Michou TOE
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Ah oui ! que la justice fasse son travail. seulement que cela s’élargisse à tous les politiciens et politiques des heures sombres, et à tous ceux qui se cachent dans les méandres de la politique politicienne.
    La Justice se rendra digne de confiance en traquant et en jugeant toutes les affaires pendantes, et autres faussaires agissant en toute impunité. La Justice y a droit. Sinon, elle demeurera indigne et ignoble.
    A bon entendeur...!

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 16:06, par Issaka KABORE
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Mme le procureur a laissé entendre que c’est suite à un article paru dans le " courrier confidentiel " qu’elle a décidé de mener une enquête dont les résultats ont commandé l’arrestation de mr Inoussa KANAZOE. Alors ce qui me gène un peu est que ce journal a déjà traité de plusieurs dizaines de dossiers aussi importants les uns que les autres mais peu d’entre eux ont connu des action judiciaires. Je voudrais savoir si ces dossiers ont retenu l’attention de mme le procureur qui a mené des enquêtes qui se sont révélées infructueuses, auquel cas le journal devrait revoir ses méthodes de travail, ou bien mme le procureur ne s’intéresse pas à tous les dossiers du courrier confidentiel et dans ce cas c’est dommage car elle doit bougé face à tous les cas traités qui sont aussi importants que le cas Inoussa KANAZOE. Car dans tous les cas, ce n’est pas l’importance des sommes évoquées qui doit constituer le délit mais plutôt l’acte posé. Alors mme le procureur, je vous prie de revisiter les précédents cas traités par ce journal et de ne plus rater un seul numéro de ce journal. C’est à ce prix qu’on saura, mme, que face aux dossiers si importants du courrier confidentiel et bien d’autres journaux, vous ne réagissez pas au faciès.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 17:16, par ben
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Très fière d’être BURKINABE. les BOYS ont encore réagi contre le cancer du FASO. Depechez vous. vous faite la fierté du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 17:21, par 11 :
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    De toute les façon , à cette allure on va se manger cru dans ce pays ! continuer , continuer, continuer

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 17:55, par Kaboré
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Vraiment le Chauvinisme a tout dit. Habituellement, vous faites des enquêtes pour arriver à épingler les fautifs. Maintenant voilà que des corrupteurs vous viennent à ciel ouvert. c’est maintenant on reconnaitra votre intégrité. Laisser ces corrrupteurs, c’est encourager davantage l’impunité, les détournements, les vols. Si vous laisser ces corrupteurs, c’est mieux de relacher simplement Inoussa KANAZOE. Plus d’un millard ce n’est pas de l’amusement. On vous sera reconnaissant si vous prenez en compte ce que je viens de vous dire. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 18:24, par Ella
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Laissons la justice faire son travail.
    Il falloir valoir qu’on change de mentalité,sinon a cette allure on trouvera jamais le bout du tunnel.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 19:25, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    "C’est pour vous dire que si nous avions cédé, ce soir je serais multimilliardaire. Mais en bon intègre, je pense que nous ne mangerons pas de ce pain »."

    brave capitaine,qu est ce qui a donc entretenu le courage des corrupteurs dans ce long marchandage,votre nonchalente complaisance ou votre vivace hostilité ?vous semblez regretter ne n etre pas en ce moment milliardaire tout en affirmant que vous ne mangerez pas de ce pain la !de quel pain mangeriez vous donc ?de celui des "guiros"(multiple de deux milliards) ?

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 12:48, par Sonia
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      Internaute Yelmingaan blaan sa hien !

      Où donc percevez-vous une pointe de regret dans les propos du capitaine ? Comme c’est très compliqué pour votre compréhension, le capitaine mange du pain que lui procure son travail de gendarme.
      Ne serait-ce pas vous même qui nourrissez des regrets de ne pas être à la place des gendarmes ? Surtout au moment..... des propositions ?

      Sonia

      Répondre à ce message

      • Le 26 avril à 13:44, par yelmingaan blaan saa hien
        En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

        franchement internaute sonia,si j avais été a la place des gendarmes et surtout si j avais été bien formé- et je ne suis pas le seul a le penser -au moment des propositions j allais vivement les dénoncer dés la premiére proposition a qui de droit et le cap du milliard n aurait pas eu cette chance d etre franchie !par ailleurs moi qui selon vous peut etre ne comprends pas grand chose,je viens a votre école, vous qui comprenez certes l incomplétude de GODEL et la conjecture de poincarré,dites moi pourquoi et comment,sans une attitude condescendante des gendarmes le marchandage a pu franchir le cap du demi guiro ?si vous étes une "gendarmette" je vous comprends,vous pouvez alors ne pas repondre !

        Répondre à ce message

        • Le 26 avril à 15:47, par Sonia
          En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

          Cher HIEN !
          Merci de vous être donné la peine de réagir a mon post. Il parait très important de dire immédiatement que je m’y connais pas vraiment ( totalement " ignarde") en mathématiques et logique comme le furent les illustres Jules Henry Poincaré et Kurt GÖDEL. Des érudits, de véritables génies, ceux là.
          Personnellement, je ne perçois toujours pas la condescendance face au " long" marchandage dont vous faites cas. En l’absence d’autres détails venants de la gendarmerie ou d’une saisine des tribunaux compétents par elle pour tentative de corruption rien ne nous permet à ce stade de douter de la sincérité des propos du capitaine LOMPO ( même c’est si notre petit esclave). Et tout esclave qu’il est, il est à féliciter pour la conduite de la mission à lui confiée par sa hiérarchie.
          Et j’insiste sur le fait qu’il mange du pain de son travail, ce qui est très plausible, en l’absence de tout autre son de cloche avéré tentant à prouver le contraire. N’est - ce pas "grand père" ?
          Et puis autre chose, si le grand père le veux bien : nous dirons ensemble dorénavant GENDARME quelque soit le genre en lieu et place de "gendarmette" ?
          Cordialement.

          Sonia.

          Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 19:42, par Ka
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Madame le procureur, vous n’aviez pas à vous justifier : En âme et conscience, faites votre travail suivi de votre serment de servir le peuple, et non servir à ceux qui enfreignent les lois. Hier avec les juges militaires qui ont prouvé que la nouvelle justice est au service du peuple, vous voilà qui confirme avec courage que la justice sera dite pour celle ou celui qui enfreigne la loi, qu’il soit riche ou pauvre, ou ayant le pouvoir, ou n’ayant pas le pouvoir. Plus de 30 ans, la justice Burkinabé a opprimé le peuple par l’intermédiaire de ceux qui tenaient le pouvoir égoïstement. Avec ce que vous confirmez courageusement, nous pouvons dire que la nouvelle justice du Burkina est avec le peuple, pour le peuple, par le peuple. Que les fraudeurs et les criminels payent leurs crimes pour un Burkina qui cherche une réconciliation nationale durable sans l’impunité ni l’injustice. Nous comprenons maintenant qu’aucune manipulation n’est dans ce que vous faites, et la pression de quelques nostalgies des continuités de l’ancien régime ne vous fera pas reculer. Que Dieu vous guide et vous protège dans vos décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 21:35, par nebié
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    SI demain on touche un seul cheveu du capitaine Lompo ou une affectation punitive comme ce honnête gendarme qui a refusé de partager les milliards de Guiro il y aura cette fois une vrai insurrection parce nous savons que KANIS aussi a ses gendarmes . Merci capitaine LOMPO cette terre du Faso compte sur vous et vos semblables

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 08:22, par SOS
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Mme la procureure nous attendons maintenant l’arrestation des magistrats impliqués ou soupçonnés de corruption sinon vous êtes partial.Je demande au courrier confidentiel d’investiguer sur la question afin de révéler au grand public ces gros poissons.

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 10:13, par SANK
      En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

      Ametepe joue t-il le balancier(avec récompense bien sur) de Moussa Kouanda qui veut régler ses comptes à Inoussa Kanazoe ? Combien a t-il reçu pour publier le résultat de l’audit de CIMFASO censé resté interne entre actionnaires ?
      Ça ce n’est pas du journalisme d’investigation . Feu Norbert ZONGO ne procédait pas ainsi et refusait tjrs de servir de mouchoir pr quelqu’un.
      Des milliers de personnes risquent de perdre leurs boulots si Inoussa KANAZOE venait à fermer boutique.
      J’avoue que le scénario est bien pensé :
      - acte1 : faire fuiter les résultats de l’audit ;
      - acte2 : corrompre un scribouillard comme Ametepe qui se prend pour un Norbert ZONGO pour qu’il publie l’audit ;
      - acte3 : trouver un "parquet" qui va auto-saisir ;
      - acte4 : trouver des pandores qui vont opérer une arrestation spectaculaire de KANIS ;
      - acte5 : ternir l’image de KANIS à travers des chefs d’accusations fallacieux qui n’ont pas de rapport avec l’audit de CIMFASO ;
      Ainsi le tour est joué et KANIS sera contraint de fermer porte.
      Le Burkina est un pays de savane dit-on. N’est-ce pas ?

      Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 10:18, par BKG
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Je ne cautionne ce que cet opérateur économique a pu faire, mais il faudrait que tous ceux qui interviennent sur le forum se posent la question si eux même n’ont pas volé le fisc un jour. Tout revenu est imposable. Commençons d’abord par le ministère en charge des finances. Est-ce que leur fond commun qu’il s’attribue est imposé ? Non. Donc les agents du ministère des finances à travers leur ministère volent le fics. Est-ce que les revenu issus des consultations que les uns et les autres font sont déclarés afin d’être imposé ? Non. Les exemples sont perle mêle. La plupart de ceux qui interviennent ici sont dans ce cas de figure. Ici au Burkina ce sont ceux qui se font prendre qui sont les plus mauvais, et ceux qui ont la chance de ne pas se faire prendre sont les plus bons et le plus souvent ils se chargent même de donner des leçons de morale à ceux qui n’ont pas eu la chance comme eux de ne pas se faire prendre. Même ceux qui sont chargé de cette faire si on fouille bien on verra peut-être qu’ils ont eu à faire des consultations pour lesquelles ils n’ont même eu la décence de déclarer afin d’être imposé. Pour moi cette histoire est un non évènement. Les travaux de bureau que les agents de l’état transforme en ateliers afin de piller nos maigre ressource sont des cas de vol, mais personne ne dit mot à ce sujet. Le capitaine ne devrait même pas parler d’intégrité ici. L’humilité devrait l’amener à nous faire l’économie de ce mot. Tu n’avais pas le choix du moment que c’est une mission commandée. Laisse quand tu auras par toi même débusqué un personne pour délit là tu peux revenir nous parler de ton intégrité. Et là aussi tu n’en a pas besoin de nous en parler c’est à nous de juger si tu es intègre ou pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 12:09, par Dié
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Cette affaire ressemble à ce feuilleton :"Quand les éléphants se battent" !

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 12:36, par DEP
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Des délinquants sont arrêtés chaque jour et envoyés a la maco ou a la maca et personne ne s’en offusque. Des que quelqu’un d’autre l’est on voit des groupuscules se lever parci parla pour dire qu’un tel ne mérite pas cela ou ne doit pas être traite comci comca. Y a til un intouchable. De grâce, soyons réaliste. Que celui qui a enfreint a la loi subisse la loi, de même celui qui enfreint aux règles de la société doit être corriger.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 12:37, par Sapience
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Madame le Procureur à quand le mandat international d’arrêt à l’endroit de Zida ? Mettez-vous à la Tâche.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 13:36, par TOUTATOI MAMA
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Merci
    Affaire Kanazoé déjà commencée à quand pour les libanais ? Et les autres gros entrepreneurs du Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 15:21, par GORKO
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Vive le Burkina Faso ! Laissez les gens parler, car tout ça c’est nouveau au Faso. On n’a jamais inquiété le monde des affaires dans ce pays parce que c’était le pilier de la longévité de Blaiso. Donc, souffrez que les gens s’agitent quand même. BADO a dit que "avant de mourir, le tison jette beaucoup d’éclat." Les opérateurs économiques ne vont certainement pas se laisser faire. Pour aider la justice à ne pas céder, les honnêtes citoyens doivent préparer les contre-marches des marches possibles des tentacules des opérateurs économiques. Si on rate ça, le pays le pourra plus se relever. Retenez aussi que Kanazoe Inoussa n’avait le droit d’être ce qu’il est si c’est par la fraude. Nous n’avons pas besoin de malhonnêteté pour être riche.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 16:02, par OA
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Allah guide nos enfants : imaginez nos propre frères(OBOUF, KANIS, TAN-ALIZ....) par amour pour argent nous massacrent. Les jeunes Libanais sont ce nous mais ils ne font mieux. "Les ennemis de l’Africa ce sont les africains"

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 16:22, par le courageux
    En réponse à : Arrestation de Inoussa Kanazoé : « La justice ne cèdera pas aux pressions », Maïza Sérémé, Procureur du Faso

    Hé ! ainsi, tu es passé à coté de la richesse. mon esclave Lompo tu as refusé de prendre les milliards.Intégrité quant tu ns tiens !, Pourtant, avec ces milliards, tu aurais pu créeer des emplois pour mes pauvres esclaves de FADA. Bon c’est ton choix....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés