Election présidentielle en France : Les français ont voté à Bobo-Dioulasso

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • lundi 24 avril 2017 à 00h15min

Le dimanche 23 avril 2017, jour du scrutin présidentiel en France. A l’instar des autres villes du monde, les français de la diaspora ont voté à Bobo-Dioulasso. C’est l’Institut Français qui abrite le consulat qui a servi de cadre à cet effet. Qui succèdera à François Hollande ? C’est la question que certains se posent depuis un certain temps déjà.

Election présidentielle en France : Les français ont voté à Bobo-Dioulasso

Dès 08 heures du matin, le bureau de vote était ouvert et les membres du bureau étaient également en place selon les informations recueillies sur place. A l’entrée de l’Institut, on pouvait voir les forces de défense et de sécurité qui ont assuré la protection des lieux et des personnes tout le long de la journée. A notre arrivée sur les lieux à 9 heures, l’engouement n’était pas au rendez-vous. Aucun électeur présent, sauf les membres du bureau de vote et la sécurité. Cependant, l’accès du bureau de vote était strictement interdit aux étrangers. « Je suis désolé, mais seuls les Français ont le droit de s’approcher du bureau de vote » ; nous a lancé un monsieur lorsque nous avons voulu nous approcher du bureau de vote. « Nous sommes des journalistes » ; a rétorqué un confrère. Toutefois, le monsieur, qui serait le consul, nous fera savoir qu’il fallait une autorisation avant de se prêter à nos différentes questions ou mieux encore pour accéder au bureau de vote. « Si vous voulez qu’on parle, il faut une autorisation depuis Ouagadougou » ; a-t-il fait savoir aux journalistes.

10heures, 11heures, le taux de participation était relativement faible. Les électeurs venaient au compte-gouttes. Selon P.M. qui a requis l’anonymat, cela s’expliquerait par le fait que les inscrits sur la liste ne sont pas nombreux ou qu’ils attendent dans la soirée pour venir accomplir leur « acte de citoyen ».
Quant à monsieur Christian Darceaux, enseignant retraité, lui n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer la mauvaise organisation de ces élections à Bobo-Dioulasso car dit-il « l’administration française n’a pas du tout été à la hauteur. C’est-à-dire, les affiches électorales des candidats ne sont pas arrivées en temps et en heure ». Aussi, il note le manque de panneaux règlementaires dans la cour du bureau de vote comme il devrait l’être.
Pour lui, ces élections renferment un enjeu majeur aux niveaux national et international. Il ne mâchera pas ses mots pour dévoiler le nom de son candidat favori, Jean-Luc Mélenchon qui selon lui, a la réponse aux problèmes de la France. « La candidature de Mélenchon répond à trois urgences. Une urgence sociale, une urgence écologique et une urgence démocratique, et Jean Luc Mélenchon est la réponse à ces urgences » ; a-t-il laissé entendre. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés