Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

LEFASO.NET | Par KAMMANL • lundi 24 avril 2017 à 00h00min

La récente visite de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation(CODER) au président déchu Blaise Compaoré exilé en Eburnie provoque des gorges chaudes dans l’opinion et créé le buzz sur les plateformes sociales. A la première rangée de ceux qui s’insurgent contre la démarche de la CODER, le monde de l’insurrection populaire. Cette dernière est particulièrement mécontente des propos de Ablassé Ouédraogo lorsque ce dernier a déclaré qu’à l’issu de la rencontre Blaise Compaoré avait pardonné. Déclaration malencontreuse ou assumée ? En tout cas, elle n’a pas manqué de susciter le courroux du monde des insurgés qui de plus en plus doute de la bonne foi de ce « beau monde » qui présente comme le porte-étendard de la réconciliation au pays des Hommes intègres.

Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

La CODER, dans cette mission d’œuvrer à la réconciliation nationale qu’elle s’est donnée, fait feu de tout bois depuis sa création afin d’avoir l’adhésion des personnalités à son projet. Plusieurs personnes ressources et leaders d’opinion ont été effectivement rencontrés et consultés à ce propos. C’est ainsi qu’après avoir fini de faire le tour des autorités étatiques, président du Faso, président de l’Assemblée nationale, Premier ministre… et bien d’autres personnes non moins importantes dans la vie du pays, les croisés de la réconciliation ont mis le cap sur la lagune Ebrié pour rencontrer l’ancien chef de l’Etat Blaise Compaoré. Mais le moins que l’on puisse dire est que cette visite n’aura pas été du goût de bon nombre de Burkinabè qui ont participé à l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014.

Ce qui aura fâché ces derniers est surtout le fait que Ablassé Ouédraogo ait déclaré que l’ancien président avait pardonné. Cette déclaration ajouté à l’activisme de victimisation dont les membres de la CODER font preuve depuis un certain temps génère actuellement des supputations tous azimuts sur leur intention réelle concernant leur projet dit de réconciliation nationale. Ainsi, d’aucuns se posent la question à savoir est-ce que la réconciliation ne serait que juste un paravent sociopolitique pour faire du négationnisme et se repositionner politiquement en vue des échéances électorales futures.

La CODER dans les bottes des négationnistes de l’insurrection ?

L’appréciation des réactions suite aux agissements de la CODER, surtout celles concernant sa récente sortie en Côte d’Ivoire, renseigne sur la naissance d’une méfiance qui grandit de plus en plus sur sa démarche globale. Au niveau surtout états-majors des partis politiques et des organisations de la société civiles notamment, cette illustration parait difficile à comprendre. Et déjà, certains leaders ne manquent de tirer la sonnette d’alarme sur une éventuelle diversion politique à laquelle les dirigeants déchus de l’ancien régime du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) s’adonneraient.

La stratégie serait de se cacher derrière le motif de la réconciliation nationale pour poser les jalons de leur retour dans les affaires de l’Etat. Une chose qui s’apparenterait à du chaos pour tout ce qui ont œuvré à faire tomber le régime de blaise Compaoré. Au niveau de l’opposition politique, le chef de file Zéphirin Diabré a fait rapidement une sortie pour expliquer que l’institution n’était pas engagée dans la démarche de la CODER telle que faite devant Blaise Compaoré. Depuis, les déclarations de démarcation et de dénonciation ne font que se multiplier si fait que le président de la CODER Me Gilbert Noël à lui aussi été obligé de sortir du bois pour essayer de faire des réajustements.

En se référant effectivement à certains comportements de la CODER, l’on peut trouver de quoi apporter de l’eau au moulin de ceux qui l’accusent de vouloir user de tromperies pour tenter un retour aux affaires de l’Etat. D’autant plus qu’à côté de cette CODER, il y a une autre organisation dite des victimes de l’insurrection et qui a commencé à poser leur problème aux autorités en vue d’obtenir réparation. A l’analyse de de toutes ces attitudes qui émanent des anciennes personnalités fortes du régime de l’ancien enfant terrible de Ziniaré, c’est comme si ceux-ci voudraient vraiment prêcher la nécessité de la réconciliation sans au préalable prêcher celle de la vérité et de la repentance qui les concerne directement. Mettre la charrue devant les bœufs pourrait-on ainsi dire…

Il y a eu suffisamment de communication et de déclarations sur la réconciliation alors qu’il n’y en a pratiquement pas eu concernant les torts. Les fifres de la CODER semblent ne pas prendre en considération les causes qui ont conduit à la situation actuelle, c’est-à-dire les fautes politiques pour lesquelles leur responsabilité est engagée. Et dans cette posture de victimisation, les gens de cette structure remettent en cause le sursaut patriotique les 30 et 31 octobre 2014 contre l’imposture de Blaise Compaoré. Et à cette allure, l’on risque bien de nuire au dialogue citoyen et de ne pas arriver à la réconciliation.

La réconciliation : un résultat processuel avec ses exigences et ses étapes

L’on parle souvent de triptyque vérité-justice-réconciliation. La réconciliation est par conséquent conditionnée par la vérité et la justice. L’on ne peut donc pas aboutir à la réconciliation en escamotant les étapes de la vérité et de la justice. En tout état de cause, à bien des égards, la prêche que les inconditionnels de la CODER est en train de faire contrevient à la logique de la recherche d’une réconciliation nationale. Il ne s’agit pas de mettre en place des mécanismes justes institutionnels pour organiser une cérémonie de pardon de façade à l’instar de celle de mars 2001 sous la compaorose. Il faut plutôt œuvrer à l’émulation d‘un esprit de pardon et de volonté de se réconcilier. Et là, il va falloir y travailler en assumant ses responsabilités, ses torts en toute humilité.

La réconciliation sera impossible tant qu’il n’y aura pas de reconnaissance des fautes posées. La réconciliation sera vaine tant que les bourreaux refuseront de battre leur coulpe et se feront passer pour les victimes des vraies victimes. Le souvenir amer des circonstances de l’insurrection et de la résistance au coup d’Etat du RSP est encore si vivace, d’où la nécessité que ceux qui ont été à l’origine des séismes politiques fassent profil bas. Ils devront en amont reconnaître leurs torts, les regretter et demander pardon avant de prêcher la réconciliation. « Les erreurs sont toujours pardonnables, seulement si celui qui les a commises a le courage de les admettre » (Bruce Lee).

KAMMANL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 avril 2017 à 20:16, par ANJ En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    La coder doit se battre pour la reconciliation entre Burkinabé.
    Ce qui est intriguant et meme suspect c’est le fait de vouloir se battre pour quelqu’un qui s’est déchu lui meme de sa propre nationalité.En effet Blaise Compaore n’est plus Burkinabé:il est Ivoirien et a ce titre L’etat Burkinabé doit tout mettre en oeuvre,trouver les voies juridiques pour effacer tout ses 27 ans de pouvoir car au vu de qui ce gars représente il n’a jamais été Burkinabé.
    Pourquoi parle de reconciliation quand ce messieur ne se reconnait meme pas issue de l’entité qui la formater.la coder est allez rencontrer un Ivoirien et cela ne mérite pas tant d’attention de la part des Burkinabé Affaire a suivre.........

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2017 à 20:36, par LAGUI ADAMA En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Nous prions matin et soir Qu’Allah bénisse et protège son Excellence M Blaise Compaoré et sa noble famille Vive le CDP

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2017 à 21:23, par Maria de Ziniaré En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    La verité est le préalable et sans verité il est irresponsable de désigner un coupable comme vous sembler l’insinuer. A mon humble avis il faut éviter de juger avant la verité. Aucun acteur prônant la réconciliation nationale n’a dit qu’il fallait occulter la verité et la justice. S’il est vrais que le pouvoir CDP à tenter de modifier l’article 37, cet acte n’était pas illégal au regard des lois du Faso en vigueur à l’époque il est également vrais que l’insurrection a été préparée par des cagoulés ( qui l’ont publiquement reconnus ) qui ont sciemment incité des ouagavillois à la violence à la destruction de biens publics et privés et à violer la constitution pour instaurer un pouvoir anticonstitutionnel ce qui est illégal et punis par les lois du Faso. La verité c’est la restitution des faits rien que les faits et la justice c’est l’appréciation des faits au regard de nos lois en vigueur et non nos opinions subjectives façonnées par nos intérêts individuels. C’est dire que cette verité et justice concerne tous les acteurs Burkinabé ceux qui étaient au pouvoir avant l’insurrection et ceux qui les ont combattus et ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui et ceux qui les combattent sans oublier ceux qui était au pouvoir pendant la transition et ceux qui les combattaient. Aucun membre de la famille Burkinabé n’est exempté de ce lavage du linge sale Burkinabè comme vous l’insinuer et il devra impérativement être inclusif contrairement aux dernières élections organisées par des putschistes anti-constitutionalistes.

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2017 à 05:48, par verité no1 En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

      Je ne suis pas d’accord avec vous.
      Nous sommes obligés de confronter la légalité à la légitimité.
      Hitler avait voté une loi pour éliminer les juifs, c’était légale mais entre nous, est-ce que c’était légitime ?
      La modification de l’article 37 était légale, par contre, elle était loin d’être légitime.
      Imaginez un président qui tue son ami personnel et parvient au pouvoir, au lieu de remettre le pouvoir aux civils, non, il décida de jeter son uniforme pour régner dans la terreur.
      Non, ne défendez pas votre parent même si c’est ça qui est à la mode maintenant !
      Dites à Tonton de rentrer répondre, point barre !

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril 2017 à 08:19, par Maria de Ziniaré En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

        Je respecte votre droit de ne pas être d’accord avec moi. Mais sachez qu’il ne s’agit pas de défendre un individu X contre un individu Y il s’agit de défendre le Burkina qui appartient à tout les Burkinabèque, sachez également que dans la phase justice du tri-types verité- justice-reconciliation, la justice ne traite pas de la légitimité des actes mais de leur légalité. Qui dit justice se réfère à la légalité et les juges ne traitent de légitimité dans les tribunaux.

        Répondre à ce message

        • Le 24 avril 2017 à 14:39, par basa En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

          Ma chère Maria de Ziniare, le droit, même s’ il doit prévaloir en toute situation n’est pas toujours juste. J’ai aimé l’exemple de Vérité n°1 sur Hitler et les juifs. Tenez, c’est au nom du droit que Guiro a pu se taper légalement les centaines de millions saisis par la Gendarmerie. Oui, au droit, à la légalité mais le bon sens, la justice, la légitimité, l’équité d’abord !. A propos de la CODER, permettez moi de vous que c’est un groupuscule de politiciens vomis qui prônent l’impunité pour les anciens barons du CDP. C’est parce que tout le monde leur ont fait le reproche de vouloir occulter la justice dans leur démarche, qu’ils en parlent aujourd’hui. Au début de leur mouvement, ils n’en parlaient même pas du tout. Et puis au Burkina, il n ya aucun problème de reconciliation, ce sont quelques personnes, peut être moins d’une cinquantaine qui ont un problème avec la justice, c’est tout. Le peuple n’est pas dupe ! ET puis pourquoi s’ acharner à toujours vouloir défendre le parent, à tout prix ?. Moi aussi, je suis de Ziniare mais j’ai marché pour que Blaise parte.

          Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2017 à 18:13, par freddy le loup En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

      Salut Maria de Ziniaré. le pseudo est assez révélateur !! et les propos éloquents. Je lis que tu (permets moi de te tutoyer) connais bien le monde de la justice et ses subtilités. je ne sais pas si tu penses réellement ce que tu écris. ta prise de position lève toute ambiguïté sur ton bord politique et la teneur de tes propos nous éclaire sur tes intérêts. Sans chercher à entrer dans ce délicat enchevêtrement politico-socio-judiciaire que tu affectionnes et maîtrise si bien, il n’est nul besoin de te torturer pour expliquer avec forts arguments à l’appui le déclin du de l’ex parti au pouvoir, les irresponsabilités et égarements de la famille Compaoré et acolytes. Aussi il serait puéril voire improductif de revenir sur la dictature de compaoré, sa mise en échec par le peuple, sa fuité éperdue dans sa belle famille et ce qui s’en suit. Ce qui est fait est fait, aucune explication ni accusation ne pourrait rétablir ce qui a pris plus de vingt ans à se détériorer. tout ce que nous espérons vu que vous êtes féru de vérité et de justice c’est le retour de votre leader ici au Faso pour répondre des faits qui lui sont reprochés. s’il n’a rien à se reprocher qu’il rentre. les belles tentatives et le vocabulaire soigné ne nous apprend rien et serez bien vite fatiguée si vous avez la pretention de repondre à chaque internaute qui ne sera pas d’accord avec vous parce que de ceux là il y en a des milliers sur le forum.

      Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2017 à 22:57, par clairevoyance En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Vive le président BLAISE COMPAORE, il est le meilleur président après Le général SANGOULE Lamizana, ils aiment leur peuple.
    Vive le CDP et sa suite pour la reconquête du pouvoir bientot, avec le CDP il y a la paix, la sécurité et le vrai progrès, depuis que les aventuriers sont arrivés au pouvoir le pays se trouve au fond du trou.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 00:09, par Nabiiga En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    ...si ce n’était que mettre la charrue devant les bœufs ; ils brillent par l’hypocrisie qui les motive. Pourquoi aller voir Blaise ? La logique de cette visite de consultation m’échappe. Blaise est-il Burkinabè ? Non, il est Ivoirien car titulaire de citoyenneté ivoirien. S’il faut que les ivoiriens aient un mot à dire dans notre politique intérieur et qui est propre à nos réalités et non les leurs, il fallait commencer par l’assemblé nationale ivoirienne où les représentants du peuple se trouvent. Se dépêcher pour consulter Blaise, un ivoirien, sur la politique intérieur de notre pays est une aberration indescriptible. Si le Burkina intéressait Blaise il n’aurait pas pris la nationalité ivoirienne dans un premier temps. S’il l’a fait c’est sans doute parce que le Burkina, rien du Burkina, ne l’intéresse maintenant et pour toujours.

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2017 à 05:38, par Maria de Ziniaré En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

      Nabiiga, vous avez tout faux. Parce que on peut être Burkinabé et ivoirien et vous n’êtes pas plus Burkinabé que Blaise Compaore même si vous n’avez exclusivement que la Nationalité Burkinabè. Et mieux Blaise Compaoré a droit à vie au passeport Diplomatique Burkinabé et tous les avantages liés aux anciens chef d’état du Burkina. Il sont des milliers de Burkinabé qui ont le passport ivoirien dans la poche gauche et le passeport Burkinabé dans la poche droite comme dirait feu le général Guei Robert. Basez vous sur la réalité pour étayer vos opinions qui relèvent de l’émotivité.

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril 2017 à 16:38, par Nabiiga En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

        ...pendant que nous y sommes, qu’est-ce que s’est passé au juste à Norbert, à David, à Clément Oumarou ? C’est vous qui êtes inscrit en faux. La visite à Blaise du soi-disant mouvement de réconciliation était mal inspirée. Si c’était une visite pour le convaincre à rentrer au pays, ils seront acclamés par nous tous. La justice Burkina a petites questions à lui poser ; rien de grave, rien que des petites questions car, vous remarquerez quand même que lors de son règne vieille de 27 ans, sans doute que certaines questions lui auraient échappé. Ce, surtout qu’il était le pompier de toute la région ouest-africaine et se déplaçait en camion-citerne à haute vitesse pour éteindre des feux, en Sierra Leone, au Libéria, en Guinée, au Togo sauf au Burkina où c’était le problème de ses lieutenants, et non pas lui. Voyez-vous, donc c’est tout à fait normale que nous, le peuple, ayons des questions à lui poser sur certains dossiers ; rien d’anormal. Blaise sait au vrai fond de son être qu’il n’a rien fait de grave pendant ces 27 ans seulement voilà, quelqu’un qui n’a rien à se reprocher ne prend la nationalité d’un autre pays justement pour éviter de se rendre à son pays, surtout un pays qu’il a dirigé pendant une trentaine d’années, pour répondre de ses actes. Qu’il ait eu la nationalité ivoirienne import peu ; ce qui importe est qu’il rentre au pays comme un homme pour nous éclairer certains dossiers. Non, Blaise a tourné son dos à son pays, et cette visite de la CODER s’inscrit dans l’hypocrisie que fut le CDP dans son temps.

        Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 05:49, par article 37 En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    La CODER est un mouvement très mal inspiré. Au lieu de forcer la main pour obliger les victimes à accepter un pardon qui en réalité n’est pas sincère, devrait plutôt faire profil bas. Au temps de Blaise COMPAORE, vous avez déjà demandé pardon par une journée de pardon, et c’est encore vous qui revenez demander pardon. Et si on allait devant la justice pour nous expliquer, on saura qu’est-ce qui fait que vous tenez coute que coute à demander pardon.
    Je vous conseil de ne pas travailler à provoquer l’esprit de l’insurrection qui dort en chacun de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 06:50, par YIRMOAGA En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Si la CODER pouvait faire le bilan des tueries, afin qu’on puisse exorciser tout le mal et aller à la réconciliation ? Et préciser qui a été tué par qui et pourquoi ?
    Dans tout ça, Jeph sort perdent avec cette CODER qui a comme ennemi lui même ?
    Ablassé est dans son rôle, tout faire pour être dans le Gouvernement ? Que RMCK le reçoive en audience et on le verra tourner sa veste ? N’a pas honte lui là ? Jeph devrait laisser la CODER organiser son meeting seule et on verra ce qu’on verra ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2017 à 09:11, par Boabab En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

      Un intervenant dangereux. De grâce éviter les confusions pour que la paix règne dans ce pays. Que fait la CODER dans ce meeting ? L’opposition politique organise un meeting est différent de la CODER organise un meeting. Apprenez à faire des échanges responsables.

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril 2017 à 15:05, par YIRMOAGA En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

        Tu n’es pas Baobab mais épineux ? Aaaah bon ? Le loup est devenu agneau auprès des brebis ? Jamais, la CODER, association de criminels qui prétend défendre les exécutants ? Woooh, on passe l’éponge sur vos crimes et vous allez reprendre la vie politique avec achat de conscience de nous autres pauvres ? Non, y aura pas réconciliation avant qu’on ai répertorié vos morts ? Le dangereux, c’est toi même ? Y ’a pas de confusion entre un criminel tapis dans la CODER ?
        Que JEPH se démarque et on se verra ici ? Pourquoi toi Baobab tu es ici au pays et pas tes amis criminels ?

        Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 08:06, par KONATE MOHAMED En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    il faut vite suspendre la démarche de cette CODER qui n’a pas de portée fondamentale pour cette nation qui souffre toujours de ses pansements de plaies post insurrectionnelles.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 08:48, par tarbala En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Bonjour à tous.

    Les gens de la CODER veulent que le pays prennent feu. Ce n’est pas la réconciliation que ces gens veulent. Ils poursuivent leurs intérêts. Sinon comment comprendre un tel comportement et attitude à la limite provocateur. La réconciliation sans la justice nous on n’en veut pas. Laissez la justice faire son travail et on verra la suite. Pourquoi voulez-vous nous forcer par un tapage médiatique à accepter quelque chose qu’on ne veut pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 09:37, par Keisha En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Pourquoi maintenant cette levée de boucliers sur la CODER ? Quand on dit qu’il y a du tâtonnement au sommet de l’Etat ce n’est pas de la fiction, Avant d’aller en Côte D’ivoire la CODER a décliné ses intentions et si je m’abuse a eu la caution des autorités et de la Côte D’Ivoire et du Burkina Faso. Pourquoi alors aujourd’hui s’offusquer des effets que cette rencontre avec Blaise Compaoré produit ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 10:00, par L’Oeil du Peuple En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    La CODER=FRONT RÉPUBLICAIN bis.Le FRONT Républicain nous a entrainé sur un chemin sinueux.Il a voulu mettre le pays sur un chemin inconnu.Et après,non content de ce qu’il a pu faire au peuple Burkinabè et après le pardon de celui-ci suite aux évènements tragiques et sanglants,revient sous autre forme pour dire que leur mission n’était pas terminée.Attention,les mêmes hommes produisent les mêmes conséquences si on y prend garde.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 10:29, par z flash En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    coder = coalition codée = agenda caché à décoder afin de voir le diable qui s’y trouve ;une coalition à déminer avant la reconcilition

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 10:35, par kere En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    on va faire recto-verso le 29, an avant pour la victoire coder on te soutien point barre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 10:38, par l’intégre En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Ablassé, donne nous (les jeunes) au moins l’envie de vieillir.
    Ne te laisse pas guider par tes intestins comme le monsieur de l’ "UNIMPP"

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 11:12, par Kmalo ange En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    La coder n’est ni plus ni moins qu’une coalition en route pour 2020 dont les chefs de fil sont l’adf et le cdp et ablasse l’instigateur.leur strategie est toutes simple redorer l’image de leurs parti respectifs en general et de leurs leader en particulier parlant ici de gilbert et ablasse ouedraogo.jebpense qu’il faut accepter de les pardonner ils ont comprit leurs erreur,bien sur les responsabilites de ses membres doivent etre situer avant toutes choses.sur un plan politique j’analyse la visite des ses membres sous le signe du caractere electorat que constitue blaise compaore qui pour eux et leus partisans continue, bien que hors du territoiree de peser sur la scene politique nationale car ne l’oublions le cdp existe par et pour blaise son elecrorat lui es donc fidele et aucun candidat cdp ne pourra briguer d’elections en 2020 s’il nest pas adouber par le capitaine du bateau a savoir compaore,il n’ont pas le choix renier blaise consiterai a ce renier eux meme ou a créé des scissions(fpi en cote d’Ivoire)ou des dissension entre conservateurs et reformistrs

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 12:39, par kouadio En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    haine aveugle, mensonges, manipulations, utilisation des morts et des cimetières à des fins ignobles ! Attention burkinabè, vous allez mettre le feu à votre pays ! La CODER est plus ou moins légitime que le brassard noir ou tous les autres voyous qui sont riches aujourd’hui après l’insurrection. Dites nous, c’est quel travail vous avez executé pour être subitement riches, vous des OSC qui n’aviez même pas un cyclo ? les morts des 30 et 31 vont vous emporter, attendez un peu !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 13:48, par Temps de l’action En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    si les gens de la CODER sont des croisés de la reconciliation, alors vous êtes les sectaristes, segregationistes, fondamentalistes de la justice selective. le fondamentalisme judiciaire n’a jamais payé. on ne peut pas concilier justice judiciaire et reconciliation ; c’est antagonique, choisissez ! pour qu’il y ait justice il faut commencer par ceux qui ont attaqué mon pays en incendiant ses institutions democratiques et en immolant à coeur joie des gens qui ne pensaient pas comme eux. il est temps que la pensé unique cesse dans ma nation

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 14:21, par Ali Yarga En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Je ne comprends pas pourquoi la CODER s’entête à se battre pour un homme qui a perdu son sens d’honnêteté.Surtout l’attitude d’Ablassé Ouédraogo m’inquiète beaucoup quand on sait que ce dernier criait avoir été adèpte du départ de Kouakou Blaise.Blaise a pardonné, qui lui a fait quoi pour qu’il pardonne ?Au contraire s’il était honnête,il dévrait venir repondre des faits qui lui sont reprochés et demander pardon au peuple avant qu’on ne puisse parler de reconciliation.La réconciliation ne saurait exister sans la vérité et la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 14:45, par Ka En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Ceux de la CODER qui ne se rappellent pas du passé sont condamné à jouer les sorciers pour berner le peuple mouton. Ablassé Ouèdraogo et ses acolytes font semblant d’oublier le passé de l’introverti Blaise Compaoré. Et avec la fameuse CODER, si le peuple ne fait attention, nous allons prochainement revivre un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu dans le passé. Les responsables politiques, les religieux, les chefs coutumiers, en recevant les acolytes de la CODER, oubliaient que nous faisons toujours les mêmes erreurs comme si nous n’avions pas connu les ruses de Blaise Compaoré, pareilles à ce que font les acolytes de la CODER de nos jours. Quand on compare le peuple Burkinabé a des moutons, je le comprends maintenant avec nos lieder politiques qui se sont laisser berner par les acolytes de la CODER en les recevant comme des rois, même le président du FASO. Au fait, ce qui les sépare du mouton, c’est de savoir la situation, les avantages et les inconvénients. Lorsqu’on connait une mauvaise situation comme ils l’ont connu avant l’insurrection, on fait désormais attention pour en tirer les avantages au maximum : Ce ne sont pas le cas de nos décideurs qui se sont permis de recevoir les acolytes de la CODER, et aujourd’hui essayent de reculer a pas de loup. En conclusion, oublier ou faire semblant d’oublier nos expériences passées, c’est faire preuves d’stupidité. La CODER doit être dissoute point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 16:13, par YIRMOAGA En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    Si RMCK ne prenne garde, son Ministre d’état va le couler en voulant garder les chefs des FDS actuels ?Si la CODER s’agite, c’est parce que les mêmes chefs ont été placés et ils vont défendre leur reconnaissance à leur maître ? Le ministre d’état a reçu, ........enfin,selon les déclarations de la Police ? Combien a t-il reçu, sauf le compte 49 pourra parler ?
    Avec les chefs nommés par le passé, la CODER est libre et va surprendre ? Ayar, le Min d’état, laissez la comédie et faites partir les chefs décriés ? Trop c’est trop ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2017 à 17:30, par freddy le loup En réponse à : Réconciliation nationale : Quand les gens de la CODER veulent mettre la charrue avant les bœufs…

    bravo au journaliste pour cet article bien ficelé et cette lucidité d’esprit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés