Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • vendredi 21 avril 2017 à 15h05min
Santé sexuelle et reproductive : La bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » lancée à Ouagadougou

La représentante du ministre de la santé, Dr Ramatou Windsouri a procédé, ce jeudi 20 avril 2017, au lancement officiel de la Bande Dessinée d’AgirPF pour la promotion de la santé sexuelle et Reproductive des adolescents et jeunes (SSRAJ) au Burkina Faso.

Le sujet de la santé de la reproduction des adolescents et jeunes (SSRAJ) et spécifiquement de la planification familiale constitue une préoccupation sous régionale et des pays de premier plan depuis la tenue de la conférence de Ouagadougou sur le thème « Population, planification familiale et développement : L’urgence d’agir », en 2011. Afin d’apporter sa pierre, le Bureau pays d’EngendeHealth a développé une bande dessinée (BD) à l’intention des jeunes et adolescents. Et ce, dans le cadre du Projet Agir pour la Planification Familiale (AgirPF).

Les participants s’engagent à promouvoir les messages véhiculés par la BD en vue d’un changement comportemental et social en matière de SSRAJ au Burkina Faso

Avec le soutien financier de la mission de l’USAID/Afrique de l’Ouest, à travers le Bureau Régional de Santé. Cette bande dessinée générique a été contextualisée par le Bureau Pays d’AgirPF du Burkina Faso sous l’intitulé « Téné et Ali. La première fois ». En plus du scénario de la Bande Dessinée, elle contient des informations utiles sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents

Cela a été possible grâce à la franche collaboration avec le mouvement d’Action des Jeunes de l’Association Burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) et le Centre d’Education et de Formation Intégré des Sourds et Entendant (CEFISE). Le lancement officiel du chef d’œuvre a eu lieu le jeudi 20 avril 2017, à Ouagadougou, sous la présidence de la directrice de la santé de la famille, Dr Ramatou Windsouri. Marquant du coup, la première étape du processus de mise en route de la bande dessinée au Burkina Faso. Les temps forts de l’évènement ont été la présentation scénique des séquences de la BD suivie de la remise d’exemplaires du BD.

« L’initiative du projet AgirPF a été très favorablement accueillie par le ministère de la santé qui a commis le Bureau Santé des jeunes et Adolescents de la Direction de la Santé et de la Famille (DSF) pour assurer le lead de cette activité », a déclaré Dr Windsouri . Elle a saisi l’occasion de cette manifestation pour féliciter les acteurs de la bande dessinée pour cet effort particulier de traduction de la BD en langue de signe accessible aux jeunes vivant en situation de handicap auditif. Par ailleurs, elle les a invités à saisir l’opportunité qui leur est donnée afin de participer activement à la promotion de la Bande dessinée « Téné et Ali. La première fois » pour l’encrage de la planification familiale au Burkina Faso.

Le représentant de l’USAID, Dr Bakary Traoré : « Le succès des projets que vous portez sera un des signaux forts des efforts de coopération et d’amitié que les USA entretiennent avec ce vaillant peuple du Burkina Faso

Le représentant de l’USAID, Dr Bakary Traoré, a embouché la même trompette : « Je voudrais vous inviter à saisir cette opportunité qui nous est donnée afin de démontrer que vos organisations méritent la confiance de l’USAID et du peuple américain ». « Le succès des projets que vous portez sera un des signaux forts des efforts de coopération et d’amitié que les USA entretiennent avec ce vaillant peuple du Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs dressé un tableau peu reluisant de la croissance très rapide de la population burkinabè. « Les personnes de moins de 15ans représentent 48% de la population du Burkina Faso et 32% de celle de l’Afrique Occidentale », a-t-il indiqué. Face à cette situation critique, 9 pays d’Afrique de l’ouest francophone se sont engagés en 2011, à travers le partenariat dit de Ouagadougou, à recruter un million de femmes additionnelles utilisatrices de méthodes contraceptives modernes à l’horizon 2015.

En rappel, le projet AgirPF soutient la mise en œuvre des plans nationaux de repositionnement de la planification familiale de cinq pays francophones (Burkina Faso, Cote d’ivoire, Mauritanie, Niger et BF) d’Afrique de l’Ouest. Il intervient spécifiquement dans les zones urbaines et péri-urbaines de ces cinq pays en collaboration avec les Organisations de la Société Civile (OSC). Le projet travaille étroitement avec le ministère de la santé et autres partenaires locaux des pays suscités afin de réaliser l’accroissement de la demande ; l’amélioration de la qualité de l’offre et celle de l’environnement.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Guinée : L’ancien porte-parole du gouvernement arrêté par des hommes cagoulés
Coupe CAF : L’ASFA se qualifie aux 16e de finale en battant le FC San Pedro
GANZOURGOU : La journée marathon du ministre Bougouma
Semaine nationale de l’information et de l’orientation post-baccalauréat : « Une belle opportunité d’échanges avec les nouveaux bacheliers sur la formation et le financement des études », selon Dr Lydia Rouamba
« Surveillance rapide de la mortalité au Burkina Faso » : près de 25 000 décès enregistrés en 2020 et 2021
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »
Communes à statut particulier : Des réflexions pour améliorer la législation
Kaya : SOS village d’enfants clôture son projet d’aide d’urgence
Burkina : L’ONU-HABITAT et ses partenaires renforcent les capacités des acteurs du Centre-nord sur la gouvernance foncière locale
Camp Ouezzin Coulibaly : Sortie de la 47e promotion des Sous-officiers de la gendarmerie
Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir
Journée mondiale de la sécurité des patients au Burkina : Les soins maternels et néonatals sans risque au cœur de la célébration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés